Le site WEB du Prius Touring Club Rassemblement Cantal 2019  

Précédent   Forum Prius Touring Club > Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les véhicules qui nous intéressent > Général > Medias
S'inscrire FAQ Banque d'images Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 10/01/2018, 16h26   #301
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-03



Vaucresson, le 08 janvier 2018





COMMENT TOYOTA VEUT DIMINUER LE NOMBRE DE 1,3 MILLION DE TUÉS PAR AN SUR LES ROUTES DANS LE MONDE



La « Vision Globale Toyota » : objectif zéro accident grâce à la conduite autonome



· À l’occasion d’un récent séminaire sur les technologies de pointe organisé à son centre de R&D de Zaventem, en Belgique, Toyota a explicité sa « Vision Globale » ZÉRO accident.

· Au cours d'une double interview, Seigo Kuzumaki, ingénieur Toyota Motor Corporation chargé de la R&D Sécurité et des affaires gouvernementales/réglementaires sur les technologies, et Gill Pratt, PDG du Toyota Research Institute, ont précisé la démarche de Toyota vis-à-vis de la conduite autonome, un sujet toujours plus central dans le monde de l’automobile.







Q. Quel est pour Toyota l’élément moteur principal de son programme de conduite autonome ?

S. Kuzumaki : « Toyota souhaite une mobilité sûre et toujours meilleure, accessible à tous. Nous voulons que les gens ne s’inquiètent plus du risque d’accident. À quelqu’un qui monte en voiture, il faudrait pouvoir dire simplement “Amuse-toi” au lieu de “Sois prudent”. Avec la conduite autonome, nous nous sommes fixé l’objectif de réduire le nombre de tués dans les accidents de la route, qui est actuellement de 1,3 million par an dans le monde. »

G. Pratt : « De plus, tous ceux qui sont aujourd’hui dans l’incapacité de conduire – vraiment tous, personnes âgées et handicapés physiques compris – pourront aller librement où bon leur semble et en toute sécurité. »



Q. Comment comptez-vous y arriver ?

S. Kuzumaki : « La mobilité future, telle que nous la voyons, repose sur le principe suivant : c’est la voiture qui concourt à votre sécurité. Elle veille sur vous comme le ferait un coéquipier (teammate en anglais). Voilà pourquoi nous avons appelé cette démarche Mobility Teammate Concept ».



G. Pratt : « L’intelligence artificielle (IA) d’une voiture évoluera dans le temps, à mesure qu’elle apprendra les habitudes et les préférences du conducteur et des passagers. L’IA respectera parfois ces préférences, tandis qu’à d’autres moments elle avertira le conducteur. La voiture et son conducteur évolueront ensemble et deviendront inséparables. »



Q. En pratique, comment cela fonctionne-t-il ?

G. Pratt : « Toyota distingue deux types d’autonomie : le mode Chauffeur et le mode Guardian (Ange-gardien). Le mode Chauffeur correspond à une conduite complètement autonome, lorsque le conducteur ne souhaite pas ou ne peut pas prendre le volant. En mode Guardian, la conduite est assurée par une personne, aidée des systèmes sophistiqués d’assistance. Ce qu’il est important de souligner, c’est que cette approche laisse le choix au conducteur. Même lorsque la voiture est entièrement autonome, il peut toujours reprendre la main s’il le souhaite et profiter du plaisir de conduire. »



S. Kuzumaki : « Mais ces dispositifs de sécurité évolués ne sont qu’un volet de l’équation. Nous suivons deux axes : tout en développant des technologies ultramodernes, nous cherchons à démocratiser nos équipements de sécurité sur l’ensemble de la gamme, en les rendant plus abordables. Ce n’est qu'une fois la totalité des modèles équipés, y compris ceux d’entrée de gamme, que la différence sera perceptible. Nous sommes fiers que nos systèmes de sécurité active « Toyota Safety Sense » soient aujourd’hui présents sur 92 % de nos ventes européennes – un pas de plus vers l’objectif zéro accident. »



Q. Cela semble prometteur, mais quand verrons-nous tout cela sur la route ?

S. Kuzumaki : « En 2020, nous lancerons le Highway Teammate, un système de conduite autonome sur autoroute, capable d’y entrer et d’en sortir, de doubler et de changer de file – si le conducteur le souhaite, naturellement. Car conformément à notre philosophie, le système collaborera toujours avec lui. »



Q. Alors, pas de conduite autonome sur les simples routes ?

G. Pratt : « Au début de la décennie 2020, nous comptons introduire le système Urban Teammate, une conduite autonome sur les routes normales. Son IA plus évoluée lui permettra une autonomie de conduite plus poussée. »



Q. Quelle est votre position sur la collaboration et la concurrence en ce domaine ?

G. Pratt : « Concernant la collaboration, nous restons très ouverts. La concurrence et la collaboration doivent être gérées avec vigilance, car nous sommes dans un contexte en perpétuelle mutation. »



S. Kuzumaki : « Tout à fait, nous devons établir clairement les domaines où les entreprises doivent se concurrencer, ou au contraire collaborer. Par exemple, la cartographie de haute précision est un secteur où les informations peuvent être partagées. Les partenariats sont importants, mais la concurrence aussi car elle donne un coup de pouce à l’innovation. »



Q. Quelle est la place du Toyota Research Institute (TRI) dans la structure R&D internationale de Toyota ?

G. Pratt : « Chez Toyota, le Kaizen – c’est-à-dire l’amélioration continue – est au cœur de tout ce que nous faisons. Cela reste notre fondement et l’une de nos plus grandes forces. Toutefois, nous vivons une époque sans précédent qui nécessite des approches complémentaires. Dans ce domaine particulier, il ne suffit pas d’y aller à petits pas. Il faut avancer par grands bonds, ce qui mène souvent à l’échec. Avec de la chance, si l’on a eu le courage de persévérer malgré une succession d’échecs, on finit d'un coup par y arriver. La mission de TRI consiste à explorer différentes voies et à faire ces sauts pour Toyota. En plus du travail que nous réalisons nous-mêmes, nous avons récemment créé Toyota AI Ventures, un fond d’investissement destiné à encourager et financer les jeunes pousses travaillant dans les data, l’intelligence artificielle, la conduite autonome, l’apprentissage automatique, la robotique… »



Q. Comment fixez-vous le seuil maximal de sécurité à atteindre ? Comment savoir si la sécurité est suffisante ?

G. Pratt : « Il est assez facile d’écrire le logiciel ; le plus difficile est de prédire le comportement humain. La voiture va-t-elle tourner à gauche ou à droite? L’enfant va-t-il courir après le ballon ? Nous échafaudons un modèle statistique basé sur des données issues de comportements réels. Partant de là, nous créons un environnement virtuel et nous lui confrontons notre logiciel d’autonomie. Mais c’est encore insuffisant. Nous simulons d’énormes kilométrages dans les pires conditions de circulation de la planète. Enfin, nous complétons ces simulations par des tests réels, car la route reste le meilleur banc d’essai. En combinant la simulation et la conduite en conditions réelles, nous comptons relever le défi que s’est fixé Toyota : atteindre le milliard de miles. »

S. Kuzumaki : « Il est crucial que le véhicule soit complètement sûr par lui-même – c’est-à-dire sans nécessiter d’interaction avec l’infrastructure ou d’autres véhicules. C’est à cette condition qu’il pourra naviguer sans risque en cas d’interruption des services, suite à une catastrophe naturelle par exemple. Dans la mesure où ces véhicules devront se débrouiller seuls dans des conditions météorologiques et de circulation extrêmes, le système a besoin d’une multitude de capteurs différents et complémentaires entre eux. Le Lidar, par exemple, fonctionne mal sous la neige.»



Q. En conclusion, quels défis restent à relever pour l’avenir de la mobilité ?

S. Kuzumaki : « Premièrement, l’aspect législatif : si nous voulons introduire la conduite autonome en toute sécurité dans différentes parties du monde, il faudra harmoniser les réglementations. Deuxièmement, la conduite autonome nécessite la transmission d’énormes quantités de données – personnelles notamment – qu’il est important de protéger. »



G. Pratt : « Parvenir au niveau 5 d’autonomie est incontestablement l’un des grands défis restants. Pour l’instant, l’intelligence artificielle ne possède pas le niveau de raisonnement suffisant. Je défie quiconque d’oser annoncer la date où il atteindra le niveau 5. L’acceptation par le grand public est une autre problématique : tout le monde n’est pas prêt à adopter l’intelligence artificielle et la conduite autonome. Toutefois, on commence à observer une évolution des mentalités. Vous vous souvenez des ascenseurs d’autrefois ? Ils étaient actionnés par un garçon d’ascenseur alors qu’aujourd’hui, tout le monde trouve normal d’appuyer soi-même sur le bouton... Nous devrons être certains que nos véhicules autonomes sont sûrs et se comportent nettement mieux qu’avec un humain au volant, si nous voulons que les mères de famille leur confient la vie de leurs enfants. »



Le livre blanc Toyota sur la conduite autonome est en ligne sur www.Automatedtoyota.com.

Photos et vidéo disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 10/01/2018, 16h29   #302
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-04



Vaucresson, le 8 janvier 2018



Forte progression de Toyota France en 2017 grâce à l’hybride

· Sur un marché VP* en hausse de 4,7 %, les immatriculations de Toyota France progressent de 13,6 % sur l’année 2017. La part de marché pour les deux marques Toyota et Lexus atteint 4,5 %.

· Avec des ventes à particulier en augmentation de 15 %, la part de marché de la marque Toyota sur ce canal s’élève même à 5,7 %.

· Les immatriculations VU de Toyota s’affichent en forte hausse de 30,2 % grâce aux nouveaux Proace et Hilux, lancés en cours d’année précédente.

· La marque Lexus progresse encore de 6,1 % et signe un nouveau record à 5 373 immatriculations.

· Alors que le recul du diesel se poursuit, la motorisation hybride-électrique représente désormais plus de 60 % des ventes de la marque Toyota et près de 100 % de celles de Lexus en France.



Alors que le marché* français des voitures particulières progresse de 4,7 % sur l’année 2017, les immatriculations de Toyota France (marques Toyota et Lexus) s’inscrivent en hausse de 13,6 % pour atteindre 93 967 unités, dont 88 594 pour la marque Toyota, sixième marque au classement du nombre d’immatriculations. La part de marché de Toyota France atteint donc 4,5 % en VP.

La progression de Toyota est particulièrement notable sur le canal des ventes à particuliers, puisqu’elle s’établit à + 15 %, établissant ainsi une part de marché de 5,7%, en progression de 0,5 points.

Du côté des utilitaires, le succès des nouveaux Proace et Hilux, lancés en cours d’année précédente, se traduit par une hausse de 30,2 % des immatriculations en 2017.

Ces très bonnes performances globales s’appuient aussi sur le canal de la location longue durée, où la marque atteint une part de marché de 3,1 % grâce à un gain en volume de 63 % !

