Forum Prius Touring Club

Forum Prius Touring Club (https://priustourinclub.eu/vbf/index.php)
-   Hors du temps (https://priustourinclub.eu/vbf/forumdisplay.php?f=71)
-   -   Ferroutage ? Une idée à creuser ? (https://priustourinclub.eu/vbf/showthread.php?t=1033)

Blackdress 29/10/2006 15h01

Ferroutage ? Une idée à creuser ?
 
Bonjour,

Suite à la discussion initiée par Zébulon et à plusieurs remarques assez pertinentes, j'ai émis l'idée d'une négociation du club avec la SNCF (et équivalents étrangers) pour voir si l'on pourrait envisager le ferroutage en complément de nos rassemblements et autres évènements.

Qu'en pensez-vous ? Intéressant ? Réaliste ?

Merci de vos réponses.

NB : ceci ne préjuge en rien de la faisabilité d'un tel projet (nous effectuons tous plus ou moin sun trajet spécifique).

vigilence 29/10/2006 15h39

:coucou:

Effectivement, l'idée me semble à creuser.Encore faut-il connaitre les gares permettant un ferroutage, voir si à quelle distance celles-ci se situent par rapport au point de départ et d'arrivée ... Organiser des rassemblements dans les environs d'une gare de ferroutage ?

Macyan 29/10/2006 16h27

Je suis pour également. Et j'y avais songé pour le rassemblement de Namur. Parce que 1100 km d'autoroute, ça n'a rien d'une promenade bucolique ...


Je viens de faire un tour sur le site train/auto.
Au départ de Nice une seule destination : PARIS
A quand un wagon "auto" au cul de chaque train pour pouvoir réellement utiliser ce moyen de transport sur de longues distances ???
... et bonjour le prix :evil: :evil:

Je crains que l'idée de Blackdress ne soit un tantinet utopiste .. :cry:

croco78 30/10/2006 10h17

Citation:

Envoyé par Macyan (Message 19578)
Je crains que l'idée de Blackdress ne soit un tantinet utopiste .. :cry:

Ca me rappelle un article lu dans un journal il y a quelques années. Un automobiliste qui se rendait de Paris à St Gervais avait cru vouloir réduire la pollution en prenant le train auto-couchettes.

Quelle n'avait été sa surprise à l'arrivée de voir sa voiture livrée seule sur un camion (un comble!) qui avait fait le même trajet pendant la nuit.

Explication du chef de gare: "Mon bon monsieur, vous ne vous rendez pas compte du prix que ça coûte pour rajouter un wagon de marchandises à un train de voyageurs.":pardon:

tdnamur 30/10/2006 10h23

Si ils pouvaient déjà ferrouter les poids-lourds de grandes distances, ca encombrerait moins les routes et autoroutes, et diminuerait d'autant les accidents, la fatigue des chauffeurs et ..... la pollution (une motrice électrique qui tire 100 camions pollue certainement beaucoup moins que ces 100 camions sur la route !).

Et cela mettrait des wagons de transport sur les voies, et donc réouvrirait de façon plus intéressante, économiquement parlant, ce service.

maximilien 30/10/2006 22h43

pourquoi ferroutage ? alors qu'il s'agit de train-auto -

généralement l'expression "ferroutage" désigne l'opération qui vise à acheminer les poids lourds par le fer sur de longs trajets principalement entre le nord et le sud de la France ou dans les relations avec l'allemagne ou l'italie.
Il y a aussi, le cas particulier de la Suisse qui a développé largement ce type d'acheminement des poids lourds qui évitent ainsi d'être lourdement taxés.

quant au transport combiné train/auto - il est principalement organisé en France au départ ou à destination de Paris. Certaines dessertes transversales existent, mais surtout pour les périodes d'été ou de grandes afflluences.

quoi qu'il en soit l'idée de black dress est fort intéressante -

le probléme, comme le soulignait macyan c'est le prix - il faut compter le transport de la voiture (entre 125 et 170 euros environ) + le transport des passager (autant par personnes sur des destinations de l'ordre de 800 à 1000 km) --- sachant que les personnes ne voyagent pas forcément dans le train/auto - on peut ainsi laisser sa voiture à Paris Bercy l'aprés midi - et prendre le TGV pour Narbonne le lendemain matin et retirer sa voiture en fin de matinée --trankille --


à moins que quelqu'un ait des relations avec la SNCF pour négocier un super prix de groupe.

