Le coin des écologistes de ce forum

Enfin, et là c'est un peu mon caractère "troll", un lien qui heureusement n'est pas aussi long qu'un rapport du Giec.


Joyeuses fêtes de Pâques.

JPS57 ;)
Malheureusement, la climatologie n'est pas une science exacte, l'interprétation des données, les différentes pondérations, etc. font que les universitaires/chercheurs ont des avis différents.
Les mêmes modèles mathématiques sont "compilés" par des hommes qui peuvent avoir des idées différentes. Si 2 + 2 faisaient toujours 4, les choses seraient plus simples.
 
"Horse, la division mécanique traditionnelle créée par le Groupe Renault avec le Chinois Geely, a signé un accord stratégique avec le Groupe Dumarey. Ce partenariat s'appuie, d'une part, sur l'expérience de la nouvelle entité en matière de production de moteurs et, d'autre part, sur l'expertise de Dumarey Automotive Italia (ex-Punch Torino) en matière de systèmes de propulsion avancés. En particulier, il est prévu que les deux entreprises développent conjointement le moteur M920 du Horse (un quatre cylindres turbo diesel de 2,0 litres avec boîte de vitesses manuelle), "en le préparant pour des applications de traction avant Euro 7 et de traction arrière Euro VI".
D'autres développements à venir. L'accord revêt donc une importance particulière pour Turin, où le groupe Dumarey s'appuie sur l'ancien GM Global Propulsion Systems, et n'exclut pas des développements dans les années à venir ; en fait, les parties parlent de "bases pour une coopération future potentielle" sur les carburants à faible teneur en carbone, y compris les moteurs à combustion interne alimentés à l'hydrogène, dans lesquels le groupe Dumarey investit par l'intermédiaire de sa marque Hydrocells."
Lien
Je ne sais pas comment interpréter cela si ou avec le fait que l'électrification de tous les véhicules est quasi impossible, il ne serait pas judicieux d'investir autant d'argent dans des moteurs thermiques en ne pensant qu'à l'électrique dans le futur.
 
Hello, @JPS57

Du coup tu as reçu un like !
Bonjour Planétaire,

Pour la présence ou l'absence de like, j'ai dépassé ça. Au contraire, l'absence de like signifie peut-être que ça interroge, voire dérange.
Pour ce qui est du bois, il y a un biais cognitif quand à son caractère parfaitement renouvelable: coupe de chênes effectuée en quelques jours et compensation carbone réalisée 20 à 30 ans plus tard, voire plus, si repousse à l'identique. Pour les espèces nobles je pense qu'il faut oublier la notion de carbone neutre sachant que son exploitation est à l'heure actuelle quasiment faite à partir d'énergie fossile. Pour le bois de type taillis, là d'accord, la pousse est plus rapide mais s'en sert-on pour le soutènement des galeries de mines?
Des engins de mines à l'hydrogène vert et donc pas d'origine fossile, pourquoi pas mais quel sera alors le prix de la tonne remontée?. Je sais qu'il existe des recherches pour améliorer le rendement des électrolyseurs mais on dépendra toujours fondamentalement de l'intermittence des renouvelables (le meilleur stockage actuel qui n'est pas inter-saisonnier, le stockage électrochimique, est en outre lui-même gros consommateur de métaux divers)

Pour ce qui est des relevés de températures on parle de relevés fiables à partir des années 1880. Pour la température de surface des océans on a aussi des relevés anciens (je ne puis dire à quand ça remonte) car les commandants de navires étaient tenus de faire des prélèvements quotidiens d'eau de mer et de noter sa température dans leur journal de bords.

La solution est à la décarbonation progressive mais le meilleur moyen est encore le comportement de l'usager face aux conditions environnementales. Un exemple pragmatique: hier rentrée par l'autoroute sous pluie battante. Avec le pneus hiver, je me suis dit que ça n'allait pas le faire. Sur un parcours de 60 km, avec une pointe à 13/100 km lors d'une montée assez longue je suis arrivé au terme du parcours à une moyenne de 2,1 L/100 km. Il y avait au départ environ 50 km d'autonomie électrique. La solution : réduction de la vitesse. Un 90 km/h sur autoroute par pluie battante n'est absolument pas ridicule...

