Grenelle

big31

Participant hyperactif
Inscrit
23 Nov. 2005
messages
683
Score de réaction
298
Localisation
Haute-garonne
Véhicule
Tesla Model S 60
Que pensez-vous du projet Grenelle?
 
Encore attendre

Extrait du texte:

"Rationaliser l’usage de l’automobile et amener les émissions moyennes
de CO2 des véhicules automobiles en circulation de 176 g CO2/km à 130 g
CO2/km en 2020 en combinant réglementation et incitation : réglementation à
120 gCO2/km en moyenne sur les véhicules neufs en 2012 "

Et ç'est ça que l'on appel les réformes à faire tout de suite...:evil::sad:

On a encore trouvé un moyen de se dépècher de ne rien faire maintenant:cry:
 
Vive le diesel

Les transports sont en France (métropole et DOM) le premier secteur d'activité responsable d'émissions de gaz à
effet de serre (26% des émissions nationales, 147 MteCO2 en 2005, source : CITEPA), avec une forte croissance
entre 1990 et 2001 (+22%) puis une stagnation. Ainsi que le souligne le rapport des comptes des transports de la
Nation pour 2006, depuis 2001, la poursuite de l'amélioration du rendement énergétique des moteurs et de la
diésélisation du parc automobile
se conjuguent à un ralentissement de la circulation routière ainsi qu’à une
stabilisation du kilométrage moyen parcouru par les automobiles. Les émissions de CO2 dues à la circulation
routière se sont donc globalement stabilisées depuis 2001 :
 
Encore une aberration: :sad::sad::sad:

D’autres voix (syndicats, associations de consommateurs, CGPME, MEDEF) s’élèvent en soulignant que :
· pour certains (CGPME), l’augmentation du prix du gazole par rapport à celui de l’essence ne se justifie
pas dans la mesure où l’émission de CO2 du parc diesel est moindre (pour d'autres, cette affirmation est
cependant à nuancer compte tenu du fait que moins chers à l'usage, les véhicules diesel roulent plus et que la
production de gazole nécessite de plus en plus d'énergie au raffinage) et constituerait un contre-signal (à ce sujet,
il faut cependant relever que contrairement aux véhicules essence, les véhicules diesel émettent des particules
fines lorsqu'ils ne sont pas équipés d'un filtre à particules, ce qui est aujourd'hui le cas des « petits » véhicules
diesel).
 
Quand on dit transport, quelle est la part de l'uatomobile, transport routier et Aviation.

Combien comsomme un avion au décollage?

Un CFM56 consomme 6 tonnes de carburant/Heure!!
 
page 29

On trouvera ci-après le détail de ces émissions par mode de transport (source : inventaire national du CITEPA,
chiffres 2005, en Millions de tonnes CO2):
Mode Émissions de GES, MteCO2
Routier 135,2
Ferroviaire 0,7
Maritime 2,6
Aérien 4,9
Fluvial 1
Climatisation
(gaz fluorés)
2,5
En ce qui concerne les transports maritime et aérien, il est important de préciser que conformément aux
méthodologies internationales d’inventaires, ces chiffres d’émission ne comportent pas les liaisons
internationales.
La répartition des émissions par type de véhicules (source CITEPA) est la suivante :
- Véhicules particuliers : 56 %
- Véhicules utilitaires légers : 17 %
- Poids lourds : 26 %
- Deux-trois roues : 0,7 %
 
:-D En appliquant la logique actuelle qui veut que pour boucher un gros trou on prenne des mini-mesures, il faudrait donc supprimer les deux-trois roues. :-?
 
C'est bien écrit !

Ce sont également de beaux principes directeurs plutôt que des mesures.

Je souhaite me tromper mais je crains qu'en partant d'aussi haut, l'ensemble de ces principes ne soient complètement pervertis avant d'être réellement mis en oeuvre. Tout le monde va signer et faire de belles promesses avec des engagements d'autant plus forts qu'ils seront plus lointains.

Je considérerai personnellement que le Grenelle de l'environnement est un échec s'il n'y a rien de concret concernant le court terme comme :

1. appliquer ce qui est déjà défini depuis des années comme la loi Littoral concernant l'aménagement du territoire ou l'obligation de n'acheter que des véhicules émettant moins de 140g de CO2 par km pour les administrations
2. donner l'exemple à tous les niveaux : public et privé . Quelle est la part du développement durable dans le budget 2008 ? Parmi les menaces "mondiales" auxquelles nous devons faire face, se trouvent le terrorisme et l'augmentation du CO2. Ce sont deux sujets très différents mais est-ce que les moyens engagés pour y faire face sont comparables ? Est-ce que le budget sera tout simplement révisé pour prendre en compte les décisions du Grenelle ?
 
