Niro hybride - Essais par nos membres

Azergues69

Participant
Inscrit
21 Fév. 2015
messages
56
Score de réaction
127
Localisation
Lyon nord
Véhicule
Kia NIRO hEV
justement à propos de Robert de

Bonjour !
Je vais prendre le risque, en plein fief des passionnés de technologie Prius, de faire l’apologie de la Kia Niro hybride !

Après 100 000km de Toyota Auris 2 HSD qui m’a mis le pied à l’étrier,
je viens de passer depuis Mars à ce Niro hybride, le non rechargeable (autonome serait plus indiqué).
C’est un Niro hybride en version Active Business.

Les temps changent, même pour cet avis d’excès de vitesse que je viens de recevoir avec le Niro (jamais eu avec la Toy’)
et surtout mon premier … alors que je roulais en tout électrique, pin pon pin pon

La voiture :
Je trouve la silhouette sympa, en tout cas sage, peut-être trop ?
L’arrière est particulièrement réussi et au volant c’est marrant de voir le capot avec les joues de passage de roues.

Elle peut paraître déséquilibrée car en regardant bien, c’est un SUV par sa hauteur de caisse sauf que le toit aurait été surbaissé.
C’est sensible à l’intérieur, notamment pour le conducteur qui paye au péage d’autoroute : il faut lever le bras (je fais pourtant 1,90m).

En tout cas le gabarit du Niro est contenu, quelques cm de plus en largeur par rapport à l’Auris 2.
Dans un garage normalisé d’immeuble, il prend quasiment la même place,
rétroviseurs dépliés au moment de passer par la porte du garage, ce qui était un argument pour moi.

Toujours pour l’habitacle : même avec le siège conducteur reculé (mon mètre 90),
il y a de la place pour les jambes derrière, et les portières arrière s’ouvrent plus largement que celles de l’Auris.
Un détail oui, mais quand vous transportez des adultes et surtout des seniors, ça prend tout son sens !
L’Auris était un poil juste derrière pour des adultes au niveau des jambes.

La curiosité est pour le coffre :
déception au premier abord car il n’est pas plus grand que celui de l’Auris déjà riquiqui quand on part en famille.
Mais en levant le tapis articulé, on se rend compte d’un étonnant gaspillage de place en hauteur (10cm !)
par un plateau de rangement surélevé au-dessus du logement de la roue de secours.
Contrairement à l’Auris 2, la place est vraiment prévue pour la roue et le cric, qui ne débordent pas en hauteur.

Une explication possible serait que ce plateau de rangement si épais
prenne la place que prend la batterie de traction supplémentaire sur le modèle Niro PhEV rechargeable.

La conduite sans se poser de questions :
Déjà un point important : essayez un Niro qui a plus de 2000 bornes !
Un bridage électronique fait que la motorisation est surveillée et bridée quand la voiture est neuve.
Bridage dans une certaine mesure : au passage des fatidiques 2000km,
les intrusions de l’aiguille de l’indicateur de motorisation dans la zone POWER sont plus fréquentes si vous avez le pied droit lourd.
Le moteur essence ne se met plus immédiatement en route dès que vous tournez le contact à froid (sur la finition Active, c’est une clé, pas un bouton)

Précision : énormément de paramètres sont réglables sur cette voiture
(exemple déblocage des portes si vous mettez la boite en position P, éclairage intérieur, etc).
Côté motorisation, j’ai réglé le paramètre ROUE LIBRE,
qui est en fait le moment où la motorisation commence à récupérer de l’énergie à la décélération.
Je l’ai réglé au plus tôt, ce qui fait un comportement Toyota au levier de pied droit.

Je ne peux que vous confirmer ce que je j’avais indiqué dans l’essai de Décembre passé :
la conduite est très proche de celle de l’Auris 2 HSD,
sauf que le passage des vitesses de la boite double embrayage DCT rend plus invisible les passages en mode mixte thermique + électrique ou 100% thermique aux « non-initiés ».

C’est sûr, un faux plat d’autoroute montre la différence de réaction de la motorisation :
la boite DCT maintient le rapport engagé et ne rétrograde qu’au bout de quelques centaines de mètres,
contrairement à la boite à train épicycloïdal de l’Auris qui réagit immédiatement au début de pente, ce qui fait cette montée en régime du moteur – le fameux moulinage pour les "non-initiés"

A noter que le moteur essence GDi fait un bruit un peu particulier pour un essence.
Pas très fort mais c’est un peu curieux par moments en fonction de son régime. L’injection directe ?

Un point négatif, mais qui vient peut-être de moi, bien que je n’aie pas la godasse de plomb :
Les premiers cm de la pédale d’accélérateur ne paraissent pas toujours évidents à bien gérer, débridage ou non.
Difficile pour moi, à un départ arrêté,
que le moteur essence ne se remette pas en route immédiatement en même temps que le moteur électrique.
Même si souvent il s’arrête au bout d’une seconde ou deux.
Cette règle ne semble pas constante en plus ?

