ABS ou peau de banane?

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 "Lounge "
:coucou: Bonjour,

# 20 Pourquoi se le cacher ? Et le minimiser . :oops:

Ce me semble un GROS défaut engageant la responsabilité du Constructeur en cas d'accident. :pastop:

Je suis étonné du peu de réactions de conducteurs de Prius III ici même et ailleurs.:hum:
Souvenez-vous de l'affaire Volvo, il y a quelques années dans l'est de la France, avec une dame qui n'a pu freiner et est rentrée dans une boutique avec blessés, et je crois mort d'un garçonnet ?.

Je me mets à ta place question frayeur rétrospective et serai "en situtation" dans quelques jours.

Et je ne manquerai pas de faire des essais en des lieux sécurisés.

Ce point négatif m'inquiète.:x

Merci de relater vos retours d'expérience. :jap:
 

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 "Lounge "
Freinage: suite

Grâce à Google :

Sur le Site de l'Express, à l'instant :

<<La conductrice du véhicule qui a mortellement fauché deux écoliers en 1999 a raconté qu'elle avait tout fait pour éviter le drame, mais sa "voiture est partie comme une masse inerte".
Le système de freinage du véhicule Volvo qui avait fauché deux enfants en 1999 a été mis en cause, ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Saverne, où le constructeur, un concessionnaire et la conductrice comparaissent pour "homicides et blessures involontaires".
"Responsable mais pas coupable"
Première à porter le fer, la conductrice Catherine Kohtz a maintenu à la barre sa thèse, contestée par Volvo, d'une défaillance du système de freinage. "J'ai freiné de plus en plus fort mais la voiture est partie comme une masse inerte" sur une portion de route soumise à une pente importante, s'est défendue cette enseignante de 57 ans. "Je suis responsable parce que c'était mon véhicule, mais je ne suis pas coupable car j'ai tout tout fait pour éviter le drame", a-t-elle plaidé.
Le 17 juin 1999 à Wasselonne (Bas-Rhin), une Volvo 850 TDI avait mortellement fauché sur le chemin de l'école deux enfants de onze ans. Un autre écolier, âgé de neuf ans à l'époque, avait été blessé.
"La voiture glissait comme une masse lourde (...) J'ai essayé de rentrer dans des voitures garées sur le bas-côté pour l'arrêter", s'est justifiée Mme Kohtz, estimant sa vitesse aux environs de "40 km/h". "Je ne sais pas ce qui s'est passé, pourquoi la voiture a dévié. (Après l'accident,) je me suis rendue compte qu'il y avait une petite fille sous ma roue", a-t-elle expliqué, en larmes.
Pourtant, la route lui était familière, la voiture --un modèle à boîte automatique datant de 1997 sur lequel elle avait pris des cours de conduite-- avait été fraîchement révisée et elle en connaissait parfaitement l'ergonomie, a-t-elle encore affirmé.
"J'ai plus de freins !"
Citée par la défense, Maria Paladino, 36 ans, était la passagère de Mme Kohtz le matin du drame. "Dans la descente, elle m'a dit: "j'ai plus de freins"", s'est souvenu la jeune femme, selon qui Mme Kohtz, qui roulait "à petite vitesse", appuyait alors "complètement et entièrement sur la pédale de frein".
© AFPAgrandir l'image
Deux autres témoins, qui s'étaient manifestés auprès de la défense de la conductrice après le report du procès en mai dernier, ont, eux aussi, fait part d'incidents rencontrés au volant de véhicules de la marque suédoise. Bernard Boulongne a évoqué la "résistance inhabituelle" offerte par sa pédale de frein "au sortir d'un enchaînement de virages" au volant de sa S70 TDI, un modèle semblable à la 850 TDI. Même scénario pour Alain Ott qui, alors qu'il négociait "un virage en descente", a tenté de freiner à plusieurs reprises, les freins de son break V70 TDI ne répondant pas.
Le constructeur automobile a soutenu pour sa part que le système de freinage fonctionnait parfaitement. "Après huit ans d'expertises, nous sommes convaincus que l'accident n'a pas été causé par une défaillance technique", a ainsi indiqué avant le début du procès le directeur général de Volvo Automobiles France, Wim Maes.
Volvo Cars Corporation, sa filiale française, le garagiste de Souffelweyersheim (Bas-Rhin) qui avait vendu le véhicule et assuré l'entretien, ainsi que la conductrice doivent répondre d'"homicides et blessures involontaires". Le constructeur et le concessionnaire, qui comparaissent en tant que personnes morales, encourent une amende de 225 000 euros. La conductrice risque une peine maximum de trois ans ferme et 45 000 euros d'amende. Le procès doit durer jusqu'à vendredi. Le jugement devrait être mis en délibéré.
Partager l'info :

