Bus à pile à combustible

Alterociter

Participant hyperactif
Inscrit
28 Juil. 2011
messages
746
Score de réaction
535
Localisation
Toulouse
Véhicule
CT 200H
Après les sous-marins, et les baleines à roues, les bus :lol: !

"Toyota et Hino (sa filiale camions) ont conçu un bus équipé du Toyota Fuel Cell System, en service, depuis, le 9 janvier, à Toyota City."

http://www.largus.fr/actualite-automobile/toyota-teste-un-bus-toyotahino-a-pile-a-combustible-5730385.html

Bus_Fuel_cell_de_Toyota_Hino.jpg

On commence à passer aux choses sérieuses...
 
Bonjour,

le bus hydrogène de Toyota vient de commencer ses essais en service, cf. le communiqué de Toyota reproduit par Auto-innovation :
http://www.auto-innovations.com/communique/458.html

Hélas on n'a pas le compte rendu de l'essai (objectifs, procédures, résultats, essais à venir, ...)

Le rapport avec la Mirai, c'est qu'il utilise le même système, mais doublé au niveau pile et moteur.

+A
 
Multiplication des Mirai

Bonjour,

Vous prenez 2 propulseurs de Mirai, 10 réservoirs d'H2 ,vous installez le tout dans un bus urbain . Et voilà un bus de 76 passagers que Toyota s’apprête à commercialiser. (moi qui râlait sur la limitation à 4 place de la Mirai, je suis servi :) )

J'aurais juste aimé connaître aussi la capacité de la batterie Ni-MH qui est chargée de récupérer l'énergie au freinage de ce véhicule lourd.

Toyota met en avant la capacité du véhicule à servir de générateur électrique (9KW) en cas de catastrophe (tremblement de terre, ...) en utilisant l'H2 de ses réservoirs. Très bien, à condition de ne pas perdre de vue que, une fois le réservoir vidé, il n'est pas sûr que l’état des infrastructures permette de se réapprovisionner en H2 (dégâts sur les réseaux et cuves, même avec mise en sécurité des réseaux lors des secousses). Et un bus qui ne peut plus rouler, ça ressemble un peu à une valise sans poignée.

Au final, je ne suis pas plus convaincu par l'H2. Au moins une telle application professionnelle permet de financer et suivre sérieusement la maintenance du système H2, ce qui est moins évident avec un véhicule particulier.

A+

source en anglais : http://newsroom.toyota.co.jp/en/detail/13965745/

(Note admin)
et en français :
http://prius-touring-club.com/vbf/showpost.php?p=319011&postcount=57
 
Dernière modification par un modérateur:
Le caractère ubiquitaire de l'hydrogène le rend incontournable.

C'est une énergie de grande qualité, il est possible de tout faire avec l'électricité qu'il permet de produire.

Un bus à moteur thermique fait de la chaleur et du déplacement avec du gazole, on peut brancher un convertisseur sur sa batterie pour allumer une ampoule et charger un téléphone.

Un bus à pile à combustible avec un réservoir de 600 litres d'hydrogène alimente un petit village en électricité, permettant de téléphoner et s'éclairer, ce qui équivaut à survivre, pendant quelques jours.
 
Un bus à pile à combustible avec un réservoir de 600 litres d'hydrogène alimente un petit village en électricité, permettant de téléphoner et s'éclairer, ce qui équivaut à survivre, pendant quelques jours.

Ce serait séduisant, et je comprends que ça fasse rêver.
Hélas, on en n'est pas encore là : le bus Toyota ne délivre que 9KW, c'est à dire la puissance de 4 radiateurs soufflants de 2250W. A peine de quoi chauffer la petite salle des fêtes du village pour héberger des rescapés.
Réservoirs pleins, le bus dispose de 235KWh, soit de quoi fournir ces 9KW pendant 26 heures. Or rien ne garantit que le réservoir sera plein au début de la catastrophe : statistiquement il est plus raisonnable de compter sur environ la moitié. Et là, ça fait pas bézef. Mieux que rein, certes, mais pas bézef.

Pour le moment, je crois que les villages japonais reculés ont encore intérêt à se doter d'une cuve à fuel antisismique bien approvisionnée, de brûleurs et de groupes électrogènes mobiles.
En situation de catastrophe, on leur pardonnera volontiers les émissions de CO2.:jap:

A+
 
C'est amusant, à chaque nouveauté technologique on retrouve les mêmes discussions envisageant les pour et les contres d'un remplacement général des technologies antérieures par la nouvelle pour tout faire. (J'ai connu ça avec l'annonce du bon vieux PC en 1981 avec des collègues qui envisageaient d'en entasser des montagnes pour faire ce que faisaient les grosses unités centrales spécialisées en traitement de masse ou en gestion de réseau...).

Alors qu'en fait rien ne s'oppose à utiliser les moyens traditionnels et les moyens nouveaux pour ce qu'ils font le mieux (le gazole pour chauffer dans le cas présent, et les PAC pour fournir l'électricité).