Le cas des mines a aussi d'autres aspects que la consommation de bois.
C'était la mondialisation avant que le mot n'existe. :)
Par exemple ici est décrit un trafic entre la France (La roche bernard) et la Grande bretagne (Pays de Galle).
Dans cet exemple en leur fournissait le bois dont ils manquaient pour leurs mines et en retour on acceptait ;) leur charbon. Shadokien ?

Si on m'avait interrogé, genre micro-trottoir, j'aurais parlé plutôt de châtaignier en analogie à ce qui se fait en surface. Le chêne a dérouillé à cause des navires (de guerre) qui étaient aussi en bois, de très gros consommateurs, puisqu'ils étaient aussi bien flottants que coulés ou brulés.
Là aussi du renouvellement était nécessaire.
Mais il existe des tas de méthodes pour éviter que le plafond ne s'écroule.

Pour ce qui est de la notion de renouvelable, on considère habituellement que 20-30 ans est un cycle court comparé à ce qu'il a fallu pour les fossiles.
Mais ce cycle court est peut-être en péril avec le "réchauffement climatique naissant", qui a au moins 2 marqueurs: augmentation du CO2 ça ça peut leur plaire et les sécheresses à répétition qui leur seront fatales.

Les énergies renouvelables (éolien et solaire) sont renouvelables à mon sens parce qu'il faut renouveler ... les capteurs, là aussi tous les 20-30-xx ans. :giggle: :giggle:
Mais de nos jours ils n'arrivent pas forcément à terme de ces durées avant d'être obsolètes et remplacés par vachement mieux.

Oui, les relevés étaient non seulement consignés mais géolocalisés, on n'a rien inventé avec nos smartphones.
Mais sais-tu que même les mesures directes de températures actuelles sont remises en cause par les climato-dénialistes ?
Par exemple parce qu'elle varie au cours de la journée !!!
C'est pourtant la base pour recaler les mesures de radiations mesurées par les satellites.
Qui ont aussi besoin d'être recalées puisque la composition de l'atmosphère en GES change et que les satellites changent d'orbite.
Du pain béni pour les CS, ils peuvent crier à la manipulation ainsi.

A propos de limitations de vitesse, tu parles à un convaincu. Mon pifomètre donne plus de 90% d'usagers qui ne réduisent pas leur vitesse sur route, qui devrait être 80 au lieu de 90 km/h par temps de pluie, les raisons sont évidentes car physiques.

A+
 
D'abord les cimetières de voitures électriques, puis les cimetières de vélos :

"Ils semblaient être le tournant, mais au lieu de cela, un nombre incontrôlé de vélos électriques pour le partage des vélos a été produit en Chine, ce qui a conduit à un grand nombre de vélos inutilisés qui s'empilent dans ce que l'on appelle les cimetières de vélos.

Les cimetières où sont abandonnés les vélos excédentaires sont devenus un énorme problème de recyclage. Les antivols numériques sont compliqués à recycler, certains vélos sont même équipés de petits panneaux solaires qui rechargent les batteries du vélo lorsque les deux roues ne sont pas utilisées, les pneus sont difficiles à séparer du cadre.

Cette explosion s'est traduite par quelque trente millions de bicyclettes abandonnées ou confisquées, dont beaucoup finissent aujourd'hui dans des "cimetières de bicyclettes". Ces sites sont devenus des symboles de gaspillage écologique et représentent un défi important pour l'élimination de telles quantités de bicyclettes."
Lien

Voici une bonne façon de préserver l'environnement.
J'espère sincèrement qu'il s'agit d'une blague.
 