Lexus établit un nouveau record en 2017 pour la sixième année consécutive avec 5 373 immatriculations, en progression de 6,1 %. Les ventes de la marque ont plus que doublé en six ans et cette solide progression est appelée à se poursuivre dans les prochaines années.

Alors que la part du diesel sur l’ensemble du marché est passée sous les 50 % en 2017, le succès de la motorisation hybride-électrique de Toyota ne cesse de se confirmer, malgré l’abandon du bonus écologique dont elle bénéficiait jusqu’en 2016. Avec une progression en volume de 45 % par rapport 2016, elle assure désormais plus de 60 % des ventes de la marque Toyota et plus de 99 % de celles de Lexus. Par conséquent, la part du Diesel pour la marque Toyota n’est plus que de 7 % de ses immatriculations globales et va encore se réduire.

Ce succès repose sur une gamme de plus en plus large : la Yaris - renouvelée en 2017 et toujours produite en France sur le site de Valenciennes-Onnaing, dans le Nord – est diffusée à 58 % en motorisation hybride électrique. Le crossover compact C-HR, lancé fin 2016, s’impose d’emblée comme le deuxième modèle de la marque en volume et dépasse ses prévisions de 15 000 ventes sur l’année : 15 548 unités, dont 89 % d’hybrides et sans diesel.

À propos de ces résultats, Didier Gambart, Président de Toyota France a commenté :

« Le succès croissant de l’hybride-électrique démontre la pertinence du choix de Toyota de miser sur cette technologie il y a 20 ans avec la première Prius, lancée au Japon en 1997 puis en Europe en 2000. Dans le contexte actuel de défiance envers le diesel, les clients se tournent de plus en plus vers cette motorisation plus respectueuse de l’environnement et reconnaissent l’agrément unique qu’elle procure à la conduite. Ils sont aussi sensibles à l’évolution du style de la marque, illustrée par les lignes audacieuses du Toyota C-HR, mais aussi dans celles de la nouvelle Yaris. Ces résultats solides reposent également sur le travail de notre réseau et nous mettent dans une position favorable pour poursuivre notre progression, renforcer notre part de marché globale et auprès des entreprises, afin de franchir à moyen terme le cap des 100 000 ventes pour Toyota France avec ses deux marques. »



* Immatriculations hors transit temporaire
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 10/01/2018, 16h30   #303
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-05



Vaucresson, le 8 janvier 2018



LE TOYOTA RESEARCH INSTITUTE PRÉSENTE UN VÉHICULE AUTONOME EXPÉRIMENTAL AU CES DE LAS VEGAS

• Platform 3.0 : un rayon de détection de 200 mètres sur 360° autour du véhicule

• Une intégration compacte des composants de détection soulignée par le design épuré du bureau de style CALTY Design Research

• Production des véhicules d’essai au Centre de développement de prototypes de Toyota



Le Toyota Research Institute (TRI) présente son véhicule autonome expérimental de prochaine génération au CES de Las Vegas. Dénommée Platform 3.0, cette nouvelle plateforme basée sur une Lexus LS 600hL possède des capacités techniques plus évoluées et un nouveau design qui intègre mieux les dispositifs de conduite autonome à la silhouette de la LS. Elle sera exposée au CES sur le stand Toyota, dans le Hall Nord du centre des congrès de Las Vegas à partir du 9 janvier 2018.

« Une fois de plus, notre équipe a fait rapidement progresser les capacités de notre véhicule autonome expérimental », commente Gill Pratt, PDG de TRI et associé de Toyota Motor Corporation (TMC). « Pour passer au stade supérieur, nous avons fait appel à l’expertise de Toyota en matière de conception et de réalisation, afin de créer une plateforme susceptible de faire office de modèle en termes de fonction et de forme. »

Concernant le développement, TRI a suivi trois principes fondamentaux : (1) Augmenter les capacités de perception pour en faire la référence des véhicules autonomes ; (2) Intégrer les équipements de détection à la silhouette de la voiture par un design original, élégant et fluide ; (3) Aménager les dispositifs de conduite autonome de sorte que la configuration soit facile à reproduire à l’échelle d’une flotte.

TECHNOLOGIES DE DÉTECTION

Avec la Platform 3.0, la recherche TRI en matière de conduite autonome arrive à maturité. La nouvelle phase d’expérimentation consiste maintenant à affiner la configuration et les performances des capteurs, afin d’améliorer sensiblement la compréhension du monde qui entoure la voiture.

Ses multiples détecteurs en font l’un des véhicules autonomes expérimentaux les plus sensibles actuellement en circulation. Le radar laser LIDAR de Luminar, d’une portée de 200 mètres et qui opérait uniquement vers l’avant sur la plateforme antérieure, couvre désormais un périmètre de 360°. Il doit cette faculté à quatre têtes de balayage LIDAR haute définition qui détectent précisément les objets alentour, y compris les objets sombres difficiles à percevoir.

Des capteurs LIDAR de courte portée sont en outre placés en partie basse des quatre côtés du véhicule : un dans chaque aile avant et un sur les boucliers avant et arrière. Ils sont capables de détecter les objets de petite dimension et de faible hauteur à proximité de la voiture – un enfant ou des débris sur la chaussée par exemple. La nouvelle plateforme est conçue pour intégrer de futures technologies innovantes, à mesure de leur émergence.

DESIGN

Afin de compacter et dissimuler les capteurs et caméras, TRI a sollicité les talents du bureau de style CALTY Design Research (Ann Arbor, Michigan) et des ingénieurs de Toyota Motor North America Research and Development (TMNA R&D). Ils ont mis au point un nouveau panneau de toit résistant aux variations de température et aux intempéries, en exploitant judicieusement la place disponible dans le compartiment du toit panoramique pour réduire la hauteur hors tout. Ce dispositif ingénieux débarrasse le toit de toutes les pièces rapportées et remplace le capteur LIDAR en forme de « seau tournant », qui caractérisait jusqu’à présent les véhicules autonomes expérimentaux.

Pour donner au module de toit un aspect plus familier, qualifié de minimalisme intelligent, CALTY s’est inspiré des casques de motocross. Sur l’avant, il présente un aspect high-tech mais devient plus fluide, plus aérodynamique vers l’arrière où il se fond dans les contours de la LS. Le panneau est rehaussé d’une baguette chromée qui court sur les flancs pour rejoindre la ligne de toit.

« Le rôle des designers automobiles a évolué » explique Scott Roller, designer en chef chez CALTY, qui a travaillé sur le projet. « Il s’agit désormais d’optimiser la forme des dispositifs de conduite autonome et de réfléchir à la meilleure façon de les intégrer au véhicule, vis-à-vis du conducteur et des passagers. Pour nous, il est très intéressant d’harmoniser l’intégration des composants aux lignes de la voiture. »

L’architecture informatique responsable du fonctionnement des composants automatisés, qui occupait auparavant la quasi-totalité du coffre, a elle aussi été revue. L’électronique et le câblage sont désormais rassemblés dans un petit boîtier orné du logo TRI éclairé par des LED.

PRODUCTION

La production des véhicules Platform 3.0 débutera au printemps. Ils seront fabriqués à partir de Lexus LS de série par le Centre de développement de prototypes situé au siège de TMNA R&D à York (Michigan), spécialiste des productions spéciales en série limitée.

Le volume de production est volontairement faible afin de pouvoir adapter en permanence la plateforme, compte tenu de la rapidité des progrès de TRI dans sa mise à jour. Trois grandes mises à jour sont déjà intervenues en moins d’un an, dont deux modèles d’essai de nouvelle génération, et TRI prévoit des développements continus à un rythme rapide.

Une partie des véhicules d’essai sera équipée du poste de conduite à doubles commandes inauguré par TRI l’été dernier. Cette configuration permettra de tester la version Guardian de la conduite autonome et d’expérimenter des méthodes de transfert du contrôle du véhicule entre le conducteur humain et le pilote automatique, tout en laissant à un second conducteur humain la possibilité de reprendre la main en cas de nécessité. Les véhicules à un seul poste de conduite, comme celui qui sera exposé au CES, serviront à tester le mode Chauffeur, c’est-à-dire l’automatisation complète.

Les deux véhicules d’essai Gardian et Chauffeur utilisent le même ensemble de capteurs et de caméras, ainsi que des logiciels semblables.



Pour assister à la conférence de presse, rendez-vous à partir de 18h (heure française) sur :
https://livestream.com/Toyota/CES2018



À propos du Toyota Research Institute

Filiale à 100 % de Toyota Motor North America, le Toyota Research Institute est placé sous la direction de Gill Pratt. L’entreprise, fondée en 2015, vise à renforcer la structure de recherche de Toyota et s’est donné quatre missions initiales : 1) améliorer la sécurité des véhicules ; 2) rendre la voiture plus accessible aux personnes qui sont actuellement dans l’incapacité de conduire ; 3) aider Toyota à transposer son expertise de la mobilité extérieure à des solutions de mobilité intérieure et 4) accélérer les découvertes scientifiques en appliquant des techniques issues de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique. Basé aux États-Unis, TRI possède des bureaux à Los Altos (Californie), Cambridge (Massachusetts) et Ann Arbor (Michigan). Informations complémentaires sur le site http://tri.global .



Photos et vidéos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 10/01/2018, 16h38   #304
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-06



Vaucresson, le 9 janvier 2018



Toyota dévoile un écosystème de mobilité
autour du véhicule e-Palette Concept au CES 2018

• L’Alliance e-Palette s’appuiera sur la plateforme Toyota de services de mobilité MSPF pour développer un véhicule évolué et des solutions de mobilité associées, en vue de leur exploitation commerciale

• Le e-Palette Concept est un véhicule électrique entièrement autonome, doté d'une interface de pilotage ouverte qui permettra aux entreprises partenaires d’installer leur propre système de conduite autonome

• Les partenaires de l’Alliance à son lancement sont Amazon, DiDi, Mazda, Pizza Hut et Uber



Akio Toyoda, Président de Toyota Motor Corporation, a officialisé la création d'une alliance commerciale axée sur les services de mobilité et du e-Palette Concept, un véhicule appelé à satisfaire la demande de transports multimodaux et les applications commerciales de demain.

« L’industrie automobile est clairement au milieu de sa phase de mutation la plus radicale, en cette époque où l’électrification, la conduite connectée et la conduite autonome progressent à grands pas. L’amélioration constante des véhicules reste une priorité pour Toyota. Mais nous cherchons aussi à développer des solutions de mobilité qui aideront chacun à profiter de la vie et nous participons, à notre échelle, à l’amélioration de la société pour les cent ans à venir au moins. Cette annonce marque pour nous une grande avancée vers la mobilité durable, en prouvant que nous continuons à nous diversifier au-delà des voitures et des utilitaires classiques par l’apport d’une valeur ajoutée, notamment des services à la clientèle », a déclaré Akio Toyota.