Une petite analyse de cette boite DCT et la régulation de motorisation ?
Sur le plat, la boite auto se « dépêche » de monter les rapports même en ne roulant pas très vite.
Dans les montées par contre, elle peut insister sur un rapport court,
surtout que la boite donne l’impression de ne pas être étagée de façon régulière :
première courte, cinquième et sixième proches par exemple.

Un moyen inattendu de voir le rapport enclenché par l’automatisme est de passer en mode manuel
= de faire basculer le levier de vitesse à gauche.
A la place du D au compteur s’affiche le rapport,
et là, on constate alors que l’on est souvent en cinquième ?

Ce passage en mode manuel en roulant peut être bien pratique en descente pour soulager les freins.
Peut-être encore un schmilblick :
si vous voulez rétrograder à la main avec juste une pichenette sur le levier,
la boite peut descendre directement deux vitesses d’un coup?
Il doit falloir prendre un p’tit coup de main ?

Autrement, si l'on conduit sans précautions particulières,
la motorisation est peu plus énergique que celle de l'Auris HSD,
elle répond bien, justement à cause de cette boite qui fait "comme une vraie thermique"
sauf que l'on va voir plus loin que cela a une incidence.

La conduite à la Prius :
Un paramètre que je maitrise plus ou moins:
la recherche du plus longtemps possible en mode électrique le tout géré au pied droit !
Désolé, c’est comme mon Auris 2 HSD mais … en mieux (je vais me faire flinguer)

Une fois la voiture lancée en mixte thermique + électrique (en plus clair sans se poser de questions),
il suffit de relâcher un peu la pédale d’accélérateur et de ré-appuyer un poil moins fort et hop, le voyant EV s’affiche !

Deux différences avec la Toy’ :
. on peut rester en EV dans des rues en montée (je ne parle pas des sorties de parking souterrains)
. et en soignant son toucher de pied droit, on atteint les 90km/h en EV sur le plat !
Mon PV peut vous l’attester (quel corniaud, je regardais mon compteur tout content d’y être arrivé...)

A ce sujet prudence :
. Un, le compteur de vitesse n’est pas optimiste comme sur l’Auris2 HSD,
90 affichés = c’est 90 réels et non pas 82
Pareil, 50, c'est 50
. Deux, sauf si je n’ai pas trouvé l’option à sélectionner,
mais le petit panneau de limitation de vitesse du GPS à l’écran ne vire pas au rouge quand vous dépassez la limite
comme c'était le cas sur l'Auris...

La plage de ce petit jeu est plus grande qu’avec l’Auris HSD.
Avec les mêmes limites aussi : 2 km maxi à 50-60 km/h en EV.
Mais pour peu que l’on joue avec les montées et les descentes s’il y en a,
on voit sur le compteur de gauche le défilement des km restants en autonomie qui diminue très lentement

Un dernier mystère : la jauge de charge électrique de la batterie de traction.
Sur le Niro l’indication ne travaille que sur la moitié supérieure de la jauge,
ou si vous préférez elle reste toujours minimum à moitié pleine.

Ce n’est pas trop facile de savoir où l’on en n’est, même avec l’affichage sur l’écran central plus grand.
Soit la jauge était prévue pour un autre type de batterie,
soit ils ont changé entretemps la gestion de la batterie de traction ?

la consommation en essence :
des valeurs moyennes obtenues par un conducteur formé sur Auris2 HSD :
3,8-4,5 l/100 en ville,
5 l/100 sur route
et surtout 5,5-5,8 / 100 sur autoroute avec régulateur de vitesse à 130 parcours type Lyon-Nice.
Un bon demi litre de plus en ville par rapport à l’Auris HSD,
mais un litre de moins sur autoroute : c’est là que la boite DCT joue son rôle.

Mais attention:
le conducteur lambda qui n'a pas la conduite coulée par exemple, ou qui sort d'un turbo-D
et qui va donc rouler façon 100% thermique
= compter un bon litre et demi de plus par poste
alors que justement, mon ex Auris HSD était relativement indifférente au style de conduite...

Pour le reste:
Voiture confortable avec les roues de 16 pouces qui ne font pas sous-dimensionnées,
tenue de route sans histoire , le Niro tourne bien à plat.

Il faut simplement ne pas oublier le poids (1500kg) plus haut perché que celui de l’Auris HSD dans les virages serrés,
malgré la première monte de pneus en Michelin X Green.

