dégâts au moteur en cas de choc à l'arrêt

shadoko

Participant hyperactif
Inscrit
27 Oct. 2005
messages
2,298
Score de réaction
203
Localisation
qsdfghjklmù
Véhicule
mlkjhgfdsq
Certains ont émis l'idée que l'absence de tout embrayage ou dispositif de découplage sur la chaîne cinématique d'une Prius risquait d'entraîner des dégâts importants au moteur lorsque, par exemple, la voiture est percutée à l'arrêt dans une file. Es-ce fondé ? :-o

Les trois moteurs (le thermique et les deux électriques) sont effectivement constamment en prise, mais de façon subtile. Pardon de me citer mais j'ai essayé d'expliquer ça sur cette page (l'exposé entier étant consultable ici), et je vais essayer de répondre à la question initiale d'une Prius percutée à l'arrêt.

La vitesse de la couronne en vert est proportionnelle à celle de la voiture ; à l'arrêt elle est donc immobile. Si le moteur thermique tourne (à froid par exemple, ou pour une recharge de la batterie ou pour le chauffage), les pignons satellites tournent en roulant sur la denture intérieure de la couronne et font tourner le pignon central dans l'autre sens. Sinon, rien ne bouge.

Maintenant, un choc, par l'arrière : la couronne se met donc à tourner comme quand la voiture démarre. Rien n'oblige le moteur thermique à tourner (s'il est immobile), puisque comme vous le savez tous la Prius peut rouler sans... tout au plus le pignon central (donc MG1) est-il entraîné en sens inverse comme en mode EV. Et s'il tourne déjà, sans doute va-t-il avoir une petite saute de régime le temps que le pignon central et MG1 encaissent le choc en tournant en sens inverse de la couronne, mais c'est tout.

Et si le choc vient de l'avant ? La couronne est alors entraînée en sens inverse, comme quand la voiture effectue une marche arrière. Là non plus, rien n'oblige le moteur thermique à tourner... et heureusement, car essayer de faire tourner à l'envers un moteur thermique n'est pas conseillé ! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la marche arrière de la Prius est purement électrique. Dans ce cas, MG1 va se mettre à touner en sens inverse de la couronne également. Et si le moteur thermique tourne déjà, idem premier cas : variation transitoire probable de régime à cause de l'inertie de MG1, et puis rien.

Ce qu'il faut retenir, c'est que la vitesse de rotation du moteur thermique est une moyenne pondérée des vitesses de rotation de MG1 et MG2 répondant à l'équation (arrondie) :

vit. mot. therm. = 0,278*(vit. MG1) + 0,556*(vit.MG2)

qu'on représente aisément sur un "nomographe" que vous trouverez sur cette page :

http://home.earthlink.net/~graham1/MyToyotaPrius/Understanding/PowerSplitDevice.htm

où j'ai à peu près tout appris...

Donc, en résumé (et sous réserve de ne pas accueillir un 38 tonnes en pleine vitesse quand même !), a priori pas de dégâts particuliers sur la transmission. Et de plus comme quelqu'un me l'a fait remarquer, dans ce genre de choc ce sont souvent les pneus qui jouent le rôle de "fusible" en ripant sur la chaussée.
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 283,435,910
Haut Bas