Afficher un message
Vieux 26/10/2019, 12h46   #535
yoyo59
Moderateur


 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 495
J'aime: 1 924
Remercié 5 259 fois dans 1 748 messages
Par défaut

Une silhouette futuriste qui préfigure les modèles électriques de Lexus à l’horizon 2030





La représentation visuelle du flux énergétique du LF-30 relève un défi : créer un nouveau design que seul permet un BEV équipé de roues à moteur électrique. La silhouette cherche à traduire l'énergie produite par les roues, qui s'écoule jusqu’à la chaussée en passant sur l’habitacle et devant le conducteur.



En tirant parti de l’absence de capot autorisée par un véhicule BEV (100 % électrique), la calandre identitaire évolue encore pour couvrir toute l'architecture du véhicule. La vitre latérale d'un seul tenant, les ailes musclées et les blocs optiques en forme d'ailes dessinent les contours du célèbre double trapèze. La carrosserie, élégante et fluide à la proue, se fait plus incisive et plus linéaire à la poupe. Mariage du style et de la fonction, les phares « ailés », les feux arrière à la découpe radicale et les prises d'air latérales assurent ensemble un haut niveau d’aérodynamisme et de refroidissement.



L'opacité des vitres latérales, réglable, offre aux occupants une vue imprenable sur le paysage environnant, tout en préservant l'intimité même de nuit. Extérieurement, la couleur de la face avant et les motifs luminescents indiquent si le véhicule roule en mode normal ou autonome, autre expression de la quête d'une alliance entre le style et la fonctionnalité. La couleur de carrosserie « ciel voltaïque » utilise un revêtement d'avant-garde imprégné de métal qui lui donne une qualité d’exception rehaussée d’une nuance vert bleuté.







Un cockpit redessiné et un habitacle novateur qui tire parti des technologies de conduite autonome





Pour donner une nouvelle dimension au concept d’humanocentrisme, l’un des fondamentaux de Lexus, le poste de conduite s’articule autour du nouveau concept de « Tazuna ». Une seule rêne peut suffire au cavalier pour se faire comprendre du cheval. Partant de cette image, l’harmonie est particulièrement poussée entre les commandes au volant et l'affichage tête haute. Ainsi, le conducteur peut se concentrer sur la route tout en gérant différentes fonctions (navigation, système audio, mode de conduite...), sans bouger les yeux ni actionner de boutons. Avant-goût d'un futur poste de conduite Tazuna, le LF-30 passe par des interfaces de nouvelle génération, comme la commande gestuelle et la présentation des informations du véhicule en réalité augmentée. Résultat : un habitacle aussi confortable et pratique pour le conducteur que pour les passagers.



Par sa configuration, le siège passager avant évoque un fauteuil d’avion de première classe, tandis que l'habitacle dégage à la fois une impression d'ouverture et de cocon. Tous les boutons et commandes sont à portée de main et, pour le passager avant, un grand écran à commande gestuelle accroît encore le confort et la commodité.



À l’arrière, la technologie des muscles artificiels permet aux sièges d’épouser la morphologie. Ils offrent en outre différentes fonctions : inclinaison, relaxation et maintien de vigilance par exemple. Grâce au système audio Mark Levinson®, la gestion extrêmement précise des haut-parleurs optimise l’acoustique pour chaque occupant. Les haut-parleurs intégrés aux appuis-tête offrent non seulement des conditions d’écoute idéales, mais leur fonction antibruit participe à l’amélioration du silence.



Au-dessus des sièges arrière, le toit vitré est doté d'une commande vocale et d'une fenêtre « SkyGate » à commande gestuelle. Celle-ci présente différentes sortes d’affichage par réalité augmentée : un ciel étoilé réaliste, des vidéos choisies par l'utilisateur, ou même la navigation.



Outre son design unique, l'habitacle donne le ton des véhicules premium de demain en faisant appel à des matériaux durables pour limiter l’impact écologique. Le plancher et le volant sont en Yakisugi (cèdre brûlé), un matériau traditionnel japonais, tandis que l’habillage plissé des contre-portes est à base de métal recyclé et transformé en fibres. Cette démarche traduit bien l’originalité et l'esprit novateur de Lexus.