Ne pas oublier non plus qu'il existe des stations mobiles de distribution d'hydrogène (pour faire le plein des bus perdus dans la campagne ou des Mirai engagées au rallye zéro émission). :cool:
 
Merci à celui qui a monté cette discussion et regroupé les messages. :jap:

En fait c'est jeanb. merci donc, à toi.
 
Dernière édition:
C'est amusant, à chaque nouveauté technologique on retrouve les mêmes discussions envisageant les pour et les contres d'un remplacement général des technologies antérieures par la nouvelle pour tout faire. (J'ai connu ça avec l'annonce du bon vieux PC en 1981 avec des collègues qui envisageaient d'en entasser des montagnes pour faire ce que faisaient les grosses unités centrales spécialisées en traitement de masse ou en gestion de réseau...).

Alors qu'en fait rien ne s'oppose à utiliser les moyens traditionnels et les moyens nouveaux pour ce qu'ils font le mieux (le gazole pour chauffer dans le cas présent, et les PAC pour fournir l'électricité).

Ne pas oublier non plus qu'il existe des stations mobiles de distribution d'hydrogène (pour faire le plein des bus perdus dans la campagne ou des Mirai engagées au rallye zéro émission). :cool:

Pour ajouter, je ne suis pas sur, je dirai même, je suis certain, que l'avenir des déplacements ne se fera pas qu'avec une seule source d'énergie.

Je pense qu'il y aura une multitude de choix ( 100% EV, hybride, hybride rechargeable, hydrogène... ), qui seront choisis par les consommateurs en fonction de pleins de facteurs ( nombre de kms, type de trajets... )

LA solution unique, pour moi, n'existe pas.

Attention, pour éviter les débats inutiles, ce n'est QUE MON avis perso.... :jap:
 
:pardon:.....N'oublions pas le facteur Prix d'achat et prix de revient.....!
......Pour beaucoup, ce facteur sonne toujours deux fois...!
 
Bus électrique à batteries

Bonjour,

je ne suis pas exactement dans le sujet, mais je pense qu'on devrait pouvoir causer dans le même fil de conversation des bus à pile H2 et à batterie. Ca permettra de les comparer, dans un fil unique, plutôt que deux discussions malingres et séparées.e- si les modos sont d'accord, bien sûr. :jap:


On dirait que ça avance du côté bus à batterie :
en Amérique du Nord (du moins dans les deux pays les plus riches) on s'intéresse à électrifier le transport scolaire :
- en français du Québec : http://roulezelectrique.com/100-dautobus-scolaires-electriques-au-quebec-dici-2030/
- en anglais des USA : http://www.greencarcongress.com/201...d:+greencarcongress/TrBK+(Green+Car+Congress)

En France, on commence à exploiter un ligne interurbaine électrique Paris-Amiens :
http://www.avem.fr/actualite-flixbu...e-longue-distance-en-car-electrique-6957.html

On ne va pas tarder à voir des gestionnaires qui voudront faire tourner le bus en permanence. Une nouvelle demande de systèmes d'échange de batteries, façon feu BetterPlace (qui détient les brevets ? )?

A+
 
Tracteurs a bagages ( aéroports) au H2

Bonjour,

la société américaine 'Plug Power 'et le société française 'Charlatte' se sont associées pour livrer à un aéroport new-yorkais des tracteurs à bagage au H2.

Bien sûrs ils sont hybrides, sans quoi il n'y aurait pas de récupération d'énergie, et probablement un temps de latence à l'accélération - peut être pas trop gênant dans cette d'application.
L'usage dans l'enceinte d'un aéroport ne nécessite pas de multiplier les stations H2.

Le rendement revendiqué est de 45%, que les promoteurs comparent aux 20% obtenus avec le Diesel.
Je ne sais pas si ces 45% sont mesurés du réservoir à la roue, ou depuis la production de H2, sachant que la compression à 350 bars (voire 700) n'est probablement pas négligeable dans le rendement global.

Pour ma part j'aurais plutôt vu un système d'échange de batteries, alimentées par des panneaux solaires ( la surface d'un Aéroport y est propice). Le rendement de la sortie du panneau jusqu'à la roue serait plausiblement supérieur.

Sources : en amérioco-saxon :
https://www.greencarcongress.com/2019/04/20190429-pp.html

https://www.ir.plugpower.com/Press-...t-Powered-by-Hydrogen-Fuel-Cells/default.aspx

A+

PS : Pourrait on envisager de créer une discussion ' autres véhicules H2'?
 
Il y a aussi les tracteurs (push-back) pour les avions qui sont à l'étude depuis 4-5 ans pour qu'ils soient électriques.

Au moins le poids des batteries n'est pas un problème.:grin:

D'ailleurs peut-être que cela existe maintenant?
 
Voici pour ceuses 8) que ça pourrait intéresser , au cas où ,
https://www.busworldeurope.org/
C'est un salon très intéressant parmi les plus grands au monde 🌎
J'y avais déjà vu des choses très intéressantes il y a 4 ou 5 ans.
 