Ben non , c'est pas une blague , même si nous sommes le 1er avril 😜.
Je reçois des mails et des mails depuis plusieurs semaines pour en acheter .🙄
 
"Le rapport montre que la Chine a approuvé au moins 106 gigawatts (GW) de capacité de production d'électricité à partir du charbon et a commencé la construction de 70 GW en 2023, accélérant encore le rythme effréné des approbations observé en 2022, soit l'équivalent de deux nouvelles centrales à charbon par semaine. La Chine a également mis en service 47 GW de capacité de production d'électricité à partir de charbon et annoncé 108 GW de nouveaux projets en 2023."
Screenshot 2024-04-01 182225.png
Lien

D'abord les cimetières de voitures électriques, puis les cimetières de vélos et la montée en puissance des centrales à charbon, si la transition est notre priorité, nous allons certainement dans la bonne direction.
Mais d'un autre côté, on nous vendra une flopée de voitures électriques pour que nous puissions réduire le CO2...:censored:
 
"Parlons maintenant de ce dont tout le monde parle : l'intelligence artificielle générative (IAG). Bien que nous ne sachions pas encore si nous nous trouvons ou non à un véritable tournant vers l'intelligence, une chose est sûre : du point de vue de l'impact sur le développement durable, nous nous trouvons certainement à un tournant (négatif). Dans un discours prononcé en juillet 2022 (donc avant le lancement de ChatGPT), Mark Papermaster, directeur technique d'AMD, a fait une projection de la consommation d'énergie des systèmes d'apprentissage automatique, spéculant même que, si la tendance actuelle se poursuivait, elle dépasserait la production mondiale d'énergie. En bref, l'éléphant dans la pièce en ce qui concerne la consommation d'énergie numérique est le GIC. Même sans aller jusqu'à des scénarios aussi catastrophiques, il existe des données très parlantes. La formation de ChatGPT3 générerait environ 500 tonnes de carbone et la génération d'une image avec un IAG équivaut à une charge complète d'un smartphone Si Google passait d'un modèle de service de recherche traditionnel à un modèle de recherche basé sur l'IA, sa consommation d'énergie atteindrait 29,3 térawattheures par an, soit l'équivalent de la consommation d'énergie de l'Irlande."

Screenshot 2024-04-18 192423.png
Lien

L'article aborde également des technologies telles que la blockchain, les centres de données et les applications.

Réflexion personnelle :
je suis assez sceptique à l'égard de l'IA en raison des implications, en particulier le fait qu'elle puisse "supplanter" l'intelligence humaine, mais, dans ce cas, elle semble également aller contre l'environnement.
Je pense que nous devrions être très prudents.
 
Dernière édition:
"L'Azimut Seadeck 6 marque le début d'une nouvelle ère pour Azimut Yachts. Le Studio NAMES a dirigé l'architecture navale et la conception structurelle, en mettant l'accent sur l'efficacité hydrodynamique et les matériaux durables. Le résultat ? Une navigation plus verte et plus confortable.
Le Studio NAMES a conçu une coque efficace pour réduire la consommation et l'impact sur l'environnement marin. Le choix des moteurs Volvo IPS et l'utilisation de matériaux recyclables témoignent de l'engagement "vert" d'Azimut."
Lien

Ce bateau est exposé à Milan pour l'exposition internationale du meuble 2024, il a été mis dans une piscine, je suppose que cela n'a pas eu d'impact sur l'environnement...:unsure::rolleyes:

Pour faire la publicité d'un yacht soi-disant plus respectueux de l'environnement, ils auront produit pas mal de pollution puisqu'il n'y a pas de mer à Milan et qu'ils auront donc dû le transporter dans des camions.

Ensuite, nous nous battons pour savoir qui, entre le BEV et le VT, produit le moins de polluants et de CO2...:mad:
 
Ensuite, nous nous battons pour savoir qui, entre le BEV et le VT, produit le moins de polluants et de CO2...:mad:
Euh... non, là je crois que la réponse est claire.

Par contre, le fait qu'il y ait pire ailleurs ne change pas grand chose.
Certains industriels polluent beaucoup, c'est pas une raison pour jeter ses déchets par terre.
Plein de pays envoient des missiles pour tuer, ça ne m'autorise pas à gifler mon voisin.
 
Bah avec une gifle il sera toujours la lendemain pour refaire la meme chose et donc continuer à polluer ! C'est bien le probleme actuellement finalement j'ai l'impression. Toute action "vertueuse" pour améliorer le bilan carbone est annulée le lendemain parce que finalement le mode de consommation qu'on connait doit continuer. La Norvège roule electrique à 90% mais a augmenté sa production de pétrole et de gaz...
 
