Le site WEB du Prius Touring Club Rassemblement Cantal 2019  

Précédent   Forum Prius Touring Club > Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les véhicules qui nous intéressent > Général > Medias
S'inscrire FAQ Banque d'images Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 08/09/2019, 11h21   #521
Mister MMT
Moderateur


Modèle: Ford Mondeo Hybride
 
Avatar de Mister MMT
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Kehl (à coté de Strasbourg, côté allemand du Rhin)
Messages: 4 683
J'aime: 5 321
Remercié 5 383 fois dans 1 833 messages
Par défaut

Je vais voir si on en fait une discussion, car cette plateforme sera utilisée pour plusieurs modèles, e.a. la Prius C (Aqua) pour les marchés américains et asiatiques.

genfutures en avait déjà parlé dans la discussion sur la Yaris 2020.

Jan
__________________
Ford Mondeo Hybrid depuis Février 2017

Prius 2 jusqu'à Mars 2017


Kehl
Mister MMT est déconnecté  
Merci à Mister MMT de la part de :
yoyo59 (22/09/2019)
Vieux 22/09/2019, 16h15   #522
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-110

Vaucresson, le 18 septembre 2019



12e Grand Prix des Marques Automobiles :
Toyota remporte le Prix Service Après-Vente



· Kantar et le Journal de l’Automobile décryptent les évolutions de l’expérience client entre les automobilistes et leurs marques.

· La qualité du service après-vente Toyota mis à l’honneur.





Frank Marotte, PDG Toyota France et Marie-Noëlle Tavaud, Directrice Générale du GNFA. © Mélanie Robin



Hier soir, lors de la cérémonie du Grand Prix des Marques Automobiles 2019, Kantar et le Journal de l’Automobile ont récompensé les marques automobiles ayant su répondre aux attentes de leurs clients à travers quatre points de contacts essentiels (site internet, concession, SAV et innovation).

Prix Service Après-Vente

Pour la deuxième année consécutive Toyota remporte ce prix, devant Honda et BMW.

Comme l’an dernier, les clients Toyota mettent en avant la facilité de prise en charge des travaux sous garantie (note de 3,99 vs. 3,47 en moyenne).

La marque s’appuie également sur la qualité des travaux effectués (3,94), les explications apportées sur les travaux (3,77) et la qualité d’écoute des employés (3,75).

Frank Marotte, Président Directeur Général Toyota France souligne les efforts mis en œuvre par la marque et ses équipes pour conserver un niveau de service adapté aux besoins du client.

Avec comme objectif de mieux suivre la logique du client en 2019, Toyota a su garder sa place de champion du SAV.



Les lauréats des GPMA ont été dévoilés au Pavillon Vendôme, le 17 septembre 2019. © Mélanie Robin



L’étude Car 360° qui sert à établir le classement des différents prix, a interrogé en juin 2019, 2000 clients possesseurs de véhicules neufs ou d’occasion responsables de l’entretien de leur véhicule de moins de 8 ans. Les clients restent les seuls juges des marques automobiles, à la différence des autres « prix » attribués par des jurys d’experts ou de professionnels.



Photos disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 22/09/2019, 16h16   #523
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Toyota installe à l’usine japonaise de Honsha un générateur électrique basé sur le système de pile à combustible à hydrogène de la Mirai

· Des essais doivent maintenant valider son utilisation notamment dans les bureaux et sites de production ainsi que d’autres applications commerciales

· Le générateur utilise en double exemplaire chacun des organes du système de la Mirai



Toyota Motor Corporation (Toyota) annonce avoir mis au point un générateur fixe à pile à combustible (générateur PAC) basé sur le système de pile à combustible qui équipe la Mirai, véhicule électrique fonctionnant à l’hydrogène. Ce générateur a été installé sur le site industriel de Honsha à Toyota City (Préfecture d’Aichi) et les essais de validation ont maintenant débuté.



Le générateur utilise en double exemplaire chacun des organes du système de la Mirai, notamment la pile à combustible, le module de contrôle de puissance et la batterie secondaire. L’objectif est de produire un générateur très performant à un prix raisonnable. Son développement a été mené conjointement par Toyota et Toyota Energy Solutions, Inc.



Pour ces essais de validation, l’électricité ainsi produite sera exploitée sur le site même de Honsha : le générateur fonctionnera 24 heures sur 24 et fournira une puissance nominale de 100 kW. Plusieurs paramètres seront évalués : le rendement énergétique – c’est-à-dire la quantité d’électricité produite par rapport à la quantité d’hydrogène –, la stabilité de production du courant ainsi que la longévité et la facilité d’entretien du générateur.



Selon les résultats obtenus, Toyota envisage de mettre en service ces générateurs PAC décentralisés dans un nombre croissant d’usines. Ils seront alimentés par l’hydrogène émis au cours de la fabrication des organes des systèmes PAC ou des opérations d’essai et de validation. Ce faisant, Toyota compte développer et mettre en œuvre des technologies qui tirent pleinement parti de l’hydrogène. En 2015, le Groupe a annoncé sa feuille de route environnementale Toyota Environmental Challenge 2050, dont l’un des défis consiste à tendre vers zéro émission de CO2 pour les sites de production. Pour le relever, il poursuivra ses mesures de réduction des émissions carbone issues des process industriels.



Dans le cadre des efforts engagés pour élargir l’emploi du système PAC mis au point pour la Mirai, Toyota va réfléchir à la réalisation pratique du générateur PAC sous différents aspects : recherche et développement, et modes d’exploitation envisageables afin d’améliorer l’attractivité du produit en augmentant son efficacité énergétique et sa longévité, tout en réduisant sa taille et son coût.


Fiche technique synthétique du générateur PAC


Extérieur du générateur PAC


Structure interne du générateur PAC
System Structure of FC Generator


Photos sur le site :



http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Robain (22/09/2019), zeffix (24/09/2019)
Vieux 24/09/2019, 15h24   #524
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-112



Vaucresson, le 23 septembre 2019



Toyota France participe au World Cleanup Day

en partenariat avec la Mairie de Vaucresson

· Toyota France s’associe à la ville de Vaucresson – où est situé le siège social France du constructeur automobile – dans le cadre du World Cleanup Day.

· Cette initiative s’inscrit dans la continuité du Toyota Environmental Challenge 2050 lancé en 2015 par le Groupe au niveau mondial.



P1199336

Le samedi 21 septembre, Toyota France a organisé le « Vaucresson World Cleanup Day » avec le concours de la Mairie de Vaucresson. Cette opération de nettoyage s’inscrit dans la plus grande mobilisation citoyenne et environnementale à l’échelle monde : le World CleanUp Day ou la journée mondiale du nettoyage de notre planète !



Samedi dernier, partout dans le monde, des millions de citoyens ont fait le choix de nettoyer la planète. À Vaucresson, les membres du Conseil Municipal des Jeunes se sont mobilisés afin de débarrasser la ville de ses détritus et autres plastiques.

Toyota France a mis à disposition le matériel nécessaire pour mener à bien cette vaste opération de nettoyage de la ville et d’une partie du Bois de Saint-Cucufa.

Cette collecte s’est suivie d’un moment d’échanges au sein des locaux de Toyota France portant notamment sur les éco-gestes simples à adopter au quotidien comme ne plus jeter les déchets dans la nature, pour consommer moins et mieux.

Cette initiative s’inscrit pleinement dans la démarche du Toyota Environnemental Challenge 2050, un ensemble de défis qui contribueront à ramener au plus près possible de zéro l’empreinte écologique de nos activités, pour favoriser l'avènement d’une société de la mobilité durable, en harmonie avec la nature.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Robain (24/09/2019), zeffix (24/09/2019)
Vieux 30/09/2019, 17h47   #525
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-113



Vaucresson, le 27 septembre 2019


Toyota et CleverShuttle ont passé le cap

des 2 millions de kilomètres parcourus avec la Mirai



· CleverShuttle est un service de covoiturage hydrogène lancé en septembre 2017 en Allemagne

· Les Toyota Mirai de CleverShuttle circulent dans trois villes allemandes (Hamburg, Munich et Stuttgart)

· En France, Toyota est partenaire de Hype, société de taxis zéro émission exploitant des Mirai.



La start-up allemande de covoiturage CleverShuttle a désormais franchi le cap des 2 millions de kilomètres sans émissions –précisément 2,2 millions en 24 mois – et transporté 567 000 passagers avec 45 berlines Toyota Mirai à pile à combustible. Alors qu'il a fallu quinze mois pour atteindre le premier million de kilomètres, dix mois à peine auront suffi pour arriver au deuxième million.



CleverShuttle combine un service de chauffeur personnel et un principe innovant de covoiturage pour offrir dans certaines villes allemandes un mode de transport éco-responsable et abordable. Le service CleverShuttle, dont la Deutsche Bahn est actionnaire depuis 2015, est surtout utilisé par des personnes qui s’intéressent à la technologie, à l'environnement et souhaitent un transport neutre en CO2. Les clients réservent leur trajet via une application, puis sont pris en charge sur le lieu de leur choix et conduits à la destination souhaitée. En regroupant les passagers ayant un itinéraire similaire, ce service de mobilité garantit des prix compétitifs.



La coopération a débuté en septembre 2017 à Hambourg, d’abord avec une flotte de 20 Mirai. Le ravitaillement en hydrogène s’effectue dans les stations-services de H2 MOBILITY, la coentreprise créée pour développer l'infrastructure de distribution d'hydrogène sur le territoire allemand. Grâce à la commodité d’usage et à la fiabilité de la première berline à pile à combustible au monde, ce sont aujourd’hui 45 Mirai CleverShuttle qui sillonnent les rues de Hambourg, Munich et Stuttgart.



En France, ce partenariat fait écho à la société de mobilité hydrogène HysetCo lancée en février 2019, collaboration entre Toyota, Idex, la Société du Taxi Électrique Parisien (Hype), Air Liquide et Kouros. Cette entreprise constitue une étape majeure dans l’émergence d’une société hydrogène en France et dans le développement de Hype, première flotte de taxis zéro émission hydrogène au monde lancée en 2015 dans le cadre de la COP21 et exploitée à Paris et dans la région Île-de-France. HysetCo doit permettre de faciliter le déploiement des véhicules à pile à combustible hydrogène et d’infrastructures de recharge en Île-de-France afin d’atteindre le cap de 600 taxis pour fin 2020.



À propos de la Toyota Mirai



Présentée en 2014, la Toyota Mirai est commercialisée en Allemagne depuis 2015 auprès des particuliers comme des clients professionnels. Elle est commercialisée en petite série en France à partir de 2016 et est officiellement au catalogue depuis 2018. C’est la première berline à pile à combustible au monde. Le moteur électrique de la Mirai développe 154 ch. Grâce à la disponibilité immédiate du couple (335 Nm) propre aux moteurs électriques, elle accélère de 0 à 100 km/h en 9,6 secondes, pour atteindre une vitesse maximale de 178 km/h (sur circuit). Le volume combiné de ses deux réservoirs est de 122,4 litres (avant : 60 l, arrière : 62,4 l), soit environ 5 kg d’hydrogène comprimé à 700 bars. Ils permettent de parcourir plus de 500 km, sans aucun rejet polluant, puisque seule de l’eau, issue de la réaction entre l’oxygène de l’air et l’hydrogène pour produire l’électricité qui l’anime, est évacuée à l’échappement.



http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Robain (30/09/2019), zeffix (01/10/2019)
Vieux 02/10/2019, 10h01   #526
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-114



Vaucresson, le 1er octobre 2019





Nouveau Toyota C-HR



Plus hybride, plus connecté mais toujours aussi emblématique











· Nouvelle motorisation hybride 2.0 l 184 ch, en plus du 1.8 l hybride 122 ch

· Nouveau système multimédia avec Apple Carplay™ et Android Auto™

· Évolutions esthétiques avant et arrière



L’entrée en scène du nouveau Toyota C-HR s’accompagne d’un choix de deux motorisations hybrides, d’un nouveau système multimédia et d’un restylage qui lui confère une allure plus raffinée, tout en conservant sa silhouette emblématique.