Il revient cette année en octobre, et pour la première fois à Bruxelles et non à Courtrai.
Ce salon est à l’échelle mondiale et réuni pas mal de monde.
Si vous voulez un hôtel pour visiter le salon c’est trop tard, il n’y a plus de chambres sur Bruxelles pour la période du salon (ça dit assez...).
Si vous y allez, et que l’écoconduite vous intéresse, venez me voir, je vous donnerez le numéro de mon stand...
 
Sauf qu'ils sont plus souvent en panne , il suffit de constater ce qu'il se passe dans les sociétés de transport en commun. :-D
 
Mon cher Robain, tu es tombé dans la petite blague que je t'avais tendue : Comme tu as affirmé péremptoirement et sans élément probant que Van Hool était le meilleur (l'usine la plus proche de chez toi , probablement ), j'ai fait la même chose avec la première marque qui me soit venue à l'esprit.
Je suis sûr que tu vois que l'affirmation brute n'est pas la façon la plus constructive de discuter.

Mais revenons à nos bus avec un modèle encore plus écolo que la pile à combustible, le BEM (pour Bus à Energie Musculaire ). :cool:
 
Il revient cette année en octobre, et pour la première fois à Bruxelles et non à Courtrai.
Ce salon est à l’échelle mondiale et réuni pas mal de monde.
Si vous voulez un hôtel pour visiter le salon c’est trop tard, il n’y a plus de chambres sur Bruxelles pour la période du salon (ça dit assez...).
Si vous y allez, et que l’écoconduite vous intéresse, venez me voir, je vous donnerez le numéro de mon stand...

Salut, tu auras un stand au busworld?


Concernant Vanhool, j'appréciais beaucoup leurs véhicules, jusqu'à l'arrivée de leur gamme EX fabriquée en Macédoine,
Depuis leur réputation à pris un gros coup, le Sav s'arrache la tête.
La gamme TX reste correct mais c'était mieux avant...

En terme d'autocars, plusieurs marques sont bien devant MAN/NEOPLAN ou MERCEDES/SETRA par exemple.
 
...Si vous voulez un hôtel pour visiter le salon c’est trop tard, il n’y a plus de chambres sur Bruxelles pour la période du salon (ça dit assez...)...
Une recherche rapide donne plusieurs centaines de chambres disponibles pour la période du 18 au 23 octobre qui est la période du salon ! 8)
 
Il n'y a aucune raison qu'ils diffèrent. Il faut rappeler qu'un véhicule à H2 c'est un véhicule avec une batterie plus une pile (PAC) qui produit du courant continu.
Ce sont deux véhicules électriques. Le moteur se calcule selon la masse à propulser et les performances souhaitées (donc selon le marketing aussi).
La place disponible etc...

Après il existe différentes techno de moteurs électriques, aujourd'hui disons 3-4:
-moteur synchrone à aimants permanents (Pleins de VE)
-moteur synchrone à inducteur bobiné (Zoe)
-moteur asynchrone (TMS)
-mélange asynchrone/aimants permanents (TM3 et futures TMS)

A+

1/ Comme Planétaire le précise, il faut une batterie, car la pile n'est pas réversible et ne sait pas régénérer l'énergie. Autre raison: le temps de réaction de la pile aux variations de demande de puissance n'est supérieur aux exigences de réactivité de conduite. Il faut donc un 'tampon' d'énergie entre pile et moteur. Le dimensionnement est du même ordre que les batteries de puissance des hybrides thermo-électriques genre Prius (ex Mirai 1.6 kWh ,244V – 6.5Ah - https://www.automobile-propre.com/voitures/toyota-mirai/ ).

2/ Les voitures à H2 sont aujourd’hui à moteur électrique. Les tentatives d'utiliser l'H2 dans un moteur thermique ne sont pas viables (en particulier puissance ridicule en regard de la taille du moteur : ex BMW serie 7 de 2006 : V12 6.0L, 260 ch au lieu de 445 pour la version essence - https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7 )

3/ La honda Clarity est produite sous 3 versions : H2, électrique a batterie, hybride thermo-électrique rechargeable.
Existe-t-il une voiture électrique a batterie avec pile H2 amovible? Pas à ma connaissance, mais on peut imaginer le mariage de ep-tender http://eptender.com/produit/ avec Symbio https://www.symbio.one/ qui appartient à Michelin.

A+
 
En lisant ton message intéressant comme d'habitude je me suis demandé pourquoi tu l'avais posté dans cette discussion consacrée aux bus.
C'est en fait le lien vers le site de Symbio qui répond à cette question, lien qu'il serait dommage de négliger.

Symbio est un équipementier qui s'adresse donc aux constructeurs pour leur faciliter l'intégration de piles à combustibles à hydrogène dans leurs modèles "tout électriques" et augmenter ainsi leurs possibilités (autonomie, disponibilité).

Pour les curieux pressés le dossier de presse très complet de leur dernière annonce permet d'en apprendre beaucoup (mais le reste de leur site vaut le temps qu'on veut bien y passer).
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 312,986,563
Retour
Haut Bas