Les poids lourds FCV de Toyota

JeanB

Admin
Administrateur
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
30 Août 2007
messages
3,317
Score de réaction
3,578
Localisation
Rouen
Véhicule
Prius 2 01/2005 145.000 km
Après son premier prototype Alpha en test actif depuis plusieurs mois sur les ports de Los Angeles et Long Beach, Toyota vient de dévoiler son prototype Beta, une évolution longue distance du prototype Alpha :
Toyota unveils more advanced heavy-duty fuel cell truck prototype
Here is how Toyota improved Project Portal, its fuel cell truck

Assemblé en six semaines par la société Ricardo sur la base d'un tracteur semi Kenworth ce prototype met en œuvre deux cellules FCV de Mirai alimentant deux moteurs électriques comme le prototype Alpha, mais il est équipé de six réservoirs de 10 kg d'hydrogène chacun et d'une batterie Li-ion de 12 kwh qui lui permettent une autonomie de 300 miles (480 km) et donc un usage longue distance, contrairement au prototype Alpha qui avec 200 miles est plutôt destiné à un usage local.

Le prototype Beta rejoindra pourtant son aîné Alpha dans le secteur des ports et des entrepôts de Los Angeles pour participer à la collecte de données en vraie grandeur pour les ingénieurs de Toyota.

Comme le prototype Alpha ce nouveau prototype peut délivrer une puissance maximum de 670 cv équivalente à celle des plus puissants tracteurs diesel, mais grâce aux moteurs électriques cette puissance est disponible instantanément ce qui permet des accélérations sans comparaison avec celles des diesels.

Le développement rapide de ce prototype à partir de composants Toyota sur une base standard Kenworth pourrait préfigurer la commercialisation de kits pouvant équiper toutes sortes de tracteurs classiques, mais pour l'heure Toyota reste silencieux sur ses plans commerciaux.

Edit : Maintenant qu'il est disponible voici le lien vers l'article en français de Toyota France :
Toyota dévoile son nouveau poids lourd zéro émission
 
Dernière édition:
Et un communiqué sur le sujet : Par ici
 
L'application du H2 aux poids lourds ne résout pas tous les problèmes du H2 (production renouvelable), mais au moins l’exploitation est mieux maîtrisable en environnement professionnel que dans le grand public (sécurité, maintenance, réseau de distribution du H2).

A+
 
Je suppose que tu as lu les infos sur la production renouvelable du H2 par Toyota ?
Si ce n'est pas encore mis en oeuvre à grande échelle, des solutions intéressantes ont été mises en oeuvre sur les sites de Toyota.
 
Tu l'as bien compris, le monde est plsu grand que Toyotaland :)
 
Pour discuter de la difficile question de l'approvisionnement en hydrogène ça se passe plutôt là :
Station Hydrogene


On peut y voir que les acteurs vraiment impliqués dans l'évolution vers l'hydrogène se préoccupent aussi sérieusement des solutions d'approvisionnement. Avec le souci de privilégier les solutions "renouvelables".
 
Tant qu'à faire de la production renouvelable d'électricité, autant ne pas passer par la case H2, qui ne fait que s'écrouler le rendement global du puits à la roue.
 
Bonjour,

une application en vue en France avec 'hylico' , avec production de H2 dit 'vert'.

A suivre
 
Bon , ce n'est pas tout à fait le monde de la voiture mais je pense que ce doit être signalé.


EXPO BUSWORLD BRUXELLES , c'est le week end prochain.
 
Comme je l'ai toujours pensé, la diversification est le seul moyen d'initier un véritable changement dans le domaine du transport sur roues.
Il me semble évident qu'à l'heure actuelle, il est impensable de fabriquer des camions/autobus électriques, car cela ajouterait trop de poids pour que les batteries aient une autonomie décente et, en outre, cela sacrifierait beaucoup d'espace.
L'hydrogène est une voie possible.
 
Les annonces sont étonnantes même si, comme nous l'avons déjà vu, surtout nous qui parlons souvent de voitures électriques, souvent les "records" rapportés par certains constructeurs ne sont pas toujours vrais ou, en tout cas, sont obtenus sur des parcours très favorables.

Le North American Truck Performance Council a décidé de tester le Tesla Semi dans des conditions réelles. Le constructeur affirme que son camion peut parcourir 805 km sans recharge, mais les résultats sont légèrement différents de cette valeur. L'un des camions a réussi à parcourir 539 km en une seule charge, après quoi la charge de la batterie était de 17 %. La température moyenne de l'air le jour de la mesure du kilométrage était de 34°C. Des irrégularités ont également été constatées le long de l'itinéraire des camions, ce qui a eu une incidence sur les résultats.

Cependant, un autre Tesla Semi a parcouru une distance de 797 km sans recharge, ce qui est aussi proche que possible des valeurs revendiquées par le constructeur. Dans le même temps, les batteries du camion étaient à 21 %.
Lien

Les tests, bien que nous ne sachions pas comment ils ont été effectués, sont assez divergents, avec une température de 34 degrés, et nous savons très bien comment la température affecte les performances de la batterie.

Je continue d'observer
 
Ce jour . EXPO BUSWORLD BRUXELLES . 👍👌
Ça me permet de voir des installations sur des véhicules , mais 4 X plus grandes que sur des voitures .
AUTONOMIE D'UN CAR / BUS .
En fonction de la route , montée , descente , à plat , chargé de passagers ou pas etc etc etc
ET .....en fonction du nombre de batteries dans le véhicule ET de la capacité des batteries , on fera plus ou moins de kilomètres .
Il ne faut pas avoir fait de hautes études pour le comprendre. C'est pareil que sur les voitures , sans plus .

Entendu à plusieurs places en ce qui concerne les recharges RAPIDES . En gros , il vaut mieux éviter .
Le mieux est encore de se référer au mode d'emploi du véhicule ET de bien lire les conditions de garantie spécifique à la batterie..........sait on jamais .
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 313,161,155
Retour
Haut Bas