Chacun pourrait décider, sans Grenelle ni autre, de réduire sa conso véhicule par 2 dans l'année qui vient, plutôt que d'attendre de constater que le budget essence est trop lourd, comme annoncé partout. Pourquoi attendre ?
 
Merci à Big31 d'avoir ouvert ce sujet et de t'être plongé dans ce rapport assez indigeste à lire.:jap:

MoteurNature donne ici un résumé des mesures "phares" concernant les transports :
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=23467
(je le cite pour le résumé, pas pour ses commentaires !)

On a l'impression que l'éléphant accouche d'une souris.:cry:

Voilà les données du problème :

- Nous avons 10 ans pour agir (ça fait maintenant 2 ans qu'on nous l'a dit)

- Chez les consommateurs, au delà des bonnes intentions dans les sondages, leur mise en pratique ne suit pas (voir le flop commercial des C2 et C3 Start and Stop, la circulation en ville qui a du mal à diminuer,...)

- Chez les constructeurs, pas de nouveau membre du club hybride depuis Toyota, Honda et Ford, malgré des annonces tous azimuts. Les voitures électiques se font attendre, le déploiement des Biocarburants restera forcément limité. Si on peut comprendre que l'hybridation (full ou mild) par exemple est une rupture technologique qui nécessite de longues années de RetD, on comprend moins que l'injection directe essence et surtout le start and stop, relativement simple pour ce dernier, se déploient si lentement. Pourtant, c'est possible puisque BMW a converti la quasi-totalité de sa gamme en quelques mois à ces deux technologies.

La raison de cette lenteur est simple : le marché (consommateurs + constructeurs) s'adapte au prix du carburant qui a diminué d'un facteur 2 depuis 1970 comparé au pouvoir d'achat. En Europe et notamment en France, l'avantage fiscal donné au diesel diminue l'intérêt de nouvelles recherches sur l'essence.
Puisque les constructeurs français ne sont pas loins des 140g/km, pourquoi introduire des innovations, même modestes, qui risqueraient de surenchérir des véhicules ne trouvant plus acquéreur ? Pourquoi mettre des FAP et se casser la tête sur des DeNox puisque la norme permet de ne pas en mettre ?
L'exemple de Renault est emblématique à cet égard : très bien positionné à courte échéance pour l'objectif de 140g/km en 2008, on ne voit aucun moteur injection directe essence dans sa gamme, aucun modèle start and stop. Aucun projet d'hybridation,...

Ce style de vue à court terme, tout le monde paiera au prix fort. Comme le disait DoubleHybride dans un de ses posts, pour les problèmes d'énergie, il faut chausser ses lunettes panoramiques :dactylo:

Prenons l'exemple du diesel :
- la distillation du pétrole brut, nous donne aux environs moitié essence moitié diesel.
- le moteur essence, n'ayant pas été très développé jusqu'ici, a de grosses marges de progression, contrairement au diesel, chez qui les grands progrès dans ce domaie sont derrière lui, et qui arrive en bout de développement. Les derniers moteurs essence injection directe stratifiée sont à puissance égale à moins de 5% d'émission de CO2 en plus des moteurs diesel, avec un bilan en terme de dépollution qui reste bien meilleur.

Transformer l'essence en diesel rejetterait bien plus de CO2 que de travailler sur le moteur essence pour améliorer son rendement. A moyen terme, il est évident que ces deux carburants continueront à cohabiter.

Le seul moyen efficace de faire privilégier cette vue à moyen terme, tant par les consommateurs que les constructeurs, est d'influer sur le marché via les taxes, et surtout les taxes dissuasives !:hehe:

Ainsi, un alignement du prix du diesel sur l'essence, inciterait les constructeurs à basculer une partie de leurs efforts de RetD sur l'essence, ce qu'ils seront de toute façon, contraints de faire un jour ou l'autre. Notons au passage qu'en Europe, de très bons scores de la Prius sont obtenus dans des pays où ces deux carburants ont un prix équivalent (Royaume-Uni, Suisse).

Malheureusement, cette mesure n'est pas inscrite au programme du Grenelle. Et au niveau des taxes dissuasives, il n'y a que deux propositions louables mais qui sentent le réchauffé : les péages urbains (déjà en place à Londres) que je verrais bien appliqués en France avec une exemption pour les Start and Stop, et l'éco-pastille (c'est un rétablissement de la vignette que voulait déjà mettre en place un ministre de l'environnement en 2005).