Au groupe hybride 1.8 l de 122 ch, lui-même remanié, s’ajoute désormais le nouveau moteur hybride 2.0 l Dynamic Force, deux motorisations particulièrement sobres. Les émissions de CO2 du 1.8 l débutent à 109 g/km et celles du 2.0 l à 118 g/km (norme WLTP).



En outre, le modèle se dote d’un nouveau système multimédia équipé des interfaces d’intégration de smartphones Apple Carplay™ et Android Auto™.



Le nouveau Toyota C-HR reste fidèle à son identité visuelle emblématique et continue de se démarquer par ses lignes de coupé. La proue et la poupe ont fait l’objet d’un restylage soigné, tandis qu’une lame inférieure peinte souligne sa silhouette dynamique à la posture forte, haute et bien campée.



L’éclairage avant et arrière est équipé de la technologie premium LED. De face, les feux de jour et les clignotants sont réunis en un seul et même projecteur dessinant une ligne souple au-dessus du faisceau principal. À l’arrière, les combinés de feux restylés sont reliés entre eux par un becquet de coffre noir laqué qui homogénéise l’ensemble.



Le Toyota C-HR adopte la motorisation hybride 2.0 l Dynamic Force de 184 ch, un groupe motopropulseur à la fois plus performant et plus sobre en carburant.



Toujours disponible, le système hybride 1.8 litre a été remanié et voit sa consommation diminuer. La clientèle dispose ainsi d'un choix de deux solutions hybrides.



La dynamique évolue aussi grâce à une modification des suspensions qui améliore le confort routier, tout en conservant la remarquable maniabilité du modèle.

Toutes les variantes ont fait l’objet de mesures de réduction des caractéristiques NVH, au profit du confort acoustique de l'habitacle.



Le Toyota C-HR inaugure un nouveau système multimédia qui améliore l'offre de connectivité de Toyota. Il permet désormais l’intégration complète d’un smartphone et prend même en charge les dernières versions d'Apple Carplay™ et d'Android Auto™. De plus, comme il effectue les mises à jour cartographiques à distance par la technologie « over the air », le conducteur profite sans même s’en rendre compte de la dernière version des cartes routières européennes.





Émissions de CO2 du nouveau C-HR







NEDC corrélé

WLTP

1.8 l hybride, 122 ch

À partir de 86 g/km

À partir de 109 g/km

2.0 l hybride, 184 ch

À partir de 92 g/km

À partir de 119 g/km

(Données NEDC corrélé et WLTP provisoires en cours d’homologation)





Photos disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 4
BenBzh (02/10/2019), Dede34 (02/10/2019), Robain (02/10/2019), zeffix (03/10/2019)
Vieux 03/10/2019, 13h40   #527
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-115



Vaucresson, le 03 octobre 2019



LEXUS PRESENTE SON NOUVEAU YACHT DE LUXE,

LE LY 650



UNE NOUVELLE INCARNATION DU DÉSIR DE LEXUS DE PROPOSER DES EXPÈRIENCES INNOVANTES ET ÉTONNANTES









Une nouvelle expression du langage stylistique de Lexus sous la forme d’un yacht de 65 pieds
Performance et silence exceptionnels digne d’un porte-drapeau nautique
Expérience utilisateur extraordinaire offerte par la technologie avancée Lexus
Savoir-faire haut de gamme et qualité intrinsèque du Système de Production Toyota


Toujours désireux d’offrir des expériences innovantes et étonnantes à ses clients, Lexus vient de célébrer la première mondiale de son premier yacht, le Lexus LY 650, à Boca Raton en Floride.

Le LY 650 est une nouvelle incarnation du désir de Lexus de dépasser les frontières du monde automobile pour proposer des expériences innovantes et étonnantes. Issu du concept de yacht de sport Lexus révélé en janvier 2017, le LY 650 associe un style unique et des performances de croisière exceptionnelles. Lexus – qui a la volonté de devenir une véritable marque lifestyle de luxe – a réalisé la synthèse entre la technologie avancée et le savoir-faire artisanal pour offrir une expérience incomparable qui stimule les sens et surpasse les attentes, même en mer. Le yacht porte-drapeau LY 650 incarne d’une nouvelle façon la philosophie “CRAFTED” de Lexus qui implique une attention extrême aux détails et une hospitalité qui anticipe les besoins à tous les niveaux.

La forme de la coque et le volume généreux de la poupe, ajoutés à des lignes élégamment galbées confèrent au LY 650 un design extérieur d’une distinction incomparable. La collaboration avec le studio de design italien Nuvolari Lenard1 a donné naissance à un yacht sophistiqué abritant un espace à vivre confortable dont chaque détail témoigne de la qualité. En outre, pour offrir une vitesse digne des performances exaltantes d’une Lexus, la coque, légère et ultra rigide, associant CFRP (plastique renforcé de fibre de carbone) et GFRP (plastique renforcé de fibre de verre), a été développée en collaboration avec Marquis Yachts LLC2. Le LY 650 bénéficie également du LY-Link, une technologie sophistiquée pour assurer la connectivité nautique et qui permet de partager et de transmettre rapidement des informations.

Le LY 650 est produit en collaboration avec les artisans de Marquis Yachts à Pulaski, Wisconsin, Etats-Unis. Pour la production du LY 650, Marquis Yachts a intégré le célèbre système de production Toyota dans son processus de fabrication afin d’en améliorer l’efficacité et la qualité. Le LY 650 sera en vente à partir du 30 octobre. Le nouveau yacht sera présent à Fort Lauderdale lors du Salon nautique international en Floride du 30 octobre au 3 novembre 2019.

A propos de l’aventure qui a mené du concept à la commercialisation, le vice-président exécutif de Toyota Motor Corporation, Shigeki Tomoyama a déclaré : “Deux années se sont écoulées depuis la révélation du concept de yacht sportif de Lexus et je suis ravi que nous soyons maintenant en mesure d’annoncer l’arrivée du LY 650 qui élargit les possibilités de mobilité maritime. L’introduction du système de production Toyota dans les ateliers de fabrication de Marquis Yachts en a renforcé la productivité et la qualité. Je suis impatient de voir le LY 650 sortir de production et montrer au monde sa qualité hors pair et sa beauté.”

Yoshihiro Sawa, président de Lexus International a déclaré : “Le LY 650 symbolise la capacité de Lexus, qui aspire à être une véritable marque lifestyle, à relever des défis au-delà de l’univers automobile. Avec Marquis Yachts et Toyota Marine, nous avons appliqué la philosophie “CRAFTED” de Lexus et mené le développement en veillant à l’hospitalité prévenante et à l’attention sans faille aux détails pour créer un design sophistiqué et un espace à vivre intérieur au sublime confort sous la forme d’un yacht de luxe de 65 pieds. Chez Lexus, nous voulons continuer à offrir des expériences innovantes et étonnant.



Caractéristiques du LY 650

Nouvelle expression du langage stylistique de Lexus sous la forme d’un yacht de 65 pieds

Ÿ Le LY 650 est un yacht de croisière à flybridge qui reprend la forme dynamique et les lignes magnifiquement galbées du concept de yacht de sport Lexus. Il est élégant et sportif. Sa proue puissante et affirmée et sa coque dynamique, l’une des plus larges de sa catégorie, affirment instantanément la présence du LY 650 tandis que sa ligne évocatrice d’un coupé et sa section arrière accentuée soulignent ses performances de croisière élevées.

Ÿ Le yacht adopte une harmonie de couleurs biton en option qui met en valeur ses lignes uniques et traduit l’essence du concept du yacht de sport Lexus de 2017. Les appliqués métalliques sur la proue, les vitres latérales et les prises d’air latérales en ‘L’ créent l’allure emblématique d’un yacht Lexus.

Ÿ L’intérieur conjugue un design sophistiqué et l’Omotenashi (l’hospitalité japonaise qui anticipe et comble les souhaits des hôtes avec sincérité et générosité) pour offrir la qualité hors pair légendaire de Lexus. L’espace intérieur mise sur un thème blanc lumineux qui donne une sensation d’ouverture tandis que les lignes galbées et un éclairage original créent un confortable cocon.

Ÿ La configuration ingénieuse du salon inclut un double poste de pilotage et des banquettes à l’avant et une cuisine à l’arrière. Trois élégantes cabines sont situées sous le salon. Elles offrent une hauteur sous plafond de 6 pieds 6 pouces (plus de deux mètres) et disposent chacune d’un cabinet de toilette avec douche.



Performance et silence exceptionnels dignes d’un porte-drapeau nautique

Pour être à la hauteur des performances exaltantes d’une Lexus, le LY 650 a bénéficié d’une conception et d’une ingénierie soignées destinées à assurer le confort de navigation et la réactivité du gouvernail en toutes circonstances.
La motorisation est assurée par deux Volvo Penta® IPS3 (1350/1200/1050). En les intégrant dans un dessin unique de carène issu d’une modélisation de la dynamique des fluides, Lexus a réussi à conjuguer un niveau de puissance élevée à une faible consommation de carburant tout en obtenant une stabilité et une maniabilité exceptionnelles. Le LY 650 reçoit également une pléiade d’aides au pilotage dont la commande par joystick, le maintien de la position fixe en mer et un fonction auto-flap.
La carène et la partie haute de la coque sont réalisées en CFRP, gage de légèreté et de rigidité, au bénéfice de remarquables performances de vitesse et d’une expérience de navigation confortable. Les panneaux sandwich aux excellentes propriétés d’insonorisation sont utilisés pour les cloisons principales afin de garantir une quiétude exceptionnelle propice à la conversation.


Une expérience utilisateur extraordinaire offerte par une technologie sophistiquée

LY-Link, une technologie sophistiquée pour la connectivité nautique permet de partager et de transmettre rapidement des informations. Elle assure le suivi du yacht et envoie des notifications par message texte en cas d’anomalie. Pratique, elle permet à l’utilisateur de commander certaines fonctions comme la climatisation et l’éclairage du yacht à distance via un smartphone.
Le poste pilotage allie style et fonctionnalité élevée grâce à un élégant tableau de bord avec écran tactile.
Un système audio sur mesure signé Mark Levinson® Surround Sound avec un caisson de basse crée un espace acoustique immersif dans le salon digne d’une salle de concert.


Savoir-faire haut de gamme et qualité intrinsèque du système de production Toyota

La production du LY 650 est assurée par les artisans hautement qualifiés de Marquis Yachts dans le Wisconsin. Leur grande expérience de la construction nautique et leur savoir-faire de Takumi est évidente dans chaque coque moulée manuellement, peinte sur mesure, créée avec une précision remarquable qui s’applique également aux procédés d’usinage et de soudage. Les détails de belle facture sont visibles dans l’accastillage en acier inoxydable, réalisé sur mesure pour chaque vedette par des Takumi maison, responsables de la fabrication et des soudures, dans les inserts en bois véritable très nombreux, à la pose et aux finitions sur mesure, dans l’ameublement et la sellerie cousue main.
Pour démarrer la production du LY 650, Marquis Yachts a adopté le légendaire système de production Toyota centré sur l’équipement et l’amélioration continue pour faire progresser la productivité et la qualité.
Début des ventes : 30 octobre 2019



LY 650: caractéristiques principales



Longueur : 65’ 5’’ (19,94 m)

Largeur : 18’’11’ (5,76 m)

Moteurs : Deux Volvo Penta® IPS de 1350, 1200 ou 1050 HP (chacun)

Volume carburant : 1060 gal (4012 l)

Volume d’eau : 225 gal (852 l)

Cabines : 3 (couchage 6 personnes)



1 Nuvolari Lenard est un studio de design spécialisé dans les yachts. Il est créé par les designers nautiques Carlo Nuvolari et Dan Lenard et basé à Venise, Italie. Ils ont une vaste expérience en particulier des grands yachts sur mesure.