Blackdress 31/10/2006 00h32

Citation:

Envoyé par maximilien (Message 19631)
à moins que quelqu'un ait des relations avec la SNCF pour négocier un super prix de groupe.

Il ne faut pas s'attendre à des miracles mais ça peut se tenter avec le club.

Respecter davantage l'environnement commence à être dans l'air du temps (on ne va pas s'en plaindre) et la SNCF a tout à gagner à communiquer là-dessus (cf. campagne actuelle avec l'éco-comparateur).

Finalement, pour la SNCF, c'est un cadeau inespéré : bénéficier des avantages induits du nucléaire (faibles émissions de CO² pour le train) sans être associée à ses inconvénients (déchets notamment).

Passons sur cet aspect opportuniste, ce qui compte à mes yeux c'est de montrer que 1) diminuer la pollution est une priorité, et 2) la voiture n'est pas l'ennemie des transports en commun.

Prius_jeff 31/10/2006 10h21

Citation:

Envoyé par maximilien (Message 19631)
Il y a aussi, le cas particulier de la Suisse qui a développé largement ce type d'acheminement des poids lourds qui évitent ainsi d'être lourdement taxés.

J'ai traversé à plusieurs reprises le tunnel du Lötschberg (Valais-Berne).
http://www.bls.ch/autoverlad/goppenstein_f.html

20 CHF (~14€) passagers compris pour la traversée de 15 min env.
Pas de réservation, pas d'attente! On reste dans le véhicule.

maximilien 31/10/2006 11h48

train - auto
 
Citation:

Envoyé par Prius_jeff (Message 19649)
J'ai traversé à plusieurs reprises le tunnel du Lötschberg (Valais-Berne).


et pourquoi pas le tunnel sous la manche à bord de la navette Eurotunnel -
20 mm de traversée ---

c'est chouette ... aussi --

pour avoir un bon prix, faut anticiper et choisir un creneau horaire peu fréquenté.

voir le site : www.directferries.fr/eurotunnel.htm

maximilien 31/10/2006 13h12

Citation:

Envoyé par maximilien (Message 19651)
et pourquoi pas le tunnel sous la manche à bord de la navette Eurotunnel -
20 mm de traversée ---
voir le site : www.directferries.fr/eurotunnel.htm

au fait - Y a t'il des Anglais dans le P.T.C. ou sur le forum ?

Less Polluter 31/10/2006 14h51

:twisted: mais oui !

940 ans après
changer de train train,
tisser d'autre liens
http://upload.wikimedia.org/wikipedi..._cavaliers.JPG

maximilien 31/10/2006 16h22

http://prius-touring-club.com/vbf/im...75a1e83508.jpg

pas si loin - 659 ans - on s'en souvient, quand même, à Calais.

croco78 01/11/2006 15h41

Citation:

Envoyé par Blackdress (Message 19635)
Il ne faut pas s'attendre à des miracles mais ça peut se tenter avec le club.

Le train-auto ne fonctionne que sur quelques lignes à grande distance avec Paris au départ ou à l'arrivée ce qui limite fortement les possibilités.

Et pour un rassemblement qui ne dure qu'un week-end, il est plus intéressant de prendre le train pour s'y rendre...et de louer une Prius une fois arrivé à destination. :cool:

Une autre solution pour ménager les susceptibilités "zébulonnesques" consisterait à organiser un rassemblement à proximité d'un autre évènement et de proposer une offre de covoiturage.

Accessoirement, ça contribuerait à faire connaître la Prius et le club.:hehe:

Ageasson 19/08/2007 19h36

Citation:

Envoyé par croco78 (Message 19703)
Accessoirement, ça contribuerait à faire connaître la Prius et le club.:hehe:

.....pour faire connaitre la Prius, le mieux n'est il pas de la faire rouler...?

Flyer 19/08/2007 19h57

Citation:

Envoyé par Ageasson (Message 35085)
.....pour faire connaitre la Prius, le mieux n'est il pas de la faire rouler...?

Oui, mais si elle roule elle pollue (certes moins qu'une autre, mais elle pollue).8)8)

Consommer de l'essence - et donc polluer - pour se rassembler et montrer que nos voitures polluent moins est un tantinet contradictoire. Qu'en pensez-vous ? :o:o

Quant au ferroutage (ou train auto-couchette), cela augmente sensiblement le coût du transport. Il faut pouvoir se le permettre...

Anor 19/08/2007 20h01

Encore fallait il le savoir...
 
