Injection directe d'essence et particules fines

Mister MMT

Expert
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
13 Sept. 2010
messages
5,291
Score de réaction
6,049
Localisation
Kehl (à coté de Strasbourg, côté allemand du Rhin)
Véhicule
Ford Mondeo Hybride
Tu as des exemples sur les voitures essence injection directe qui émettent plus de particules ?

Voilà des liens qui le confirment. Le sujet est discuté de façon controversée sur divers Forums atteignant un niveau généralement faible.

http://www.sante-environnement.be/spip.php?article635

http://www.autobild.de/artikel/gefaehrlicher-russ-aus-benzin-direkteinspritzern-2773267.html

Je retiens qu'une VW Golf 1.2. TSI rejette pendant le réchauffement 3,5 fois de particules ultrafines que permis pour un moteur Diesel selon la norme Euro 5. Pour une BMW 116i le nombre était multiplié par 7 ! Sur autoroute, c'était 6x pour la VW-Golf, et 11 x pour la BMW ! Les moteurs à injection indirecte d'essence rejettent le même nombre de particules que les Diesels à FAP les plus dépoluées.

Il s'agit de particules très nocives, passant via les poumons dans les tissus et la circulation sanguine, causant notamment du cancer et des infarctus cardiaques. Ceci est prouvé par des études scientifiques solides. Evidemment les lobbyistes des constructeurs nient tout en bloc, dans le style des fabriquants de cigarettes. :evil: :avocat:

Une autre preuve, les constructeurs développent déjà des FAP adaptés en vue des normes Euro 7 entrant en vigueur vers 2020. Entre temps...

http://voituredufutur.blogspot.de/2012/03/un-filtre-particules-pour-les-moteurs.html

Cette discussion est beaucoup plus suivie en Allemagne, où la plupart des constructeurs ont mis en oeuvre et perfectionné l'injection directe d'essence. Le HTP de PSA a été développé par BMW...

Jan :jap:
 

Mister MMT

Expert
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
13 Sept. 2010
messages
5,291
Score de réaction
6,049
Localisation
Kehl (à coté de Strasbourg, côté allemand du Rhin)
Véhicule
Ford Mondeo Hybride
j'avais oublié de mettre le lien vers le développement d'un FAP qui répondra aux normes Euro7.

Dans le Wiki, il est indiqué une quantité de particules en mg/km et les moteurs actuels au norme Euro5 et 6 ne dépasse(ro)nt pas cette quantité. Les particules émises sont si petites que leur poids n'intervient que peu. La seule chose qui compte est leur nombre (je pense par km). Les instances européennes examinent un projet

http://circa.europa.eu/Public/irc/enterprise/automotive/library?l=/technical_committee/meeting_october_2011/text-30092011pdf/_EN_1.0_&a=d

que je n'ai pas encore lu, mais qui est résumé dans l'article dans Santé et Environnement.

Peu de gens semblent être au courant de cette affaire importante.

Jan :jap:
 

Volkan

Expert
Prius Touring Club
Inscrit
23 Juin 2007
messages
3,018
Score de réaction
1,308
Localisation
Ile de France
Véhicule
PII 2008, PIII Lounge 2012, Prius II 2009
Ce ne sont plus des particules mais un genre de "gaz" des mollecules tres petie qui penettrent même par la peau....
 
Inscrit
1 Avr. 2006
messages
3,010
Score de réaction
1,494
Localisation
Ile de France
Véhicule
Prius 2
Merci pour les liens, Mister MMT, notamment le projet de circulaire européenne :jap:. C'est un point qui méritait d'être soulevé, mais qui aurait pu toutefois être traité dans ce sujet déjà existant :papy: .

J'avais tenté, il y a 6 ans, une synthèse sur les évolutions à venir des moteur essence et diesel, et il en ressortait que les moteurs essence consommeraient à terme beaucoup moins au risque de polluer un peu plus et que les moteurs diesel pollueraient beaucoup moins au risque de consommer un peu plus. On est actuellement sur cette trajectoire.

Où en est-on par rapport au règlement européen appelé dans l'article du site santé-environnement (cf. page L 199/130 du règlement 692/2008 ) ?