2 Marquis Yachts produit et distribue Carver Yachts et Marquis.

3 Volvo Penta IPS est une marque déposée de Volvo Group.



Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr



Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
artur (03/10/2019), Ibride (06/10/2019), Robain (03/10/2019)
Vieux 15/10/2019, 14h14   #528
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Vaucresson, le 14 octobre 2019



Toyota progresse vers la mobilité hydrogène,

avec le concept de la Mirai II au Salon de Tokyo









· Premier aperçu de la future Mirai au Salon de l’automobile de Tokyo, lors d’une présentation spéciale

· Repousser les limites de la mobilité propre à hydrogène, avec une autonomie étendue jusqu’à 30 %

· Construite sur la nouvelle plateforme modulaire d’architecture TNGA, qui accroît la maniabilité, la réactivité et la liberté de création

· Nouvelle évolution de la technologie de pile à combustible Toyota, améliorant la dynamique et le rendement de la voiture

· Un modèle qui entend séduire par ses performances et son style, au-delà de sa technologie VEH2





Toyota a fait œuvre de pionnier mondial en lançant en 2014 la berline Mirai à hydrogène. Le constructeur s'apprête maintenant à hisser vers de nouveaux sommets sa technologie zéro émission de véhicule électrique à pile à combustible (VEH2), en exposant un avant-goût de la Mirai II au Salon de l'automobile de Tokyo 2019.

L’actuelle génération a permis de mieux sensibiliser le monde à une solution automobile qui s’inscrirait dans une société de l'hydrogène propre et durable. C'est une voiture techniquement sophistiquée, mais éminemment pratique avec une autonomie d'environ 500 km, un ravitaillement simple et rapide (quelques minutes) et de l'eau pure pour unique rejet. Depuis son lancement, la Mirai s’est vendue à quelques 10 000 exemplaires dans le monde, tandis que Toyota soutenait activement le développement d’une infrastructure de stations-service hydrogène sur certains marchés clés.

Mais ce n'était qu'un début : le Salon de Tokyo donnera un aperçu des progrès accomplis sur la nouvelle Mirai dans tous les domaines – technicité, dynamique et design.

Car bien plus qu'une éco-voiture, elle démontrera que la technologie VEH2 n’est en rien un obstacle au plaisir de conduire et à l’esthétique. Son lancement est prévu en 2020, d'abord au Japon, en Amérique du Nord et en Europe.

La question du rendement étant cruciale, Toyota compte augmenter de 30 % son autonomie grâce à certaines améliorations du système de pile à combustible et à des réservoirs d'hydrogène plus volumineux.

« Nous avons cherché à créer une voiture qui donne envie de conduire, » confie Yoshikazu Tanaka, ingénieur en chef de la Nouvelle Mirai, « une voiture capable de susciter l’émotion par son design et de réjouir le conducteur par sa dynamique et sa réactivité. »

Y. Tanaka dit vouloir entendre les clients déclarer : « J’ai choisi la Mirai non parce qu’elle roule à l’hydrogène, mais simplement parce qu’elle m’a plu... Accessoirement, il se trouve qu’elle est à pile à combustible », avant de reprendre : « Nous allons poursuivre le développement en nous concentrant sur ce sentiment, et nous espérons devenir avec la Nouvelle Mirai l’un des grands acteurs de la transition énergétique vers l’hydrogène. »



Au premier regard, cette seconde génération se distingue par son style, sa silhouette basse, ses proportions élégantes, sa carrosserie racée, tendue et ses grandes roues de 20 pouces qui forment un ensemble à l’allure puissante et typée. Préfiguration du modèle définitif, la version exposée arborera une nouvelle couleur de carrosserie bleue spécifique, dont la luminosité et la profondeur ont été obtenues par une succession de couches.

L'habitacle se veut un espace simple et moderne, dont l’ambiance chaleureuse et confortable confirme l'impression extérieure : une voiture où il fait bon conduire et vivre. Le poste de conduite se caractérise notamment par un écran central de 12,3 pouces et une planche de bord enveloppante. La plateforme et l’aménagement astucieux permettent d’offrir cinq places, contre quatre chez l’actuelle Mirai.

Donner libre cours à un design plus émouvant, plus captivant : tel est l’un des avantages de la dernière plateforme modulaire Toyota à propulsion arrière, conçue dès l'origine pour accueillir différents groupes motopropulseurs, entre autres une pile à combustible hydrogène. En outre, elle renforce la rigidité de caisse – gage d’une agilité et d’une réactivité supérieures – tout en abaissant le centre de gravité, autant de critères qui favorisent la maniabilité et l’agrément de conduite.

Parallèlement à l’extension d'autonomie, l'amélioration des performances du système VEH2 assure des départs souples, progressifs ainsi qu’une impression de conduite raffinée, assortie d’une parfaite cohérence entre les sollicitations de l’accélérateur et l’accélération elle-même. Sur routes sinueuses, la voiture se conduit facilement et, sur autoroutes, elle procure une exceptionnelle sensation de puissance quelle que soit l’allure.







Fiche technique de la Mirai II exposée

Longueur hors tout (mm)

4 975

Largeur hors tout (mm)

1 885

Hauteur hors tout (mm)

1 470

Empattement (mm)

2 920

Chaîne de traction

Propulsion

Nombre de places

5

Autonomie

Env. 30 % de plus que le modèle actuel









Photos disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Robain (15/10/2019)
Vieux 16/10/2019, 10h38   #529
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut 1/2

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-119





Vaucresson, le 16 octobre 2019



Toyota Yaris de quatrième génération :

plus citadine que jamais







Première mondiale de la nouvelle Yaris, quatrième du nom
Première application à une citadine de la nouvelle architecture globale TNGA
Nouvelle plateforme GA-B, facteur d’élégance, de fonctionnalité, de plaisir de conduite et de sécurité
Nouvelle motorisation hybride 1.5 Dynamic Force, aussi sobre que réactive
Conçue pour être la citadine la plus sûre au monde


La nouvelle Toyota Yaris se propose de relever les défis toujours plus nombreux du quotidien de l’automobiliste en ville.

En Europe, les acheteurs de citadines comptent aujourd’hui parmi les plus exigeants. Ils mènent généralement une vie bien occupée dans un milieu urbain souvent embouteillé, qui leur pose des problèmes croissants.

Ils attendent de leur voiture élégance et fonctionnalité. Elle doit être facile à garer, maniable en ville et confortable sur les longs trajets. Autres souhaits : un niveau de sécurité exemplaire et un coût d’utilisation aussi bas que possible. De plus, ils n’ont jamais été aussi soucieux de l’environnement et cherchent des solutions pertinentes, adaptables à leur cadre de vie et à leur emploi du temps.

Enfin, cela va sans dire, ils aimeraient tout cela à un prix abordable...

Pour répondre à la montée constante de ce type de demandes, la nouvelle Yaris introduit les principes de la nouvelle architecture globale TNGA (Toyota New Global Architecture) sur le segment des compactes.

Ce faisant, le modèle inaugure à la fois la plateforme GA-B et le système hybride trois cylindres TNGA de 4e génération.

Des progrès en matière de sécurité active et passive s’y ajoutent pour produire la citadine la plus sûre au monde.





LA PLATEFORME GA-B, CLÉ D’UN DESIGN ÉLÉGANT ET D’UNE CONFIGURATION ASTUCIEUSE



· Des lignes extérieures puissantes et tendues qui traduisent l’agilité et la compacité

· Plus courte, plus large et plus basse que l’actuelle génération

· Une exploitation intelligente des volumes qui optimise l’espace intérieur

· Des matériaux innovants et un degré inédit de qualité perçue

« Condensée et Agile », toujours prête à bouger et à s’amuser : tel est le concept stylistique de la silhouette.

Ses dimensions « condensées » la démarquent sur un segment où, en matière de gabarit, chaque nouveau modèle surenchérit généralement sur le précédent... La Yaris prend le contrepied en raccourcissant sa longueur hors tout de 5 mm, mais en allongeant l’empattement de 50 mm. Résultat : une voiture agile et maniable en ville, facile à garer, mais qui préserve l’habitabilité et offre un réel confort intérieur.

La plateforme GA-B a permis de réduire la hauteur de 40 mm sans sacrifier la garde au toit, puisque le niveau d’assise des occupants est plus bas. L’abaissement de l’auvent de capot dégage mieux le champ de vision du conducteur. De plus, en s’élargissant de 50 mm, la voiture offre plus de place à l’avant et à l’arrière, tandis que les voies plus larges accentuent encore sa posture basse et bien campée.

Le style extérieur amplifie l’effet des proportions condensées par des sillons marqués qui descendent le long des flancs, en donnant une impression d’élan. Tout en confirmant la cohérence et la tension des lignes, les puissantes ailes avant et arrière évoquent, avec les portes sculptées, l’agilité de la citadine et son air « prêt à s’élancer ».





Le design de l’avant se concentre autour de la grande calandre et de l’emblème central Toyota. En reculant la base des montants de pare-brise et en allongeant le capot, les designers ont accentué le dynamisme des lignes. Équipés de LED, les nouveaux feux extérieurs font alterner clignotants et feux de jour.

Les optiques de phare s’étirent vers les roues avant dans un dessin orignal qui raccourcit visuellement le porte-à-faux avant.

Application du principe minimaliste « Less is more », le design intérieur crée à l’avant un espace ouvert et spacieux. Il fait appel à des matériaux de qualité, notamment un feutre innovant pour les contre-portes et, nouveauté sur la Yaris, une planche de bord moussée qui réchauffe l’ambiance.

L’ensemble de l’habitacle fait la part belle à la qualité perçue qui s’exprime à travers le toucher, le fonctionnement et le son des commandes, les couleurs, l’éclairage, les formes, motifs et graphismes.

Le poste de conduite s’articule autour du concept « les mains sur le volant, les yeux sur la route ». Les informations sont présentées au conducteur de façon claire et directe à partir de trois sources interconnectées : l’écran central Toyota Touch, l’affichage multifonction du tableau de bord et l’affichage tête haute couleur. Celui-ci se fait plus grand (10”) afin d’aider le conducteur à se concentrer sur la conduite. Il projette sur le pare-brise, dans le champ de vision, diverses informations et alertes liées à la conduite – par exemple les instructions de navigation et les limitations de vitesse.



La Yaris IV s’enrichit d’autres équipements pratiques et high-tech, dont un chargeur sans fil suffisamment grand pour accueillir la dernière génération de smartphones, un système audio JBL® ou encore un éclairage d’ambiance spécial. Tout autour du cockpit ergonomique, les commandes tombent sous la main et s’utilisent de manière intuitive. La planche de bord a été affinée et descendue, tandis que la console centrale est désormais plus large et plus haute. Au tableau de bord surmonté d’une petite casquette, deux cadrans numériques encadrent l’affichage multifonction. Dernier détail notable : la jante du volant a été amincie, là encore au profit de la visibilité.



UNE PLATEFORME GA-B CONÇUE POUR L’AGRÉMENT DE CONDUITE



· Une conduite rassurante et dynamique grâce à la maniabilité et la précision de la voiture

· Un centre de gravité bas et une position de conduite optimisée

· Une carrosserie ultra-rigide, gage d’une bonne tenue de route et de qualités dynamiques

Le développement de plateformes basées sur l’architecture TNGA a sensiblement modifié la conduite, la maniabilité et le style d'une série de modèles récents. Première d’entre elles, la plateforme GA-C dédiée aux gabarits intermédiaires est à l’origine des progrès obtenus en termes d’agrément de conduite et d’esthétique sur la Prius de dernière génération, le C-HR et la Corolla, lancée depuis peu. De même, la philosophie TNGA a prouvé sa flexibilité en s’adaptant aux berlines et aux SUV, avec la plateforme GA-K qui reçoit à leur profit les nouveaux Camry et RAV4.



