l'hypocrisie de nos constructeurs français

Les chefs de projet étaient sans doute sincères pour tous les prototypes présentés. Il ne leur appartient cependant pas de transformer les essais en réalité industrielle. Il faut que la décision et l'appui viennent de la direction générale.

C'est ainsi que Toyota a réussi pour la Prius. Le patron a fait sien le projet et a dynamisé ses troupes lorsqu'elle lui disaient que ce n'était pas possible. Honda a pu suivre car ils avaient des projets similaires mais leur première voiture de série était un modèle très particulier (l'insight) qui n'aurait jamais convaincu le grand public (moi le premier). Ils ont eu également le mérite de suivre le chemin tracé par Toyota en adaptant leur technologie sur des modèles plus conventionnels.

Il faut espérer que les dirigeants des constructeurs français ont compris les challenges des prochaines années et que leurs discours dissimulent des efforts majeurs pour revenir dans la course. Leurs équipes techniques ont le potentiel : il faut qu'elles obtiennent les moyens et soient confrontées au challenge de la production de série.
 
bonjour
En 1977 j'ai eu l'opportunité d'essayer une voiture électrique du constructeur-carrossier Suisse SBARRO
energie fournie par des batteries,rayon d'action faible...etc
mais nous étions persuadés à cette époque qu'après 2000 seul ce genre de véhicule existerait
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 311,653,241
Retour
Haut Bas