0) En liminaire, plus un carburant minéral est lourd, plus ses chaînes carbonées sont longues et diverses, et plus il a tendance à générer de saloperies lors de sa combustion, et notamment de particules. Le meilleur hydrocarbure, de ce point de vue là, c'est le gaz naturel (méthane), ou hors hydrocarbures, l'hydrogène (encore mieux, sans carbone) ! L'essence, plus légère, restera donc intrinsèquement toujours mieux placée que le diesel sur ce plan :grin:.

1) La norme Euro 5 réglemente déjà la masse de particules pour les moteurs essence (PI) de 4,5 mg/km, soit une valeur identique aux véhicules diesel dans cette même norme. Le constat est que tous les véhcules diesel doivent s'équiper d'un FAP pour respecter cette limite alors qu'aucun véhicule essence homologué, qu'il fonctionne en mode homogène pauvre (exempe : les TFSI) ou mode stratifié (exemple : mercedes 350 CGI) n'en a besoin. Conclusion : la masse de particules dégagée par un diesel est nettement plus importante que pour un essence à injection directe.

2) la norme Euro 6 introduit avec raison le nombre de particules fines pour les moteurs essence (sujet des posts de Mister MMT). Et ça va effectivement imposer des contraintes aux constructeurs pour la respecter (tout comme ça va imposer des contraintes aux constructeurs pour respecter la limite Euro 6 de NOx pour les diesels, qui, en passant, reste 30% plus élevée que pour les moteurs essence).

Il y a deux solutions au problème :

- ne pas toucher à la combustion, générer les particules et diminuer leur nombre a posteriori via un traitement (par exemple un FAP :cool:). A ce sujet, mentionner une quelconque norme Euro 7 est à mon sens de la pure spéculation : je 'ai trouvé strictement aucun document officiel y faisant ne serait-ce qu'une vague allusion. Les constructeurs travaillent plus probablement sur les FAP essence pour pouvoir passer la norme Euro 6 à l'issue de la période transitoire, mentionnée dans la circulaire. Bien évidemment, cette solution risque de plomber le coût (et la consommation ?) des moteurs essence à injection directe,

- diminuer le nombre de particules à la source en travaillant sur la combustion (c'est le mieux évidemment, mais c'est plus difficile). Et certaines solutions pour l'essence sont déjà sur le marché comme la double injection directe-indirecte (voir notamment le nouveau 1.8 TFSI d'Audi ; il y a fort à parier que les le système D4-S de Toyota Lexus soit lui aussi Euro 6-compatible). Bien sûr, là encore, de tels systèmes auront des répercussions négatives sur le coût du moteur. Je ne connais pas de solutions équivalentes pour le diesel, lui permettant de se passer d'un FAP.

3) A terme, le graal se trouve dans la combustion HCCI (ou CAI), qui je pense, sera opérationnelle d'ici 2020. On verra qui de l'essence ou du diesel arrive le premier à ce graal : à noter qu'actuellement, un gros avantage du diesel sont ses capacités lubrifiantes pour la pompe à injection, qui permettent de monter très haut en pression d'injection (> 2000 bars) favorisant une combustion homogène, alors que l'essence n'a pas ces qualités et qu'on est donc limité pour l'instant à des pressions 10 fois inféreures.
 

Mister MMT

Expert
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
13 Sept. 2010
messages
5,291
Score de réaction
6,049
Localisation
Kehl (à coté de Strasbourg, côté allemand du Rhin)
Véhicule
Ford Mondeo Hybride
Un grand merci pour ces précisions ! Est-ce que tu penses que les moteurs à combustion HCCI auraient un potentiel dans les voitures électriques avec "range extendor" ou dans une hybride de type Plug-in ?

Jan :jap:
 

Johan9

Nouveau
Inscrit
26 Nov. 2015
messages
1
Score de réaction
0
Localisation
LYON
Véhicule
Lexus GS450h
Nombre de vehicules avec moteur essence àinjection directe en France

Bonjour, je cherche sur internet mais j'ai du mal à trouver, quelq'un pourrais me passer des informations, des sites, c'est pour connaitre le nombre de voitures avec moteur essence à injection directe. Merci
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 278,114,159
Haut Bas