Dévoilée au CES de Las Vegas, la nouvelle Alliance e-Palette s’appuiera sur la plateforme Toyota de services de mobilité MSPF (Mobility Services Platform) pour développer une gamme de solutions de mobilité connectée et un véhicule adaptable à l’usage envisagé. De cette alliance naîtront un ensemble de matériels et logiciels qui permettront à des entreprises d’améliorer leur offre de services en exploitant des technologies de mobilité sophistiquées. Partenaires de l’Alliance dès son lancement, Amazon, DiDi, Mazda, Pizza Hut et Uber participeront à l’établissement des principes d’application, à la planification des véhicules et à leur validation.



Dans un premier temps, l’Alliance se concentrera sur la mise au point du nouveau e-Palette Concept, également présenté au CES. Ce véhicule reflète l’une des applications envisagées par Toyota pour les services de conduite autonome dits Autono-MaaS (Automated Mobility as a Service). Il s’agit d’un véhicule électrique à batterie entièrement automatisé de nouvelle génération, dont la taille et l’usage sont adaptables à différentes types de services MaaS. Il témoigne en outre de l’intérêt permanent de Toyota pour les partenariats et la modularité.



En complément de l’assistance qu’apportera Toyota à l’utilisation de sa plateforme MSPF, le e-Palette Concept s’accompagne d’une interface de pilotage ouverte et d’un ensemble d’outils logiciels qui permettront aux partenaires d’installer leur propre solution de conduite autonome et de gestion du véhicule. Une fois installé le système de conduite autonome d'un partenaire, la technologie Guardian de Toyota servira de filet de sécurité pour assurer le bon fonctionnement du véhicule.



L’Alliance e-Palette et le e-Palette Concept traduisent le dynamisme mondial de Toyota en matière de conception et de mise à disposition de nouvelles solutions de mobilité connectée et de gestion de données par le biais de Toyota Connected, sa filiale d’analyse et de gestion de données.



L’Alliance e-Palette : un nouvel écosystème dédié aux entreprises de mobilité

Fournisseur récent d’équipements et de services de mobilité aux entreprises, Toyota cherche à proposer des prestations inédites et attractives qui aideront ses partenaires à élargir leur chaîne de valeur et à faciliter la vie de leurs clients.

En tirant parti des atouts de la plateforme Toyota MSPF, l’Alliance e-Palette bâtira un écosystème destiné aux entreprises de mobilité. Annoncée en 2016, cette plateforme constitue l’infrastructure d’une gamme d’applications pour véhicules connectés, en offrant un ensemble de prestations nécessaires aux MaaS, de la location longue durée de véhicules à l’assurance en passant par la gestion de flotte et les mégadonnées.

Les prestataires de services membres de cette Alliance – Amazon, DiDi, Pizza Hut et Uber – exploreront différentes utilisations du e-Palette Concept et de la plateforme MSPF pour répondre à leurs besoins actuels. DiDi, Mazda et Uber s’y joindront en tant que partenaires techniques.

Toyota poursuit les négociations avec d’autres prestataires et d’autres sociétés de développement de technologies, afin de créer de nouveaux services de mobilité.

e-Palette Concept : un véhicule électrique autonome spécialement conçu pour les services MaaS

Avec le e-Palette Concept, Toyota aborde la mobilité Autono-MaaS sous un nouvel angle. Ainsi, les membres de l’Alliance pourront enrichir le mode de vie de leurs clients en leur apportant plus de commodité, de productivité et d’efficacité.

Grâce à son architecture ouverte, l’intérieur du véhicule peut être aménagé au gré des besoins, qu’il s’agisse de livraison de colis, d’autopartage ou de commerce en ligne itinérant. Et comme sa structure modulable est adaptable à l’usage, le e-Palette Concept peut être partagé entre des entreprises aux besoins différents et passer très facilement d’une application à l’autre. Toyota compte le proposer en trois longueurs de châssis afin d’offrir la bonne solution au bon endroit.

À l’avenir, les partenaires de l’Alliance pourront exploiter le e-Palette Concept conjointement à la totalité des services MSPF, ou l’intégrer à leur programme de développement technologique. La conception du véhicule traduit bien cette ouverture à la flexibilité et au partenariat, avec son interface de pilotage ouverte et son ensemble d’outils logiciels qui permettront aux partenaires de monter leur propre système de conduite autonome s’ils le souhaitent.

Toyota prévois de mener des essais de faisabilité du e-Palette Concept dans plusieurs régions du monde, dont les États-Unis, au début des années 2020. L’entreprise espère également contribuer à la réussite des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, en fournissant des solutions de mobilité innovantes telles que l’e-Palette.



Caractéristiques principales

u Vaste volume intérieur grâce au plancher bas et à la forme carrée :

Le e-Palette Concept se déclinera en trois longueurs de châssis*, selon l’usage visé. Grâce au plancher bas et à la configuration intérieure plane et dépourvue d’obstacle, il peut être aménagé en fonction de l’activité envisagée : autopartage, aménagement en chambre d’hôtel, commerce de détail itinérant...



* Les longueurs varient de 4 à 7 mètres environ. Dimensions du modèle exposé au CES 2018 : L 4,80 m x l 2,00 m x H 2,25 m.



u Interface de pilotage du véhicule de nouvelle génération :

Le dispositif de pilotage du véhicule sert d’interface aux fournisseurs de technologies. Ils peuvent recevoir l’interface ouverte de programmation d’applications (API, Application Programming Interface) – donnant l’état et le contrôle du véhicule par exemple – nécessaire au développement de systèmes de conduite autonome (logiciel, caméras/capteurs, etc.). Ces derniers pourront être mis à jour sans connexion filaire grâce à la plateforme MSPF.



Mécanisme de conduite autonome via une interface ouverte de pilotage du véhicule



u Rôle de la plateforme MSPF :

Chaque véhicule est équipé d’un module de transmission de données (DCM, Data Communication Module) qui les envoie au Toyota Big Data Center (TBDC) par l’intermédiaire d’une plateforme de communication mondiale. Le e-Palette Concept exploitera ces données pour supporter différentes options de financement et pour gérer une maintenance de haut niveau, en coopération avec les concessionnaires Toyota. Les informations fournies par l’interface et nécessaires aux prestataires de services – l’état du véhicule et sa gestion en temps réel notamment – sont consultables sur la MSPF.



Rôle de la plateforme MSPF dans les services MaaS avec le e-Palette Concept





Photos et vidéos disponibles sur : http://media.toyota.fr et https://newsroom.toyota.co.jp/en/cor.../20546438.html
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 10/01/2018, 16h39   #305
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

Attention, Toyota m'a envoyé 4 communiqués de presse en 2 jours.

Bonne lecture !!

Yohann
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Etienne (10/01/2018)
Vieux 11/01/2018, 17h22   #306
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2018-07



Vaucresson, le 11 janvier 2018





4ÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE DE CROISSANCE DES VENTES EN EUROPE EN 2017 POUR LEXUS




· En 2017, Lexus Europe a vendu 74 602 véhicules, un record absolu pour la marque

· Les hybrides représentent 94% des ventes en Europe de l'Ouest et centrale

· L'augmentation des ventes a été alimentée par le restylage du NX et l’évolution de la CT, ainsi que par le succès continu du RX

· Avec une croissance des ventes de 72% depuis 4 ans, Lexus continue sa course pour livrer 100 000 ventes en Europe d'ici 2020



2017 marque la quatrième année consécutive de croissance des ventes pour Lexus Europe. En seulement quatre ans, les ventes de Lexus ont augmenté de 72% en Europe (y compris les marchés de l'Est *) pour atteindre 74 602 unités en 2017.



Le NX arrive de nouveau en tête des ventes de la marque en Europe avec 27 789 unités (+ 6% par rapport à 2016), capitalisant sur le modèle renouvelé introduit au second semestre 2017. Le RX arrive en deuxième position avec 18 918 unités (+ 5%), prolongeant la success story de la dernière génération de ce modèle lancée en 2015. Soutenue par une évolution des produits à l'automne, la CT a également réalisé de bonnes performances en 2017, avec une progression des ventes de 5% pour atteindre 8 842 unités.



Avec 45 049 hybrides vendus en Europe en 2017, un record absolu, Lexus continue de mener la tendance de l'électrification dans la région. Les hybrides représentent plus de 94% des ventes de Lexus en Europe occidentale et centrale.



Avec l’arrivée de deux modèles phares, le LC et la LS de 5ème génération, 2017 a été une année charnière pour Lexus, démontrant notre passion pour le design audacieux, les technologies imaginatives, la performance exaltante et l'artisanat takumi.



« Nous sommes extrêmement satisfaits de voir que l'image attrayante de ces modèles phares a eu un impact positif sur notre image de marque, entraînant une forte performance commerciale et une augmentation des volumes par rapport à 2016 », a déclaré Pascal Ruch, Directeur de Lexus Europe. « Nous espérons que notre rythme de ventes se poursuivra en 2018, car nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre objectif à moyen terme de vendre 100 000 Lexus en Europe d'ici 2020. »



* Les ventes de Lexus Europe comprennent les pays de l'Union européenne, la Norvège, l'Islande et la Suisse, ainsi que les marchés de l'Est suivants: Russie, Ukraine, Kazakhstan, Caucase, Turquie et Israël.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Ibride (11/01/2018), Robain (11/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h12   #307
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2018-08



Vaucresson, le 12 janvier 2018





ENGAGEMENT DU LEXUS LC

AUX 24 HEURES DU NÜRBURGRING 2018



Le Lexus LC s’alignera au départ de la 46ème édition de la course d’endurance des 24 Heures du Nürburgring (officiellement dénommée ADAC Zurich 24h-Rennen et ci-après les 24 Heures du Nürburgring) qui se déroulera du samedi 12 mai au dimanche 13 mai 2018.







Les 24 Heures du Nürburgring se tiennent chaque année sur le circuit éponyme situé au centre de l’Allemagne. La finale de la 46ème édition de la course considérée comme la plus exigeante au monde aura lieu du 12 au 13 mai 2018.



Le Lexus LC y participera cette année pour la première fois. La voiture a été optimisée par les mécaniciens et les ingénieurs de la marque pour répondre au cahier des charges de la compétition et intègre des technologies de développement sophistiquées (*) dont bénéficieront à l’avenir des véhicules de série comme les voitures sportives. Ce travail illustre les efforts que nous déployons pour “créer des voitures toujours meilleures” grâce à une démarche “d’amélioration pour l’Homme et pour l’Automobile”.



Concourir aux 24 Heures du Nürburgring avec le Lexus LC nous permettra d’introduire des technologies de développement sophistiquées destinées aux futurs véhicules de série :



・Technologie de développement de la carrosserie (allègement, augmentation de la rigidité)

・Technologie d’aide à la conduite (amélioration de la visibilité, etc.)