Une action "vertueuse" c'est à dire qu'on a utilisé un procédé moins émetteur de GES est un gain définitif
Il y a moins de GES stocké dans l'atmosphère pour des milliers d'années, même si un autre terrien émet comme un âne aux antipodes.

C'est fondamental, on est face à une logique de stock qui ne fait que s'accroitre.
Le pétrole Norvégien est vendu avec les autres pétroles, c'est mauvais pour le stock de GES (et c'est utilisé essentiellement pour les véhicules), mais leur gaz et les autres est de plus en plus utilisé à la place du charbon pour faire de l'électricité. Il y a là aussi un gain.
 
La Norvège roule electrique à 90% mais a augmenté sa production de pétrole et de gaz...
Cela me rappelle beaucoup les ministres de l'environnement qui se rendaient à l'assemblée dans des voitures électriques alimentées par des générateurs diesel ou l'essor des centrales électriques au charbon en Chine.
Comme on dit en Italie : "ils nous traitent comme des pigeons" (ils nous prennent pour des imbéciles), le fameux "greenwashing".
Il suffit d'être honnête et de dire qu'il n'est pas possible pour des raisons économiques/techniques de tout passer à l'électrique et d'investir plus massivement dans d'autres solutions.
 
"L'hydrogène, ressource cruciale pour la transition énergétique, sera de plus en plus abondant et durable : d'ici 2050, il sera produit aux deux tiers à partir de sources renouvelables, avec un potentiel de production d'environ vingt fois les besoins énergétiques mondiaux.

Tout cela sera rendu possible par l'innovation technologique et les économies d'échelle qui, dans la plupart des régions du monde, feront baisser les coûts de production : de cinq dollars par kilo actuellement à moins d'un dollar dans le scénario le plus optimiste, ou à un peu plus d'un dollar dans le scénario le plus pessimiste. En outre, un quart de l'hydrogène produit dans le monde sera exportable, ce qui permettra d'approvisionner tous les continents.

Telles sont les conclusions du nouveau rapport sur l'hydrogène qui vient d'être publié par l'IRENA (International Renewable Energy Agency), l'organisation intergouvernementale créée pour favoriser la transition énergétique vers un système plus durable.

La raison pour laquelle l'avenir de l'hydrogène est si important réside dans son grand potentiel en tant que vecteur d'énergie propre dans certains secteurs qui ne se prêtent pas facilement à l'électrification : les industries chimiques et sidérurgiques, les transports lourds et l'exploitation minière."
 
Une action "vertueuse" c'est à dire qu'on a utilisé un procédé moins émetteur de GES est un gain définitif
Il y a moins de GES stocké dans l'atmosphère pour des milliers d'années, même si un autre terrien émet comme un âne aux antipodes.

C'est fondamental, on est face à une logique de stock qui ne fait que s'accroitre.
Le pétrole Norvégien est vendu avec les autres pétroles, c'est mauvais pour le stock de GES (et c'est utilisé essentiellement pour les véhicules), mais leur gaz et les autres est de plus en plus utilisé à la place du charbon pour faire de l'électricité. Il y a là aussi un gain.
La question est donc de définir action vertueuse. Le simple fait de venir déblatérer ici augmente les émissions de CO2. Faut-il alors supprimer ce forum et tous les autres dont l'utilité est nulle ? Serait-ce vertueux alors ?
Pour moi non , l'humain ne fait jamais rien de vertueux en matière d'environnement simplement par le fait qu'il existe. Avant d'aller si loin je pense que toute action qui réduit directement l'extraction de matière fossile est la seule chose vertueuse actuellement . Le reste c'est du blabla pour se dédouaner ! Bref réduire partiellement la consommation en aval n'a jamais réduit la production en amont et c'est tout le problème . Je ne sais plus quel "spécialiste" genre Janco ou autre avait clairement fait cette démonstration sur l'évolution des 20 dernières années ( depuis toutes les COP).
 
Bien sûr, la géopolitique joue un rôle fondamental dans l'équilibre de le "pouvoir", même si, parfois, elle sert plutôt à le "déséquilibrer".
Malheureusement, " l'idéalisme " conduit aussi à ces types de greenwashing où une " mauvaise action " est masquée par une belle " façade ", le pragmatisme quant à lui rendrait possible une transition réelle et surtout applicable au lieu de nous faire rêver de beaux rêves en sachant pertinemment qu'ils seront probablement inapplicables.
 