Bon je suis de la partie alors m'en vais vous parler du chemin de fer...

En effet, le ferroutage n'est utilisé que pour transporter des camions (cabine + remorque) sur des trains pour effectuer de longs trajets (autoroutes ferroviaires). Beaucoup d'entreprises de transport voudraient en profiter mais les chauffeurs routiers s'y opposent fortement et pour cause : le temps passé par le camion sur le train ne serait pas compté comme temps de travail. Le manque à gagner sur leurs salaires serait vraiment trop important et on les comprend.

Citation:

Envoyé par croco78 (Message 19603)
Explication du chef de gare: "Mon bon monsieur, vous ne vous rendez pas compte du prix que ça coûte pour rajouter un wagon de marchandises à un train de voyageurs."

:sad:Ce type est un imbécile qui n'y connait rien, c'est exactement le même prix. :evil::evil:Encore un qui a des réponses toutes faites et qui ne cherche pas plus loin que le bout de son nez. Le seule différence : le train roulera sans doute moins vite car le wagon "porte-auto" en question ne sera peut être pas autorisé à rouler au delà de 100 ou 140 km/h (au lieu de 160 ou 200 km/h pour les voitures-couchettes et voitures-lits, il me semble).

Le moyen de transport que préconisait Blackdress serait en effet du train-auto. Le système est le suivant : vous chargez (ou vous laissez faire les opérateurs présents) votre véhicule sur un wagon porte-auto spécifique le soir de votre départ et vous voyagez en voiture classique avec sièges inclinables, voiture-couchette ou en voiture-lit (question de budget et de confort). Vous récupérez votre véhicule le lendemain matin après avoir pris votre petit déjeuner (compris dans l'offre auto-train) au buffet de la gare et en prime, on vous offre un bon de lavage. Les gares désservies sont rares en province et le seul point de chute parisien est la gare de Bercy (une navette gratuite vous emmene jusqu'à Austerlitz pour prendre votre train de nuit). De plus, si vous effectuez 5 trajets en auto-train, le 6ème est gratuit.

Ce mode de transport est, certes, un peu coûteux (de tête, entre 137 et 153 € selon la saison - basse ou haute - plus le prix du billet de train) mais il est écologique, économise de la fatigue et offre aux personnes qui restent un long moment sur leur lieu de villégiature de pouvoir profiter d'un unique véhicule.

Pour un rassemblement de deux ou trois jours, c'est peut être un peu cher mais c'est une expérience à tenter... Je pourrais fournir plus de précisions à ceux que ça intéresse.


NB : je ne fais pas de pub mais je trouve ce système intéressant. Il demande à être développé un peu plus et largement démocratisé.

Ageasson 20/08/2007 10h29

Citation:

Envoyé par Flyer (Message 35087)
Oui, mais si elle roule elle pollue (certes moins qu'une autre, mais elle pollue).8)8)

Consommer de l'essence - et donc polluer - pour se rassembler et montrer que nos voitures polluent moins est un tantinet contradictoire. Qu'en pensez-vous ? :o:o...

:dispute:....Bon, il faudrait savoir ce que l'on veut faire.....ou faire connaître comme valable un véhicule qui pollue moins que les autres....ou "philosofer" sans fin en s'abstenant d'une action capable de toucher le grand public.....Je pense qu'il faut agir avec les moyens les plus efficaces immédiatement....ce qui n'empêche pas de réfléchir à des solutions qui, hélas, ne peuvent être mises en oeuvre avant........un certain temps !!!!!!

Profburp 20/08/2007 11h31

Citation:

Envoyé par Anor (Message 35088)
Beaucoup d'entreprises de transport voudraient en profiter mais les chauffeurs routiers s'y opposent fortement et pour cause : le temps passé par le camion sur le train ne serait pas compté comme temps de travail. Le manque à gagner sur leurs salaires serait vraiment trop important et on les comprend.

Pour un chauffeur routier, le ferroutage est l'occasion de dormir et de récupérer. Les semaines d'un chauffeur sont plutôt un multiple des 35 heures et le temps passé à attendre pour charger ou décharger chez le client est aussi compté comme temps de repos par beaucoup de transporteurs.
Le jour où, comme en Suisse, un camion pourra monter sur le train sans avoir réservé sa place au moins une semaine à l'avance, ça marchera beaucoup mieux, surtout avec les flux tendus et le zéro stock qui font qu'un produit est fabriqué dans la journée pour être livré le lendemain à quelques centaines de kilomètres. Sans parler des fruits et légumes!
Je l'ai souvent fait et bien des fois, j'aurais aimé embarquer le camion à Avignon pour me réveiller à Paris. C'était impossible en 1980 et c'est toujours impossible.