Pour le développement de la Yaris IV, Toyota a transposé pour la première fois les atouts de cette architecture à sa citadine afin d’en améliorer les performances. De fait, la plateforme GA-B est un facteur fondamental de sa conduite plus plaisante, à la fois rassurante et dynamique. Outre une stabilité qui inspire confiance, la réponse dynamique et précise de la voiture aux sollicitations du conducteur avive l’impression d’agilité.

Grâce à l’alliance d’une silhouette compacte, large et basse, des qualités dynamiques de la plateforme GA-B et des performances de la motorisation hybride de 4e génération, la nouvelle Yaris est une voiture qui donne envie de conduire – un élément essentiel de son pouvoir émotionnel. En ville, elle se montre agréablement réactive. Sur route ou autoroute, ses performances et son comportement assurent une conduite fluide, détendue et un confort très appréciables sur les longs trajets.

Comme chez les autres modèles TNGA, la position de conduite optimise la relation au véhicule et la sensation de maîtrise au volant. Car en permettant d’abaisser et de reculer (de 60 mm comparativement à la Yaris III) le siège conducteur, la plateforme GA-B réduit la hauteur du centre de gravité. Elle offre aussi une position de conduite plus ergonomique et plus modulable. Le volant a été rapproché du conducteur et son inclinaison est de 6°.

Point commun à tous les modèles TNGA, le centre de gravité abaissé (d’environ 15 mm par rapport à la version actuelle) améliore les caractéristiques d’inertie du véhicule. En outre, le poids du châssis est mieux réparti entre avant/arrière et gauche/droite, ce qui diminue le roulis tout en optimisant la stabilité et la distance de freinage. Enfin, la rigidité en torsion plus élevée favorise l’agilité et la stabilité.



Sur les suspensions avant à jambes MacPherson, les frictions ont été réduites et les ressorts assouplis. Au niveau de l’essieu de torsion arrière, la tenue au roulis passe de 320 à 580 Nm/deg, ce qui améliore encore les qualités dynamiques de la nouvelle Yaris via un moindre roulis en virage et une maniabilité supérieure.

Grâce encore à la plateforme GA-B, la rigidité de caisse s’accroit sensiblement au bénéfice de la tenue de route et du confort de marche, mais aussi de la réduction des bruits et vibrations. L'architecture du soubassement et la partie haute de la carrosserie ont été optimisées par des renforts stratégiques en de nombreux points : auvent de capot moteur, montants arrière, tunnel, structure arrière, passages de roue et, à l’intérieur, par une rigidification de la planche de bord.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 4
BenBzh (17/10/2019), manu27 (16/10/2019), philiprius (16/10/2019), zeffix (18/10/2019)
Vieux 16/10/2019, 10h39   #530
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut 2/2

NOUVELLE MOTORISATION HYBRIDE 1.5 DYNAMIC FORCE : PLUS NERVEUSE ET PLUS SOBRE



· Nouvelle motorisation hybride 1.5 Dynamic Force

· Plus nerveuse grâce à une puissance combinée en hausse de 15 % ; consommation d’essence en baisse de plus de 20 %

· Système hybride de 4e génération plus léger, plus compact et plus sobre

· Nouveau groupe essence 1.5 Dynamic Force affichant un rendement thermique de 40 %



L’avancée reconnue de Toyota en matière de technologie hybride se fonde sur plus de vingt ans d'expérience. Avec des milliards de kilomètres à leur actif dans le globe, les hybrides Toyota ont prouvé leur qualité, leur longévité et leur fiabilité d’exception. Selon les estimations, ils parcourent collectivement chaque jour plus de 500 millions de kilomètres.



Depuis le lancement de la première Prius en 1997, Toyota Motor Corporation a vendu plus de 14 millions de véhicules hybrides dont 2,5 millions en Europe, sans cesser d’améliorer la technologie et d’introduire de nouveaux modèles sur différents segments. Premier modèle 100 % hybride du segment B au monde, la Yaris Hybride a fait ses débuts en 2012. Depuis, elle s’est vendue à plus de 500 000 exemplaires en Europe – un succès qui en fait un produit clé pour sensibiliser un plus large public aux avantages de la technologie hybride Toyota.



Le système hybride de 4e génération a été testé dans plusieurs villes d’Europe – Paris, Rome et Darmstadt pour en citer quelques-unes. Les résultats montrent qu’en agglomération, il fonctionne près de 80 % du temps en mode tout électrique, donc sans aucune émission.



Ces résultats remarquables sont à mettre au compte de l'architecture du Toyota Hybrid System, qui fournit tous les éléments d'une voiture électrique (des moteurs électriques très puissants et des composants à haute tension), associés à un moteur thermique hyper sobre fonctionnant en cycle Atkinson.

Pour ses débuts, la technologie hybride Toyota de quatrième génération s’applique au groupe motopropulseur principal de la nouvelle Yaris. Ce système hybride 1.5 Dynamic Force dérive directement des systèmes de plus grosse cylindrée (2.0 et 2.5 litres) qui ont été inaugurés par les Corolla, RAV4 et Camry dernières versions. La taille et le poids de ses composants ont fait l’objet des mêmes attentions afin de réduire au maximum la consommation et les émissions.



Son groupe essence est le nouveau trois cylindres 1.5 Dynamic Force à cycle Atkinson et distribution variable. Comme chez ses homologues 2.0 et 2.5 litres à quatre cylindres, des mesures spécifiques ont diminué les frottements internes, les pertes mécaniques et optimisé la combustion. En fait, sa vitesse de combustion est la plus rapide au monde, ce qui permet d'obtenir un couple élevé à bas régime doublé d’un excellent rendement énergétique. Ce moteur profite aussi d'un module d'équilibrage, facteur de réduction des bruits et vibrations.



Bilan : un rendement thermique de 40 %, supérieur à celui d'un moteur diesel classique, d’où une baisse de plus de 20 % de la consommation de carburant et des émissions de CO2 de la Yaris. Parallèlement, le rendement du système gagne 15 % et l’assouplissement de la puissance procure une sensation de confiance et de naturel.

Entièrement redessinée, la boîte-pont hybride adopte une nouvelle structure à deux axes qui la rend plus compacte (9 %).


Avec des dimensions réduites et moins de pertes par friction, ce train d'engrenages se montre plus performant et s'intègre facilement à la nouvelle plate-forme GA-B.

Par ailleurs, le système adopte une nouvelle batterie hybride au lithium-ion qui autorise des accélérations plus vives. En effet, elle est plus puissante et plus légère (27%) que la batterie Nickel-hydrure métallique précédente.



Sur certains marchés, la nouvelle Yaris sera aussi commercialisée avec un moteur à essence trois cylindres de 1.5 ou 1.0 litre. Des informations détaillées sur ces motorisations seront publiées ultérieurement.





UN DEGRÉ INÉDIT D’AIDE À LA CONDUITE CHEZ LES CITADINES



· Objectif : la citadine la plus sûre au monde

· Une sécurité active de premier ordre avec le nouveau Toyota Safety Sense (TSS)

· Airbags centraux en première mondiale

Conçue pour être la citadine la plus sûre au monde, la nouvelle Yaris offre le meilleur niveau de sécurité du segment grâce à des avancées notables des dispositifs de sécurité active et passive.

En adoptant de nouvelles technologies de pointe, elle est prête à accompagner les automobilistes dans leurs trajets quotidiens en toute sécurité.

Les systèmes perfectionnés d'aide à la conduite comprennent le régulateur de vitesse adaptatif allant jusqu’à l’arrêt et l’assistant de trajectoire qui équipent les derniers modèles Toyota comme la Corolla. Tous ces équipements sont livrés de série sur toutes les versions de la Yaris IV.

Outre ces aides à la conduite perfectionnées, la nouvelle Yaris cible une protection maximale des occupants en prévision de normes plus strictes à venir en 2020. En cas de choc latéral par exemple, elle inaugure un airbag central – une première sur le segment.

Tous les détails relatifs aux systèmes de sécurité active et passive seront dévoilés ultérieurement.



LA YARIS, UNE RÉUSSITE EUROPÉENNE PORTÉE PAR L’INNOVATION



La Yaris est au cœur de la réussite de Toyota en Europe, où elle jouit d'une popularité pérenne et d'une excellente réputation d'innovation constante.



D’entrée de jeu, la première génération s’est imposée en remportant un doublé en 2000 : le titre de Voiture européenne de l'année et celui de Moteur de l'année pour les performances révolutionnaires de son groupe essence 1.0 litre. Première Toyota spécifiquement conçue pour l'Europe, elle est fabriquée depuis 2001 à l’usine Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes.



La deuxième génération, sortie en 2005, s’est également distinguée en devenant la première voiture du segment B à obtenir les cinq étoiles aux essais de sécurité de l’organisme indépendant Euro NCAP, et la première de sa catégorie à recevoir un airbag de genoux conducteur.

En 2012, la Yaris III a été la première citadine à proposer une motorisation 100 % hybride, posant ainsi de nouvelles références en matière d'économie de carburant et de performances environnementales.

En 2017, Toyota a fait son retour en championnat du monde des rallyes avec la Yaris WRC qui a inspiré le développement de la Yaris GRMN, une version route hautes performances. Portés par les succès sportifs de TOYOTA GAZOOO Racing, tous les exemplaires de cette édition limitée (le premier modèle GRMN mondial) se sont écoulés à vitesse grand V.

Grâce à une innovation sans relâche, la Yaris n’a cessé d’évoluer d’une génération à l’autre et s’est vendue à plus de 4 millions d’exemplaires en Europe, dont plus de 500 000 hybrides.

Cette quatrième génération étrenne la plateforme GA-B d’architecture TNGA, qui servira aux futures générations des petites Toyota et de leurs variantes. Elle constitue le socle d’une multitude d’améliorations : qualités dynamiques, confort de marche, tenue de route, sécurité et design.



Rappelons enfin que la nouvelle Yaris bénéficie du nouveau système hybride 1.5 Dynamic Force, quatrième génération de la technologie hybride Toyota, leader mondial en ce domaine – une motorisation encore plus sobre et plus propre, mais aussi plus plaisante par sa puissance et sa nervosité.



La Yaris IV continuera d'être fabriquée en France. Plus de 300 millions d'euros ont d'ailleurs été investis dans le site de Toyota Motor Manufacturing France pour permettre la production de véhicules basés sur la plateforme GA-B.







Photos et vidéo disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 6
BenBzh (17/10/2019), Jibu (16/10/2019), manu27 (16/10/2019), philiprius (16/10/2019), Robain (16/10/2019), zeffix (18/10/2019)
Vieux 22/10/2019, 11h39   #531
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Nouveau Toyota LQ, la voiture qui veut créer

un lien émotionnel avec son conducteur



· Yui, un agent embarqué d'intelligence artificielle offrant une expérience de conduite personnalisée



· Un système de conduite autonome, développée par Toyota, équivalent au niveau SAE 4



· Le LQ bientôt exposé dans l’espace « Future Expo » du Salon de l’Automobile de Tokyo 2019



· Programme d'essais publics prévu de juin à septembre 2020 à Tokyo





Toyota Motor Corporation (Toyota) annonce la présentation prochaine du LQ, un concept-car qui s’appuie sur une technologie de pointe pour créer un lien émotionnel avec le conducteur. Ce successeur du Concept-i, dévoilé au salon de l'électronique grand public CES de Las Vegas en 2017, est équipé d’une conduite autonome et de « Yui », un agent interactif à l’intelligence artificielle puissante, conçu pour apprendre auprès du conducteur et lui offrir une expérience de mobilité personnalisée.