Mais il faudra aller plus loin : la mesure clef serait d'introduire une taxe CO2 progressive sur tous les carburants. D'apès le S&V spécial climat, on avance souvent le chiffre de 40€/t; et selon l'ingénieur-conseil JM Jancovici, un coût de 100 à 400 € la tonne suivant les secteurs augementerait le prix des véhicules de 4% et doubleraient leur coût d'usage annuel. :dollars:
Voilà qui serait efficace !:bravo:
 
... efforts de RetD sur l'essence ...
a ce propos, il me semblerait que la filière rotor De Wenkel (hélas abandonée) puisse convenir particulièrement à une motorisation hybride, qui gommerait ses inconveignents de vitesse de rotation et de changement de régime. A voir.
 
Si c'est au moteur Wankel que tu fais allusion (inventé par Felix Wankel, qui n'était pas belge, une fois, mais allemand), il n'a pas été abandonné puisque Mazda l'utilise toujours sur sa RX-8. En revanche il a bien été abandonné par Citroën qui l'avait utilisé sur la GS Birotor (du temps où ils faisaient encore des vraies Citroën) et par NSU... qui n'existe plus :oops: mais qui avait conçu une superbe Ro 80.

Mais il présente hélas un rendement pas terrible par rapport aux moteurs à pistons traditionnels, et une longévité problématique. Une des principales causes est tout simplement géométrique : l'étanchéité des segments est beaucoup plus difficile à réaliser avec des "couteaux" rectilignes qui s'usent vite en frottant avec un angle variable sur l'épitrochoïde, qu'avec des segments de cylindres traditionnels frottant sur une surface cylindrique, et qui en plus sont multiples. On le comprend assez bien en regardant cette vidéo.

Lui reste quand même l'avantage de la légèreté et de la simplicité de principe... :cool:
 
Il a aussi un autre inconvénient : qu'il soit poussé ou utilisé pépère il consomme beaucoup. Les utilisateurs des RX-8 signalent dans les 15l/100 en utilisation dynamique et 12 en pépère (là ou des moteurs essence à pistons classiques de cylindrée et puissance équivalente descendraient largement en dessous de 10).
 
Erratum !

...MoteurNature donne ici un résumé des mesures "phares" concernant les transports :
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=23467
(je le cite pour le résumé, pas pour ses commentaires !)

On a l'impression que l'éléphant accouche d'une souris.:cry:

...Le seul moyen efficace de faire privilégier cette vue à moyen terme, tant par les consommateurs que les constructeurs, est d'influer sur le marché via les taxes, et surtout les taxes dissuasives !:hehe:...

...Malheureusement, cette mesure n'est pas inscrite au programme du Grenelle....

Mais qu'est ce qu'il raconte celui-là !?:pastop:

Voilà ce que c'est de lire les rapports officiels en diagonale et de passer par une source d'information intermédiaire pour aller plus vite...soit exactement le contraire de ce que j'ai déjà prôné sur ce forum...:siffle::oops: :mur:

Aussi, permettez-moi de m'autoflageller en direct !:marteaux:

L'alinéa D) 1) de la synthèse du groupe de travail 1 introduit bien cette taxe via une "contribution climat énergie" :
http://www.legrenelle-environnement...ironnement/IMG/pdf/Groupe1_Synthese092007.pdf

C'est développé au chapitre 6) p 73/90 du rapport du même groupe :
http://www.legrenelle-environnement.gouv.fr/grenelle-environnement/IMG/pdf/Rapport_Groupe_1.pdf

Cette idée est reprise d'ailleurs dans le rapport (programme 4 action 3 p 27) et la synthèse du groupe de travail n° 6.

L'éléphant n'accouche donc pas d'une souris, mais au contraire d'un gros pavé dans la mare, ce qui est tout à fait réjouissant !:super::yeah:

Concernant le wankel, je crois me souvenir que le faible rendement est notamment dû à la forme de la chambre de combustion très allongée, qui ne favorise pas une bonne combustion, ainsi qu'à des fuites de mélange gazeux via les lumières (moins sur la RX8 : nouvelle disposition des lumières). Je ne suis pas sûr non plus qu'on puisse facilement augmenter le rapport volumétrique, toujours pour ces problèmes de joint.

Mais je dis peut-être des bêtises (je préfère être prudent maintenant ! :pardon:)
 
Il a aussi un autre inconvénient : qu'il soit poussé ou utilisé pépère il consomme beaucoup.

Mazda semble maitriser le problème d'usure qui avait contribué, au moins autant que les chocs pétroliers, à l'abandon du Wankel chez Citroën.