Alors que des trains entiers transportent régulièrement des centaines de voitures neuves, on rencontre sur les autoroutes des dizaines de camions transportant aussi des voitures neuves.
Si vous avez Google Earth, jetez un coup d'oeil aux voies des gares de triage de Cerbère ou de Saint Jory et vous comprendrez pourquoi.

maximilien 20/08/2007 16h10

intéressant ce débat sur le ferroutage --
 
Citation:

Envoyé par Profburp (Message 35107)
Pour un chauffeur routier, le ferroutage est l'occasion de dormir et de récupérer. Les semaines d'un chauffeur sont plutôt un multiple des 35 heures et le temps passé à attendre pour charger ou décharger chez le client est aussi compté comme temps de repos par beaucoup de transporteurs.
Le jour où, comme en Suisse, un camion pourra monter sur le train sans avoir réservé sa place au moins une semaine à l'avance, ça marchera beaucoup mieux, surtout avec les flux tendus et le zéro stock qui font qu'un produit est fabriqué dans la journée pour être livré le lendemain à quelques centaines de kilomètres. Sans parler des fruits et légumes!
Je l'ai souvent fait et bien des fois, j'aurais aimé embarquer le camion à Avignon pour me réveiller à Paris. C'était impossible en 1980 et c'est toujours impossible.

Alors que des trains entiers transportent régulièrement des centaines de voitures neuves, on rencontre sur les autoroutes des dizaines de camions transportant aussi des voitures neuves.
Si vous avez Google Earth, jetez un coup d'oeil aux voies des gares de triage de Cerbère ou de Saint Jory et vous comprendrez pourquoi.

Salut ANOR et profburp-

j'ai lu avec intérêt les messages que suscite de débat du ferroutage et suis totalement d'accord avec toi pour dire que ce mode de transport dit combiné est intéressant, qu'il gagne à être développé y compris dans sa version VL (soit le train auto).

ceci étant, il me semble totalement injuste d'attribuer aux conducteurs routiers le faible niveau d'utilisation et de développement du ferroutage (on est bien d'accord - il s'agit de l'acheminement des ensembles routiers - donc poids lourds - par le fer sur des liaisons longues du type Luxembourg - Perpignan - ou Paris - Turin - etc..).

En effet, les conducteurs routiers ne sont pas tous, et de très loin, à la recherche de parcours longue distance, éventuellement faisable en ferroutage. La jeune génération est même plutôt du style à dormir à domicile le plus souvent possible. (Soit transport à courte distance)

Pour les transporteurs routiers (employeurs des conducteurs), il n'y a pas non plus d'objection, ni d'obstacle au ferroutage. Pour eux, le transport est un marché. Ils se battent pour développer leur part de marché dans les limites de ce que les pouvoirs publics autorisent sur le plan national ou international.

Si demain, les lignes de ferroutage leur permettent de réaliser les contrats de transport dans des conditions de coût et de rapidité satisfaisantes, ils les utiliseront, sans aucun état d'âme. C'est une affaire de chiffre d’affaires - rien d'autre -

On peut alors se demander pourquoi le ferroutage est peu utilisé - eh bien tout simplement parce que les lignes ferroviaires ne permettent, aujourd'hui, que peu d'acheminements dans un rapport de coût et de délais qui soit satisfaisant au regard des coûts des transports en général. Il n’y a pas assez de lignes de ferroutages, elles ne sont pas assez rapides et sont jugées trop coûteuses.

Ceci étant dit, il convient d’évoquer la responsabilité de l’état dans le dossier Ferroutage. Pour ma part, je considère que c’est le grand absent du dossier. Pour faire des bla-blas sur la nécessité de mettre tous les camions sur le fer, le monde politique sait faire et ne se prive pas de discours en tout genre à travers les médias quels qu’ils soient . Mais quand il s'agit de décider à la construction de lignes ferroviaires dédiées au ferroutage, là il n'y a plus personne, parce que ça coûte trop cher, parce que c'est trop long, parce que il faut engager toute une procédure de consultation, expropriation, dédommagement, etc..... Ce que nous connaissons, pour chaque portion d'autoroute, par exemple.

