thermique qui tourne sans raison...

yoyo59

Président
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
18 Août 2007
messages
8,212
Score de réaction
7,590
Localisation
tourcoing
Véhicule
prius 4, prius 1, GS450h
Pour les possesseurs de prius 3,

Est ce que, comme pour la 2, on retrouve ce phénomène ?
 
Je n'ai pas eu cette impression. A chaque fois, ça m'a semblé être "mérité" !
Peut-être cet hiver ?
 
Bonjour,
bon, j'ai un P3 depuis 3 semaines, c'est à dire juste un jour avant les vacances ... 3200 km à travers la France et l'Espagne ... je reviendrai plus tard pour dire quelques impressions, remarques et autres ... ... ... (c'est ma toute première Prius, boite Auto, etc, etc ...)

Pour le sujet en question : à chaque fois que je démarre ma P3, au bout de quelques secondes (2 à 5) le moteur thermique se met systématiquement en marche, avec une conso (les barres de progressions de la conso instantanée) à fond, soit au niveau de 10. Cela dure environ 1 minute, et puis c'est bon .... si je roule pas, le moteur thermique s'arrête tout seul ...

Dois-je en parlé au concessionnaire ?

Merci !
 
Salut !

Non, c'est normal ! (et c'est pareil sur la P2 ...).

@ + !

Gidu
 
Il faut également mettre le catalyseur en température pour qu'il dépollue correctement.
 
Je n'ai pas eu cette impression. A chaque fois, ça m'a semblé être "mérité" !
Peut-être cet hiver ?


C'est pas du à l'hiver ou l'été.

Mais juste du à la température moteur.

Donc, à suivre ...
 
Appuyer sur le bouton EV :grin:
 
Faut juste le faire vite, on dispose de 5 secondes après le power-on si mes souvenirs sont bons. Après il refusera de s'arrêter, sauf power-off, bien sûr. ;-)
 
Bonjour,

j'aimerais savoir si ma solution a ce probleme est bon pour le moteur ou si c'est pas bon du tout:
- sachant que même quand on a démarré on peut accélérer à fond (donc le moteur n'est pas bridé pendant cette phase de chauffage)
- sachant qu'en appuyant sur EV quand on allume on empeche ce cycle de combustion "inutile"
- quand je rentre chez moi j'ai l'habitude de faire les dernières centaines de metre en EV, histoire de faire baisser la conso
- quand je démarre le véhicule le lendemain il suffit que la batterie soit un peut déchargé et le mode EV ne peut etre activé

Ce que je fais, c'est que je tente de garder une charge suffisante de la batterie pour démarrer en mode EV. Puis le sort du garage. Quand le moteur redémarre je suis tout doux sur l'accélérateur (m'étonnerais qu'il apprécie d'être à 50km et le moteur thermique completement froid). Ceci évite de poluer mon garage (ça pue l'essence).

Comme ça je ne polue pas mon garage et je préserve mon moteur. Et surtout j'optimise ma consommation (le mode "chauffage du catalyseur" s'effectue en même temps que je roule a vitesse réduite). Ai-je raison ou mieux vaut-il laisser le moteur tourner à blanc sans bouger (ou en roulant à tres faible vitesse, ce qui va utiliser principalement le moteur électrique)?
 
Le mieux est de laisser le calculateur gérer l'utiisation du thermique.

Rien ne sert de forcer le mode EV le soir sauf à démarrer en haut d'une côte de 200 m de dénivelée. Avec le pied léger, si la charge est suffisante, le parcours du soir sera terminé de toutes les façons en électrique ; le moteur ne s'allumera que si la charge est faible.

D'après quelques essais faits il y a quelques temps et en faisant des relevés avec un can view, il n'apparaît pas de différence significative de consommation en laissant le moteur chauffer à l'arrêt ou en le chauffant en roulant. Dans ce dernier cas, à faible vitesse ou plutôt à faible demande de puissance, le moteur termique tourne mais ne fournit pas de puissance motrice, c'est le moteur électrique qui tire la voiture en déchargeant la batterie d'environ 10 à 15%. Dès que le moteur thermique atteint la température de 40 °C, l'avance à l'allumage est supprimée et le moteur fonctionne normalement.

Très probablement, comme pour tout moteur thermique, il est préférable de ne pas le faire trop monter dans les tours avant qu'il ne soit en température ce qui peut prendre quelques minutes voire plus en hiver.
 
quand je rentre chez moi j'ai l'habitude de faire les dernières centaines de metre en EV, histoire de faire baisser la conso
A mon avis dans ce cas, tu l'augmentes !
 
Re-Démarrage du thermique à 73km/h en décélération

J'ai remarqué cette petite coquetterie :
En phase de décélération avec une vitesse initiale > 80Km/h, bien que l'accélérateur soit complètement relâché et le moteur thermique arrêté, à 73km/h (compteur), je vois et je sens un redémarrage.
Le moteur se recoupe dans la seconde qui suit.

Je ne comprends pas bien pourquoi et encore moins l'intérêt.:eek:

Avez-vous remarqué ce phénomène ?

Normal ?, quelle utilité ?

Merci de vos idées et lumières.
 
Ce que tu crois voir lors du ralentissement est un démarrage du thermique suivi de son arrêt.

En réalité, à 80km/h en ralentissement, le thermique tourne avec l'injection coupée mais c'est imperceptible.

Lorsqu'arrive la vitesse où il peut physiquement s'arrêter de tourner (vers 66km/h sur PII), l'injection repart juste avant l'arrêt de la rotation. Celà provoque une brève consommation sur l'ODB.

A mon avis, l'opération sert à faciliter le démarrage ultérieur du moteur en remettant un peu de carburant avant l'arrêt.
 
