Discussion: IS 300h: Techniques
Afficher un message
Vieux 13/12/2014, 00h32   #12
artur
Prius Touring Club

 
Avatar de artur
 
Date d'inscription: janvier 2014
Localisation: St Christophe sur Condé
Messages: 9 055
J'aime: 4 500
Remercié 6 638 fois dans 3 389 messages
Par défaut IS300h : Injection multipoint (indirecte) et directe

Continuons notre exploration de l'IS... Ce soir : les injections.

Je me suis posé la question sur la façon d'utiliser les différentes injections sur l'IS et voici un petit schéma qui donne quelques idées là-dessus :



Lexus décrit quelques modes de fonctionnement mais cela ne me semble pas très exhaustif.

Ce que j'ai retenu :

- A faible charge et à faible régime l'injection multipoint est utilisée. L'exception étant l'utilisation conjointe de deux injections quand le moteur est froid pour accélérer la chauffe grâce à un mélange stratifié. Dans ce cas le schéma ci-dessus semble inexact. Une fois le moteur et le catalyseur à 3 voies à température la voiture bascule vers un ralenti en injection multipoint pour "garantir un certain calme".
Par contre je ne sais pas quand l'injection directe seule peut être utilisée dans cette zone.

- Dans la zone intermédiaire les deux injections sont utilisées conjointement

- A forte charge et à haut régime l'injection directe est utilisée seule

A noter que la voiture sait gérer les combustions stratifiée et homogène.
Si la combustion stratifiée utilise systématiquement l'injection directe (en plus de l'injection multipoint a priori) celle-ci peut également être utilisée pour la combustion homogène.
Lexus joue sur les moments des injections pour créer la combustion attendue.

Par exemple, pour la combustion homogène l'injection multipoint se fait avant la phase d'admission alors que l'injection directe se fait au début de la phase d'admission. De cette manière il est possible de créer une combustion homogène avec l'une ou l'autre des injections ou avec les deux.

Pour la combustion stratifiée, l'injection multipoint se fait toujours avant la phase d'admission, mais l'injection directe n'intervient qu'en fin de phase de compression juste avant l'explosion ce qui permet un mélange air/carburant pauvre. La combustion de ce mélange se fait correctement car il est plus riche autour de la bougie. En effet, l'injection se fait en direction du piston dont la forme redirige le carburant vers la bougie.

L'injection directe permet par ailleurs d'abaisser la température du mélange grâce à l'évaporation de l'essence injectée ce qui améliore la charge et augmente la puissance de sortie.

Les rapports air/carburant sont de 15-16 : 1 dans le cas de la combustion stratifiée à mélange pauvre et de 14-15 : 1 pour la combustion homogène stœchiométrique.
__________________
Participez au Rassemblement du PTC en Normandie au mois de Mai 2020 -> Indiquez nous votre intention de participer

RX ->
| Lexus RX 450h 07/2016 86kkm | Lexus CT Executive 05/2015 108kkm | Toyota Yaris 05/2011 107kkm |
| ex Lexus IS 300h Executive 01/2014 164kkm |
| ex Honda Accord 2.2l iCTDI 05/2005 286000km | ex Honda Civic 1.5i GT 1986 252kkm |
| ex Mercedes Classe A 190 BVA | ex Peugeot 306 XRDT |
artur est déconnecté   Réponse avec citation
Merci à artur de la part de 8
Harpix (15/12/2014), Hybridébridé (03/02/2015), JOPRIUS59 (13/12/2014), Mister MMT (13/12/2014), panda94 (13/12/2014), Prius56 (17/12/2014), priusfan (13/12/2014), Xenon31 (13/12/2014)