« Par le passé, notre attachement à l’automobile tenait à sa capacité de nous emmener loin et de nous permettre de vivre nos aventures », explique Daisuke Ido, responsable du développement du LQ. « Grâce aux technologies de pointe, nous pouvons maintenant offrir à nos clients des possibilités passionnantes, en phase avec leur mode de vie, qui solliciteront leur participation. Avec le LQ, nous sommes fiers de proposer un véhicule capable d’offrir une expérience personnalisée, de répondre aux besoins de déplacement spécifiques de chaque conducteur et de renforcer encore son lien avec la voiture. »



Entreprise de mobilité, Toyota est convaincu qu’avec la liberté de mouvement, tout devient possible. Nous avons compris que la mobilité ne se limite pas au transport physique : elle englobe le besoin humain d’un transport et d'un engagement émotionnel.



Conçu autour de la thématique « Apprendre, grandir, aimer », le concept-car s’inscrit dans cette philosophie. L’alliance de Yui et de la conduite autonome du LQ, deux fonctions développées en partenariat avec le Toyota Research Institute (TRI), a donné naissance à une expérience de mobilité unique où la relation entre le véhicule et le conducteur se construit par l’apprentissage, à mesure que le premier répond aux préférences et aux attentes du second. Le nom choisi pour l’agent exprime l'espoir de Toyota : voir cette démarche « donner le départ » du développement de véhicules qui amélioreront la relation entre l'automobile et son conducteur.



Le LQ sera exposé au public à Future Expo, un espace spécial du salon Tokyo Motor Show1 2019, du 24 octobre au 4 novembre. En outre, Toyota vient d’annoncer le « Toyota Yui Project Tours 2020 », un programme d'essais routiers ouverts au public qui se déroulera de juin à septembre 2020. Les automobilistes pourront s'inscrire pour avoir la chance d'être sélectionnés afin d’expérimenter le LQ et de l'IA Yui. Préalablement à cet essai, les participants retenus auront indiqué leurs centres d’intérêt et préférences à l’aide d’une application pour smartphone.



Des informations complémentaires sur le Toyota Yui Project Tours 2020 seront publiées ultérieurement sur le site
dédié : https://toyota-yuiproject.com/en/



Caractéristiques principales

Principales fonctionnalités et technologies du LQ :



1. Yui, expert en mobilité et agent IA

LQ embarque un agent d'intelligence artificielle appelé Yui, qui offre une expérience personnalisée basée sur l'état émotionnel du conducteur et sa vigilance. Par souci de sécurité et de confort, l'IA peut échanger avec le conducteur de différentes manières : en engageant la conversation, en utilisant des fonctions intégrées au siège et destinées à réveiller l’attention ou réduire le stress, ou encore par l'éclairage intérieur, la climatisation, des parfums et d’autres interactions. Yui peut aussi passer des titres musicaux choisis par ses soins en fonction de l'environnement de conduite, et fournir en temps réel des informations sur des sujets qui intéressent l’automobiliste.

Outre les recherches menées à l’institut TRI, Toyota a reçu l'appui des entreprises suivantes pour le développement et la mise en œuvre de Yui :

• JTB Corporation : a fourni des informations sur les installations et des itinéraires adaptés aux préférences des clients.

• AWA Co., Ltd. : a offert de la musique en streaming adaptée aux itinéraires des véhicules et aux préférences des clients.

• NTT DoCoMo, Inc. : a créé un environnement de communication stable et à haut débit grâce à l'installation d'une station 5G sur la base d'essais.

À l'avenir, Toyota continuera d’étendre la mise en œuvre de Yui en intégrant d'autres produits – des smartphones par exemple.



2. Une technologie conçue pour offrir sécurité, tranquillité d’esprit et une expérience de mobilité confortable



i) Conduite autonome

Le LQ dispose d’une fonction de conduite autonome équivalente au niveau 4 de la SAE2.



ii) Voiturier autonome (développé en collaboration avec Panasonic Corporation)

Ce système évite d’avoir à chercher une place de stationnement car, après avoir déposé les passagers, il se dirige automatiquement jusqu’à la place qui lui a été attribuée dans le parking voisin. Cette solution améliore l'accessibilité des personnes à mobilité réduite : seniors, handicapés physiques, femmes enceintes, personnes avec de jeunes enfants et quiconque rencontre des difficultés pour se garer. Le voiturier autonome est source de gain de place dans les parkings puisqu’il ramène à 20 cm l'écart latéral entre les véhicules.

Il recourt à un dispositif embarqué qui détermine la position du véhicule grâce à des caméras, un sonar et un radar, une cartographie en 2D de la route, des caméras installées à l’intérieur du parking ainsi qu'un centre de contrôle. Les capteurs embarqués et les caméras du parking surveillent également la présence d’autres véhicules et de piétons sur l’itinéraire de conduite autonome, afin d’arrêter automatiquement le véhicule au besoin.



iii) AR-HUD (développé en collaboration avec Panasonic Corporation)

Cette fonction ajoute la réalité augmentée (AR, Augmented Reality) à l’affichage tête haute (HUD, Head Up Display) pour élargir le champ d’affichage d’informations de ce dernier – un facteur de sécurité puisqu’il réduit les mouvements oculaires du conducteur.

Les informations de conduite (alerte de franchissement de file, panneaux routiers, instructions du navigateur...) apparaissent en trois dimensions de façon très compréhensible, en se superposant au paysage visible à travers le pare-brise. Le conducteur est plus enclin à garder les yeux sur la route grâce à la grande taille de l’affichage (équivalente à près de 6 mètres) et à sa profondeur : de 7 à 41 mètres devant la voiture.



iv) Siège avec fonction augmentation de la vigilance et relaxation (première mondiale) (développé en collaboration avec Toyota Boshoku Corporation)

Ce dispositif avancé se compose de plusieurs poches d’air gonflables et d'une climatisation intégrées au siège, pour garder le conducteur alerte ou détendu en fonction de la situation.

Lorsqu’il constate que ce dernier est fatigué, il gonfle la poche du dossier pour redresser la position de conduite et envoie de l'air frais par une ventilation installée à l’intérieur du siège.

Quand les conditions permettent au conducteur de se détendre (en mode autonome par exemple), la poche d’air du dossier se gonfle et se dégonfle progressivement pour favoriser la respiration abdominale.



3. Autres équipements et technologies de pointe



i) Nouvelles fonctions d’interface

Chez le LQ, le pavillon et les tapis de sol font office de plateformes de communication intuitives pour fournir des informations aux occupants. L'éclairage intégré signale par différentes couleurs le mode autonome ou manuel, et éclaire le plancher de l’occupant auquel s’adresse Yui.

Grâce à sa matrice de micro-miroirs DMD (Digital Micromirror Device) installée dans les phares, LQ peut aussi communiquer aux passagers et aux personnes extérieures des informations telles que l'état de la chaussée. Le système peut activer un million de minuscules miroirs pour projeter des figures complexes sur la route.







ii) Tableau de bord à LED organiques (une première chez Toyota)

Une première pour Toyota : le tableau de bord du LQ fait appel à des diodes électroluminescentes organiques (OLED). Ce combiné d’instruments très perfectionné entoure le conducteur tout en assurant une grande visibilité.



iii) Revêtement de purification de l'air (développé en collaboration avec Aisin Chemical Co., Ltd. et Cataler Corporation)

Le nouveau revêtement catalytique appliqué sur le ventilateur du radiateur du LQ décompose l'ozone située au ras du sol – l’une des causes du smog photochimique – en oxygène. Toyota a mesuré son efficacité : en une heure de route, le revêtement purifie environ 60 % de l'ozone contenu dans 1 000 litres d'air.

Dans la mesure où cette technologie devrait aider à traiter les émissions nocives comme l'ozone au fil des trajets, Toyota envisage d'appliquer à l’avenir ce revêtement aux modèles de série.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (23/10/2019)
Vieux 22/10/2019, 11h40   #532
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut suite

4. Design

L'habitacle dessine une silhouette futuriste projetée vers l'avant, qui place Yui au centre de la planche de bord dont les lignes s’étirent de l'intérieur vers l'extérieur.

Dans la cabine minimaliste, lisse et élégante, certains éléments clés comme les aérateurs sont dissimulés. La console centrale réalisée par impression 3D a été renforcée par la technique dite d'optimisation topologique : tout en assurant une robustesse optimale, celle-ci a permis de réduire le nombre de structures porteuses visibles par le conducteur. Les portes sont dotées de vitres qui s'intègrent parfaitement à l'intérieur du véhicule, créant ainsi un design homogène et élégant.

Fiche technique synthétique du LQ

Longueur/largeur/hauteur (mm)

4 530 / 1 840 / 1 480

Empattement (mm)

2 700

Places

4

Motorisation

Véhicule électrique à batterie

Poids du véhicule (kg)

1 680

Autonomie électrique (km)

300 environ





*1 Journée d’avant-première le 24 octobre, ouverture au public du 25 octobre au 4 novembre

*2 Plus d'informations sur les différents niveaux de la SAE en cliquant ici



Communiqués de presse, visuels et informations complémentaires sur le Salon de l'Automobile de Tokyo :

https://global.toyota/en/mobility/to...ures/tms/2019/



Photos disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (23/10/2019)
Vieux 23/10/2019, 12h00   #533
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

CaetanoBus SA lance son premier bus à hydrogène équipé de la technologie de pile à combustible Toyota



· Premier essai d’une série de bus urbains qui seront produits au Portugal en 2020

· Un nouveau bus basé sur la même pile à combustible que celle de la Toyota Mirai

· Jusqu’à 400 km1 d’autonomie, le plein d’hydrogène en moins de 9 minutes2





Toyota a fourni la pile à combustible qui équipe le nouveau bus urbain de CaetanoBus SA, le H2.City Gold présenté en première mondiale au salon Busworld3 2019 à Bruxelles.



Cette fourniture de pile à combustible marque la première étape concrète d'une collaboration annoncée en septembre 2018 entre Toyota Motor Europe, la filiale européenne de Toyota, et CaetanoBus SA, un concepteur et fabricant portugais reconnu d’autobus et d’autocars, en vue de construire des bus urbains fonctionnant à hydrogène.



« Par sa relation de longue date avec Toyota, sa compréhension des exigences du marché et ses capacités techniques, CaetanoBus était le partenaire idéal pour amorcer la commercialisation de notre groupe motopropulseur hydrogène en Europe, » assure Johan van Zyl, Président et CEO de TME. « J’attends avec grand intérêt les premiers retours du secteur sur cette initiative qui, je l’espère, nous permettra de diffuser plus largement notre technologie de pile à combustible. »



Les équipes de TME et CaetanoBus, qui travaillent ensemble depuis 2018, ont réussi à mettre au point ce nouveau bus à pile à combustible grâce aux efforts et aux compétences techniques des ingénieurs. Ce faisant, elles prouvent aussi l’adaptabilité de la technologie PAC Toyota à d’autres véhicules que la berline Mirai.



La pile est installée sur le toit du bus et couplée à cinq réservoirs d’hydrogène d’une contenance totale de 37,5 kg, ce qui vaut au bus une autonomie maximale de 400 km. Le plein d’hydrogène comprimé à 350 bars s’effectue en moins de neuf minutes, et le véhicule ne rejette que de la vapeur d’eau.



Les opérateurs de bus urbains disposent ainsi d’une solution zéro émission, sans pénaliser l’exploitation par la durée de recharge ou des conditions de forte charge. Dans les mois à venir, des essais auront lieu dans différentes villes européennes, avant la commercialisation du bus en milieu d’année 2020.