Reste la surconsommation qui résulte du faible taux de compression, des frottements excessifs des segments à haute vitesse (force centrifuge) et également de la combustion incomplète du carburant à cause de la forme très allongée de la chambre de combustion.

Si on ajoute à celà l'huile qu'il faut injecter (et donc brûler) avec le carburant pour lubrifier les segments, on voit qu'au final, le bilan en consommation et en pollution est proche de celui d'un moteur deux temps.
:evil:
 
Dernière modification par un modérateur:
Les programmes issus du Grenelle : votre avis

Les voici :
http://www.legrenelle-environnement.fr/grenelle-environnement/

Qu'en pensez-vous ?:hum:

Pour ma part, pour avoir regardé en intégralité la cérémonie de clotûre, j'ai finalement l'impression que les choses avancent.:super:

Notamment, la création d'une contribution climat-énergie, même si elle n'est pas adoptée, est mise à l'étude avec un délai à a clé !:yeah:
 
@Hybridébridé

J'espère que tu as raison, moi je pense le contraire.
Les travaux sont sincères, sérieux, mais que restera il dans les faits ?
Nous vivons toujours entre 2 élections et personne ne prendra le risque d'être impopulaire.
J'ai peur que chaque intention soit laminée au niveau du projet de loi par des amendements qui la rende inoffensive.
Je souhaite de tout coeur me tromper
 
Dans tous les cas, s'ils ne font rien, ils seront critiqués, et s'ils tiennent leur parole, d'autres seront mécontents.
il faut juste espérer que la planète passera avant leur "popularité" !
 
Bien sûr que c'est une bonne chose. Pour la première fois des groupes sociaux , aux intérêts , habitudes , et idéologies différentes , ont pu se parler, sans jeter d'anathèmes. Les propositions reprises par le Président émanent pour la majeure partie des associations "vertes".
Des axes d'action ont été dessinés .
Maintenant ce ne sera pas simple car toute décision en ce domaine entraînera des révisions douloureuses (voir le problème de la pêche qui est d'actualité..., et bientôt celui du transport routier).
Tant que les solutions alternatives n'existeront pas il faudra bien continuer à vivre.
En attendant , il y a de grandes attentes , et il ne faudra pas décevoir .
Les impatients se manifesteront , mais faire bouger la France n'est pas une chose facile ( soit on est attaqué pour autoritarisme si on veut aller vite , soit on reproche de céder aux lobbies si on va trop lentement ..)
Bon courage aux politiques , il leur en faudra une bonne dose . La position défaitiste ou extrêmiste est tellement plus facile ...
 
GO vs ES

la lecture est longue ...
Dans le rapport du groupe 1, je lis au passage p.43
Pour certains, l'augmentation du prix du gazole par rapport à celui de l'essence ne se justifie pas dans la mesure où l'émisson de CO² du parc diesel est moindre ....
Que voila un argument tout ce qu'il y a de plus tordu. Si on veux taxer les véhicules sur leur émissions, c'est au kg de CO² produit, pas suivant leur appartenance à une "caste". Le parc essence contre le parc gasole. beau match en perspective !
 
lobis diesel, lobis diesel, d'ailleurs ont entends plus que cela dans les medias, le diesel est cher et non l'ensemble des carburants, comme si fallait baisser le diesel et non l'essence :eek::jap::grin:
 
lobis diesel, lobis diesel, d'ailleurs ont entends plus que cela dans les medias, le diesel est cher et non l'ensemble des carburants, comme si fallait baisser le diesel et non l'essence :eek::jap::grin:


En attendant, le gazole en France reste sensiblement moins taxé que l'essence, ce sans aucune justification, ce qui rompt l'égalité des automobilistes devant l'impôt.

La preuve par l'image ICI

En effet, pourquoi ceux qui roulent en Prius devraient-ils payer plus de taxes sur leur carburant alors qu'ils polluent moins :eek:
 
Dernière modification par un modérateur:
:twisted: Au passage on peut noter que le prix du brut de 0,34 euro par litre de SP95 rémunère les pays producteurs et les pétroliers selon une répartition que je ne connais pas.

Les "riches" pays producteurs ne touchent donc au grand maximum que 34 cents par litre d'essence alors que la DGI prend 81 cents au total soit plus de deux fois plus.

Si on arrête de produire du pétrole, les pays producteurs (et les pétroliers) perdront cette source de revenus mais notre Etat perdra beaucoup plus ! Qui a donc le plus intérêt à ce que l'on consomme beaucoup de pétrole :eek:
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,057,494
Retour
Haut Bas