Chauffe-eau thermodynamique

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 "Lounge "
:coucou: Bonjour,

Il existe des chauffe-eaux électriques thermodynamiques récupérant les calories de l'air ambiant. :?

Leur prix est conséquent (sans commune mesure avec un modèle courant).

Impensable de retrouver sa mise (à mon sens) avec les économies annoncées; mais plutôt un geste responsable en faisant "quelque chose" pour notre Planète :jap:

Qu'en pensez-vous ? :hum:
 
A mettre tout de même en rapport avec une jacquette et un chauffe-eau solaire.

Les calories sont prélevées dans la maison et donc par le chauffage en hiver mais disons que si on se chauffe avec un bon poêle à bois, le coût sera plus intéressant qu'au gaz ou à l'électricité.

Le prix est tout de même sacrément dissuasif (environ 3000€) surtout en comparaison d'un chauffe-eau solaire (je me répète !)
 
:coucou: Bonjour,

Dans mon cas, le chauffe-eau actuel (électrique, 300 litres, 19 ans!) a été installé dans les combles "moyennement" isolés, donc avec de grands changements de températures. :-?
Mais souvent au-dessus de 7 °, seuil disent-ils du seuil des économies à réaliser...:eek:

Quid de l'entretien du système échange calories air/eau (compresseur, fluide, etc...) :eek:
 
Chauffe - eau.

Bonjour, Alex.

J'ai fait un tour sur le net, histoire d'en savoir plus sur ce type de chauffe-eau. En voici un petit résumé.



On parle ici des chauffe-eau air-eau, c'est à dire ceux qui refroidissent de l'air pour chauffer l'eau sanitaire. Il faut brasser pas mal d'air à l'aide d'un ventilo (on cite des chiffres de plusieurs centaines de m3 par heure) et actionner un compresseur (qui fait du bruit)


Ballon thermodynamique
  • L'été pas de problème on peut prendre l'air extérieur. La consommation sera à la louche le tiers de celle d'un ballon à simple résistance électrique (que j'appelle plus loin "basique").
  • L'hiver il faut prendre l'air à l'intérieur d'un local. On refroidit donc un local que l'on chauffe par un autre moyen. Sinon ce local se refroidit de plus en plus, ce qui diminue le rendement voire amène un gel et arrêt de l'engin. Tout repose en fait sur ce local.
  • Ces ballons ont une consommation électrique assez régulière tout au long de l'année : de l'ordre d'un tiers. Ils disposent en plus d'une résistance électrique pour assurer une température suffisante de l'eau, pour le confort et éviter le développement de légionelloses. L'hiver ils consomment en plus de l'énergie "extérieure".
Un ballon solaire.
  • L'été ils ne consomment quasiment pas d'électricité, juste la petite pompe qui fait circuler le liquide dit caloporteur (antigel) le jour.
  • L'hiver ils produisent bien moins de chaleur et c'est très variable. Il y a donc un autre chauffage. Soit directement thermique (chaudière, poele etc.. pour chauffer la maison) ou appoint électrique, une résistance comme pour un ballon basique à résistance. On peut contourner les périodes de manque de soleil en augmentant le volume du ballon. Mais ce sera au détriment des pertes thermiques un peu plus fortes à même température d'eau.
Comparaison.
  • Certains ont calculé que la conso d'électricité à l'année est du même ordre de grandeur, disons un tiers par rapport à un chauffe-eau basique. Mais le ballon thermo. air-eau a besoin d'une source de chaleur (pas gratuite) l'hiver.
  • Le ballon solaire réclame quelques m² de capteurs idéalement orientés sud à 45° situés pas trop loin du ballon. Il faut donc avoir le droit (règlements locaux) et la bonne disposition. Ils existent en tube en verre ou en panneau plats, ce qui peut être dicté entre autre par des choix esthétiques. Les tubes sont préférables dans les régions froides.
  • Il y a un risque de grêle sur le capteur solaire en toiture. Un risque de surchauffe l'été si pas de consommation d'eau chaude, ce qui complique l'installation.
  • Le ballon dit thermodynamique doit être dans un local pour cause de bruit (variable selon le modèle) et de ventilation avec source de chaleur l'hiver. Il a un compresseur, pièce mécanique qui s'usera. Il faut s'assurer de trouver des pièces détachées. Le solaire ballon est plus durable, quasiment aucune pièce d'usure.
Il existe des ballons d'eau chaude thermo. de type eau-eau, qui eux vont prélever les calories dans le sol pour chauffer l'eau sanitaire. Il faut un peu de terrain, creuser etc..