« Nous sommes en relation depuis longtemps avec Toyota, » commente pour sa part José Ramos, Président de Salvador Caetano Indústria. « L’élargissement de ce partenariat aux piles à combustible de nos nouveaux bus urbains en Europe permet aux deux entreprises de faire la démonstration de technologies complémentaires et de capacités techniques de très haut niveau. Ce projet permettra aux grandes villes de repenser leur mobilité de demain et d’améliorer la qualité de vie. »



Conformément à sa vision d’une société décarbonée exprimée dans le défi environnemental 2050, Toyota souhaite promouvoir l’usage de cette technologie au-delà des voitures particulières, en l’étendant aux poids lourds, aux petits utilitaires de livraison, aux chariots élévateurs et aux bus.



1 Dépend du cycle de conduite et la demande de chauffage/climatisation

² Selon normes SAE J2601-2 & SAE J2799 (IR = interface de données infrarouge)

³ Busworld, le plus ancien et le plus célèbre salon réservé aux autocars et autobus à l’échelon international, célèbre sa 25e édition sur un nouveau site : le Parc des expositions de Bruxelles. Le nouveau bus H2.City Gold est exposé sur le stand 903A de CaetanoBus.



http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Robain (24/10/2019), zeffix (23/10/2019)
Vieux 26/10/2019, 12h46   #534
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-122



Vaucresson, le 23 octobre 2019







Lexus présente sa vision future de l'électrification

en dévoilant en 1ère Mondiale à Tokyo le concept-car LF-30



https://content.presspage.com/upload...8009.jpg?15945



La vision de l’électrification selon Lexus, promet une satisfaction et un plaisir inégalés au volant.
Le nouveau concept LF-30 incarne la vision de l'électrification selon Lexus.
Une silhouette futuriste qui préfigure les modèles électriques de Lexus à l’horizon 2030.
Un cockpit repensé, un habitacle novateur qui tire parti des technologies de conduite autonome et d'autres avancées technique.
Moteur électrique intégré aux quatre roues, direction by-wire, et système Lexus Advanced Posture Control, pour une dynamique incomparable




Toujours en quête d’expériences étonnantes et inédites, Lexus vient de dévoiler sa vision d’une nouvelle génération de véhicules électrifiés. Le temps fort a été la présentation en première Mondiale du concept-car Lexus LF-30 au 46e Salon de l’Automobile de Tokyo.



Dès sa création en 1989, Lexus s’est efforcé d’offrir autour des produits et de la marque elle-même des expériences novatrices et surprenantes qui stimulent les cinq sens. Depuis le lancement du RX 400h en 2005, le constructeur est un pionnier des technologies d’électrification avec son système Hybride, une solution qui procure d'excellentes performances et des sensations de conduite dynamique, une caractéristique de ses Hybrides.



La vision de l’électrification selon Lexus, dévoilée aujourd'hui, offre un bond en avant majeur en matière de performances, maniabilité, contrôle et plaisir de conduite, même si la mobilité dans son ensemble est déjà en pleine mutation avec l’arrivée de la conduite autonome et de l'électrification.



Lexus développe de nouvelles technologies d'électrification afin de rendre la conduite encore plus plaisante et transformer radicalement les véhicules premium. L’entreprise s’appuie pour cela sur les enseignements tirés de sa gamme d’Hybrides électriques auto-rechargeables, notamment : gestion de la batterie, du module de puissance et des moteurs électriques. L’électrification selon Lexus permet en particulier d’intégrer le contrôle du groupe motopropulseur, de la direction, des suspensions et des freins. Cette technologie permet de gérer la force motrice de manière à optimiser la position du véhicule en fonction de la situation, l’objectif étant de proposer des véhicules toujours plus sûrs et plus agréables à conduire.



Pour avancer dans ce sens, Lexus dévoilera son premier BEV (véhicule électrique à batterie) en novembre 2019, adaptant ainsi son offre aux besoins des différentes régions du monde, tout en développant également des véhicules Hybrides électriques auto-rechargeables (HEV), des véhicules Hybrides rechargeables (PHEV), d’autres BEV et des véhicules électriques à pile à combustible (FCEV). La gamme électrifiée s’étoffera donc par la suite, avec le lancement du premier PHEV de la marque et d’une plateforme dédiée aux BEV dès le début de la prochaine décennie. D’ici à 2025, chacun des modèles aura sa version électrifiée, en espérant que les ventes de ces véhicules dépasseront celles des modèles à moteur thermique conventionnel.







Les points forts du Lexus LF-30







Le LF-30, un nouveau concept-car qui illustre l’électrification selon Lexus





Le concept LF-30 incarne la vision future de l’électrique selon Lexus. Extérieurement, le style sophistiqué attendu d'un véhicule électrique (BEV) s’exprime par une silhouette futuriste et artistique. L’habitacle revendique sa capacité à une conduite autonome et l’introduction de nouvelles technologies qui traduisent la vision du monde très personnelle de Lexus. Les performances inhérentes aux composants du concept Lexus reposent sur des solutions ultra-perfectionnées, enrichies du leadership du constructeur en matière d’Hybrides.



Le contrôle ultra-précis des moteurs électriques dans chaque roue, permet d'ajuster instantanément les mouvements du châssis, ce qui est impossible chez les véhicules conventionnels. De plus, le LF-30 fait appel à de nombreuses technologies qui préfigurent l'an 2030, tels le cockpit inédit axé sur le pilote et la direction by-wire.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 26/10/2019, 12h46   #535
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Une silhouette futuriste qui préfigure les modèles électriques de Lexus à l’horizon 2030





La représentation visuelle du flux énergétique du LF-30 relève un défi : créer un nouveau design que seul permet un BEV équipé de roues à moteur électrique. La silhouette cherche à traduire l'énergie produite par les roues, qui s'écoule jusqu’à la chaussée en passant sur l’habitacle et devant le conducteur.



En tirant parti de l’absence de capot autorisée par un véhicule BEV (100 % électrique), la calandre identitaire évolue encore pour couvrir toute l'architecture du véhicule. La vitre latérale d'un seul tenant, les ailes musclées et les blocs optiques en forme d'ailes dessinent les contours du célèbre double trapèze. La carrosserie, élégante et fluide à la proue, se fait plus incisive et plus linéaire à la poupe. Mariage du style et de la fonction, les phares « ailés », les feux arrière à la découpe radicale et les prises d'air latérales assurent ensemble un haut niveau d’aérodynamisme et de refroidissement.



L'opacité des vitres latérales, réglable, offre aux occupants une vue imprenable sur le paysage environnant, tout en préservant l'intimité même de nuit. Extérieurement, la couleur de la face avant et les motifs luminescents indiquent si le véhicule roule en mode normal ou autonome, autre expression de la quête d'une alliance entre le style et la fonctionnalité. La couleur de carrosserie « ciel voltaïque » utilise un revêtement d'avant-garde imprégné de métal qui lui donne une qualité d’exception rehaussée d’une nuance vert bleuté.







Un cockpit redessiné et un habitacle novateur qui tire parti des technologies de conduite autonome





Pour donner une nouvelle dimension au concept d’humanocentrisme, l’un des fondamentaux de Lexus, le poste de conduite s’articule autour du nouveau concept de « Tazuna ». Une seule rêne peut suffire au cavalier pour se faire comprendre du cheval. Partant de cette image, l’harmonie est particulièrement poussée entre les commandes au volant et l'affichage tête haute. Ainsi, le conducteur peut se concentrer sur la route tout en gérant différentes fonctions (navigation, système audio, mode de conduite...), sans bouger les yeux ni actionner de boutons. Avant-goût d'un futur poste de conduite Tazuna, le LF-30 passe par des interfaces de nouvelle génération, comme la commande gestuelle et la présentation des informations du véhicule en réalité augmentée. Résultat : un habitacle aussi confortable et pratique pour le conducteur que pour les passagers.



Par sa configuration, le siège passager avant évoque un fauteuil d’avion de première classe, tandis que l'habitacle dégage à la fois une impression d'ouverture et de cocon. Tous les boutons et commandes sont à portée de main et, pour le passager avant, un grand écran à commande gestuelle accroît encore le confort et la commodité.



À l’arrière, la technologie des muscles artificiels permet aux sièges d’épouser la morphologie. Ils offrent en outre différentes fonctions : inclinaison, relaxation et maintien de vigilance par exemple. Grâce au système audio Mark Levinson®, la gestion extrêmement précise des haut-parleurs optimise l’acoustique pour chaque occupant. Les haut-parleurs intégrés aux appuis-tête offrent non seulement des conditions d’écoute idéales, mais leur fonction antibruit participe à l’amélioration du silence.



Au-dessus des sièges arrière, le toit vitré est doté d'une commande vocale et d'une fenêtre « SkyGate » à commande gestuelle. Celle-ci présente différentes sortes d’affichage par réalité augmentée : un ciel étoilé réaliste, des vidéos choisies par l'utilisateur, ou même la navigation.



Outre son design unique, l'habitacle donne le ton des véhicules premium de demain en faisant appel à des matériaux durables pour limiter l’impact écologique. Le plancher et le volant sont en Yakisugi (cèdre brûlé), un matériau traditionnel japonais, tandis que l’habillage plissé des contre-portes est à base de métal recyclé et transformé en fibres. Cette démarche traduit bien l’originalité et l'esprit novateur de Lexus.







Roues à moteur électrique, direction by-wire et système Advanced Posture Control : une dynamique sans équivalent pour le LF-30





Pour réaliser un bond majeur en termes de performances, comportement, contrôle et plaisir de conduite, le LF-30 intègre de nombreuses technologies de pointe, au-delà de l’Advanced Posture Control. Les moteurs électriques installés sur chacune des quatre roues et l’implantation basse de la batterie favorisent la maitrise de l'inertie et les performances routières. Les dispositifs de conduite autonome et le drone-porteur préfigurent l’horizon 2030 et le nouveau rôle de l’automobile.



L’Advanced Posture Control régule la puissance et le couple élevé des moteurs électriques, afin d’ajuster cette puissance à la sensibilité des passagers. Selon le cas, la commande totalement indépendante des quatre roues motrices avant et arrière permet d’opérer en traction avant, en propulsion ou en transmission intégrale. Par leur compacité et leur légèreté, les blocs-moteur facilitent également l’exploitation des volumes. Ils optimisent aussi le comportement du châssis, quels que soient l’état du revêtement et les conditions routières.



En plaçant l’Advanced Posture Control au cœur de sa vision électrique, Lexus compte l’appliquer à toute sa gamme de véhicules électrifiés.



La direction by-wire élimine la liaison mécanique pour mieux adapter le contrôle en virage aux conditions de conduite, et offrir ainsi un ressenti directionnel plus conforme aux attentes du conducteur. L’espace intérieur y gagne également puisque ce système permet d’avancer et de mettre de côté le volant quand le véhicule roule en mode autonome.



Véhicule électrique de nouvelle génération, le LF-30 simplifie la recharge quotidienne par son dispositif sans fil. Il confie la gestion énergétique à une intelligence artificielle pour optimiser la répartition du courant entre le véhicule et le domicile, et synchroniser la recharge avec les horaires de son utilisateur.



L'intelligence artificielle embarquée sait identifier les voix et accompagne les occupants en leur fournissant des informations personnalisées enregistrées sur la clé de télécommande. Elle facilite les réglages intérieurs (température, système audio...) ainsi que la définition des itinéraires et destinations, tout en proposant des activités à faire après l'arrivée. L’intelligence artificielle enregistre aussi les préférences du conducteur et l'aide en temps réel à gérer les réglages des suspensions et de la motorisation, selon le scénario de conduite.

Par ailleurs, le LF-30 embarque le « Lexus Airporter », un drone-porteur. Grâce à sa commande autonome, ce dispositif est par exemple capable de transporter tout seul des bagages du seuil de la maison jusqu'au coffre.



