Europe : fin des véhicules thermiques en 2035

Non, c'est pas fait, ça sera certainement repoussé quand l'UE s'apercevra de sa connerie.
 
Non c’est pas fait comme toujours on ne dira rien pendant 12 ans et 6 mois avant la date butoir tous les lobbys et autres vont crier au scandale et alors un tas de dérogations en tout genre va être mis en place rendant la loi vide de tout sens comme à chaque fois….
 
Non, c'est pas fait, ça sera certainement repoussé quand l'UE s'apercevra de sa connerie.
C'est fait pour moi en tout cas.

Ça ne sera pas repoussé. Ceux qui n'anticipent pas risquent de le regretter...
 
Bonjour,
le tout pétrole était une connerie qui ne tenait que tant qu'on n'en payait pas les conséquences.

Le tout électrique c'est un peu différent : on voit déjà les inconvenients de l'électrique, et la massification du véhicule électrique va poser de gros problèmes (production des véhicules notamment batteries, production et transport de l'électricité); Clairement, on ne les aura pas surmontés en 2035.

Mieux vaudrait identifier dès mainetnant les applications pour lesquelles l'électrique n'est pas pertinent et recherche une altenative acceptable.

Conclusion , comme tout ce qui est tout, c'est une connerie ( attention phrase paraxoxale , avec sa dose d'auto-dérision ;) )

A+
 
Non, 2035 ne sera pas la fin du moteur thermique , mais seulement la fin du moteur thermique à pétrole . Les carburants alternatifs "neutres en carbone" seront autorisés , ainsi que les moteurs thermiques fonctionnant à l'hydrogène (même si le rendement actuel est très décevant ) . Il est vraisemblable que les véhicules légers seront majoritairement électriques , mais les poids lourds , le transport ferroviaire , maritime et aérien se tourneront probablement vers les carburants dits "neutres en carbone" .
 
À méditer 🙄


En 2035 , c'est la fin de la vente des véhicules thermiques NEUFS. je me trompe ? 🤔🤔🤔
 
À mon avis, l'erreur, à l'heure actuelle, est de tout miser sur l'électrique, délaissant ainsi les autres solutions.
Nous devrions différencier la motorisation en fonction de l'utilisation (comme le dit également @libride), n'a aucun sens d'utiliser des batteries comme "carburant" pour un camion.
Si nous voulons vraiment éliminer les combustibles fossiles, nous devons diversifier, l'accent mis sur l'électricité ne fera, à mon avis, que repousser la date d'élimination des combustibles fossiles.
 
Voici les textes en question :

1/ Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL modifiant le règlement (UE) 2019/631 en ce qui concerne le renforcement des normes de performance en matière d’émissions de CO2 pour les voitures particulières neuves et les véhicules utilitaires légers neufs conformément à l’ambition accrue de l’Union en matière de climat, du 14.7.2021
-> https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:52021PC0556&from=FR


2/ RÈGLEMENT (UE) 2019/631 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL, établissant des normes de performance en matière d'émissions de CO2 pour les voitures particulières neuves et pour les véhicules utilitaires légers neufs, et abrogeant les règlements (CE) no 443/2009 et (UE) no 510/2011- (refonte), du 17 avril 2019
-> https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32019R0631
 
J'avais déjà lu ce que tu as posté et, à mon avis, c'est un bon point de départ même si j'y vois trois problèmes : premièrement, les transports sont responsables d'environ 11 % des émissions à l'origine de l'effet de serre, donc si aucune mesure n'est prise pour tout le reste, le résultat sera faible ; deuxièmement, le CO2 n'est pas seulement un problème européen, s'il n'y a pas d'accord mondial, le résultat sera toujours faible ; troisièmement, d'après ce que j'ai compris, il s'agit d'accords généraux qui doivent encore être discutés avec toutes les parties intéressées (il y a déjà des "rumeurs" sur le report de l'arrêt des moteurs à combustion interne utilisant des combustibles fossiles).
Si l'on tient également compte des intérêts financiers des grandes multinationales, de la nécessité de préserver en tout cas les emplois et de la difficulté de mettre tous les acteurs d'accord, je ne suis honnêtement pas si optimiste.
 
Comme la deja expliqué Janco ( et sur ce point la pas vraiment de discussion possible) la problématique du CO2 dans le réchauffement est actée quoi qu'on fasse maintenant. Il n'y donc paradoxalement pas urgence a supprimer les véhicules particuliers thermiques ( les autres n'étant meme pas concernés apparement !) mais il faut clairement réduire la production de carburants fossiles ! Cela impose inévitablement une suppression progressive des moteurs essence ou diesel classiques. 2035 me semble une date réaliste de fait ...mais qui ne changera rien si seulement une partie de la bascule sera faite à cette date. Au vue des projections actuelles la somme des extractions de matières fossiles a destination d'usage énergétique ne sera toujours pas en baisse nette en 2035 et ca c'est plus grave.
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 313,161,000
Retour
Haut Bas