sur le fonctionnement à froid en hiver

Visiteur_001

Participant hyperactif
Inscrit
26 Oct. 2009
messages
698
Score de réaction
2
Véhicule
autre
D'accord avec vous MAIS l'un d'entre vous, dont le niveau de connaissance ou l'expérience ne sont pas à mettre en doute, a t-il déjà mesuré sur une échelle kilométrique croissante combien de temps le thermique fonctionnait pour satisfaire le confort intérieur de la voiture par rapport au besoin réel de traction ? Voilà une donnée dont j'aimerai disposer.
Certes, certains écrivent que dans une voiture 'classique' le moteur fonctionne en permanence, évidemment bien sûr puisqu'il n'y a pas moyen de faire autrement du moins pour les non 'Stop & Go'.
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
532
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Avant tout, ce qui compte, c'est la quantité supplémentaire de carburant que le moteur a besoin de bruler uniquement pour réchauffer l'habitacle à la température désirée.

Pour la mesurer, c'est très simple:
1. Faire le trajet sans chauffage. (A)
2. Faire le trajet avec chauffage. (B)
3. Calculer la différence de carburant consommé entre les 2 trajets: conso (B) - conso (A) = conso utilisée pour le chauffage.

En supposant bien sur que les conditions climatiques soient similaires pour les deux essais, et que la conduite est la même. On suppose également que le temps du trajet est fixe, donc que l'on chauffe l'habitacle dans le trajet (B) le même temps que la durée du trajet (A).

Cette différence dépendra fortement du type de trajet: ville, route ou autoroute. En effet, moins le thermique fonctionne dans le trajet test (A), et plus l'impact du chauffage sera grand sur la consommation moyenne du véhicule.

Plus le véhicule passera de temps à l'arrêt, plus l'impact du chauffage sur la consommation moyenne sera grand.
 

Pont Vert

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
23 Oct. 2005
messages
4,719
Score de réaction
1,377
Localisation
Boulogne-Billancourt
Véhicule
Prius 2
J'ai une petite question destinée à ceux qui peuvent voir ce qui passe dans le bus CAN.

En hiver, il arrive assez souvent que la prius allume le thermique juste pour chauffer l'habitacle (aucune fleche au tableau de bord, une conso non nulle, et si on coupe la clim le moteur thermique s'arrête).
Je voulais savoir si dans cette situation bien précise, la charge de la batterie se fait, histoire de ne pas jeter toute l'énergie et d'en récupérer un peu.
Je demande ça car je suis pas mal victime des bouchons et il s'avère qu'en hiver ça a une influence énorme sur la consommation.

Je vous renvoie au message #53 pour ce qui concerne l'évolution de la température à l'arrêt. Vous verrez que selon cette expérience lorsque le moteur tourne ainsi à l'arrêt, il consomme environ 1,5 litres à l'heure.

J'ai fait ce soir l'expérience demandée par Tchou en rentrant du boulot.
Trajet de 12 km : 2,5 km en ville (moyenne 7,5 km/h) ; 3 km entre ville et autoroute en montée ; 5,5 km d'autoroute urbaine limitée à 110 km/h en légère descente avec le dernier kilomètre à 70 km/h tunnel ; et enfin le reste à nouveau en ville ; moyenne générale 22,5 km/h.

J'ai mis la climatisation automatique en marche dès le départ et je ne l'ai quasiment pas coupé sauf ponctuellement pour voir le comportement du moteur.

Consigne : 20 °C
Temp. ext. : 7°C

Constats :
1. En général, à l'arrêt après quelques secondes la batterie se recharge avec une intensité de 5 à 7 A et une tension de 235 v donc entre 1,2 et 1,6 kW. Sur le diagramme symbolique les flêches moteur vers batterie sont bien allumées.
2. Juste après l'arrêt la batterie se décharge légèrement avec une intensité de 0 à -5 A et toutes les flêches sont éteintes sur le diagramme.
3. Parfois lors d'un arrêt prolongé, l'état varie entre charge et decharge.
4. Le moteur thermique se coupe régulièrement avec une température comprise entre 52 °C et 60 °C ; le chauffage fonctionnait pourtant mais avec une puissance faible car en changeant la température de consigne à 24 °C, le moteur s'est remis en route immédiatement et s'est coupé lorsque la température de consigne est revenue à 20 °C.
5. Le moteur tourne à l'arrêt ou au ralenti à 1275 tpm au lieu des 950 tpm habituels.

Il faut noter que la température du moteur a à peine dépassé les 60°C dans la montée à la sortie de la ville et à l'entrée de l'autoroute elle était redecendue à 55 °C. Sur l'autoroute, elle a atteint brièvement 65°C puis est redescendue progressivement jusqu'à 55 °C chez moi.
 
V

visiteurxxx

La température moteur, c'est bien celle du liquide de refroidissement (et non celle de l'huile par ex) ?
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
532
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Oui c'est bien ça, il n'y a apparemment pas de sonde de température d'huile sur la Prius.

En bloquant complètement la grille inférieure de ma Prius, j'ai constatée une augmentation moyenne de la température du moteur de 20 à 30°: elle passe de 50-60° à 80-90°C. Il en résulte une consommation légèrement moindre d'environ 0.2L/100kms.
 

Lonewolf

Participant hyperactif
Inscrit
23 Fév. 2010
messages
1,879
Score de réaction
737
Localisation
...
Véhicule
Prius II
Dommage que Toyota n'ait pas intégré un volet mobile à 2 positions (été / hiver)

Un simple volet à positionner manuellement, comme ce fut le cas sur certains filtres à air de voitures
 

poncet

Participant très actif
Inscrit
19 Janv. 2009
messages
226
Score de réaction
0
Localisation
Paris
Véhicule
Prius 2
Depuis quelques temps, je note systématiquement :

- le nombre de km parcourus à chaque trajet (je remets à zéro le compteur B à chaque fois)
- la consommation moyenne en l/100 sur le trajet (je remet à zéro l'ODB à chaque fois)
- la température extérieure au départ.

Je manque encore de données pour consolider mes observations (en particulier, je n'ai pas fait de parcours entre 35 et 130 km) mais j'observe déjà :

- qu'il y a une forte décroissance de la consommation en fonction de la distance parcourue, sur les parcours de moins de 30 km (décroissance quasi-linéaire mais avec de fortes variations autour de la droite)
- qu'il y a une décroissance beaucoup plus faible sur les parcours de plus de 30 km, voire une légère croissance au-delà (sans doute due à la proportion d'autoroute empruntée)
- en revanche, il n'y a pas de relation bien nette avec la température extérieure (légère décroissance en fonction de la température, mais avec une très forte dispersion). C'est assez logique : une fois le moteur chaud, la température extérieure ne joue plus beaucoup, donc son effet ne serait perceptible que sur un grand nombre de très petits parcours (moins de 10 km).

Mon minimum est 4,7 l/100 sur un parcours de 19 km.

Je publierai mes chiffres dès que j'aurai assez de données pour en tirer des calculs significatifs.
 

planétaire

Participant hyperactif
Inscrit
4 Fév. 2008
messages
9,109
Score de réaction
5,328
Localisation
Caldera d'Ecouves
Véhicule
Prius 2 lithium et d autres VE
Ne pas oublier un facteur non négligeable : la dénivelée.

La pluie et le vent aussi, mais la quantité d'eau et le direction du vent varient tout au long du trajet.

;-)
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 298,000,755
Haut Bas