Exposé "La motorisation hybride, ou la voiture à récupération d'énergie"

JeanB

Admin
Administrateur
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
30 Août 2007
messages
3,317
Score de réaction
3,575
Localisation
Rouen
Véhicule
Prius 2 01/2005 145.000 km
En raison de problèmes d'hébergement le célèbre exposé du professeur shadoko "La motorisation hybride, ou la voiture à récupération d'énergie" a failli disparaître de la Toile.
En raison de l'intérêt technique et didactique de ce document qui a contribué à la formation "hybride" de très nombreux lecteurs de ce forum le Prius Touring Club a accepté avec joie de reprendre l'hébergement de ce document.

Avertissement :
Ce document est dépourvu d'un certain nombre d'informations jugées habituellement nécessaires et comme personne n'a souhaité y mettre les doigts, ni l'auteur, ni encore moins le Prius Touring Club, le document est présenté tel quel, avec les informations et mises en garde suivantes qui lui sont indissociablement attachées.

Auteur : shadoko, avec plusieurs références explicites à Graham Davies

Année de publication : 2004
Travaux pratiques et résultats de mesures effectués sur Prius 1 (2000)
 
j'ai pris un grand plaisir à lire tout l'exposé
 
Pareil !

Je ne l'avais jamais lut, c'est vraiment bien fait, intéressant et convainquant !

Merci beaucoup d'héberger ce documents, une mine d'or pour les curieux !
 
Excellent ! Une véritable référence.

Et quel boulot !!! :jap:
 
Clair, net et précis les enfants ont beaucoup aimés
 
Merci à l'auteur pour ce très bon document, à au club pour l'hébergement.
Et à celui qui a remarqué la disparition de cet exposé, qui a contacté l'auteur pour proposer un hébergement, et qui l'a proposé au PTC.
Bref, de rien. :cool:
 
Document passionnant
Merci
 
Je ne connais pas encore personnellement le professeur Shadoko, mais il est une sommité de ce Forum !

En tout cas en ce qui concerne la conception d'un futur Wiki interne au Forum, il faudra lui demander la permission d'utiliser ses travaux comme source, référence et matériel ! :jap:
 
Je préfère oublier le temps que j'avais passé sur ce forum pour comprendre un truc aussi simple. Résumé ainsi, cela me donne envie d'essayer pour voir.

Mais bon... Trop tard ! J'étais tombé dans la potion magique avant.
 
Incontournable

Je suis fan de ce document. J'ai même pris soin de l'imprimer :-D
C'est toujours un vrai plaisir de le lire, puis de le re-lire, de le re-lire, etc.
Une bible de l'hybride :jap:
Merci.
L.E.
 
Comment fonctionne la Prius?

Bien que j'ai la formation nécessaire, comme je possède un Prius non pas pour sa consommation mais parce qu'elle me plaît je me pose la question suivante: Sur la base qu'un watt doit être produit, de nos jours les miracles sont sujets à caution.
En effet, toutes les voitures modernes ont une consommation qui se situe autour des 5,5 litres, pour un poids moyen légèrement supérieur à la tonne.
Si la Prius 2 que je possède consomme à peu près 5 litres aux cent, il n'y a pas de miracle sauf un agrément de conduite plus agréable. Si l'on reste sur ces bases, le seul moyen d'améliorer la consommation réside dans la récupération d'énergie. Ce qui m'étonne plus c'est que la Prius 3 dont la puissance est augmentée d'environ 30% consomme encore moins....Où elle est de 4,5 litres ce qui ridiculiserait les améliorations apportées, la récupération d'énergie n'étant pas une variable élastique.
Si je me trompe, alors les autres constructeurs qui veulent se lancer dans l'hybride doivent sérieusement plancher en plus de l'objectif zéro dont ils ne se sont pas imprégnés.
 
#13

je dis peut être tout faut:

Amélioration de consommation de P3 sur P2:

Celà ne pourrait il pas provenir de l'augmentation de cylindrée qui fait que avec un faible volume de combustible on réchauffe plus de volume gazeux;

Et donc on obtiendrait plus de détente, ce petit plus de détente donnerait peut être la différence de P3 sur P2

Cette augmentation de cylindrée optimiserait peut être le résultat du cycle de Miller.

Et puis il ne faut peut être pas oublier que P3 n'a plus la chaine de la P2, et là se trouve peut être une partie de la réponse, ( moins de frottements parasites )

Les gros moteurs à faible charge obtiennent je crois des rendements intéressants à faible régime et faible injection grace à leur grosse cylindrée.
Après, les frottements, etc, etc, je ne m'aventure pas:jap::jap:
 
Les constructeurs pourraient aussi beaucoup gagner sur le poids total du véhicule, ce qui ferait gagner immédiatement en consommation. Même si des surcouts sont à envisager, la production de masse devrait faciliter l'accès aux fibres composites, et au carbone en particulier.