A mon avis, l'opération sert à faciliter le démarrage ultérieur du moteur en remettant un peu de carburant avant l'arrêt.

Franchement, j'ai du mal à voir l'intérêt d'un tel dispositif !
Je me suis déjà étonné dans ces pages de ce phénomène.
Je penche plus pour un effacement d'un à-coup, qu'on ressent d'ailleurs légèrement.
 
Une courte injection de carburant pour minimiser l'à-coup lié à l'arrêt de rotation du thermique (sur ma PII, je le ressens à peine) ?
Je veux bien y croire, cela me semble possible.
 
A mon avis, l'opération sert à faciliter le démarrage ultérieur du moteur en remettant un peu de carburant avant l'arrêt.

Je ne suis pas spécialiste, mais ces voitures PII, PIII sont des injections. Je ne vois pas où peut être mis le carburant en attendant le prochain démarrage.

Dans tous les cas, merci pour l'explication qui visiblement est une volonté de Toy sur tous ses modèles.
 
Moi non plus je ne vois pas bien où peut être mis le carburant. C'est pour cela que l'hypothèse "courte injection pour aténuer l'à-coup du à l'arrêt du thermique" me semble crédible.
 
Il se trouve que la dernière version de Pcm qui interroge les ECU permet d'en savoir plus sur la phase d'arrêt du thermique lorsqu'on diminue sa vitesse en passant de 64 km/h réels (70 compteur) à une vitesse inférieure, sans appuyer sur les pédales.


16714bab0b02ac500.png


En jaune le couple du thermique, en négatif couple résistant, positif couple moteur
En bleu divisé par 20 les tr/mn du thermique, vers 1000 tr/mn avant l'arrêt
En rouge multiplié par 10 la conso exprimée en L/100km.
En vert l'avance à l'allumage en degrés.

L'ensemble dure 3 secondes. Les tours/mn sont fournis 10 fois par seconde. Les autres données à une fréquence plus basse qui explique la forme trapézoïdale de certaines "courbes".

Interprétations:

  • Il y a une pointe d'injection au début de la phase d'arrêt
  • Ensuite l'avance à l'allumage devient un retard assez bref !
  • Le thermique n'oppose plus de couple résistant la courbe jaune est proche de zéro
  • A partir d'1,5 seconde il ralentit et fournit un couple moteur. Déjà signalé. Il fournit alors de l'énergie qui est récupérée dans les accus.
  • Ensuite pendant une seconde environ il tourne très lentement avec injection ! De là à dire qu'il y a recherche d'un point d'arrêt du vilebrequin favorable au redémarrage...



Il me semble très réaliste de considérer que le couple négatif communiqué par l'ECU au tout début de l'opération correspond aux frottements internes du thermique.
Et deux calculs donnent:
-à 990 tr/mn 1,7 kW perdus
-à 1090 tr/mn 2,5 kW.

A+ ;-)

(*) ECU = Calculateur.
 
J'ai remarqué de façon empirique que le thermique tournait "sans raison" à la suite d'une forte montée. Après la montée, malgré une forte descente ne nécessitant pas le thermique, celui-ci est resté allumé. Seul une pression du bouton EV à une vitesse inférieure à 49km/h a permis de l'arrêter.

Je pense qu'ils ont pris la décision de laisser le thermique allumé quelques temps lorsque l'on gravit une montée pour la raison suivante: ça serait très désagréable d'avoir le thermique qui se coupe sans cesse lors de la montée d'un col, dans les virages en épingle où l'on ralentit. Il y aurait des secousses du fait de la forte demande de puissance juste après le virage, le fonctionnement serait chaotique.

Il semble également y avoir d'autres cas dans lesquels le thermique reste allumé.

En tout cas, sur mon trajet maison/travail, ce comportement de thermique allumé sans raison est vérifié et reproductible toujours sur les mêmes tronçons de route. Ca n'est donc pas un comportement aléatoire.
 
Aure hypothèse : dans les montées de col, le thermique a besoin de tourner pour se refroidir entre deux virages ?

J'ai moi aussi dans mes trajets quotidiens un endroit où le thermique refuse de s'arrêter et je cherche pourquoi depuis 2 ans ??? Batterie pleine ou vide, c'est pareil ! (sauf si je monte avant à la vitesse conseillée par Planétaire et que la morale réprouve)
 
A mon avis c'est le classique stade du système hybride qui laisse tourner le thermique quand on l'arrête en-dessous de 60 km/h compteur et qu'il est au-dessus de 72°C.

Avec la remontée des températures extérieures, ce point où il dépasse 72°C (*) arrive de plus en plus tôt.

Dans un tel cas, si on peut, s'arrêter complètement et redémarrer: power-on -> ready.
Quand on démarre à plus de 65°C le système ne laisse plus le thermique tourner "sans raison" (sauf fort refroidissement du thermique ensuite).
L'autre formule est de rouler à moins de 10 km/h pendant 5 secondes.
A+ ;-)

(*) 72°C environ. 71°C est valable aussi. Sur une P3 ce seuil doit être à une température inférieure (60°C ?) :-D
 
Je me suis mal exprimé. Cet entroit est plat, j'y arrive généralement en électrique (en "D") et une pression très légère sur l'accélérateur fait redémarer le thermique. J'ai longtemps supposé que c'était parce que le moteur était trop froid. Mais même en faisant exprès de le faire tourner avant, c'est pareil, été comme hiver.
Je ne cherche plus à comprendre : Soit je laisse faire, soit je passe en "EV" un peu avant. Sur ce trajet, j'ai besoin d'accélérer franchement 2 ou 300 mètres plus loin (sortie de rond-point). Alors bofff...
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 307,752,429
Retour
Haut Bas