En clair, les infrastructures ferroviaires et routières actuelles sont saturées - s'il n'y a pas une ambition politique forte en vue de lancer un important programme de création d'autoroutes ferroviaires adaptés aux besoins d'aujourd'hui et de demain, ... dans cinquante ans, on parlera encore de la nuisance des camions sur nos routes et des incessants encombrements de nos grandes agglomérations.

A suivre.

Anor 20/08/2007 16h17

Oui, mais...
 
Citation:

Envoyé par Profburp (Message 35107)
Pour un chauffeur routier, le ferroutage est l'occasion de dormir et de récupérer. Les semaines d'un chauffeur sont plutôt un multiple des 35 heures et le temps passé à attendre pour charger ou décharger chez le client est aussi compté comme temps de repos par beaucoup de transporteurs.

Vrai, c'est pourquoi je leur tire mon chapeau. Encore une profession dont on ne se rend pas compte qu'elle est indispensable et qui n'est pas appréciée à sa juste valeur.

Citation:

Envoyé par Profburp (Message 35107)
Le jour où, comme en Suisse, un camion pourra monter sur le train sans avoir réservé sa place au moins une semaine à l'avance, ça marchera beaucoup mieux...
Je l'ai souvent fait et bien des fois, j'aurais aimé embarquer le camion à Avignon pour me réveiller à Paris. C'était impossible en 1980 et c'est toujours impossible.

Vrai aussi. Le problème vient en partie de la gestion bureaucratique du système de transport Fret (je vous préviens, c'est lourd) et de la soit disant rentabilité des transports. Pour pouvoir transporter par le fer, il faut un contrat de transport, une lettre de voiture (comme pour un déménagement qui, je le rappelle, ne se fait pas du jour au lendemain non plus...), déposer une demande de sillon auprès de Réseau Férré de France et mettre à disposition les wagons, les opérateurs et la locomotive. Si c'est un marché prévu et régulier, une convention (plan de prévention, consigne de desserte, etc) est signée entre l'entreprise de transport et l'entreprise ferroviaire (j'écris volontairement "entreprise ferroviaire" car aujourd'hui, n'importe qui peut transporter du fret par le chemin de fer à condition de posséder les certificats européens adéquats). Après s'être entendus sur le prix, les jours, la nature des marchandises à transporter, leur tonnage et j'en passe, le transport peut être réalisé. Alors évidemment cela doit revenir plus cher aux entreprises de mettre des camions sur le train que de transporter des marchandises directement dans des wagons même sans parler des temps de repos. De plus, le ferroutage repose sur plusieurs contraintes : la distance (plus c'est long, plus c'est bon...), la capacité technique (les caténaires se trouvent à 6 mètres du sol donc la hauteur totale camion + wagon ne doit pas dépasser 4m50, les risques d'amorçage éléctrique seraient trop importants) et celà améliore-t-il la qualité totale du transport (ne perd on pas trop de temps à charger et décharger les wagons de camions ?). Pour terminer, ce genre de transport n'est possible que sur les "autoroutes ferroviaires", des itinéraires sur de longues distances, et l'une d'elle part de France et arrive en Autriche (de mémoire. J'apporterais des précisions dès que j'aurais retouvé le document adéquat).

Citation:

Envoyé par Profburp (Message 35107)
Si vous avez Google Earth, jetez un coup d'oeil aux voies des gares de triage de Cerbère ou de Saint Jory et vous comprendrez pourquoi.

Deux raisons à cela : 1) Google Earth est une photographie donc à un moment donné, les triages étaient pleins puisqu'ils ont vocation à faire de la réception et de l'expédition de wagons. De ce fait, ils ne sont jamais complètement vides. On peut aussi regarder sur GE les triages du Bourget ou la plate-forme fer/route de Noisy-le-Sec où l'on décharge les conteneurs des wagons pour les mettre sur des camions pour livrer la région parisienne...
2) la politique actuelle menée par le gouvernement et suivie par la direction du Fret de la SNCF, c'est laisser passer les marchés pour les "offrir" littéralement à la concurrence qu'elle soit routière, fluviale ou ferroviaire car ce qui fait que les comptes de la SNCF ne sont pas aussi florissants qu'ils devraient l'être, c'est la branche Fret. Alors on se débarrasse du petit mouton noir. C'est tout bénefs pour nos ministres car si le gros du transport de marchandises se fait par voie routière, les probabilités de grève sont moins importantes et c'est une inconnue de moins à gérer.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h59.

Édité par : vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone