Cogénération chaleur électricité

Visiteur_001

Participant hyperactif
Inscrit
26 Oct. 2009
messages
697
Score de réaction
2
Véhicule
autre
Quelqu'un est-il bien au courant de cette technologie de production à la fois de chaleur, d'eau chaude et d'électricité ?
Quelqu'un utilise t-il cette technologie ? Les rendements à l'utilisation aussi performants qu'annoncés ?

Merci pour une réponse collective ou privée.
 
Non, je demandais si quelqu'un était au courant de cette technique de production de chaleur, d'eau chaude et d'électricité et si quelqu'un avait pareille installation ?

http://www.microcogeneration.be/content/default.asp?page=7009

En fait, je désire augmenter la capacité de ma production d'électricité et le représentant d'une des firmes consultées m'a interpellé au sujet de cette technique de 'micro-cogeneration' déjà bien connue dans les milieux prof. (petits buildings, PME, garages, petites surfaces de ventes, ...) mais qui pointe son nez depuis un an au niveau domestique.

http://www.electrotech.be/content/default.asp?page=7005

Pourquoi, je désire augmenter la capacité de production d'électricité ? Devinez !
 
Ca n'a en effet rien à voir. Toutes mes excuses. Mais diantre pourquoi l'avoir posté dans les panneaux photovoltaiques ?
Là je suis tombé dans le panneau.:velo:

Et comme il y est question de consommer de l'énergie non renouvelable je passe d'autant plus volontiers la main. ;-)
 
Je n'ai pas le droit d'ouvrir une nouvelle discussion donc j'ai posté où cela me semblait le mieux.
Donc, tu n'as certes pas à t'excuser mais ce serait peut être intéressant d'ouvrir une discussion sur ce genre de sujet car Toyota fabrique ce genre de générateur mais pas encore au niveau domestique.
 
Il existe beaucoup de techniques de micro-génération :
- au gaz avec moteur stirling (rendement entre 50 et 80% en électricité et -15% de consommation), le prix de 9000€ est raisonnable finalement, puisque moins cher que de l'éolien ou du PV et en plus ça chauffe : http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article7012
- ou solaire mais je ne retrouve pas le site sur ce modèle qui était super intéressant avec des rendements très élevés. faut jeter un oeil dans les archives de énergie et développement durable magazine http://www.2e2d.info/
si je le retrouve je mets les infos ici.
 
des fabricants de chaudière pellets étudient aussi la cogénération bois avec moteur stirling (kwb, sunmachine...)
 

Un moteur stirling installé dans une banale chaudière à condensation permet en effet de transformer la chaleur produite par la combustion et habituellement perdue, en électricité

Là j'aimerais comprendre et comparer.
A ce jour les chaudières gaz à condensation ont des rendements de plus de 100%.
Que reste-t-il comme chaleur qu'elles n'ont pas "récupéré" ? La différence entre la température de l'eau des radiateurs et l'air extérieur, vu que la chaleur des gaz de température inférieure n'est pas transférable par un simple échangeur vers l'eau des radiateurs.
 
Là j'aimerais comprendre et comparer.
A ce jour les chaudières gaz à condensation ont des rendements de plus de 100%.
Que reste-t-il comme chaleur qu'elles n'ont pas "récupéré" ? La différence entre la température de l'eau des radiateurs et l'air extérieur, vu que la chaleur des gaz de température inférieure n'est pas transférable par un simple échangeur vers l'eau des radiateurs.

En fait, il s'agit d'une intégration poussée du moteur stirling dans le système de chauffe,
article-886-img_chapo.jpg

les parois du piston stirling sont une composante du corps de chauffe, ce qui n'empêche en rien d'avoir une chauffe de l'eau à haut rendement ainsi que de la chambre du piston générateur. Au pire, la perte de rendement sera dûe à la double paroi de la chambre stirling.
 
plus que parfait c'est pas possible

:papy: Ouais, mais n'empêche que si tu produis de l'électricité, tu auras forcément moins de chaleur pour le même combustible brûlé. Faut pas croire aux miracles quand même.
D'ailleurs les rendements supérieurs à 100%, pour une chaudière, ça n'existe pas... sauf si on fait exprès de prendre la mauvaise définition du pouvoir calorifique :-D.
En l'occurrence, les fabricants sérieux utilisent le PCS (avec lequel ils sont toujours des rendements inférieurs à 100%) ou expliquent clairement la différence PCS/PCI, et les autres utilisent le PCI sans rien dire... ce qui leur permet de se faire mousser sur les dépliants publicitaires :siffle:.
 
:papy: Ouais, mais n'empêche que si tu produis de l'électricité, tu auras forcément moins de chaleur pour le même combustible brûlé. Faut pas croire aux miracles quand même.....

Tu me rassure là. Je craignais qu'un truc caché m'avait échappé.
Donc si le moteur stirling ou autre n'a pas un rendement au moins égal à 90% (*) de celui d'une centrale électrique au gaz déjà élevé, où est l'intérêt énergétique ?

Chez un particulier déjà connecté au gaz (et au réseau électrique) il devra prendre une centrale de plus grosse puissance consommée que sa chaudière gaz actuelle, de façon à continuer à satisfaire ses besoins en chauffage l'hiver et en plus produire du courant électrique.

Quel est l'intérêt dans le cas du gaz natuel ?

A+ ;-)

(*) 10% de pertes dans le transport de l'électricité.
 
Bigre, cela en fait de la doc à consulter et je suis ni technicien, ni ingénieur, ni ... - donc pas de points obscurs :cry:
En fait, comme déjà mentionné plus haut je désire augmenter (doubler ou plus) ma production d'électricité. Ma maison comporte 2 toitures plates à des niveaux différents et entre les 2 fatalement un mur pignon (le tout plein sud). L'installation actuelle occupe la toiture plate basse. La surface est suffisante sur la toiture haute mais celle-ci est plus ancienne et construite en bois, donc aucun installateur n'ose la pose de plus d'une tonne dessus (matériel et lestage). Reste donc le pignon qui peut recevoir 10 panneaux par rang mais on se limiterait à la zone plus ensoleillée (arbres chez le voisin) ce qui permet 7 ou 8 panneaux suivant leurs dimensions.
Le questionnement de la microgeneration vient de la proposition d'une des firmes consultées et fatalement beaucoup d'interrogations : techniques récente en usage domestique, temps de retour d'expérience trop court : 1 an à peine, compétence des installateurs, ... ???
 
Shadoko a fourni des explications au-dessus.

Dit autrement: le rendement est le rapport entre l'énergie produite et celle potentiellement contenue dans le gaz quand on le fait "bruler" avec de l'oxygène.
Or il n'y a pas qu'une seule définition de l'énergie potentielle (PCS/PCI). Dans la supérieure ont tient compte en plus de l'énergie récupérable lorsqu'on condense la vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement.
En prenant la plus faible avec une chaudière qui récupère beaucoup on arrive à obtenir un rendement impossible d'un point de vue scientifique de plus de 100%.
Avec la plus forte (PCS) on reste en-dessous de 100% forcément.

A+ ;-)
 
Euh... Plus on refroidit les gaz d'échappement de la chaudière qui sortent par la cheminée plus on garde de chaleur à l'intérieur. J'ai bien compris ?
 
Oui, quoique le mot garde serait à remplacer par récupère. Mais ne pas oublier le fait qu'en plus condenser de la vapeur d'eau ça rapporte pas mal. :D
 
On peut récupérer entre 5 et 11% de chaleur latente issue de la vapeur d'eau condensée, de la réaction de combustion initiale. Bien-sûr, sans combustion on ne la récupère pas !
Ce qui explique qu'on mélange aisément les rendements pour ne garder que celui supérieur à 100% et donc le Pouvoir Calorifique Supérieur. Ça s'appelle du marketing.

@Planétaire,
Quand bien même les pertes supplémentaires des parois (disons 2 à 5%) nécessaires à l'ajout d'un moteur stirling, cela n'empêche pas un moteur stirling d'avoir un rendement de 90% et donc de faire de cette solution, un produit fort intéressant, pour celui qui est équipé au gaz (ça devrait exister en pellets aussi !), que le PV. La question de Luna est donc intéressante.

Toi qui additionne si bien les rendements de la chaîne de traction, te serais tu pris les pieds dans le stirling ?
En effet, l'installation citée plus haut indique une puissance de chauffe de 8kW à 14kW en thermique avec une récupération de 1kW.
Rien à voir avec la taille d'une centrale thermique à la maison.