A+ ;-)
 
:coucou: Bonjour, et merci Gilbert pour cette étude claire qui va m'aider dans mon choix éventuel de remplacement en fonctions des avantages et inconvénients, ainsi que des contraintes techniques. :coolman:

Tout est plus clair à présent. :-D

À bientôt. :jap:
 
J'ai fait un tour sur le net, histoire d'en savoir plus sur ce type de chauffe-eau. En voici un petit résumé. L'été ils ne consomment quasiment pas d'électricité, juste la petite pompe qui fait circuler le liquide dit caloporteur (antigel) le jour.
:D C'est peut-être un peu rapide, d'autant qu'on n'a pas tous accès au net... :wink: Quant à la petite pompe, il y a longtemps qu'elle est alimentée par un petit panneau... :-D
 
Le circulateur

:D C'est peut-être un peu rapide, d'autant qu'on n'a pas tous accès au net... :wink:
Explication ?

Quant à la petite pompe, il y a longtemps qu'elle est alimentée par un petit panneau... :-D

[HS]
On peut en effet détailler cet élément d'une installation d'un chauffe-eau solaire, bien que le sujet soit "chauffe-eau thermodynamique"

C'est un des montages qui existent. Son intérêt est d'être indépendant d'une éventuelle coupure de courant sur le secteur.
Mais cela oblige à utiliser une pompe à basse tension, qui est spécifique et plus chère.

Le système le plus connu utilise un circulateur fonctionnant sur le 220v, d'une technologie identique à ceux des chauffages à eau chaude (dont le très connu grundfos). La conso varie de 46 à 93 W. S'il était (de type à courant continu) et alimenté par un panneau solaire photovoltaique il faudrait 0,6 m² de cellules ce qui augmente le prix d'environ 250€. Comme la pompe ne fonctionne pas en permanence, ce panneau n'est pas utilisé à 100% de ses possibilités.

Il existe aussi des montages sans pompe, où le fluide caloporteur circule par thermosiphon. Le ballon étant alors plus haut que les capteurs.

[/HS]
A+ ;-)
 
Dans ma casa on a installé une machine qui fait tout!

ça marche super bien voici la description sommaire.
Ensemble PAC solaire THZ 403 SOL : Système de ventilation central à récupération de chaleur. Ventilation, chauffage et production d’eau chaude. Le système intégré THZ 403 SOL permet la ventilation d’appartements et de maisons individuelles. L’eau chaude dans un réservoir de 200 litres est fournie en même temps que le chauffage par une pompe à chaleur
air-eau. Des modules solaires thermiques (2 pour environ 5 m2) génèrent de la chaleur supplémentaire qui est transférée au réservoir d’eau chaude et aide au chauffage. Les besoins en eau chaude peuvent ainsi être couverts jusqu’à 60 % sur l’année.
L’échangeur de chaleur à contre-courant à courants croisés transfère à l’air fourni jusqu’à 90 % de la chaleur de l’air évacué. Deux ventilateurs à courant continu et faible consommation énergétique régulent indépendamment le débit d’air. Le système de régulation intégré permet de programmer en fonction du temps la ventilation, la production d’eau chaude et le chauffage. L’air fourni et l’air évacué sont purifiés par des filtres de catégorie G3.
Le site: http://www.stiebel-eltron.fr/it/toutenun.html

Ya plus qu'a.....prévoir quand même quelques euros!
 
:coucou: Bonjour,

Dans mon cas, le chauffe-eau actuel (électrique, 300 litres, 19 ans!) a été installé dans les combles "moyennement" isolés.....:eek:

Quid de l'entretien du système échange calories air/eau (compresseur, fluide, etc...) :eek:

Bonjour le Breton d'Arradon!

Je suis dans la même configuration que Toi, avec un ballon de 1979 de 200L, qui forcement va rendre l'âme, le plus tard sera le mieux..

Je me suis documenté sur les différentes possibilités, je ne reviens pas sur celles-ci, elles ont déjà été décrites.

Mais une information intéressante: les chauffe-eau solaires permettent un retour sur investissement, que si le nombre d'occupants dans la maison soit au minimum de 4. environ 150 l d'eau chaude de consommée/jour
J'ai calculé ma consommation électrique de ce chauffe-eau avec un appareil du style Energie Mètre (FNT 9999) , cela représente une conso annuelle d'environ 100 euros. !!!
Par contre, je l'ai depuis longtemps sur-isolé puisqu'il il me sert également de panoplie. Il est situé dans mon garage.

Bonne journée.

Dominique.
 