Afp

En supplément
Article - Accident mortel en Alsace: Volvo et une conductrice jugés
Article - Volvo condamné à 200.000 euros d'amende après un accident mortel
Article - Amende de 150.000 euros requise contre Volvo
Article - Accident mortel: Volvo devant la justice
Article - Accident mortel en 1999: le système de freinage Volvo mis en cause
Article - Le Suédois, conducteur modèle
NEWSLETTER
Recevez l'essentiel de l'actualité :

> OK
Fils RSSWidgets
 

guy_wyse

Participant hyperactif
Inscrit
26 Juil. 2009
messages
2,528
Score de réaction
1,573
Localisation
92500
Véhicule
P3 MC Lounge TOS
effectivement et le constructeur a bien été condamné.

Si tu permets je cite :

Selon la Cour, qui a également ordonné la publication de l'arrêt dans deux quotidiens nationaux, l'entreprise avait connaissance des problèmes affectant un connecteur du circuit d'assistance au freinage "dès mars 1996" mais n'a pas organisé de campagne de rappel des véhicules, jugeant que l'assistance au freinage relevait du "confort du conducteur".

Volvo a préféré émettre des "notes confidentielles", d'une "imprécision inquiétante sur le plan technique", destinées aux constructeurs et concessionnaires qui ne disposaient pas d'éléments suffisants pour intervenir correctement sur les véhicules, comme ce fut par exemple le cas pour la voiture mise en cause, relève la Cour.

Je propose la création d'un Topic à ce sujet en particulier, afin de recueillir exclusivement les remarques et tests à ce sujet.

Ça peut servir.
 

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 &quot;Lounge &quot;
:coucou: Bonjour,

@ guy_wise : très bonne idée qui sera certainement reprise par un de nos Gentils Modérateurs. :cool:

En ce qui me concerne, ce point me préoccupe vraiment. :eek:

Cela me rappelle mes déplacements dans Paris dans une Riley avec freins à câbles capricieux et délicats à régler (dans les années 1950 !)
Mais j'étais jeune et certainement(un peu) inconscient...

Cinquante ans ont passé et je ne pensais pas retrouver une inquiétude (réelle, même si minime) avec un des modèles les mieux aboutis du plus grand Constructeur mondial.

Je ne voudrais pas terminer mon parcours de passionné automobile avec un gravissime accident dû à un défaut du système de freinage. :-? :jap:
 

zeffix

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
31 Oct. 2005
messages
968
Score de réaction
813
Localisation
RENNES
Véhicule
LEXUS UX 250h 4WD EXECUTIVE
T'inquiete Alex tu n'es pas seul8)
 

tino_ale

Participant hyperactif
Inscrit
2 Juil. 2009
messages
1,274
Score de réaction
508
Localisation
Ile de France
Véhicule
autre
D'après les témoignages ici exposés, il semble qu'un conducteur qui n'est pas "prévenu" est susceptible de voir sa distance de freinage augmenter significativement un beau jour où il ne faudrait pas. Devant un carrefour, devant un passage piéton, devant un STOP.

Pour moi c'est effectivement un problème préoccupant.

Maintenant, si on fait le postulat que le conducteur est conscient que ça peut arriver, sera-t-il capable de tenir la même distance de freinage dans le cas d'un déclenchement qu'il n'avait pas vu venir?

Et même si on pousse plus loin : sera-t-il capable de tenir la même distance de freinage s'il a remarqué une aspérité de la route qui va très probablement provoquer le phénomène?