Toute action "vertueuse" pour améliorer le bilan carbone est annulée le lendemain parce que finalement le mode de consommation qu'on connait doit continuer.
Je pense que c'est faux.
Mais même si c'était vrai, qu'est-ce qu'il faut en conclure ? Qu'il faut arrêter de faire des "actions vertueuses" ?
 
Aujourd'hui, mes PV ont fourni 40kWh, j'en ai utilisé 20. (j'en ai acheté 5 et "vendu" 25.)

Mais surtout j'entretiens la faune avicole locale: au printemps dernier, des martinets se sont reproduits chez moi.
les mésanges, pinsons et rouge-gorge s'y plaisent bien, ainsi qu'un magnifique chardonneret.

Les ayatollahs donneurs de leçon me saoulent profondément.
 
Tu peux déclarer un refuge des oiseaux chez toi auprès de la LPO. 👍
 
Et certains oiseaux aiment bien faire des nids SOUS les panneaux , comme dans les conduits de cheminée .
L'année dernière nous y avons même trouvé une chouette effraie DANS une souche de cheminée.
Belle bête . 👍👌
 
Tiens j'ai aussi plein d'oiseaux chez moi...Ca viendrait des panneaux solaires !? :D
 
Etrange de faire leur nids sous les panneaux solaire, il peut y faire très chaud, ils sont par principe en plein soleil et de couleur noire ou bleue.
Ceux qui ont élu domicile ici reviennent année après année dans le garage, ils retapent un peu leur nid et zou.
On retire juste quelques débris tombés sur le capot de la voiture garée là, au printemps.
Mais c'est du minuscule, des "troglodyte mignon".

J'ai rien déclaré au fisc. :giggle:
 
Country-Overshoot-Days-2024-500KB.jpg
La date de l'Overshoot Day est recalculée chaque année depuis 1961, mais au cours des dernières décennies, elle a toujours eu tendance à être plus précoce : à partir de 2010, elle a été progressivement fixée à juillet, en 2022 au 28 juillet, en 2021 à un jour plus tard, le 29, pour ne s'inverser qu'en 2020, en raison de la pandémie de coronavirus qui l'a avancée au 22 août, soit trois semaines plus tard qu'en 2019. En 2024, ce sera même le 25 juillet, une véritable catastrophe si l'on considère qu'en 1971, l'Overshoot Day n'était arrivé que le 25 décembre, quelques jours avant la fin de l'année.
Lien
 
Dernière édition:
"L'hydrogène, ressource cruciale pour la transition énergétique, sera de plus en plus abondant et durable : d'ici 2050, il sera produit aux deux tiers à partir de sources renouvelables, avec un potentiel de production d'environ vingt fois les besoins énergétiques mondiaux.

Tout cela sera rendu possible par l'innovation technologique et les économies d'échelle qui, dans la plupart des régions du monde, feront baisser les coûts de production : de cinq dollars par kilo actuellement à moins d'un dollar dans le scénario le plus optimiste, ou à un peu plus d'un dollar dans le scénario le plus pessimiste. En outre, un quart de l'hydrogène produit dans le monde sera exportable, ce qui permettra d'approvisionner tous les continents.

Telles sont les conclusions du nouveau rapport sur l'hydrogène qui vient d'être publié par l'IRENA (International Renewable Energy Agency), l'organisation intergouvernementale créée pour favoriser la transition énergétique vers un système plus durable.

La raison pour laquelle l'avenir de l'hydrogène est si important réside dans son grand potentiel en tant que vecteur d'énergie propre dans certains secteurs qui ne se prêtent pas facilement à l'électrification : les industries chimiques et sidérurgiques, les transports lourds et l'exploitation minière."
Mouais: on va multiplier par x le rendement des électrolyseurs? On aura un genre de COP (pas 21) comme pour les PAC?
Ca me rappelle le concept de réduction des coûts de production des batteries au lithium. Pas de chance, on a atteint un pallier.
C'est beau de rêver...
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 312,991,328
Retour
Haut Bas