・Travail sur l’aérodynamisme

・Développement des moteurs (augmentation de la puissance grâce à la réduction des frottements, optimisation de la consommation de carburant, etc.)

・Technologie de la suspension (allègement, accroissement de la rigidité, amélioration de la réactivité, etc.)



Les quatre pilotes qui se relaieront pendant cette course seront Takeshi Tsuchiya, le pilote en chef, et trois jeunes collègues : Takamitsu Matsui, Naoya Gamo et Yuichi Nakayama.



« La voiture de course que nous sommes en train de mettre au point, le Lexus LC, en est à ses débuts et s’apprête enfin à faire ses premiers pas », déclare le pilote Takeshi Tsuchiya, . « Il lui faudra encore un peu de temps avant d’arriver à pleine maturité mais cela en vaut vraiment la peine et je suis ravi de participer aux efforts de l’entreprise pour “créer des voitures toujours meilleures” pour l’avenir. En ce qui concerne les pilotes, nous travaillerons tous les quatre à concrétiser les objectifs de la marque. »





Team

TOYOTA GAZOO Racing

Véhicule Catégorie

LEXUS LC (en principe catégorie SP-PRO)

Caractéristiques principales

Moteur

2UR-GSE modifié

Pneus

Bridgestone

Pilote (en principe)

Takeshi Tsuchiya, Japon

Takamitsu Matsui, Japon

Naoya Gamo, Japon

Yuichi Nakayama, Japon

Mécanicien en chef

Toshiyuki Sekiya, collaborateur TMC

Ingénieur pricnipal

Kazuyoshi Ogata, collaborateur TMC





Photos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Ibride (18/01/2018), Less Polluter (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h15   #308
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-09



Vaucresson, le 12 janvier 2018





TOYOTA GAZOO Racing dévoile le GR Super Sport Concept

Une supercar de prochaine génération à la technologie hybride
éprouvée en Championnat du Monde d’Endurance



À l’occasion du Tokyo Auto Salon 2018, Toyota GAZOO Racing a levé le voile sur le GR Super Sport Concept, un concept-car dont la technologie hybride a été éprouvée à travers la participation au Championnat du Monde d’Endurance FIA.



TOYOTA GAZOO Racing souhaite améliorer ses voitures et ses employés dans le but de proposer des modèles toujours meilleurs à travers la participation à des compétitions automobiles au niveau national et mondial, sur circuit et en rallye. Les technologies et le savoir-faire acquis grâce à ces compétitions sont ensuite intégrés aux nouveaux modèles de série.



Par ailleurs, la participation de Toyota au Championnat du Monde d’Endurance est considérée comme particulièrement bénéfique et nécessaire au développement de systèmes hybrides de pointe ainsi que de véhicules électrifiés. Différentes technologies permettant par exemple de réduire la consommation ont déjà été intégrées sur les voitures de série.



Le GR Super Sport Concept bénéficie pour l’essentiel des mêmes composants que la TS050 Hybrid du Championnat du Monde d’Endurance. Sous ses lignes fluides et très spectaculaires est implanté une motorisation hybride Toyota Hybrid System-Racing (THS-R) associée à un V6 à double turbo, éprouvée à travers la participation à de véritables courses. Avec son système électrique à haut rendement et son moteur à mélange pauvre, cette supercar de prochaine génération est conçue pour associer une puissance exceptionnelle et de bonnes performances environnementales.



【Données techniques】

GR Super Sport Concept

Motorisation

Type de moteur

V6 à injection directe et double turbo

Cylindrée

2 400 cm3

Puissance totale

1 000 ch / 735 kW (moteurs essence + électrique)

Système hybride

Toyota Hybrid System - Racing (THS-R)

Jantes

Dimensions (avant et arrière)

18×13J

Pneus

Dimensions (avant et arrière)

330 / 710 R 18



Shigeki Tomoyama (Président de TOYOTA GAZOO Racing)

« Plutôt que de transformer des voitures de série en voitures de sport, nous cherchons à intégrer le savoir-faire acquis à l’occasion lors des compétitions sur circuit et en rallyes dans les voitures de série. C’est ainsi que la course automobile contribue aux efforts de TOYOTA GAZOO Racing dans le cadre de l’amélioration continue des voitures. Il s’agit donc du point de départ du nouveau challenge de Toyota visant à développer des voitures de sport à partir de voitures de course en activité. Même s’il va se passer du temps avant que vous ayez l’opportunité d’en prendre le volant, j'espère que le GR Super Sport Concept vous donnera un avant-goût de ce que nous voulons réaliser avec nos voitures de sport de prochaine génération.



« Suite à l'annonce en fin d’année dernière de la poursuite du programme Toyota en Championnat du Monde d’Endurance, le président Akio Toyoda a déclaré : "100 ans après la naissance de l'automobile, et alors que l'industrie aborde une intense période de changements, je suis déterminé à faire en sorte que les voitures soient plaisantes à conduire pour les 100 prochaines années." Au CES 2018, qui s’est tenu en début d’année aux États-Unis, le e-Palette Concept a été révélé en tant que nouvelle forme de mobilité partagée pour le public. Malgré leurs différences, le e-Palette Concept et le GR Super Sport Concept sont tous les deux des véhicules électrifiés équipés des technologies les plus récentes, prêts à donner vie à des voitures connectées, sûres et respectueuses de l'environnement.



« Même si l’électrification et les technologies de l’information accélèrent, l’offre de différents types de voitures, y compris le GR Super Sport Concept et le e-Palette Concept que tout semble opposer, signifie qu’elles ne deviendront jamais de simples objets de consommation courante. »



Photos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Ibride (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h17   #309
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2018-10



Vaucresson, le 14 janvier 2018



LE LEXUS LF-1 LIMITLESS EST PRÊT POUR SA RÉVÉLATION

AU SALON DE DÉTROIT 2018

Dernier aperçu aujourd’hui et révélation demain en live du Salon de Détroit.











Lexus donne un dernier aperçu du nouveau concept Lexus LF-1 Limitless, un crossover phare luxueux.



Revenez demain pour la révélation complète au Salon international de l'auto de l'Amérique du Nord 2018 pendant la conférence de presse Lexus à 8h35 heure locale (14h35 CET).



Si vous ne pouvez pas aller au Salon de Détroit, ne ratez pas la conférence de presse en ligne via le Livestream : https://livestream.com/LexusInternational/Detroit2018





À PROPOS DE LEXUS

Depuis ses débuts sur le marché américain en 1989, Lexus a acquis une réputation internationale pour la qualité exemplaire de ses produits et de son service clients. Lexus domine également les marques de luxe en matière de technologie hybride avec des véhicules proposant les meilleures innovations technologiques et une qualité premium. Lexus est présent sur plus de 90 marchés dans le monde. L’évolution de Lexus se traduit par le design contemporain de ses derniers véhicules mais aussi par la mission affirmée de la marque en direction d’une nouvelle génération de clients sur le marché du luxe qu’elle veut séduire par une éthique, des produits et des services visionnaires et originaux. http://www.lexus-int.com



Vidéo disponible sur http://media.lexus.fr
Images attachées
Type de fichier : jpg unnamed.jpg (16,4 Ko, 5 affichages)
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Ibride (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h19   #310
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-11



Vaucresson, le 15 janvier 2018





Les ventes de Toyota Motor Europe en 2017 dépassent le million d’unités,
dont 40 % d’hybride-électrique

· Toyota Motor Europe* a vendu 1 001 662 véhicules en 2017 :

o progression de 8 % par rapport à 2016, supérieure à celle du marché

o part de marché de 4,8 %

· Nouveau record de ventes pour les modèles hybrides-électriques avec 406 000 exemplaires :

o + 38 % par rapport à l’année précédente

o 41 % des ventes de TME

· Record historique pour Lexus : 4ème année consécutive de croissance des ventes

o 74 602 véhicules vendus

Toyota Motor Europe* annonce avoir vendu 1 001 662 véhicules Toyota et Lexus en 2017, soit une hausse de 8 % par rapport à 2016, supérieure à la croissance de l’ensemble du marché. La part de marché du groupe augmente donc pour s’établir à 4,8 %.

Les ventes de modèles à motorisation hybride-électrique ont progressé de 38 % par rapport à l’année précédente et ont totalisé 406 000 unités. Ils représentent désormais 41 % des ventes totales de TME. En Europe de l’ouest, cette proportion atteint 52 % et dépasse même 60 % en France.

Lexus contribue au succès des véhicules hybrides-électriques avec un mix qui atteint 60 % des ventes européennes et 98 % en Europe occidentale. Lexus enregistre un nouveau record de ventes et la 4ème année consécutive de croissance, soutenue par sa gamme de SUV.

Le succès du lancement du Toyota C-HR a contribué à la bonne performance enregistrée en 2017. Presque 80 % de ses acheteurs ont choisi une motorisation hybride-électrique (89 % en France).

Cette solide performance en 2017 a également été soutenue pour les voitures particulières par la Yaris Hybride (+ 18 %), le RAV4 Hybride (+ 31 %) et pour les véhicules utilitaires par les nouvelles générations du Hilux (+ 10 %) et du Proace (+ 189 %).

En Russie, les modèles Camry et RAV4 produits localement sont parvenus à maintenir leur domination sur leur segment respectif malgré un marché défavorable.