Roues à moteur électrique, direction by-wire et système Advanced Posture Control : une dynamique sans équivalent pour le LF-30





Pour réaliser un bond majeur en termes de performances, comportement, contrôle et plaisir de conduite, le LF-30 intègre de nombreuses technologies de pointe, au-delà de l’Advanced Posture Control. Les moteurs électriques installés sur chacune des quatre roues et l’implantation basse de la batterie favorisent la maitrise de l'inertie et les performances routières. Les dispositifs de conduite autonome et le drone-porteur préfigurent l’horizon 2030 et le nouveau rôle de l’automobile.



L’Advanced Posture Control régule la puissance et le couple élevé des moteurs électriques, afin d’ajuster cette puissance à la sensibilité des passagers. Selon le cas, la commande totalement indépendante des quatre roues motrices avant et arrière permet d’opérer en traction avant, en propulsion ou en transmission intégrale. Par leur compacité et leur légèreté, les blocs-moteur facilitent également l’exploitation des volumes. Ils optimisent aussi le comportement du châssis, quels que soient l’état du revêtement et les conditions routières.



En plaçant l’Advanced Posture Control au cœur de sa vision électrique, Lexus compte l’appliquer à toute sa gamme de véhicules électrifiés.



La direction by-wire élimine la liaison mécanique pour mieux adapter le contrôle en virage aux conditions de conduite, et offrir ainsi un ressenti directionnel plus conforme aux attentes du conducteur. L’espace intérieur y gagne également puisque ce système permet d’avancer et de mettre de côté le volant quand le véhicule roule en mode autonome.



Véhicule électrique de nouvelle génération, le LF-30 simplifie la recharge quotidienne par son dispositif sans fil. Il confie la gestion énergétique à une intelligence artificielle pour optimiser la répartition du courant entre le véhicule et le domicile, et synchroniser la recharge avec les horaires de son utilisateur.



L'intelligence artificielle embarquée sait identifier les voix et accompagne les occupants en leur fournissant des informations personnalisées enregistrées sur la clé de télécommande. Elle facilite les réglages intérieurs (température, système audio...) ainsi que la définition des itinéraires et destinations, tout en proposant des activités à faire après l'arrivée. L’intelligence artificielle enregistre aussi les préférences du conducteur et l'aide en temps réel à gérer les réglages des suspensions et de la motorisation, selon le scénario de conduite.

Par ailleurs, le LF-30 embarque le « Lexus Airporter », un drone-porteur. Grâce à sa commande autonome, ce dispositif est par exemple capable de transporter tout seul des bagages du seuil de la maison jusqu'au coffre.



Via le dernier concept de conduite autonome « Lexus Teammate », le LF-30 dispose de fonctions sophistiquées d'assistance à la conduite : un mode Chauffeur et un mode Guardian. Les occupants profitent ainsi de la tranquillité d'esprit de la conduite autonome et du confort du Advanced Posture Control. Autres fonctions particulièrement pratiques : le stationnement autonome et une prise en charge au niveau de la porte avant, où le LF-30 garé dans l’allée vient chercher ses occupants devant la porte de la maison.









Fiche technique synthétique du Lexus LF-30

Longueur (mm)

5,090

Largeur (mm)

1,995

Hauteur (mm)

1,600

Empattement (mm)

3,200

Poids (kg)

2,400

Autonomie [WLTP] (km)

500

Capacité de la batterie (kW/h)

110

Vitesse de charge (kW/h)

150

Accélération 0-100 km/h (secondes)

3,8

Vitesse maximum (km/h)

200

Puissance maxi (kW)/

couple maxi (Nm)

400 / 700









Outre le LF-30, le stand Lexus du salon de Tokyo accueillera le « théâtre des sens Lexus », où les visiteurs pourront expérimenter une stimulation des cinq sens. Il se compose de deux espaces dédiés respectivement aux expériences sonores et visuelles. Dans le Théâtre n° 1, la sonorité sensuelle du moteur de la Lexus LFA stimule l'ouïe par un son 3D à 360°.

Pour sa part, le Théâtre n° 2 excite l’œil par une projection cartographique du coupé Lexus LC, qui change d'aspect selon l'heure et l'angle de vision. En résumé, un stand où le visiteur peut apprécier la philosophie Lexus, tout en profitant d'une stimulation sensorielle née d'une expérience réelle.





* Le 46e Tokyo Motor Show se déroule du 23 octobre au 4 novembre 2019.









Lexus Newsroom: http://newsroom.lexus.eu

Twitter: @Lexus_EU



Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté