Nouveau concept d'EGR

Sandoli

Participant hyperactif
Inscrit
25 Fév. 2011
messages
1,989
Score de réaction
949
Localisation
Neuilly Plaisance
Véhicule
Lexus IS 300h
Ca n'est pas de l'hybrid air,

Peugeot revient avec un nouveau concept d'EGR :
http://www.greencarcongress.com/2013/02/psa-degr-20130204.html

1 cylindre serait dedié au circuit d'EGR, qui serait pour le coup parallèle au circuit d'échappement. On aurait donc jusqu'à 25% d'EGR, le but étant de diminuer le knocking (c'est quoi le terme français déjà ? détonation ?) et de pouvoir augmenter le taux de compression en conséquence. Avec un taux de compression de 14:1, ils arrivent à 42% de rendement sur leur prototype.

PSA essaye de se créer de la visibilité en ce moment, ça n'est pas plus mal, espérons juste que ces annonces aboutiront à des mises en production.

On peut également constater que plusieurs de ces technologies sont développées autour des moteurs à allumage contrôlé... Youpi ? Cororico ?
 
Effectivement, knocking = cliquetis.
Et ce système est destiné à réduire l'auto-allumage, tout en montant fortement les taux de compression, ce qui augmente le rendement.

Le plus gros problème à mon avis, ce sera la longévité de ce type de configuration : qui dit très haut taux de compression, dit tensions extrêmes sur tous les éléments qui y sont soumis...
 
Ouip, mais n'oublions pas que 14:1 est un taux couramment observé sur les motorisations diesel et que PSA maitrise ce genre de contraintes et sait concevoir les pièces en conséquence.
 
Oui et puis la phase de compression c'est peanuts comparé à ce qui se passe après.
 
Exact le taux de compression theorique ne veut rien dire. Lors de l'explosion les contraintes sont bien plus élevées ( plus encore dans les essences d'ailleurs contrairement à ce qu'on croit).
Et 14:1 ca existe deja par exemple sur les mazda skyactiv essence.
 
Allez, au risque de me faire 'knocker down' : chez PSA on a encore trouvé le moyen de faire du neuf avec du vieux (c'est pas Michelin les Auvergnats ... ?). A l'ère du downsizeing ils vont nous faire un 3 cylindres essence avec leur stock des 4 pattes diesel ...
 
Ouais, y a juste un truc que j'arrive pas à recirculer (qui m'échappe quoi !).

Je ne vois nulle part sur ce schéma les gaz d'échappement revenir vers l'admission ...

6a00d8341c4fbe53ef017d40c370cc970c-800wi


Mais ... suis-je bête !!! Chez PSA c'est l'air qui entre dans le moteur qui est plus salle que celui qui en sort. Donc ils le lavent plus propre que propre. Vaux mieux 2 fois qu'une. :jap::jap:
 
Je ne vois nulle part sur ce schéma les gaz d'échappement revenir vers l'admission ...

A droite du shéma, les gaz du 4ème cylindre ne vont pas vers l'échappement. Et cependant il faudra bien qu'ils finissent par sortir un jour.
 
Euh ... ben ... non.
J'ai peut-être mal lu mais je crois que justement ce cylindre ne sert pas de cylindre mais de vanne EGR ... Y a pas de combustion dedans. Sinon quel intérêt de le faire sur 1 cylindre et pas tous (ce qui existe déjà ... la vanne EGR classique) ?
 
J'avoue ne pas savoir si la vanne EGR classique recycle en amont ou en aval du compresseur.
 
Il y a combustion dans le 4ème cylindre, il a un fonctionnement tout à fait normal, c'est à la sortie que ça change :
Ses gaz d'échappements ne sont pas dirigés vers la sortie comme pour les autres cylindres, donc ils n'entrainent pas le compresseur.
A la place, ils sont tous renvoyés vers le mixer plus haut qui va mixer ces gaz avec l'arrivée d'air. Donc au mieux quand la vanne est ouverte à fond, on a 25% d'EGR.

Je ne savais pas ce qu'étaient HEGO et UEGO, j'ai trouvé :
- heated exhaust-gas oxygen (HEGO) sensor
- universal exhaust-gas oxygen (UEGO) sensor
Ce sont les sondes lambdas.

Et je ne sais pas ce que l'indication Phi = 1 ou > 1 signifie ? Quelqu'un a une idée ?
 
25% d'EGR ... c'est ce que je me disais aussi ... si ça devait carburer la dedans. Bref, toujours pas pigé l'intérêt. Mais puis qu'on dit que c'est encore un truc génial qu'il en reste ainsi. On verra bien.
 
Bonsoir,

J'ai du mal à comprendre :
Sur un moteur avec EGR je croyais que cette EGR servait à recycler les gaz d'échappement partiellement imbrulés lorsque le moteur fonctionne à charge partielle.
Ici un cylindre est toujours en recyclage, mais pour les autres, leur gaz d'échappement est directement expulsé, comment peut-on être sûr que ces gaz sont "bons à jeter" ?
Quel intérêt présente cette solution ?
 
42% de rendement : bye bye, diesel ! :grin:

Ce qui ma surpris, c'est d'entendre parler des capacités anti-détonantes du diydrogène :eek: .

Et bien, après recherche, c'est certainement vrai : si l'énergie minimale d'inflammation de l'H2 est très faible, sa T d'auto-inflammation est supérieur à celle des hydrocarbures, y compris le gaz naturel, d'où certainement ces capacités :cool:!
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,677,493
Retour
Haut Bas