Dr Johan van Zyl, président et directeur général de Toyota Motor Europe, a déclaré : « L’année 2017 a été très bonne pour nous. Nous avons franchi la barre du million d’exemplaires sur un marché difficile et nous sommes en avance sur l’objectif pour 2020. Cette excellente performance se distingue également par un nouveau record de ventes pour nos modèles hybrides-électriques qui traduit la confiance des clients européens dans les marques Toyota et Lexus. Notre gamme hybride-électrique avec 16 modèles pour les deux marques, la plus riche du secteur automobile, a permis d’assurer une croissance supérieure à celle du marché. Avec plus de 74 000 unités en 2017, un record historique, Lexus maintient le cap de son objectif de vente de 100 000 véhicules en 2020. »



Points forts de TME en 2017 :

Ventes totales de véhicules hybrides-électriques : 406 000 (+38 % par rapport à l’année précédente)
Par des modèles hybrides-électriques : Europe occidentale : 52 % - Europe de l’Est**: 8 % - Total : 41%


Points forts de Toyota en 2017 :

Meilleures ventes : gamme Yaris (209 130); gamme Auris (121 725); gamme Toyota C-HR (120 750);
Meilleure progression : Toyota C-HR (nouveau); Proace (+189 %); Mirai (+118 %); Hilux (+10 %);
Meilleures ventes hybrides-électriques : Toyota Yaris Hybride (102 36; Toyota C-HR Hybride (94 13; Auris Hybride (82 38; RAV4 Hybride (58 612)
Ventes totales de véhicules hybrides-électriques : 360 900 (+44 % par rapport à l’année précédente)
Part des modèles hybrides-électriques : Europe occidentale : 49,5 % - Europe de l’Est**: 9,1% - Total : 38,9%


Points forts de Lexus en 2017:

Meilleures ventes : gamme NX (27 789); gamme RX (18 91; CT200h (8 842)
Meilleure progression : gamme NX (+6 %); CT200h (+5 %); gamme RX (+5 %)
Meilleures ventes hybrides-électriques : NX 300h (19 747); CT 200h (8 842); RX 450h (7 766)
Ventes totales de véhicules hybrides-électriques : 45 000
Part des modèles hybrides-électriques : Europe occidentale : 98,2% - Europe de l’Est**: 4,7% - Total : 60,4%


À propos de Toyota Motor Europe

Toyota Motor Europe NV/SA (TME) supervise la vente et le marketing des véhicules, des pièces et accessoires Toyota et Lexus ainsi que les activités de production et d’ingénierie de Toyota en Europe. Toyota emploie directement environ 20 000 collaborateurs en Europe et y a investi plus de 9 milliards d’euros depuis 1990. Les activités de Toyota en Europe sont soutenues par un réseau de 30 filiales nationales couvrant 53 pays, 3000 concessions et neuf sites de production. En 2017, Toyota a vendu 1 001 662 véhicules Toyota et Lexus en Europe. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.toyota-europe.com
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Ibride (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h19   #311
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

Récapitulatif – Ventes totales TME* en 2017

TOTAL TOYOTA/LEXUS

1 001 662





TOYOTA

927 060

AYGO

85 279

Yaris (avec hybride)

209 130

Yaris Hybride

102 368

Auris TTL (avec hybride)

121 725

Auris Hybride

82 388

Toyota C-HR (avec hybride)

120 750

Toyota C-HR hybride

94 138

Corolla

60 936

Verso

27 164

Avensis

25 863

Gamme Prius

22 703

Prius Hybride

12 155

Prius Hybride Rechargeable

2 485

Prius+

8 063

Mirai

135

Camry

34 101

GT86

1 556

RAV4 (avec hybride)

112 537

RAV4 Hybride

58 612

Highlander

1 363

Land Cruiser

39 071

Hilux

41 044

Proace

21 183

Hiace

227

Autres modèles

2 293







LEXUS

74 602

CT 200h

8 842

IS (avec hybride)

6 093

IS 300h

5 521

ES

1 918

GS (avec hybride)

1 763

GS 300h et 450h

1 490

LS (avec hybride)

165

LS 500h (et ancienne LS 600h)

148

NX (avec hybride)

27 789

NX 300h

19 747

RX (avec RX hybride)

18 918

RX 450h

7 766

RC (avec hybride)

1 446

RC 300h

1 214

LC (avec hybride)

587

LC 500h

321

Autres modèles

7 081


Les modèles en italique sont produits localement sur les sites de production européens de Toyota (AYGO, Yaris, Auris, Toyota C-HR, Corolla, Verso, Avensis, Camry).



* Toyota Motor Europe couvre tous les pays situés en Europe occidentale, centrale, orientale y compris la Turquie, la Russie, Israël et de certains marchés d’Asie centrale (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie et Kazakhstan).

** Europe de l’Est : Russie, Turquie, Israël, Ukraine, Kazakhstan, Caucase
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
Ibride (18/01/2018), nikkor (25/01/2018), philiprius (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h23   #312
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2018-12



Vaucresson, le 15 janvier 2018





LE LEXUS LF‑1 LIMITLESS :

NOUVEAU CROSSOVER LUXUEUX

SCULPTÉ PAR LEXUS




Première mondiale du nouveau concept au Salon de Détroit (NAIAS)







DÉTROIT – 15 janvier 2018 - Tel un élégant sabre japonais forgé à partir du métal en fusion, les lignes du concept Lexus LF‑1 Limitless préfigurent celles d’un futur crossover luxueux porte-drapeau de la marque.



Il y a vingt ans, Lexus créait le segment des crossover premium avec la présentation en première mondiale du RX 300 au Salon de Détroit. Le modèle s’est maintenu en tête des ventes malgré la cinquantaine de concurrents qui ont depuis été lancés sur ce segment.



Le concept Lexus LF‑1 Limitless annonce un véhicule premium d’un nouveau genre : le crossover porte-drapeau. Alliant haute performance et luxe suprême, le Lexus LF‑1 Limitless sert d’écrin à la technologie, aux innovations et aux dernières évolutions stylistiques de Lexus.



Doté d’un potentiel et de possibilités illimités, ce concept s’adapte à la diversité des modes de vie de nos clients qui bénéficieront également d’un choix illimité de motorisations. Le concept LF-1 Limitless pourra opter pour la pile à combustible, une motorisation hybride ou hybride rechargeable, essence, ou même électrique à batterie. Vers 2025, tous les modèles Lexus dans le monde seront électrifiés d’origine ou disponible en version électrifié.



L’esprit novateur du LF-1 est né au centre de design CALTY en Californie du Sud. Son langage stylistique est inspiré par un concept de design simple et pourtant élégant baptisé molten katana. Cette vision du design réalise la synthèse entre les formes organiques du métal en fusion et les arêtes vives du sabre japonais traditionnel. La visualisation de la transformation d’une masse fluide et lisse en un solide aux lignes ciselées sous-tend le style élégant et pourtant agressif du Lexus LF-1 Limitless.



« Il incarne notre vision d’un nouveau véhicule porte-drapeau qui réunit les capacités d’un crossover sans renoncer aux performances et au luxe offerts par les berlines haut de gamme actuelles, » déclare Kevin Hunter, Président, CALTY Design Research Inc. « Le Lexus LF‑1 Limitless intègre une technologie imaginative tout en créant un lien émotionnel fort avec le conducteur et les passagers grâce à l’amélioration de l’expérience humaine. »



Tout réside dans le choix des bonnes proportions. La distance extrême qui sépare la base du pare-brise du centre de l’essieu du LF‑1 lui confère un profil athlétique davantage évocateur d’une voiture de grand tourisme que d’un break. Ce parti-pris allié à une cabine très basse reposant sur une base roulante de propulsion et des jantes 22 pouces agressives que les ailes très prononcées peinent à contenir donne au LF-1 une présence imposante qui indique d’emblée sa volonté de performances. La ligne de toit abaissée et la hauteur de la garde au sol soulignent la vocation de ce crossover conçu pour la performance mais non dénué de sens pratique.



À l’instar de tous les modèles actuels de Lexus, la calandre trapézoïdale joue également un rôle central dans le design du concept LF‑1. Il la magnifie par des détails suggérant la naissance de la forme en sablier à l’arrière du véhicule qui se prolonge vers la face avant. La calandre adopte un design tridimensionnel dont les couleurs ont été mises au point par CALTY. Les nervures qui rayonnent à partir de l’emblème central évoquent le magnétisme qui façonne les copeaux de métal. La calandre du Lexus LF-1 Limitless abandonne le chrome au profit d’un entourage formé par un éclairage LED qui s’illumine pour accueillir le conducteur.



« Les modèles Lexus comme le RX ont contribué à la popularité du segment des SUV premium. Ce nouveau concept préfigure un futur crossover doté de capacités dynamiques et d’une praticité hors pair avec un design plus captivant et plus émotionnel dont nous espérons qu’il bousculera les codes dans cette catégorie, » explique Yoshihiro Sawa, Président de Lexus International.



De profil, le LF-1 présente une ligne claire et fluide de l’avant vers l’arrière qui part de celle reliant le capot à l’aile pour se prolonger jusqu’à la base du montant D. Cette ligne crée un contraste avec les surfaces plus complexes qu’elle surplombe comme celles de l’aile avant large et au pli bien marqué à laquelle succède la zone lisse et très concave de la portière avant. La carrosserie s’épaissit à nouveau à partir de ce point pour venir envelopper la roue arrière et donner au LF-1 la silhouette à taille de guêpe, caractéristique des puissantes voitures de légende.



Le toit du Lexus LF-1 Limitless accroche le regard par un spoiler arrière fractionné qui n’est cependant pas le seul élément digne d’intérêt à l’arrière du véhicule. Les ouvertures délicatement sculptées à chaque extrémité peuvent faire penser à des sorties d’échappement mais il s’agit en fait de diffuseurs d’air en provenance des roues arrière. Ces dernières sont surmontées par des épaulements qui offrent un socle robuste pour accueillir les feux arrière très sculptés et prolongés au-delà de la carrosserie. Les feux sont surplombés par une vaste surface vitrée qui court au-dessus des places arrière pour profiter pleinement du paysage grâce au fractionnement en deux du becquet.



CALTY voulait concevoir une cabine au confort luxueux. Le LF‑1 adhère à la tradition japonaise de l’omotenashi, ou hospitalité, qui accueille tous les invités avec la même générosité. Le poste de conduite augmente la concentration du conducteur en supprimant les commandes et boutons sources de distraction pour privilégier les commandes activées par le mouvement et un affichage minimaliste dans son champ de vision direct. L’espace réservé au passager avant est plus ouvert et mise encore plus sur la sobriété des commandes avec une large planche de bord sans obstruction. Les passagers arrière bénéficient des mêmes sièges que les occupants avant et peuvent profiter d’un généreux espace aux jambes et d’un affichage individuel pour le réglage de la climatisation ou les options de divertissement.



La finition intérieure métallique adopte le même coloris titane que l’extérieur mais avec un fini satiné pour un effet plus chaleureux. Les inserts qui agrémentent le combiné d’instruments et le volant soulignent l’ambiance « cockpit » du conducteur. D’autres ponctuations métalliques parsèment l’intérieur et contrastent avec la finition cuir aux chaudes couleurs Cocoa Bean et les sièges habillés d’un cuir perforé de teinte Chiffon White.



L’éclairage influence également l’aspect et la convivialité à bord. Le bouton START déclenche une séquence d’illumination spectaculaire de l’éclairage ambiant qui change selon le mode de conduite sélectionné. Les LED miniatures logées derrière l’habillage en bois perforé des contre-portes permettent un éclairage indirect tout en subtilité, aux couleurs changeantes, qui complète le faisceau plus direct des plafonniers.



La technologie amplifie la sensation de luxe à bord du LF-1 en élargissant le nombre d’options proposées au conducteur. La première est le mode Chauffeur qui permet un fonctionnement mains libres grâce à la direction, le freinage, l’accélération, l’éclairage et la signalisation électroniques ou « by-wire ». Cette fonction permet une conduite coulée, détendue, économe en carburant et un risque réduit d’accidents.



La localisation de toutes les commandes de pilotage sur le volant permet une expérience de conduite impliquante et une concentration totale sur la route. Les palettes montées au volant contrôlent la transmission en mode manuel pour une conduite sportive tandis que les boutons sur la section inférieure du volant activent les options de conduite standard comme le parking et la marche arrière.