La seule bonne nouvelle que je vois dans tout ça, c'est qu'on peut facilement imaginer que ce problème soit réglé par biais logiciel lors d'une visite au concess. Mais pour moi ça demande d'être traité par Toyota sérieusement.
 

guy_wyse

Participant hyperactif
Inscrit
26 Juil. 2009
messages
2,528
Score de réaction
1,573
Localisation
92500
Véhicule
P3 MC Lounge TOS
concentrons les retours les chefs souhaiterons peut-être remonter l'info vers Toyota (qui ne doit pas ignorer le problème).

Pour info, je passe devant le siège 2 fois par jours (Vaucresson) et je souris toujours un peu lorsque je vois les salariés de Toyota se retourner sur ma Prius 3 le matin, car visiblement, il n'y a pas encore de P3 en voiture de fonction ou service devant le siège :cool:. Je soupçonne qu'il ne l'aient vue qu'en Blanc, mais bon ça ne vas pas durer.
 

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 &quot;Lounge &quot;
Oui, il faut des témoignages concordants; le maximum serait souhaitable rapidement. :jap:

Quid des stages de conduite Toyota dont en n'entend plus parler ? :eek:

Sur piste, les heureux élus pourraient tester à loisir et /ou avoir des réponses ? :cool:

Affaire à suivre, comme on le dit. :grin:

Bonne fin de semaine. ;-)
 

Prius56

Membre Honoraire
Prius Touring Club
Inscrit
28 Oct. 2005
messages
2,094
Score de réaction
357
Localisation
Bretagne Golfe du Morbihan
Véhicule
Yaris Hybride DynamicPrius 3 Plug in 1F7 &quot;Lounge &quot;
:coucou: Bonjour,

JAMAIS pour moi en tous cas :jap:

Bon dimanche :coolman:
 

guy_wyse

Participant hyperactif
Inscrit
26 Juil. 2009
messages
2,528
Score de réaction
1,573
Localisation
92500
Véhicule
P3 MC Lounge TOS
Ca, c'est dans l'article du journal Belge Moniteur Automobile sur l'essai de la P3, mis à dispo par notre ami Krouebi la: http://prius-touring-club.com/vbf/showthread.php?t=2781

Un léger enfoncement de la pédale de gauche accentue l'effet
générateur. Intervenant dans un deuxième temps, son écrasement
plus net sollicite des disques agrandis. Les deux mouvements
sont encore trop dissociés, rendant le coup de frein peu
naturel ou, parfois, pas assez franc. Surtout lorsque, fort sensible
(intrusif même), le contrôle de stabilité/antipatinage (VSC+/TRC)
vient à déclencher sur une aspérité de chaussée, relâchant l'étreinte
en nous donnant l'impression de faire un bond en avant sur un
allongement de la course de la pédale.


Cet article montre bien que ce problème est clairement identifié.
 

Less Polluter

Participant hyperactif
Inscrit
7 Déc. 2005
messages
8,092
Score de réaction
1,922
Localisation
LXXV
Véhicule
Prius 7 (3+4) PHEV²
:eek: ce problème s'est-il aussi posé sur la P II où seulement maintenant sur la P III
Ce problème concerne aussi la P II. J'en ai fait part il y a un moment déjà. On m'a répondu (planétaire je crois) que cela était du au fait que j'étais en phase de freinage avec seul le moteur électrique. Je confirme. Cela procure un sentiment étrange. Ceci dit je ne me suis pas retrouvé en roue libre pendant 20m. Le freinage reprenait normalement dès la bosse franchie. Aucune sensation désagréable à la pédale.

Ma Prius est peut-être plus sensible que les autres. Peut-être je suis plus sensible moi même car ce "saut d'humeur" du frein reste minime. A l'occasion d'une rencontre je veux bien me prêter à un comparatif avec une P III.

Pour finir, je me suis récemment retrouvé à freiner très fortement. Tout s'est bien passé mais après coup j'ai réalisé que les sensations dans la Prius sont légerment différentes que dans une autre voiture. En fait j'ai pilé en appuyant comme une brute. Pas une secouse sous la pédale (normal) mais les pneus on "crissé en maudit". Conclusion, j'ai bien pilé, je suis arrivé au bloquage des roues (les crissements) et l'ABS a du faire le reste. En tout cas je l'espère. La route était droite, j'ai pas eu le temps de retourner sur mes pas pour admirer les marques laissées par les pneus. Ce qui me fait penser que ça a marché c'est qu'ils ont crissé à 2 reprises (blocage - déblocage - blocage - déblocage).
 