:dieu: Bonjour Dominique,

Merci pour les renseignements fournis après tes calculs.:cool:

Mon chauffe-eau (300 l) est plus jeune que le tien d'une dizaine d'années et j'ai réglé son thermostat pour qu'il ne chauffe pas trop. (vérifié ce matin: 85°; c'est encore trop, mais il faut penser à la prolifération de bactéries si je réduis :-? )

J'attends, me renseigne, me prépare et le remplacerai vraisemblablement par un standard de deux cent litres, le moment venu.

Bien cordialement.

Alex :jap:
 
Prius56, c'est beaucoup trop 85°C sachant que la légionellose est détruite à partir de 60°C (voir les wiki sur la question).
Pour chauffer, 300L d'eau (sans pertes) de 10°C à 85°C, il faut 26,125KWh, soit à 3000W un peu moins de 9h.
Pour chauffer, à 65°C, ce qui élimine la légionellose, il faut 19,158KWh, soit à 3000W, un peu moins de 7h.
Cela fait 27% d'économie. Sur l'année, il faut environ 120 jours de chauffe (pour arrondir sur les pertes et une conso standard pour 4 personnes), soit 120j*2,87€ (26,125KWh*0,11cts/KWh) ~ 345€ en version 85°C et 253€ en version 65°C, d'où 92€ d'économie potentielle.

Ça ne répond pas au cas du ballon thermodynamique mais il y a matière à économie aux bouts de quelques années (entre 4 et 7 de tête).
 
Intéressant ton calcul, parkerbol.

Je détaillerais: La production est consommée de deux manières:
1) consommation lors de l'utilisation de l'eau chaude, dûe aux calories que la résistance a dû fournir pour élever l'eau depuis sa température d'arrivée vers les 85°C.
2) pertes thermiques à travers l'isolation du ballon.

Le 1) est le même entre de l'eau à 65°C et 85°C en première approche, l'eau en final sera plus diluée par l'utilisateur pour atteindre la température voulue et le volume voulu. Elle contiendra le même nombre de calories, pas négligeable du tout, l'eau peut contenir beaucoup de calories. Rien à gagner là. La conso augmente l'hiver, l'eau arrivant plus froide depuis le réseau public.

Le 2), là oui les pertes sont plus fortes quand l'eau est à 85°C. Il y a un flux de calories plus important qu'à 65°C qui sort en permanence à travers les isolants. Ces pertes augmentent si le ballon a plus de capacité. Paradoxalement pour réduire ces pertes il faut consommer beaucoup d'eau chaude entre les 2 phases de chauffe les nuits !

A+ ;-)
 
:coucou: Bonjour, et merci parkerbol pour tes renseignements, précisés par Planétaire :D

Je vais donc pouvoir modifier le réglage pour une meilleure efficience. 8)
 
Prius56, c'est beaucoup trop 85°C sachant que la légionellose est détruite à partir de 60°C (voir les wiki sur la question).
Pour chauffer, 300L d'eau (sans pertes) de 10°C à 85°C, il faut 26,125KWh, soit à 3000W un peu moins de 9h.
Pour chauffer, à 65°C, ce qui élimine la légionellose, il faut 19,158KWh, soit à 3000W, un peu moins de 7h.
Cela fait 27% d'économie. Sur l'année, il faut environ 120 jours de chauffe (pour arrondir sur les pertes et une conso standard pour 4 personnes), soit 120j*2,87€ (26,125KWh*0,11cts/KWh) ~ 345€ en version 85°C et 253€ en version 65°C, d'où 92€ d'économie potentielle.

Ça ne répond pas au cas du ballon thermodynamique mais il y a matière à économie aux bouts de quelques années (entre 4 et 7 de tête).

Ton calcul n'est pas bon, car si l'eau est plus chaude tu vas moins en consommer.

Par contre tu vas avoir plus de perte thermique. C'est ça qu'il faut calculer.
Pas le différentiel pour chauffer de 20°C de plus.
 
Je vais isoler le mien prochainement avec un feutre issu du recyclage des vêtements en trois ou quatre épaisseurs, histoire de renforcer l'isolation et minimiser les pertes.

L'eau arrive à 6°C alors qu'elle traverse 20m de terre à 0,6m de profondeur. Ce week-end donc, j'isole les canalisations d'eau (bien qu'elles soient dans le vide-sanitaire) et je renforce l'isolation du regard à l'extérieur.
 