Le système de navigation 4D complète le fonctionnement traditionnel en ajoutant le facteur temps dans l’équation. Il assure un service de conciergerie en anticipant les besoins du conducteur et des passagers en fonction de la circulation et des conditions routières durant le voyage programmé en suggérant des arrêts carburant, des pauses, des restaurants ou même la réservation de chambres d’hôtel. La navigation et l’information sur l’itinéraire s’affichent sur le moniteur intégré à la planche de bord, sur les écrans prévus pour le divertissement aux places arrière et sont même relayées sur les tablettes et les smartphones des passagers.



Les commandes tactiles et haptiques facilement accessibles à partir du volant assurent l’interface avec le système de navigation 4D et les systèmes intégrés de confort et de divertissement. Le pavé Touch Tracer de la console centrale gainé de cuir permet la reconnaissance des caractères pour la saisie des données. Une autre commande haptique sur la console centrale des places arrière permet aux passagers de définir leurs propres choix en matière de confort et de divertissement.



Avec sa technologie innovante et son design captivant, le concept Lexus LF‑1 Limitless recèle le potentiel d’une expérience étonnante pour les futurs clients sur le segment premium.



Caractéristiques techniques



Longueur



5014 mm

Largeur



1986 mm

Hauteur



1605 mm

Empattement



2974 mm



Photos et vidéo disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Etienne (03/02/2018), Ibride (18/01/2018)
Vieux 18/01/2018, 11h24   #313
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

Attention,


Je viens de publier 5 nouveaux communiqués de presse !

Yohann
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Ibride (18/01/2018)
Vieux 23/01/2018, 12h44   #314
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-14



Vaucresson, le 22 janvier 2018



Toyota annonce un nouvel investissement majeur dans son site de production Toyota Motor Manufacturing France



· Modernisation de Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) à Onnaing près de Valenciennes pour une production future à partir de la nouvelle plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA).

· Investissement additionnel de plus de 300 millions d'euros pour le site valenciennois.

· Pour permettre à TMMF d’ambitionner dans le futur une production annuelle de
300 000 véhicules.

· 300 emplois en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) supplémentaires seront créés à partir de cette année avec la possibilité de 400 nouveaux Contrats à Durée Indéterminée (CDI) additionnels à pleine capacité.


Bruxelles, Belgique – Le 22 janvier 2018 - Toyota Motor Europe annonce aujourd'hui un nouvel investissement de 300 millions d'euros dans son site de production automobile Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) situé à Onnaing près de Valenciennes, soit un investissement total cumulé de 1,4 milliard d'euros pour le site.


Dans les prochains mois, le site sera progressivement modernisé avec de nouveaux équipements, technologies et systèmes, afin de préparer l’introduction de la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA).


TMMF entend transformer, dans un premier temps, 300 contrats temporaires en Contrats à Durée Indéterminée (CDI) pour les travaux de préparation avec la possibilité de 400 nouveaux emplois en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) supplémentaires lorsque la capacité maximale sera atteinte.


« Nous travaillons continuellement au renforcement de la compétitivité globale de nos sites de production » commente Didier Leroy, Vice-président exécutif de Toyota Motor Corporation et Président de Toyota Motor Europe. « Le déploiement de la plateforme TNGA s’inscrit dans cette démarche. Cet investissement additionnel sur le site TMMF est un signe de confiance envers nos employés et nos fournisseurs, qui délivrent qualité supérieure et efficacité. Nous remercions également le gouvernement français, ses services et les autorités locales pour leur soutien. »


Pour Dr Johan van Zyl, Président-directeur général de Toyota Motor Europe, « Cette annonce est un signe encourageant d’une expansion continue de nos activités en France et en Europe. En 2017, Yaris, qui a reçu le label Origine France Garantie dès 2012, a de nouveau été le modèle le plus produit de France. Je suis pleinement convaincu que cette décision contribuera au renforcement de la position de Yaris au cœur de la gamme Toyota en Europe. »


Luciano Biondo, Président-directeur général de TMMF, a exprimé sa fierté en annonçant la décision aux employés : « Cet investissement témoigne de la confiance du Groupe Toyota dans nos activités et vient saluer tous nos efforts pour produire des voitures de qualité supérieure pour nos clients. L'accord pour l’Avenir du site signé en 2017 avec nos syndicats a contribué à cette décision majeure. Cet investissement peut nous permettre d'atteindre notre ambition de produire de 300 000 unités par an dans le futur ».



Les services de l’Etat et les collectivités locales – la région des Hauts-de-France et la Métropole Valenciennoise – ont contribué à cet investissement grâce à des aides pour la formation, l'innovation et l'amélioration de la performance environnementale du site.


Toyota a lancé un programme mondial pour la modernisation progressive de ses sites afin de produire des véhicules de nouvelle génération, basés sur la plateforme TNGA. À l'avenir, la majorité des modèles de Toyota dans le monde seront produits sur cette base. Les nouvelles Prius et Prius Rechargeable de quatrième génération, ainsi que le crossover C-HR sont déjà produits à partir de la plateforme TNGA. Ces véhicules représentent l'engagement de Toyota à construire des voitures toujours de meilleure qualité pour nos clients.



Plus d’informations disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Etienne (03/02/2018)
Vieux 23/01/2018, 12h48   #315
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP 2018-15



Vaucresson, le 23 janvier 2018



Zone de Texte: La Toyota Yaris WRC débute sa seconde saison au Rallye Monte-Carlo : défi de taille en perspective

Le TOYOTA GAZOO Racing abordera sa seconde saison du Championnat du Monde des rallyes FIA au Rallye Monte-Carlo (25-28 janvier), avec de solides équipages et une Toyota Yaris WRC encore plus performante. Ott Tänak, vainqueur de deux épreuves l’an dernier, effectuera ses débuts dans l’écurie aux côtés de Jari-Matti Latvala et d’Esapekka Lappi, qui ont conduit la Yaris WRC à la victoire lors de sa saison d’initiation en 2017. Tous trois espèrent marcher sur les pas de leur directeur d’équipe Tommi Mäkinen, quadruple vainqueur du titre en WRC, mais aussi du Rallye Monte-Carlo.



Ce rallye est le plus ancien et l’un des plus célèbres au monde. Il est connu pour ses conditions météo changeantes qui peuvent passer de l’asphalte sec à la neige, voire au verglas, parfois sur une même spéciale ! Par conséquent, le choix des pneumatiques peut faire toute la différence, de même que les ouvreurs qui renseigneront les écuries en temps réel sur les conditions de chaque spéciale.



Le rallye s’élancera devant le casino de Monte-Carlo avant deux spéciales nocturnes jeudi soir – un coup d’envoi corsé pour cette nouvelle saison. Vendredi sera la plus grosse journée du rallye avec plus de 150 km chronométrés, répartis sur trois spéciales qui seront parcourues deux fois, avec une assistance intermédiaire à Gap. Après les cinq spéciales supplémentaires du samedi, le rallye reviendra à Monaco pour les quatre dernières spéciales de dimanche, dont deux passages du mythique Col de Turini.



Tommi Mäkinen, directeur de l'équipe

« À cette époque l’an dernier, nous ne savions vraiment pas nous situer lorsque nous préparions la Toyota Yaris WRC pour sa première course. Cette saison, je suis convaincu que nous pourrons nous montrer beaucoup plus réguliers, ce qui est essentiel pour prétendre aux titres du championnat. C’est désormais notre objectif, après la saison d’apprentissage l’an dernier. L’inter-saison depuis le rallye d’Australie n’a pas été très longue, mais nous avons beaucoup travaillé pour essayer d’améliorer encore la voiture. Le Rallye Monte-Carlo est toujours une épreuve difficile pour entamer la saison. Je l’ai remporté quatre fois durant ma carrière de pilote et pourtant, je ne m’y étais pas très bien préparé : je ne pensais même pas au rallye, mais plutôt à aller skier ! Nos trois pilotes ont effectué une bien meilleure préparation et beaucoup d’essais. Nous espérons donc un bon résultat. »



Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #7)

« Nous avons beaucoup appris l’an dernier, au cours de cette première saison ensemble. Nous avons découvert les points à améliorer et nous sommes maintenant prêts pour cette seconde saison : à mon avis, nous devrions être très compétitifs. Nous avons une très bonne équipe de pilotes puisque nous avons tous gagné une manche en 2017. Et quand chacun vise la victoire, c’est généralement bon pour l’équipe. Pour la première course de la Yaris WRC l’an dernier, nous avons déjà fait un bon résultat à Monte-Carlo l’an dernier en terminant deuxième, ce qui équivaut à mon meilleur résultat ici. À ce moment-là, il était important de faire un sans-faute. Cela reste vrai cette année, mais nous voulons aussi être rapides.



Ott Tänak, pilote (Yaris WRC #8)

« Je ressens beaucoup d’excitation à la perspective de ce premier rallye pour TOYOTA GAZOO Racing. L’équipe a vraiment fait du bon boulot l’an dernier : c’était pourtant sa première saison, mais elle était déjà très compétitive. J’ai vu son niveau de potentiel et j’ai cherché à l’intégrer pour les années à venir. Notre objectif est le même : gagner le championnat. Je commence juste à faire connaissance avec les membres de l’équipe, mais j’ai été très bien accueilli et la préparation s’est vraiment bien déroulée. À Monte-Carlo, nous verrons où nous en sommes par rapport à la concurrence. Mais c’est certainement l’une des épreuves les plus difficiles du calendrier. On ne sait jamais à quoi s’attendre : neige ou verglas, routes mouillées ou sèches. »



Esapekka Lappi, pilote (Yaris WRC #9)

« Ce sera ma première saison complète au volant d’une World Rally Car et l’approche doit être un peu différente de l’an dernier : je dois montrer un peu plus de régularité. J’ai encore besoin d’acquérir un peu plus d’expérience car, dans la première partie de saison, il y a certains rallyes que je ne connais pas très bien, dont le Rallye Monte-Carlo. Et comme c’est une course où l’expérience peut vraiment servir, je veux finir toutes les spéciales. Je suis plus confiant pour les rallyes de la deuxième partie de saison, où je devrais être vraiment compétitif. La préparation est bonne, nous avons essayé de peaufiner la voiture et les équipages. »








Communiqué de Presse :

https://toyotagazooracing.com/releas...1-preview.html



Photos et informations presse mises en ligne :

https://www.tgr-dam.com (avec identifiant et mot de passe)



Suivez l’écurie TOYOTA GAZOO Racing WRC sur :

∇Facebook : www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC

∇Twitter : www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)

∇Instagram : www.instagram.com/tgr_wrc (@TGR_WRC)

∇YouTube : www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg



Site officiel de TOYOTA GAZOO Racing : http://toyotagazooracing.com



Photos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....