Via le dernier concept de conduite autonome « Lexus Teammate », le LF-30 dispose de fonctions sophistiquées d'assistance à la conduite : un mode Chauffeur et un mode Guardian. Les occupants profitent ainsi de la tranquillité d'esprit de la conduite autonome et du confort du Advanced Posture Control. Autres fonctions particulièrement pratiques : le stationnement autonome et une prise en charge au niveau de la porte avant, où le LF-30 garé dans l’allée vient chercher ses occupants devant la porte de la maison.









Fiche technique synthétique du Lexus LF-30

Longueur (mm)

5,090

Largeur (mm)

1,995

Hauteur (mm)

1,600

Empattement (mm)

3,200

Poids (kg)

2,400

Autonomie [WLTP] (km)

500

Capacité de la batterie (kW/h)

110

Vitesse de charge (kW/h)

150

Accélération 0-100 km/h (secondes)

3,8

Vitesse maximum (km/h)

200

Puissance maxi (kW)/

couple maxi (Nm)

400 / 700









Outre le LF-30, le stand Lexus du salon de Tokyo accueillera le « théâtre des sens Lexus », où les visiteurs pourront expérimenter une stimulation des cinq sens. Il se compose de deux espaces dédiés respectivement aux expériences sonores et visuelles. Dans le Théâtre n° 1, la sonorité sensuelle du moteur de la Lexus LFA stimule l'ouïe par un son 3D à 360°.

Pour sa part, le Théâtre n° 2 excite l’œil par une projection cartographique du coupé Lexus LC, qui change d'aspect selon l'heure et l'angle de vision. En résumé, un stand où le visiteur peut apprécier la philosophie Lexus, tout en profitant d'une stimulation sensorielle née d'une expérience réelle.





* Le 46e Tokyo Motor Show se déroule du 23 octobre au 4 novembre 2019.









Lexus Newsroom: http://newsroom.lexus.eu

Twitter: @Lexus_EU



Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 26/10/2019, 12h53   #536
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Toyota présente l’Ultra-compact BEV, un véhicule électrique prêt à la production, sur l’espace Future Expo du Salon de Tokyo 2019





· Sortie prévue au Japon fin 2020, dans le cadre du nouveau modèle économique Toyota axé sur la démocratisation des véhicules électriques à batterie (VEB)

· D’autres VEB, comme les véhicules pour zones piétonnes et l’i-Road sont disponibles à l’essai sur l’espace Open Road du Tokyo Motor Show 2019



Toyota Motor Corporation (Toyota) présente son nouveau véhicule électrique à batterie Ultra-compact BEV (battery electric vehicle), prêt à la mise en production, sur l’espace Future Expo du Salon de l'Automobile de Tokyo 2019, prélude à son lancement commercial prévu au Japon en 2020. Cette solution de mobilité de nouvelle génération est pensée pour assurer des trajets sur courtes distances tout en en limitant l’impact sur l’environnement.





Ultra-compact BEV

« Nous avons voulu créer une solution de mobilité adaptée à une population japonaise vieillissante, et qui offre la liberté de déplacement à tous les âges de la vie, » commente Akihiro Yanaka, responsable du développement. « Avec l’Ultra-compact BEV, nous nous félicitons de proposer à nos clients un véhicule qui améliore non seulement l’autonomie, mais qui est aussi moins encombrant, moins bruyant et plus respectueux de l’environnement. »



Ce micro-véhicule électrique biplace est spécialement conçu pour répondre aux besoins des usagers qui effectuent quotidiennement de petits trajets, comme les personnes âgées, les jeunes conducteurs ou encore les professionnels pour leurs rendez-vous de proximité. Il dispose d’une autonomie d’une centaine de kilomètres, peut atteindre 60 km/h et possède un rayon de braquage extrêmement court.



Dans le cadre du lancement de ce véhicule prévu en 2020, Toyota compte déployer un nouveau modèle économique destiné à encourager l’adoption des véhicules électriques à batterie en général. Pour ce faire, l’entreprise analyse chaque étape du cycle de vie d’une batterie, de la fabrication au recyclage en passant par la vente, la revente ou le réemploi afin d’en tirer le meilleur parti. À court terme, elle se concentrera sur la location longue durée, qui vise à récupérer les batteries usagées afin de les évaluer et, selon leur état, de les réutiliser sur des véhicules d’occasion ou comme pièces de rechange, voire dans d’autres secteurs d’activité. Toyota est aussi en train de développer des prestations annexes pour les véhicules électriques à batterie, notamment des stations de recharge et une assurance.



Par ailleurs, Toyota explore actuellement les possibilités d’utilisation de ses petits véhicules électriques à batterie pour petits trajets, au-delà du moyen de transport personnel. À titre d’exemple, l’Ultra-compact BEV correspond bien aux besoins de transport des municipalités qui cherchent à créer des solutions sûres, accessibles à tous et éco-responsables, en ville ou en montagne. À ce jour, Toyota a déjà conclu des partenariats avec une centaine d’entreprises et de collectivités territoriales ou administrations, en vue d’étudier de nouveaux modèles de transport basés notamment sur les véhicules électriques tels que l’Ultra-compact BEV. Des discussions sont en cours avec d’autres partenaires potentiels.



L’Ultra-compact BEV est exposé au sein de l’espace Future Expo du Salon de l’Automobile de Tokyo du 24 octobre au 4 novembre, aux côtés du concept-car électrique ultra-compact à usage professionnel (Ultra-compact BEV Concept Model for Business), présenté le 7 juin 2019. Qui plus est, sur réservation préalable, les visiteurs pourront essayer divers modèles de véhicules électriques ultra-compacts Toyota sur l’espace Open Road du Tokyo Motor Show. L’i-ROAD et trois modèles de VEB pour zones piétonnes seront à leur disposition pour des essais sur la voie de 1,5 km entre Aomi et Ariake.



Concept-car électrique ultra-compact à usage professionnel Toyota i-ROAD





Walking Area BEVs (seated type / standing type / wheelchair-linked type)

VEB pour espaces piétonniers (conduite assise / debout / associé à un fauteuil roulant)







Les véhicules électriques à batterie Toyota : types et principales caractéristiques



▽ Concept-car VEB ultra-compact à usage professionnel

• Conçu pour répondre aux besoins des professionnels qui peuvent être amenés à se garer souvent et à répéter des petits trajets, ce véhicule fait office de bureau mobile et peut fonctionner selon trois modes : trajet, travail et moments de pause à bord.



▽ VEB à conduite debout pour espaces piétonniers

• Ce véhicule peut servir aux patrouilles de surveillance, aux vérifications de sûreté ou au transport de matériel lourd dans les aéroports, usines et autres sites de grande superficie.



▽ VEB à conduite assise pour espaces piétonniers

• Ce fauteuil mobile se destine aux personnes qui ont des difficultés à marcher ou sont lourdement chargées.



▽ VEB associé à un fauteuil roulant pour espaces piétonniers

• Cet équipement permet de motoriser un fauteuil roulant manuel, pour faciliter son usage dans les grands complexes et sur les sites touristiques.



▽ Toyota i-ROAD

• Dédiée aux déplacements de courte distance, cette solution allie le gabarit d’une moto et la stabilité d’une voiture, pour parcourir le « dernier kilomètre » en ville ou pour des visites touristiques.


Photos disponibles sur notre site média http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 02/11/2019, 16h21   #537
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

Une version spéciale « Tokyo 2020 » de l’e-Palette Toyota

pour offrir aux athlètes une solution de mobilité autonome





· Une vingtaine d’e-Palette assureront les déplacements des athlètes lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020

· Ces véhicules roulant à faible allure offriront un moyen de circulation autonome de niveau SAE 4 dans les villages olympique et paralympique

· L’e-Palette est exposé au Salon de l’automobile de Tokyo 2019 du 24 octobre au 4 novembre








Pour faciliter les déplacements des athlètes aux prochains Jeux Olympiques et Paralympiques, Toyota annonce qu’il fournira une vingtaine d’exemplaires d’une version spéciale « Tokyo 2020 » de son e-Palette. Ces navettes autonomes circuleront en boucle dans les villages olympique et paralympique, afin d’assurer le transport des athlètes et du personnel. Il s’agit de véhicules électriques à batterie (VEB) spécialement adaptés à l’usage des Jeux, en partie grâce aux retours d’expérience d’athlètes sur leurs besoins de transport lors de Jeux antérieurs.



« Les athlètes olympiques et paralympiques travaillent sans relâche pour accomplir l’impossible. C’est pourquoi nous voulions leur fournir un véhicule spécialement étudié qui réponde à leurs besoins de mobilité lors des JO de Tokyo 2020, » commente Takahiro Muta, responsable du développement de cette version de l’e-Palette. « Tout au long du développement, des athlètes – paralympiques en particulier – nous ont aidés à comprendre comment adapter et améliorer l’e-Palette pour satisfaire au mieux la nécessité d’un mode de déplacement simple, pratique et confortable. Nous sommes fiers de collaborer avec eux sur cette navette qui va non seulement les véhiculer dans les villages olympique et paralympique, mais qui leur offrira de nouvelles occasions de rencontrer d’autres personnes, de partager de nouvelles expériences et d’être transportés... d’émotion. »



Annoncé en 2018, l’e-Palette est le premier véhicule Toyota spécifiquement conçu pour les services de mobilité multimodaux basés sur des véhicules autonomes (Autono-MaaS*1). Reflet de la mutation de Toyota, en passe de devenir une entreprise de mobilité, il combine électrification, réseaux connectés et technologies de conduite sophistiquées afin d’encourager de nouveaux modèles économiques et une nouvelle mobilité partagée.



La version « Tokyo 2020 » a été spécialement adaptée aux particularités de ces villages, en s’équipant de larges portes et de rampes électriques qui simplifient l’accès à bord de groupes d’athlètes – paralympiques notamment. Le véhicule sera piloté par un système de conduite autonome capable de rouler jusqu’à 20 km/h au niveau SAE 4*2, sous la surveillance à bord d’un conducteur de secours.



Le déploiement de l’e-Palette au service des athlètes et du personnel est l’un des éléments majeurs du programme mis en place par Toyota pour fournir des solutions de mobilité ultramodernes aux JO de Tokyo 2020, dont il est le premier partenaire mondial pour la mobilité. En outre, l’entreprise compte tirer parti des connaissances acquises à cette occasion pour continuer de développer l’e-Palette en prévision de futures applications MaaS. L’e-Palette est exposé sur le stand Toyota au Tokyo Motor Show, du 24 octobre au 4 novembre.



Présentation de l’e-Palette, version « Tokyo 2020 »



Conçu pour le confort des trajets



•Avec sa configuration symétrique avant/arrière, sa forme cubique caractéristique et ses roues repoussées aux quatre coins, c’est un véhicule spacieux et confortable.








•Concrétisation de la « Mobilité pour tous » chère à Toyota, il est équipé de barres de maintien et de sièges facilement utilisables, quelle que soit la taille du passager. De plus, le plancher, l’habillage intérieur, les sièges et certains éléments sont de couleurs contrastées, mieux perceptibles par les personnes souffrant de daltonisme.



Simplicité et rapidité de la montée/descente des passagers



•L’e-Palette est muni de grandes portes coulissantes, d’un plancher surbaissé, de rampes électriques et d’un système de contrôle aux arrêts*3. En s’activant à l’approche d’une station, celui-ci facilite et fluidifie la montée/descente des passagers, notamment en fauteuil roulant.








•Avec son empattement long et son plancher plat, la navette peut transporter simultanément quatre fauteuils et plusieurs passagers debout.







Conduite autonome à faible allure : la sécurité en priorité



•L’e-Palette est équipé d’un système de conduite autonome sur mesure comprenant le matériel et le logiciel de pilotage, ainsi que des capteurs sophistiqués – entre autres des caméras et un LiDAR (télédétection laser). Grâce à ces équipements associés à une cartographie 3D ultraprécise et à un programme de gestion d’exploitation, l’e-Palette pourra rouler à faible allure en mode autonome de niveau SAE 4.