Ton calcul n'est pas bon, car si l'eau est plus chaude tu vas moins en consommer.
:D L'eau chaude et l'eau froide arrivant au lavabo par deux conduites séparées, il faudra tout de même les mélanger (à l'ancienne ou au thermostatique) pour atteindre la température désirée ==> eau plus chaude = plus d'eau froide. :-D
 
:D L'eau chaude et l'eau froide arrivant au lavabo par deux conduites séparées, il faudra tout de même les mélanger (à l'ancienne ou au thermostatique) pour atteindre la température désirée ==> eau plus chaude = plus d'eau froide. :-D

Oui, mais moins d'eau chaude.
Donc tu vas moins en consommer.
 
:D Mais consommer + d'eau froide, d'où à quoi bon chauffer trop ? :-D
 
:D Mais consommer + d'eau froide, d'où à quoi bon chauffer trop ? :-D

Tu vas perdre en déperdition de chaleur dans le chauffe eau et dans les tuyaux.

Mais tu ne perds pas à chauffer trop proprement dit, car cette énergie n'est pas perdue (sauf pertes ci-dessus). Tu la retrouves à la sortie de ton robinet.

Le Chauffe eau, c'est un thermos géant.
 
Cela fait 27% d'économie. Sur l'année, il faut environ 120 jours de chauffe (pour arrondir sur les pertes et une conso standard pour 4 personnes), soit 120j*2,87€ (26,125KWh*0,11cts/KWh) ~ 345€ en version 85°C et 253€ en version 65°C, d'où 92€ d'économie potentielle.
.

Je ne suis pas tout à fait d'accord concernant les calculs:
je suppose que par jour il ne faut pas réchauffer l'eau de 10° à 85°!!, ce qui laisserait entendre qu'il y aurait en fin de journée que de l'eau froide!.
Je reprends les calculs que j'ai réalisé en janvier 2010, sur une période de froid comme actuellement. Actuellement l'Eau Froide est autour des 10°

Configuration: 200L ,
Chauffe-eau sur-isolé avec un matelas de laine verre avec pare-vapeur aluminium, recouvert de bois de 15 mm.
Nb de personnes: 2.
puissance du chauffe-eau:3kw
consommation journaliere en HC: 3,3kw. (prix du kw/HC 0,079 € TTC)
cela represente donc une conso annuelle de 1204 kw X 0,079 = 95 euros
 
Bon je rappelle que mon calcul est théorique et donc ne compte pas les pertes et que j'ai pris une hypothèse : un remplissage complet tous les 3j. Le but n'était pas de dire combien Ça consomme exactement mais que chauffer à 85°C n'avait pas trop d'intérêt sanitaire d'autant que Ça coûte sensiblement plus.
Le plus simple pour les calculs est de mettre un conso-mètre derrière.
 
Bon je rappelle que mon calcul est théorique et donc ne compte pas les pertes .../...
Le plus simple pour les calculs est de mettre un conso-mètre derrière.

Nous sommes bien d'accord!!
Je mettais en avant, de mon côté le fait que l'investissement du chauffe-eau solaire ou autre n'est pratiquement pas amortissable, dans une configuration telle que la mienne : 2 personnes occupants la maison.

Un coût moyen de 3000 euros minima pour un chauffe-eau à monter soit même, cela represente un retour d'investissement en 15 ans!! (200 euros/an par rapport au système classique ) sans comptabiliser le coût de fonctionnement et la résistance d'appoint en hiver.)
 


Très intéressant ce reportage, et certainement pas un HS, je trouvais que cela était uniquement spéculatif, avec ce reportage, j'en suis persuadé.

Il y a gel de l'implantation des panneaux voltaiques jusqu'en mars 2011: le prix des panneaux voltaiques baissant car ils sont fabriqués en Chine, mais avec un coût carbone élévé.
On subventionne donc des usines chinoises très polluantes au détriment de fabricants qui auraient pu émergés en France.
Ce que je retiens c'est que le rapport du coût de production electricité entre W Voltaique et W fossile, est de 100!!.
La production ne represente actuellement que 0,02%.

Dominique
 
[HS ON]
Plus généralement, il y a un choix politique d'abandonner ce qui aurait pu faire la force du tissu industriel français.
Il n'y a que les banques qui brillent en France (j'y travaille je sais de quoi je parle) alors que le reste décline et que l'on a fait le très mauvais choix de laisser les fabrications à bas coût prendre le dessus.
On aurait pu faire du DD une priorité dans la relocalisation des entreprises mais nos chercheurs et nos PME ne sont pas assez imbriquées, et réactives.
De plus quand tous les fonds sont dans le nucléaire, le reste n'a que des miettes. Désespérant !
Je ne parle pas de notre agriculture biologique à 75% importée alors que les conversions pourraient être un peu subventionnée du moins réorientées (c'est à dire du "conventionnel" vers le bio).
[HS OFF]
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 307,624,766
Retour
Haut Bas