Je trouve que ce point est assez négligé dans le monde automobile (je ne parle pas des véhicules d'exception ou bien dont le cout d'achat dépasse le prix d'une petite maison).

Les véhicules sont devenus plus lourds, alors même qu'ils embarquent plus d'électronique et utilisent aussi le multiplexage. :eek:

Où est l'erreur ?
 
obésité mécanique.

Je suis d'accord pour un allègement des véhicules mais serions nous d'accord, aujourd'hui, pour acheter un véhicule qui ne disposerait pas de vitres électriques, d'une fermeture centralisée, d'air bag, de renforts latéraux, d'ABS, de climatisation, en résumé tout ce qui manquait aux véhicules des années 70 ?

Sans parler du confort ce serait un abandon de la sécurité tant active que passive.

On peut remplacer le fer par de l'aluminium (c'est déjà le cas de la prius avec son capot, sa malle arrière et quelques éléments du train avant) mais cela ne va pas bien loin sur la balance...

Pour faire un peu d'humour, il n'y a pas que les véhicules qui ont pris du poids au fil du temps mais aussi les passagers!
 
Je n'en étais pas à la génération R16 !!! Je faisais la comparaison avec les véhicules sortis dans les années 1990/1995 ! Ces derniers avaient déjà la plupart de ces équipements, au moins en option.

La tendance, à mon sens, est plus due à la puissance des services marketing, qui maintiennent des gammes de véhicules inutilement lourds et imposants (SUV notamment).

De plus, à équipements équivalents, il n'est pas toujours choisi de produire en masse avec des matériaux allégés.

Comme toujours, les progrès technologiques sont opposés un amortissement largement excédentaire des lignes de production.
 
Parfait !

Même si évidemment ça pourrait être actualisé, ce document est excellent !
Et il est amusant de voir que beaucoup de prédictions qui y sont faites se sont avérées dans les années qui ont suivi.
Par contre je me pose une question : pourquoi vouloir des hybride rechargeable alors qu'il est expliqué quelques pages avant que les batteries ont déjà tendance à se charger au maximum sans aide extérieure ?
 
Parce que ça permet de diversifier les sources d'énergie. Donc par exemple de commencer à se sevrer du pétrole.
 
...il est expliqué quelques pages avant que les batteries ont déjà tendance à se charger au maximum sans aide extérieure ?
C'est vrai sur des parcours pas trop courts avec conditions de trafic fluide.
Par contre dans le cas de petites sorties urbaines avec un trafic un peu chargé on peut arriver facilement à rentrer à l'écurie avec la batterie HT en bas de charge.
Si on peut brancher la voiture et la recharger pour une vingtaine de kilomètres en électrique on peut alors enchaîner plusieurs de ces "petites sorties urbaines" sans toucher au réservoir.
La batterie plus grosse des hybrides rechargeables permet aussi de tenir plus longtemps en mode électrique quand on revient en ville après un parcours routier.
 
Mouais. Je ne suis pas convaincu par cette idée.
Se sevrer du pétrole est un objectif, encore faut-il que la façon dont est produite l'électricité soit propre. Sinon on déplace le problème sans le régler.

Je pense que plutôt que de dépenser de la matière grise pour mettre au point un hybride rechargeable sur secteur, il faut surtout travailler sur les batteries HT (capacité, poids, taille). Non ?
 
J'ai bien peur que l'alternative qui s'offre à nous (humains) soit limitée à :

- recherches les moins "sales" possibles (électricité majeure)
- prolongement de l'utilisation du pétrole au-delà de toute limite (forage profonds, forages horizontaux, conquête des zones arctiques, etc..)

La deuxième solution serait tellement désastreuse (sacrifice du sanctuaire marin et animalier des pôles, dégazement massif du méthane du permafrost, conflits territoriaux entre nations superpuissantes, etc..) que je n'ose imaginer ce qui risque de nous tomber sur la tête lorsque les différents traités et Conseils devront renouveler leurs signatures...
 
Et il faut penser aussi, que les réserves de pétrole, s’épuisent. Il faut penser à le remplacer.
Mais comme on le sait, avant de passer d'un parc automobile au pétrole, à autre chose (électrique, pour le moment), il va se passer pas mal d'années.
C'est pour cela qu'il faut tester différente chose. Et Toyota avec l'hybrid et l'hybrid rechargeable, teste différentes voies.
D'autres constructeurs vont vers le tout électrique.
Quel sera le bon choix "commercial" pour l'avenir; difficile de le savoir. Rendez-vous dans 10/20 ans !
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,058,075
Retour
Haut Bas