•Par souci de sécurité, une interface est prévue à l’extérieur du véhicule pour prévenir les personnes alentour (piétons en particulier) lorsqu’il est en pilotage autonome. Ainsi, les feux avant et arrière imitent certains mouvements des yeux afin d’informer les piétons de ses intentions.









•Le pilote autonome surveille en permanence la présence d’obstacles sur 360° et adapte sa vitesse en conséquence, ainsi qu’au contexte environnant. À titre préventif, un conducteur de secours sera présent à bord pour superviser les déplacements du véhicule et reprendre la main si nécessaire.



Fiche technique synthétique
Longueur / Largeur / Hauteur / Empattement

5 255 mm / 2 065 mm / 2 760 mm / 4 000 mm

Nombre de passagers

20* maximum (y compris le conducteur de secours)

* Si fauteuils roulants : 4 fauteuils maxi + 7 passagers debout

Autonomie

150 km environ

Vitesse

19 km/h



*1 Combinaison de “autonomous” et “mobility as a service”, cette expression décrit les services de mobilité Toyota exploitant des véhicules autonomes

*2 Plus d'informations sur les différents niveaux de la SAE en cliquant ici

*3 À chaque station, contrôle l’arrêt du véhicule à l’emplacement prévu, en minimisant le vide entre le trottoir et le bus.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Robain (03/11/2019)
Vieux 06/11/2019, 19h38   #538
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP 2019-126

Vaucresson, le 4 novembre 2019



TOYOTA GAZOO RACING ANNONCE LA COMPOSITION
DES ÉQUIPAGES AU RALLYE DAKAR 2020






C’est une équipe de stars qu’annonce TOYOTA GAZOO Racing pour le prochain Rallye Dakar, qui se déroulera pour la première fois en Arabie Saoudite en janvier 2020. En effet, l’écurie d’usine comptera quatre équipages, respectivement composés des pilotes et copilotes suivants : Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel, Giniel de Villiers et Alex Haro, Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul ainsi que Fernando Alonso et Marc Coma.

Le team, qui court le rallye depuis 2012 sous les couleurs de TOYOTA GAZOO Racing South Africa, a décroché en début d'année la première victoire de Toyota au classement général avec Nasser et Mathieu. Depuis sa première participation à l’épreuve, l’équipe a enregistré les meilleurs résultats d’ensemble : 3e (2012), 2e (2013), 4e (2014), 2e (2015), 3e (2016), 5e (2017) et 2e (201.

Pour la prochaine édition de ce rallye légendaire, TOYOTA GAZOO Racing a réuni des spécialistes chevronnés du rallye-raid et des sportifs relativement novices dans la discipline. Nasser et Mathieu remettront leur titre en jeu dans l’espoir d’étoffer un palmarès déjà impressionnant, riche de multiples Coupes du Monde FIA des rallyes tout-terrain et de victoires au Dakar. Autre concurrent expérimenté, Giniel compte à son actif une victoire au Rallye Dakar 2009 et quatre sacres au Rallye du Maroc, le dernier datant de début octobre avec son nouveau copilote Alex. Vainqueur lui aussi au Maroc par le passé, Bernhard retrouve Tom : issu d’une famille de rallymen, ce copilote court depuis des années en rallye dans différentes disciplines et a remporté plusieurs succès dans la catégorie camions.

Fernando, double vainqueur des 24 Heures du Mans, champion du monde d’endurance FIA en titre avec TOYOTA GAZOO Racing, double champion du monde de Formule 1 et vainqueur des 24 Heures de Daytona, conduira le quatrième véhicule engagé par l'écurie. Son ambition : s'essayer à différentes disciplines automobiles pour devenir un pilote de course encore plus accompli. À ses côtés, la navigation sera assurée par Marc, autre légende espagnole, auréolé de six titres de champion du monde FIM des rallyes tout-terrain et de cinq victoires au Rallye Dakar dans la catégorie motos. Depuis le mois d’août, ce « super duo » ibérique de transfuges s’entraîne intensivement dans des conditions et sur des terrains parmi les plus difficiles d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient. À ce jour, Fernando et Marc ont plus que doublé le kilométrage prévu : à n’en pas douter, ils sont bien décidés à remporter cette épreuve automobile, l’une des plus redoutables qui soient.

Les quatre équipages évolueront sur la dernière version du Toyota Hilux, conçu et construit en Afrique du Sud – un modèle aguerri aux rallyes. Le Dakar 2018 avait vu arriver une toute nouvelle mouture, qualifiée de « bond technologique » par le patron du team Glyn Hall. De fait, le Hilux s’est illustré dès ses débuts par une deuxième et une troisième place lors de cette édition, avant de remporter l’épreuve dès l’année suivante. Fidèle aux principes d’amélioration continue de TOYOTA GAZOO Racing, l’écurie a continué d’affûter le Hilux dont la dernière déclinaison sera son porte-drapeau sur le rallye. Le véhicule est équipé de suspensions indépendantes, d’une transmission intégrale et d’un moteur V8 atmosphérique de 5 litres monté au centre, juste derrière les roues avant.



Le Rallye Dakar 2020, qui se disputera exclusivement en Arabie Saoudite, partira le 5 janvier de la ville de Djeddah, à l’Ouest du pays. L’itinéraire mettra cap au nord, avant de redescendre vers le sud-est jusqu’à la capitale, Riyad, où les équipages passeront leur traditionnelle journée de repos. La seconde moitié de l’épreuve traversera le Rub al Khali (le « Quart vide » en arabe), la plus vaste étendue ininterrompue de sable au monde, avant de franchir l’arrivée dans la ville d’Al-Qiddiya le 17 janvier.











De gauche à droite : Mathieu Baumel et Nasser Al-Attiyah



Nasser Al-Attiyah (Qatar), pilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye Dakar (2011, 2015, 2019)

- Vainqueur de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain (2008, 2015, 2016, 2017)



Mathieu Baumel (France), copilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye Dakar (2015, 2019)

- Vainqueur de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain (2015, 2016, 2017)





De gauche à droite : Alex Haro et Giniel de Villiers



Giniel de Villiers (Afrique du Sud), pilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye Dakar (2009)

- Vainqueur du Rallye du Maroc (2003, 2006, 2007, 2019)

Alex Haro (Espagne), copilote

Temps forts de sa carrière :

- Second au Rallye Dakar (2019)









De gauche à droite : Tom Colsoul et Bernhard Ten Brinke



Bernhard Ten Brinke (Pays-Bas), pilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye du Maroc (2011)

- Champion des Pays-Bas des rallyes (2009)

Tom Colsoul (Belgique), copilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye Dakar (2012)

- Vainqueur de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain (201

- Vainqueur du Rallye du Maroc (2012)









De gauche à droite : Marc Coma et Fernando Alonso



Fernando Alonso (Espagne), pilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur des 24 Heures du Mans (2018, 2019)

- Champion du Monde FIA d’Endurance (2018/19)

- Champion du Monde de Formule 1 (2005, 2006)

- Vainqueur des 24 Heures de Daytona (2019)

Marc Coma (Espagne), copilote

Temps forts de sa carrière :

- Vainqueur du Rallye Dakar (2006, 2009, 2011, 2014, 2015)

- Champion du Monde FIM des rallyes tout-terrain (2005, 2006, 2007, 2010, 2012, 2014)







Photos haute résolution libres de droits téléchargeables à l’adresse https://www.tgr-dam.com

Site officiel TOYOTA GAZOO Racing WRC : http://toyotagazooracing.com/
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 06/11/2019, 19h40   #539
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-127



Vaucresson, le 5 novembre 2019







INTRODUCTION DU TARIF AU 1er NOVEMBRE AVEC L’ARRIVEE DU NOUVEAU LC Kaki Edition















Introduction du Lexus LC en version Kaki Edition.

La gamme Lexus s’enrichit d’une nouvelle version du coupé LC. Avec sa teinte exclusive Vert Kaki, sa sellerie spécifique Brune et ses éléments de design intérieurs uniques, elle combine luxe et élégance. Cette version, proposée au tarif de 119 990 €, complète ainsi la gamme LC d’une version au raffinement encore magnifié.



Basée sur une version Executive, elle intègre les équipements supplémentaires suivants :

- Jantes en alliage 21’’ forgées,

- Ciel de toit en Alcantara,

- Plaques de seuil de portes Limited Edition,

- Sièges avant en cuir L-Aniline Brun (41),

- Peinture métallisée Vert Kaki (6X4),



Les livraisons débuteront à partir de fin janvier/début février 2020.





Hausse de tarif de la gamme Lexus ES.

Suite aux mouvements récents des concurrents, toutes les versions de la gamme Lexus ES augmentent de

1 000 € TTC.





Tarif Lexus n° 1083 au 1er novembre 2019 disponible sur http://media.lexus.fr





Lexus Newsroom: http://newsroom.lexus.eu

Twitter: @Lexus_EU



Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr



Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 06/11/2019, 19h41   #540
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 453
J'aime: 1 903
Remercié 5 217 fois dans 1 730 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-128



Vaucresson, le 6 novembre 2019







DOUBLÉ FINAL POUR LE LEXUS LC

DANS LE CHAMPIONNAT SUPER GT







À l’issue d'une confrontation palpitante ce dimanche 3 novembre sur le circuit de Motegi, au Japon, le Lexus LC 500 du Team LeMans Wako’s n° 6 de Kazuya Oshima et Kenta Yamashita a remporté le Championnat Nippon de Super GT 2019.



En tête du classement avant cette dernière manche de la saison, les deux pilotes faisaient figure de favoris. Toutefois, deux autres équipages semblaient bien décidés à les priver du titre, à commencer par le LC 500 n° 37 de Ryo Hirakawa et Nick Cassidy, engagé par KeePer Tom’s.



En remportant la course des GT500, ce dernier a d’ailleurs permis à l’écurie KeePer Tom’s d’enlever le titre par Equipe pour la saison 2019.



Pour sa part, le LC 500 du Team LeMans Wako’s s’est classé deuxième à Motegi, offrant à Oshima et Yamashita leur premier titre Pilote.



Concernant cette dernière course de la saison, la troisième place est revenue à la voiture n° 36, le LC 500 du Team au Tom’s piloté par Kazuki Nakajima et Yuhi Sekiguchi, suivi par le LC 500 n° 38 du Zent Cerumo emmené par Yuji Tachikawa et Hiroaki Ishiura.



Lexus s’adjuge donc les quatre premières places lors de cette dernière apparition du LC 500 en Super GT, avant son retrait de la compétition.





Classement final des pilotes 2019 – catégorie GT500

Place N° Pilotes Total

1 6 Kazuya Oshima / Kenta Yamashita 85

2 37 Ryo Hirakawa / Nick Cassidy 83

3 23 Tsugio Matsuda / Ronnie Quintarelli 52,5

4 38 Yuji Tachikawa / Hiroaki Ishiura 46,5

5 39 Heikki Kovalainen / Yuichi Nakayama 44

7 36 Kazuki Nakajima / Yuhi Sekiguchi 38

11 19 Yuji Kunimoto / Sho Tsuboi 27,5





Classement final des équipes 2019 – catégorie GT500

Place N° Équipe Total

1 37 LEXUS TEAM KeePer TOM'S 107

2 6 LEXUS TEAM LEMANS WAKO'S 106

3 23 NISMO 69,5

4 38 LEXUS TEAM ZENT CERUMO 65,5

5 39 LEXUS TEAM SARD 64

8 36 LEXUS TEAM au TOM'S 53

11 19 LEXUS TEAM WedsSport BANDOH 46.5





Plus d’informations sur le site : https://supergt.net/news/single/19719





Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr



Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h29.
pages vues depuis le 20 Oct 2005 : 239,351,571


Édité par : vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone - Icones originales avec l'aimable autorisation de PngFactory