Mondeo Hybrid - Ses qualités et points faibles en ville et zone péri-urbaine

Mister MMT

Participant hyperactif
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
13 Sept. 2010
messages
5,319
Score de réaction
6,140
Localisation
Kehl (à coté de Strasbourg, côté allemand du Rhin)
Véhicule
Ford Mondeo Hybride
Dans la série de messages qui vont suivre, je résumerai mes facits après 3000 km au volant de la Mondeo Hybrid. J’ai maintenant parcouru un grand nombre de types de parcours enregistrés par HA. Grâce à ça, je peux compléter mes impressions par des données mesurées avec précision et présentées sous forme de graphiques, ce qui est très satisfaisant.

Je traiterai dans les jours suivants successivement:

La conduite en ville et en zone péri-urbaine (voir plus loin).
Quelques parcours sur autoroute effectués à plusieurs vitesses, météos variées, reliefs et degré de fluidité.
En montagne sur un col grimpant à une moyenne de 16°.
Les trajets Conflans – Laroche Guyons avec au volant deux grands spécialistes: Les Polluter (l'aller) et priusfan (le retour).

Nous verrons entre autre si le HF35 hurle ou mouline, et si oui, dans quelles conditions!

Pour en tirer un quelconque profit, une personne intéressée devra "idéalement" prendre un peu de temps pour étudier les graphiques commentés. Cela la permettra de mieux comprendre le fonctionnement d’un système hybride ressemblant beaucoup aux HSD, mais se comportant de façon assez différente.

Commençons par le premier point.

Je me rends chaque jour au travail à Illkirch-Graffenstaden, au Sud de Strasbourg. Il est frappant de constater la part élevée de conduite EV, souvent > 70 %. Contrairement à mes habitudes préalables, j’utilise là où possible le régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et laisse faire tout seul le système hybride. Il est possible qu'une conduite sans cette aide à la conduite donnerait un meilleur résultat, mais celle avec me convient parfaitement, et jusqu’à nouvel ordre, je la garderai.

Une analyse de données HA d’un trajet récent l’illustre très bien. Il s’agit du retour à Kehl un après-midi. Notez la consommation basse (selon HA, calibré sur l’ODB) après seulement 13,5 km.



Avec l’arrivée du printemps, les circonstances étaient plutôt favorables (batterie déjà à 20 °C, SOC à 50%). Pourtant, la vitesse atteignait jusqu'à 60 km/h, également en EV. Il y a encore une marge de progression, car la Mondeo est toujours chaussée de pneus d’hiver qui ne sont pas à basse résistance au roulement (Continental WinterContact 830SP 215/60 R16 99H quasi neufs). Bientôt, des pneus d’été nouveaux seront montés, et on verra alors. Ce seront des Hankook Ventus Prime 3 (marque sud-coréenne de bonne qualité) 215/60 R16 95V sur jantes alliage Ford 16’’. Ils devraient être plus silencieux et économes.

Sur la carte où sont marqués en jaune les tronçons parcourus en EV, on peut voir comment ils se répartissent.



Le trajet entraine des ralentissements et reprises fréquents. La courbe des vitesses indique le style de conduite (pour une bonne partie automatique en fait). Le SOC diminue et remonte en permanence. L'ACC est réglé sur la position ECO, ce qui réduit la puissance demandée pendant les accélérations et réduit la consommation.



Dans la graphique montrant la répartition des puissances, on peut très bien distinguer lequel des deux moteurs, l’ICE ou le MG2, propulse le véhicule, et quand ils le font simultanément (pendant une accélération). L’ICE s’occupe souvent principalement à recharger la batterie. En traçant des yeux la ligne verte, correspondant à la puissance fournie ou absorbée par la batterie, on peut lire les puissances nécessaires pour la propulsion en mode EV ou fournies pendant une recharge. Souvent, sur le plat, quelques kW suffissent pour maintenir la vitesse. Si une recharge a lieu pendant que l’ICE tourne, elle est effectuée par le MG1. Si elle a lieu pendant que l’ICE est à l'arrêt, c’est le MG2 qui le fait, grâce à l’énergie récupérée pendant un ralentissement ou un freinage.



Je ne sais pas si c’est typique pour le système HF35 de Ford, mais il est très bien visible que lorsque l’ICE tourne, le système le maintient à une vitesse autour de 1900 tpm (1600 à 2400), ce qui correspond au «sweet spot». Puisque il est en même temps occupé à charger la batterie, le «load» s’est élevé à > 90%, ce qui augmente la consommation instantanée (pas montré). Il se manifeste alors par un grondement profond perceptible dans le bruit de fond. Il paraît que c’est propre aux moteurs à cycle d’Atkinson. A vitesse constante, et sans devoir recharger la batterie, le «load» se situe aux alentours de 70 -75 %, et le bruit du moteur devient à peine audible. A ces vitesses, la Mondeo ne fait quasiment pas d’autres bruits, et en EV, se conduit dans une grande silence, très propice à apprécier l’excellente qualité du système audio premium.



Au début du trajet, la consommation/distance parcourue est plutôt élevée, parce que je peux rouler plus rapidement pendant un bon kilomètre, mais surtout à cause de la phase de réchauffement. Après quelques km, elle se stabilise autour de 4 l/100 km, ce qui est remarquable pour une limousine de cette taille.



La graphique suivante montre les vitesses de réchauffement des composants du HF35.



La matin, quand il fait encore frais (de 5 à 10 °C), la consommation s’élève à 5 - 5,5 l/100 km. C’est essentiellement du au temps nécessaire pour réchauffer le groupe propulseur et la batterie (pas montré). Pendant ce temps, l’ICE tourne plus longtemps et plus souvent. Ceci dit, le système est équipé de tous les éléments permettant un réchauffement efficace et rapide.

Conclusion N° 1: La Mondeo Hybride est très économe en milieu citadin et péri-urbain.

Ce qui me plait beaucoup:

Le confort général de très haut niveau.
Le fonctionnement du système hybride. Vraiment exceptionnel.
La direction sensible et directe.
La quasi absence de bruits de roulement en ville et sur route.
Le silence de fonctionnement et l’absence de bruits parasites.
L’estétique du modèle et le blanc nacré.
Le confort des sièges «multi-contour».
La qualité du système audio.
Les aides à la conduite et au stationnement (je n’ai pas encore essayé le Park Pilot), en particulier le régulateur de vitesse adaptatif.
Le système audio et le GPS, géré par Syn2, peut-être pas comparable aux systèmes les plus modernes, mais fonctionnant correctement.

Ce qui ne plait que moynnement:

Le profond petit grondement quand l’ICE tourne à 1900 tpm sous forte charge. Bien que le niveau reste bas, il rompt un peu le silence régnant.
Le volume du coffre. Il est au moins aussi spacieux que celui de la Prius 2 ou 3, mais sa forme n’est pas pratique.
Le rayon de braquage, qui oblige parfois à faire plus de manœuvres. Les senseurs et l’indicateur graphique de la proximité par rapports aux obstacles est d’une grande aide.
A plus grande vitesse, les bruits de roulement encore un petit peu trop perceptibles à mon goût (voir plus tard, sur autoroute). J'avais attendu un peu mieux, également par la présence d'un système ANC (acoustic noise cancellation), dont l'efficacité ne m'impressionne pas plus que ça. Je suis curieux de voir l'effet éventuel de l'arrivée des pneus d'été.

Ce qui plait moins, voir irrite parfois:

Le couvercle du coffre trop bas à pleine ouverture. J’ai déjà cogné quelques fois la tête (un âne ferait mieux, il semble...:grin:). Entre temps, je me suis adapté...
Quelques reflets dans la pare brise des petits files de réchauffement qui y sont incorporés. Elle peut être rapidement dégivrée l’hiver.
La largeur avec les rétroviseurs déployés de > 2 m. Il faut faire très attention de ne pas les abîmer.
Les grandes portières ont besoin de place pour s’ouvrir, ce qui devient parfois délicat dans un parking.

Puisque je ne roule que rarement en ville ou stationne dans des parkings publics couverts souvent étriques, ces inconvénients me gênent très peu. Clairement, la Mondeo n’est pas une citadine, mais en dehors de cela, son encombrement ne pose aucun problème, même en ville. C’est sur routes péri-urbaines et nationales, qu'elle excelle par sa facilité de conduite et sa consommation très modérée, au même niveau qu'une Prius 3.

Jan :jap:
 
Dernière édition:
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 285,866,377
Haut Bas