@Speedy,
Presque, il a toujours un coût à vouloir récupérer la moindre calorie perdue. Dans ce cas, autant utiliser une VMC double flux à 90% de rendement.
 
Oups la boulette :sad: j'ai repris bêtement sans me relire la citation précédente de la centrale thermique.
Ne pas lire 90%, le rendement d'un stirling ne dépasse pas 40% et à 40%, c'est avec des températures élevées (et encore pour arriver à 40%, il faudrait des refroidissements aussi élevés) 8)
 
Dernière édition:
Oui, quoique le mot garde serait à remplacer par récupère. Mais ne pas oublier le fait qu'en plus condenser de la vapeur d'eau ça rapporte pas mal. :D

Oui, je le sais, mais cette énergie aurait de toutes façons été produite lors du changement d'état de l'eau de vapeur à liquide . Mais dehors... récupérée par les oiseaux.
 
L'avantage est d'être autonome vis à vis du réseau electrique, car quand on a une coupure électrique la chaudière au gaz ne sert à rien, la pompe à eau etant électrique :evil:
Demander aux personnes qui ont eu une coupure électrique à cause de la neige .
 
Il suffit d'un petit groupe électrogène pour avoir le peu d'électricité nécessaire.

Ce n'est pas très écolo, mais pour le peu de temps qu'il va servir...

Les personnes qui se chauffent au "fossile" et qui n'ont plus de chauffage à cause d'une panne d'électricité sont désespérément imprévoyantes.

Cela fait des années que mes parents ont leur groupe électrogène. Il ne sert pour ainsi dire jamais, mais en l'entretenant il peut démarrer en cas de besoin.
 
Après consultation de plusieurs acteurs compétents en la matière, au niveau particulier : s'informer OUI mais rester dans le domaine classique qui a fait ses preuves et qui est performant.
En conséquence 9 panneaux photovoltaïques supplémentaires seront prochainement installés. Toutefois, nous changeons de technique puisque les panneaux sont des tubes à poser à plat au-dessus d'une membrane réfléchissante fabriquée à Trèves (ALWRITA).
En ce qui concerne la première installation (des panneaux sur une toiture plate également) j'appliquerai une/plusieurs couche(s) de DERBISILVER afin de mieux réfléchir la luminosité.
2 objectifs poursuivis :
a) un maximum de luminosité vers les panneaux;
b) diminution de la température estivale sous la toiture puisque meilleure réflexion des rayons solaires.
 
Bonjour,

J'ai exploité plusieurs installation de cogénération de moteur gaz avec production d'électricité et récupération de chaleur.
Le cout d'exploitation est énorme et n'est rentable que si l'achat d'électricité est élevée.
Plusieurs installation sont même même maintenant à l'arrêt car arrivée à terme du contrat (12 ans) et le coût de remise en état et de mise aux normes pour les rejets font qu'elles ne seraient plus rentable du tout.

Par contre, nous dévellopons actuellement des cogénérations avec la biomasse. En clair, une chaudière vapeur haute pression fonctionnant au bois va produire de la vapeur, celle va être utilisé pour faire tourner une turbine qui produira de l'électricité (42 MW) et la chaleur sera utilisé pour chauffer un réseau urbain de chaleur (plusieurs milliers d'appartement et un centre hospitalier). Cette solution va être installé à Lens dans le Pas de Calais.

Mais si la solution semble pertinente, les à côté sont moins reluisant comme par exemple l'approvisionnement en bois qui nécessitera 4 camions par jour et 1 camion par semaine pour l'évacuation des cendres.
 
Au départ, la cogénération consiste à produire de l'électricité avec une machine thermodynamique et à récupérer la chaleur qui est normalement rejetée dans la nature pour d'autres usages (chauffage, eau chaude, séchage etc...) qui se contentent des calories à basse température produites par la machine.

Ca existe au niveau industriel et pour des groupes d'immeubles, mais c'est hors de portée pour un particulier.

Et globalement si on reconvertit l'électricité en chaleur et qu'on l'ajoute à la chaleur récupérée, le total n'excède pas celle fournie par une chaudière classique. Il n'y a pas de miracle :evil:
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,615,922
Retour
Haut Bas