Menfin

Participant hyperactif
Inscrit
28 Sept. 2007
messages
1,267
Score de réaction
301
Localisation
Yvelines
Véhicule
C5 AC PHEV
J'avoue ne pas comprendre : En quoi est ce que les senssations de ce freinage appuyé ont été différentes par rapport à un autre véhicule ? (le cycle bloquage / débloquage semble identique à ce que j'ai pu avoir jadis)
 

Devilou

Participant actif
Inscrit
9 Juin 2008
messages
166
Score de réaction
8
Localisation
Chevry Cossigny (77)
Véhicule
Prius 2
les véhiculent classiques ont la pédale de freins qui vibre quand l'ABS entre en action.

Récemment j'ai conduis un Class A200 (boite auto) et j'avais l'impression que la bête ne freinait pas du tout. Je trouve le freinage de ma prius plus puissant, peut être à cause du freinage régèrératif ?
 

guy_wyse

Participant hyperactif
Inscrit
26 Juil. 2009
messages
2,528
Score de réaction
1,573
Localisation
92500
Véhicule
P3 MC Lounge TOS
Aujourd'hui, j'ai pu faire un petit test en freinant plus fort sur une plaque d'égout (je dis petit car la vitesse était de 40Km et le freinage était moyen).

J'étais donc en position B frein moteur, et effectivement je ne semble pas avoir subit ce phénomène de glissade.

Ça demande confirmation, car j'aimerai tester plus fort et plus vite, mais en région Parigo, difficile de faire cela en toute sécurité (d'autant que tout le monde est rentré).

J'ai repéré cette plaque, et en plus c'est en descente, donc je testerai à nouveau dés que possible.
 

Less Polluter

Participant hyperactif
Inscrit
7 Déc. 2005
messages
8,092
Score de réaction
1,922
Localisation
LXXV
Véhicule
Prius 7 (3+4) PHEV²
Une idée m'est venu cet après midi :

Faudrait peut-être que Toy se penche sur le logiciel qui gère le freinage et dans le cas où selon les infos de l'ABS il doit lâcher le frein moteur récupérateur pour préserver le HSD il devrait activer le freinage mécanique à la place (avec les plaquettes). Cela ne devrait pas poser de problème à moins que cela ne soit trop compliqué au niveau du dosage faire de sorte qu'on ne ressente quasiment aucune variation.

Autant sur la P2 je n'ai pas rencontré de situation qui le nécessiterait (juste une sensation bizarre mais rien de grave) autant d'après ce que les Priussiens III ont décrit ça mériterait un action de remise à niveau urgente.
 

Menfin

Participant hyperactif
Inscrit
28 Sept. 2007
messages
1,267
Score de réaction
301
Localisation
Yvelines
Véhicule
C5 AC PHEV
J'espère surtout qu'elle est venue à M.Toyota... Tout à fait d'accord sur les specs du correctif, en attendant le service pack, je continue en PII :grin:

Il y a eu des class-action pour moins que ça d'ailleurs...
 

zeffix

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
31 Oct. 2005
messages
968
Score de réaction
813
Localisation
RENNES
Véhicule
LEXUS UX 250h 4WD EXECUTIVE
Je viens de faire 300kms et tout me semble ok y compris la conso nettement en baisse mais cela tout le monde le sait déjà !8)
 

Priusnoire

Participant très actif
Prius Touring Club
Inscrit
18 Nov. 2005
messages
209
Score de réaction
5
Localisation
L'Hay les roses
Véhicule
Prius 2 - 2006
Bonjour,

Ce matin j'ai pu essayer une Prius 3, pendant la révision de ma P2
et j'ai trouvé que la sensation au freinage était désagréable,
je ne parle pas de blocage mais de vibrations sous le pied à chaque freinage même normal.
Je n'avais pas ressenti cette sensation sur la P3 essayée pendant le W.E en Sologne.

J'en ai parlé au commercial qui utilise cette voiture et il m'a dit que c'était normal :hum:
Personnellement je trouve ça assez génant et je n'aimerai pas avoir
ce phénomène sur ma voiture.
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 293,179,332
Haut Bas