Dernière modification par JeanB ; 23/01/2018 à 13h25 Motif: Inhibition d'un smiley intempestif
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 25/01/2018, 09h03   #316
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2018-16



Vaucresson, le 24 janvier 2018















LEXUS DÉVOILE LES TARIFS DU NOUVEAU RX 450hL



Le nouveau Lexus RX 450hL est disponible à la commande.
Le nouveau tarif Lexus au 16 janvier intègre une nouvelle série spéciale RC 300h Black Édition.


Nouveau Lexus RX 450hL



Présentée en première mondiale au salon de Los Angeles 2017, le nouveau RX 450hL est disponible à la commande.

Il propose désormais une troisième rangée sans compromis sur l’élégance du design tant appréciée. Grâce à l’ingéniosité de l’architecture du véhicule, Lexus a rallongé la carrosserie de 11 cm à l’arrière avec une vitre de hayon dessinant un angle plus marqué que sur les modèles à deux rangées afin de garantir une garde au toit confortable aux passagers de la troisième rangée et une modularité accrue de l’espace de chargement.

Il se dote d’une banquette fractionnable en configuration 60/40. L’accès à la troisième rangée se fait facilement en tirant sur un levier qui fait coulisser la deuxième rangée de sièges vers l’avant. Le RX 450hL offre une longueur de chargement à l’arrière de la troisième rangée supérieure à celle de ses rivaux au bénéfice de la modularité du coffre.

Grâce au système de climatisation trizone, les passagers de la troisième rangée disposent d’une climatisation électronique dédiée et de diffuseurs indépendants. Le RX 450hL soigne également sa praticité avec une troisième rangée rabattable électriquement.

Certains éléments augmentent la modularité avec trois rangées de sièges comme le plancher plat derrière la troisième rangée rabattue, les deux porte-gobelets pour la troisième rangée, le couvre-bagages facile à ranger et les glissières protégées.

Le nouveau RX 450hL bénéficie d’airbags rideaux sur toute la longueur de l’habitacle pour couvrir les trois rangées.

Le Lexus Safety System +, de série sur toute la gamme, inclut le système de sécurité précollision (PCS) avec détection des piétons, l’aide au maintien dans la file de circulation (LKA) avec action correctrice au volant, la gestion automatique des feux de route (AHB), un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et la lecture des panneaux de signalisation (RSA).

Les versions Executive proposent en outre : avertisseur d’angle mort (BSM) et avertisseur de circulation arrière (RCTA), vision panoramique à 360°, capteurs de stationnement intelligent (IPS), feux de route adaptatifs (AHS).

La suspension avant de Type MacPherson à ressorts hélicoïdaux et la suspension arrière à double triangulation assurent une agilité et un confort exemplaires sur tous les types de revêtements. La direction assistée électrique (EPS) offre une sensation légère et agréable avec un excellent retour d’informations. La suspension variable adaptative (AVS) de série sur la version Executive adapte la force d’amortissement à l’état de la chaussée.

L’habitacle du RX 450hL se distingue par des détails stylistiques irréprochables comme les inserts en bois d’une facture luxueuse qui habillent avec élégance la console centrale et les contre-portes.

Le premier affichage 12,3 pouces à écran partagé du marché permet de visualiser la carte de navigation en plein écran ou de donner accès simultanément aux commandes audio et de la climatisation et à celles de différents systèmes.

Les premières livraisons du nouveau RX 450hL interviendront à partir de mai 2018.



RX 450hL - Gamme et équipements



RX 450hL

• Climatisation 3ème rangée

• 3ème rangée électrique

• Sellerie en Cuir

• Sièges avant à 8 réglages électriques + 2 réglages lombaires, chauffants & ventilés, à mémoire pour le siège conducteur

• Rétroviseurs électrochromes et à mémoires

• Accès et sorties facilités (siège conducteur et volant rétractables électriquement)

• Allumage automatique des feux

• Assistance au démarrage en côte (HAC)

• Caméra de recul

• Capteurs d’aide au stationnement avant & arrière

• Climatisation automatique bi-zone

• Connectivité audio et téléphonie Bluetooth

• Essuie-glaces avant à détecteur de pluie

• Frein de parking électronique

• Projecteurs et antibrouillard DEL

• Hayon électrique

• Horloge analogique

• Inserts Noir brillant

• Jantes en alliage 18’’ (kit de réparation)

• Lexus Safety System + :

- Système de sécurité Pré-Collision (PCS) avec détection de piétons (PBA)

- Système de maintien dans la file de circulation (LKA)

- Allumage automatique des feux de route (AHB)

- Régulateur de vitesse adaptatif (ACC)

- Lecture des panneaux de signalisations (RSA)

• Ordinateur de bord 4,2’’ couleur

• Peinture métallisée

• Rails de toit en alumimium

• Surveillance de la pression des pneus (TPWS)

• Système d’accès et de démarrage sans clé (Smart Entry & Start)

• Système Multimédia & Navigation Lexus :

- Audio Pioneer 9 haut-parleurs / Lecteur CD / 2 ports USB / Prise AUX

- Cartographie Europe

- Info Trafic via RDS/TMC

• Écran central couleur fixe 8’’

• Commande par molette rotative

• Volant et pommeau de levier de vitesses en cuir

• Volant réglable électriquement en hauteur et en profondeur



La sellerie en cuir est disponible en coloris Ivoire, Brun, Marron Topaze et Noir. Les inserts sont Noir brillant.



RX 450hL Luxe

= RX 450hL +



• Chargeur sans fil pour smartphone

• Hayon électrique avec Smart Access

• Jantes en alliage 20"

• Système Multimédia & Navigation Premium :

- Remote Touch

- Audio Pioneer 12 haut-parleurs / lecteur CD&DVD / 2 ports USB

- Reconnaissance vocale pour la navigation

- Services Connectés : Google Street View, Panoramio etc…

- Système de navigation avec cartographie Europe sur micro SD

- Écran central couleur fixe 12,3 ’’

• Toit ouvrant électrique



OPTIONS :

• Pack Technologie : 2 300€

- Affichage tête haute (HUD) couleur 6,2’’

- Moniteur d’angle mort (BSM)

- Avertisseur de circulation arrière (RCTA)



Les disponibilités de combinaisons intérieures sont les mêmes que la version RX 450hL.



RX 450hL Executive

= RX 450hL Luxe +



• Affichage tête haute (HUD) couleur 6,2’’

• Audio Mark Levinson 15 HP avec Clari-Fi

• Avertisseur de circulation arrière (RCTA)

• Banquette électrique et chauffante

• Éclairage d'intersection

• Inserts bois

• Jantes en alliage 20’’ avec inserts Gris Titane (en série) ou personnalisables (en accessoires)

• Mémoires sièges conducteur et passager

• Moniteur d’angle mort (BSM)

• Projecteurs DEL + AHS

• Sellerie en cuir semi-aniline

• Seuils de portes avant éclairés

• Sièges avant à 10 réglages électriques + lombaires 4 réglages

• Suspension variable adaptative AVS avec mode Sport+

• Système d’ouverture et de démarrage sans clé intelligent avec carte électronique (Card Key)

• Vision panoramique à 360°

• Volant chauffant



La sellerie en cuir est disponible en coloris Ivoire, Marron Topaze, Crème, Noir et Brun. Les inserts sont Métal et Bois foncé brillant.



Nouveau RC 300h Black Édition



Une série spéciale Black Édition vient animer la gamme RC 300h, basée sur la version F SPORT ou la version F SPORT Executive.



Uniquement disponible en Noir Graphite métallisé, elle propose un look extérieur entièrement noir, avec des contours de calandre et de vitres latérales noirs, des jantes en alliage spécifiques et des feux de brouillard avant. L’habitacle se démarque avec une sellerie en cuir noir aux surpiqûres orange et de nouveaux inserts en bois Noir que l’on retrouve également sur la partie supérieure du volant.



Cette série spéciale est proposée à partir de 59 290€.













PJ : Tarif Lexus au 16 janvier 2018





Photos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
artur (25/01/2018)
Vieux 25/01/2018, 09h06   #317
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

En copie de ce message, les tarifs, suite au communiqué juste au dessus.
Fichiers attachés
Type de fichier : pdf Tarif Lexus n°1070 au 16 janvier 2018.pdf (179,2 Ko, 15 affichages)
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
artur (25/01/2018), Etienne (03/02/2018), Robain (25/01/2018)
Vieux 26/01/2018, 14h40   #318
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-17



Vaucresson, le 26 janvier 2018





La Toyota Yaris est de nouveau
le modèle le plus produit en France en 2017



· Selon les données du cabinet Inovev*, la Toyota Yaris a été le modèle le plus produit en France en 2017, tous modèles et toutes marques confondus, comme en 2012, 2013, 2014 et 2016.

· Le site Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) de Valenciennes-Onnaing, dans le Nord, a produit 233 652 Toyota Yaris en 2017.

· Produite en France depuis 2001, la Yaris a été la première voiture à obtenir le label Origine France Garantie dès 2012 et le conserve une nouvelle fois en 2017.

· Dans les prochains mois, le site sera progressivement modernisé avec de nouveaux équipements, technologies et systèmes, afin de préparer l’introduction de la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA).



Le cabinet Inovev* vient de publier le classement des modèles les plus produits en France. La Toyota Yaris, dont 233 652 exemplaires sont sortis du site Toyota Motor Manufacturing France de Valenciennes-Onnaing, dans le Nord, figure en tête de ce classement, comme en 2012, 2013, 2014, 2016 et 2017.



La Yaris est produite à Valenciennes depuis 2001 et a été le premier véhicule à avoir obtenu dès août 2012 le label « Origine France Garantie », qui certifie que plus de la moitié de sa valeur unitaire est acquise en France. Elle conserve son titre en 2017 pour ses trois gammes, essence, diesel et hybride pour la 6eme année consécutive.

Le succès de la Yaris a permis d’annoncer lundi 22 janvier 2018, en présence d’Emmanuel Macron, Président de la République, un investissement additionnel de 300 millions d'euros pour le site valenciennois.

Le site emploie actuellement près de 4 000 personnes en 3 équipes pour produire 1020 Yaris par jour et a franchi en septembre 2017, le cap des 3 300 000 Yaris produites.

TMMF entend transformer prochainement 300 contrats temporaires en Contrats à Durée Indéterminée (CDI) pour les travaux de préparation avec la possibilité de 400 nouveaux emplois en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) supplémentaires lorsque la capacité maximale sera atteinte.

Dans les prochains mois, le site sera progressivement modernisé avec de nouveaux équipements, technologies et systèmes, afin de préparer l’introduction de la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA).



« Le nombre de Yaris fabriquées en 2017 est le reflet de l’attractivité de ce modèle auprès des clients et du travail des 4000 salariés qui les produisent. La technologie hybride reste pour nous un atout majeur puisqu’elle a représenté 47% de notre volume de production en 2017. Le nouvel investissement annoncé lundi 22 janvier, témoigne de la confiance du Groupe Toyota dans nos activités et vient saluer l’implication de nos équipes pour produire des voitures de qualité supérieure pour nos clients », déclare Luciano Biondo, Président de Toyota Motor Manufacturing France, site de production de la Yaris, lui-même originaire de Valenciennes.



Outre la motorisation hybride de la Yaris, Toyota mène de nombreuses actions pour réduire l’empreinte sur l’environnement du site de production. TMMF est ainsi considéré comme une référence grâce à ses performances en constante amélioration : 100% des déchets sont revalorisés, le site est autonome en eau industrielle pour la fabrication de la Yaris, les consommations d’énergie et les émissions de solvants ont été réduites de plus de 50 % en 15 ans.



En France, la Yaris est en tête des ventes de Toyota et sa version hybride en représente plus de la moitié. Le succès de la Yaris Hybride auprès des particuliers mais également auprès des entreprises tient, entre autres, à sa faible consommation (3,3 l/100 km, soit des émissions de CO2 de 75 g/km), à ses coûts d’entretien réduits grâce à la technologie hybride Toyota.



Lancée en début d’année 2017, la nouvelle Yaris allie plaisir de conduite et respect de l’environnement.

Équipée de la technologie 100 % Hybride, la Yaris Hybride peut rouler sur plus de 50 % du temps de trajet en mode électrique, sans jamais devoir être branchée puisque la batterie se recharge lors des décélérations et des freinages.



« Les clients se tournent de plus en plus vers cette motorisation plus respectueuse de l’environnement et reconnaissent l’agrément unique qu’elle procure à la conduite. Ils sont aussi sensibles à l’évolution du style de la nouvelle Yaris » déclare Didier Gambart, Président de Toyota France. « Le label Origine France Garantie est un gage supplémentaire pour les clients Toyota, qui y voient un engagement fort de la marque. Je suis fier que Toyota soit une fois encore à la tête du classement de la voiture la plus produite en France avec la Yaris ».



* www.inovev.com. Classement établi à partir des volumes de production déclarés par les constructeurs



Photos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Etienne (03/02/2018), Ibride (26/01/2018)
Vieux 01/02/2018, 17h57   #319
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2018-19



Vaucresson, le 29 janvier 2018







Coralie Pinault rejoint l’équipe Communication Presse
de Toyota France en tant qu’Attachée de Presse 2.0





Le 8 janvier 2018, Coralie Pinault a rejoint Toyota France en tant qu’Attachée de Presse 2.0.



Coralie Pinault, 26 ans, est diplômée d’un Master 2 en Gestion des Activités Touristiques et Hôtelières. Elle a débuté sa carrière en contrat d’alternance en 2012 en tant qu’Assistante Communication et Relations Presse au sein du groupe de résidences hôtelières The Ascott Limited. Depuis 2014, elle était chez Disneyland Paris où elle a successivement occupé les postes d’Assistante Promotions et Relations Presse et de Chargée de Communication Institutionnelle.



À la Direction de la Communication Presse et Relations Extérieures de Toyota France, Coralie Pinault sera plus particulièrement chargée de poursuivre le développement de la communication sur les médias sociaux pour les deux marques Toyota et Lexus et l'activité Corporate ainsi que de la communication RSE et des activités presse en lien avec les Jeux Olympiques et Paralympiques.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 01/02/2018, 18h02   #320
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 363
J'aime: 1 815
Remercié 5 057 fois dans 1 684 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP.2018-21



Vaucresson, le 30 janvier 2018



FERNANDO ALONSO REJOINT TOYOTA GAZOO RACING





TOYOTA GAZOO Racing confirme ses pilotes pour la saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), avec Fernando Alonso.



L’équipe a officiellement soumis son engagement à l’Automobile Club de l’Ouest et participera aux huit épreuves de la saison 2018-2019 avec deux voitures hybride. L’objectif est de remporter les 24 Heures du Mans et les titres de Champion du Monde WEC.



TOYOTA GAZOO Racing utilisera de nouveau la TS050 HYBRID, forte de 1 000 ch, qui a remporté neuf courses en 2017. Le développement de la technologie hybride demeure un élément essentiel de la participation de Toyota aux épreuves d’endurance dans le cadre de l’engament de l’entreprise à produire des voitures toujours meilleures.



Les équipages des deux TS050 HYBRID sont maintenant confirmés. Celui de la voiture #7 reste inchangé avec Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López.



La TS050 HYBRID #8 sera quant à elle confiée à Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, rejoints par le double Champion du Monde de Formule 1 Fernando Alonso.



Fernando, 36 ans, fera ses débuts au volant d’une LMP1 à Spa-Francorchamps en mai et participera à toutes les épreuves de la saison 2018-2019 qui n’entrent pas en conflit avec les exigences de son calendrier en Formule 1.



Anthony Davidson, qui a remporté cinq courses en 2017 avec Sébastien et Kazuki, restera un membre important de l’équipe en apportant son expérience de Champion du Monde en tant que pilote de réserve et de développement.



Alex Wurz a apporté une contribution importante depuis 2016 comme conseiller de l’équipe et ambassadeur et poursuivra dans ces rôles.



Akio Toyoda, président de TOYOTA Motor Corporation: « J’ai hâte de voir à quel point TOYOTA GAZOO Racing va grandir quand nos pilotes et tous les membres de l’équipe mettront en pratique tout ce qu’ils ont déjà appris en endurance et que s’y ajoutera l’expérience de Fernando. Toute l’équipe est très enthousiaste de cette opportunité de croissance. À travers le défi des courses du Championnat du Monde d’Endurance, et en particulier des routes épuisantes des 24 Heures du Mans, TOYOTA GAZOO Racing fera de son mieux avec Fernando pour dominer la compétition. »



Hisatake Murata, président de l’équipe : « Cette saison du Championnat du Monde d’Endurance est unique car elle inclut deux éditions des 24 Heures du Mans, donc nous l’attendons tous avec impatience. Je suis sûr que nos équipages sont très forts. Fernando débute en WEC mais il apporte la vitesse et l’expérience acquises au cours de ses nombreuses années au sommet de son sport. Nous sommes tous très enthousiastes de travailler avec lui mais l’endurance est un effort d’équipe et nous savons que tous nos pilotes sont très performants. Je tiens à remercier Anthony pour son approche professionnelle dans des circonstances difficiles. Il reste un membre important de nos équipages et sera très occupé cette saison. »



Fernando Alonso: « Je suis très excité de participer aux 24 Heures du Mans pour la première fois. C’est une course que je suis de près depuis longtemps et j’ai toujours eu l’ambition d’y participer. L’endurance est une discipline différente de la monoplace et ce sera un défi intéressant. J’ai hâte de travailler et d’apprendre avec Sébastien et Kazuki, qui sont tous les deux des pilotes d’endurance expérimentés. Ce sera un apprentissage pour moi mais je suis prêt pour ce défi et je suis impatient de commencer. »





Texte intégral de la déclaration d’Akio Toyoda :

« Je veux piloter une voiture LMP1… »

« Je veux piloter au Mans… »

« Je veux gagner… »



À Fernando Alonso, je dis un grand merci d’avoir choisi Toyota comme partenaire pour réaliser son rêve du Mans.



Je suis très heureux que Fernando, qui s’est battu lors de nombreuses courses et a vu des choses que personne dans notre équipe n’a jamais connues, conduise pour TOYOTA GAZOO Racing.



Je suis sûr qu’avoir Fernando au volant dans notre équipe améliorera nos voitures.



J’ai hâte de voir à quel point TOYOTA GAZOO Racing va grandir quand nos pilotes et tous les membres de l’équipe mettront en pratique tout ce qu’ils ont déjà appris en endurance et que s’y ajoutera l’expérience de Fernando. Toute l’équipe est très enthousiaste de cette opportunité de croissance.



À travers le défi des courses du Championnat du Monde d’Endurance, et en particulier des routes épuisantes des 24 Heures du Mans, TOYOTA GAZOO Racing fera de son mieux avec Fernando pour dominer la compétition.



Et, en vue de notre souhait ultime de proposer à nos clients des voitures toujours meilleures, j’espère que nous serons capables de courir avec des aspirations partagées au fond de nous.



Nous souhaitons la bienvenue à Fernando et, ensemble avec Sébastien, Kazuki, Mike, Kamui et José pour un total de six pilotes, TOYOTA GAZOO Racing ira de l’avant pour atteindre tous nos objectifs.



Je me réjouis également du soutien de tous en faveur de TOYOTA GAZOO Racing cette saison.



Merci.





Portraits des pilotes



Mike Conway

Né le 19 août 1983 à Sevenoaks, Grande-Bretagne

Débuts au Mans 2013

Participations aux 24H du Mans 4

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Nombre de courses en WEC 37

Victoires en WEC 2

Meilleur classement en WEC 3e (2016)



Kamui Kobayashi

Né le 13 septembre 1986 à Hyogo, Japon

Débuts au Mans 2013

Participations aux 24H du Mans 3

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Nombre de courses en WEC 26

Victoires en WEC 1

Meilleur classement en WEC 3e (2016)



José María López

Né le 26 avril 1983 à Río Tercero, Argentine

Débuts au Mans 2017

Participations aux 24H du Mans 1

Meilleur résultat au Mans n/a

Nombre de courses en WEC 8

Victoires en WEC 0

Meilleur classement en WEC 6e (2017)



Sébastien Buemi

Né le 31 octobre 1988 à Aigle, Suisse

Débuts au Mans 2012

Participations aux 24H du Mans 6

Meilleur résultat au Mans 2e (2013)

Nombre de courses en WEC 43

Victoires en WEC 10

Meilleur classement en WEC 1er (2014)



Kazuki Nakajima

Né le 11 janvier 1985 à Okazaki, Japon

Débuts au Mans 2012

Participations aux 24H du Mans 6

Meilleur résultat au Mans 4e (2013)

Nombre de courses en WEC 37

Victoires en WEC 7

Meilleur classement en WEC 2e (2017)



Fernando Alonso

Né le 29 juillet 1981 à Oviedo, Espagne

Débuts au Mans 2018

Participations aux 24H du Mans 0

Meilleur résultat au Mans n/a

Nombre de courses en WEC 0

Victoires en WEC ins 0

Meilleur classement en WEC n/a



Photos libres de droits presse à disposition sur www.toyota-motorsport-photos.com



TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 19 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2ème place à cinq reprises (1992, 1994, 1999, 2013 et 2016), son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique d’Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, Toyota a participé à 48 courses du Championnat du Monde d’Endurance, en a remporté seize, a signé quatorze pole positions et fini à 41 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID.

www.toyota-motorsport.com / www.facebook.com/toyotamotorsport / @Toyota_Hybrid
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h16.
pages vues depuis le 20 Oct 2005 : 235,601,244


Édité par : vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone - Icones originales avec l'aimable autorisation de PngFactory