Un dernier point : les phares et là, dur moment pour mon Auris HSD dont ce n’était pas le point fort.
Le Niro n’a pourtant pas d’option LED ou Xénon
mais en codes, il éclaire le devant de la route comme doit le faire une auto du 21ième siècle

Pour conclure,
2 trucs inénarrables et typiquement coréens :
. au contact et à la coupure de contact, la petite musique façon démarrage Windows des années 2000,
. et l’affichage possible d’un arbre symbolisant votre conduite écolo en se chargeant de plus en plus en feuilles luminescentes
+ une graduation de 1 à 7 (on ne gagne rien)

J’espère ne pas avoir été trop long avec ce qui pourrait ressembler à un rapport d'essai.
Après tout c’est de votre faute,
oui = quand j’ai farfouillé dans le site pour la première fois il y a bientôt 4 ans !
 

Azergues69

Participant
Inscrit
21 Fév. 2015
messages
56
Score de réaction
127
Localisation
Lyon nord
Véhicule
Kia NIRO hEV
les sièges avant du Robert de

bonjour Géo
Je ne me suis assis dans une Prius que le temps d'une présentation dans le hall d'un concessionnaire,
donc un peu juste pour donner un avis absolu.

Il y aurait peut-être trois points à séparer:
. les sièges en eux-même sont confortables, ce n'est pas la raideur germanique.
Les dossiers montent assez haut (le contact mixte cuir sur le côté et tissu au centre est agréable)
Les coussins sont assez longs et soutiennent bien sous les jambes, même mes grandes cannes

. les sièges dans la voiture sont fixés plutôt bas, enfin comme dans une compacte.
Je peux penser que les "un mètre soixante dix " vont utiliser le levier court sur la gauche du siège pour le rehausser, surtout avec cette ceinture de caisse haute

. le tableau de bord est par contre haut, à la hauteur de la ceinture de caisse. Il est fixé plus haut que dans l'Auris ou la Prius.
C'est ce qui permet de dégager un volume pour les jambes appréciable.

Petite remarque: ces passagères qui aiment bien étendre leurs jambes sur le tableau de bord
seront alors très mal assises à moins d'aimer les positions yoga.
Le tout en ayant déconnecté l'AIR BAG passager bien sûr sinon ...

Sérieux, l'habitacle est grand, ce qui étonne alors que la voiture n'est pas plus longue que l'Auris 2 (4,36m).
Cela peut venir du fait que le compartiment moteur - le capot - est plus court sur le Niro que sur L'Auris,
donc que l'habitacle soit plus long ?

Voilà voilà
:|
 

tino_ale

Participant hyperactif
Inscrit
2 Juil. 2009
messages
1,274
Score de réaction
508
Localisation
Ile de France
Véhicule
autre
Salut

Comment a-tu découvert le changement de comportement à 2000km ? confirmé par le concessionnaire ? ne résulte pas d'un passage en garage ?
 

Azergues69

Participant
Inscrit
21 Fév. 2015
messages
56
Score de réaction
127
Localisation
Lyon nord
Véhicule
Kia NIRO hEV
de Niro bridé

Salut tino_ale,
J'ai été informé de ce point par deux fois par le concessionnaire (Kia Lyon Sud),
quand on m'a prêté un Niro flambant neuf pour un essai de week-end
et quand je suis allé chercher mon Niro.
Mon interlocuteur (spécialisé en voitures d'entreprises) m'avait dit qu'il n'y avait pas de risque d'y aller trop fort,
la voiture était bridée sur certains points et surveillée sur d'autres.

Le vendeur m'a notamment conseillé de ne pas m'amuser à tenter un passage en force à un rond-point,
la voiture ne répondrait pas immédiatement au coup de pied droit. Et je confirme.

Ce n'est pas un passage en concession qui a fait le changement mais sur la route,
en l'occurrence sur l'autoroute dans mon cas.

Je te le dis tout de suite : c'est totalement indolore,
la voiture ne se transforme pas d'un coup en muscle car alors que tu es en train de rouler !
Simplement la voiture devient un peu plus énergique à l'accélération et surtout si l'on a besoin d'un dépassement rapide,
ça pousse plus qu'avec l'Auris 2 HSD avec une montée en régime du moteur essence plus présente.
Et au rond-point , là, ça répond nettement plus vite !

C'est un détail mais je ne ne pense pas me tromper en te disant qu'avant 2000km, au garage (sous mon immeuble),
le Niro démarrait le matin comme une voiture thermique:
en tournant la clé de contact, le moteur essence se mettait en route systématiquement.
Déception par rapport à mon Auris HSD précédente. Bon...

En revenant de vacances pendant lesquelles j'avais franchi les 2000 km,
petit changement mineur le premier jour de retour au travail:
Contact = rien ! pas de moteur ? m... ça commence!
pourtant l'icone "voiture qui roule" est vert (l'équivalent du READY) ?
et là comme la Toy':
j'accélère = sortie douce du garage en électrique,
je sors de la voiture pour aller fermer le garage
et à ce moment-là, le moteur thermique se met en route tout seul.
comme l'Auris HSD!

Pour info il y avait aussi une dernière raison à surveiller ces 2000km : l'interdiction de tracter une remorque avant 2000km,
interdiction martelée (il n'y a pas d'autre mot) par le vendeur et par le monteur en concession.
J'ai fait monter l'attelage Kia, d'un coût bien inférieur à celui des Toy',
et c'est pourtant un démontable avec la prise pivotante qui se replie derrière le parechoc.

De ce que j'ai compris, tracter une remorque avant 2000 km n'est pas bon pour le Niro en période bridé
et surtout fausserait une période d'auto apprentissage de la gestion moteur ?
Et comme je suis plutôt paratonnerre à tuiles...
:siffle:
 

Geo

Participant hyperactif
Inscrit
4 Déc. 2005
messages
2,088
Score de réaction
202
Localisation
Près de Tours
Véhicule
...
merci pour toutes ces précisions et ce ressenti.
Sur d'autres forums je n'ai jamais vu parler de cette frontière des 2.000 km. Sans doute votre concession est-elle sensibilisée.
C'est bon à savoir pour le remorquage. La limite de poids est très élevée pour ce type de voiture, cela explique peut-être
C'est bien pour l'avenir de la voiture et la durée du premier train de pneus.
 

tino_ale

Participant hyperactif
Inscrit
2 Juil. 2009
messages
1,274
Score de réaction
508
Localisation
Ile de France
Véhicule
autre
Dans mon test du Niro, je suis à peu près sûr qu'il avait moins de 2000km, va falloir que je re-teste ça alors !
 

Azergues69

Participant
Inscrit
21 Fév. 2015
messages
56
Score de réaction
127
Localisation
Lyon nord
Véhicule
Kia NIRO hEV
Robert de ... en été

bonjour
11000km = tout va bien

Trois commentaires

. un détail déjà lu sur un autre forum, donc ce n'est pas propre à mon Niro,
le régulateur de vitesse à la mise en fonction curieuse :
autoroute /130
petit bouton sur le volant pour sélectionner cette vitesse comme consigne
je relâche l'accélérateur = prise en charge
et
la vitesse chute à 126 pour remonter à 133 avant de redescendre à 130
(les matheux ont reconnu un problème de PID proportionnel/ intégrale / dérivée !)

ça se pimente si vous êtes en montée au moment de mettre la régulation de vitesse
car cette baisse de vitesse parait être interprétée par le calculateur comme anormale
= il "tombe" un rapport et ça se met à accélérer ?

Il semble aussi que quand on enclenche la régulation , il faille lever le pied de droit de suite
ne pas rester accéléré
sinon une erreur similaire se produit?
:hum:

Ah mon Auris HSD,
y'se moquaient tous du mode d'enclenchement très simple sans mémorisation de la vitesse façon années 2000
mais au moins...

. un point de satisfaction : le tractage de ma remorque porte-moto avec moto / armes et bagages
Déjà l'attelage est équipé d'une pièce en plastique dur où se loge la boule
= l'attelage est hyper silencieux s'il y a des à-coups
ce silence + la motorisation qui ne peine pas du tout, même en électrique
= il faut presque faire attention car on peut oublier que l'on tracte une remorque légère
6,7 l/100 à 130 km/h

Le tractage m'a juste valu de passer pour une quiche auprès de l'équipe de Kia Villefranche/ Saône,
le temps de 5 secondes de démonstration pour la mise en place du crochet d'attelage:
. on enlève le cache plastique qui protège le logement de la rotule
. la clé rouge dans le sens anti-horaire (ou droite à gauche) pour débloquer le mécanisme
. on fait tourner la grosse molette sur le côté du crochet vers l'indication verte
(jusque là j'avais compris)
ET
ce qui n'est pas écrit dans le manuel,
on tire en arrière cette grosse molette , ce qui arme le mécanisme
= on présente l'attelage qui s'enclenche dans le logement avec un klonk de wagon de chemin de fer
:siffle:

. le fait d'avoir tracté cette remorque avec une vitesse régulée m'a fait voir
que l'on peut descendre à 1/4 de la charge de batterie de traction !
donc la batterie de traction ne reste pas forcément à 50% mini
La double motorisation essence permanent + électrique de temps en temps va jusqu'à 130 km/h
faut supposer que cela demande plus d'énergie
et là, la batterie de traction se vide plus bas qu'en utilisation à 50 ou 90 ?
Ca ne change rien globalement

. un dernier point : pour préparer ce dimanche 1 juillet
j'ai remplacé l'affichage du circuit de motorisation roue/ thermique / électrique
au centre du tableau de bord
par celui de l'affichage numérique de la vitesse
Ca va aider…
:-(
 

Geo

Participant hyperactif
Inscrit
4 Déc. 2005
messages
2,088
Score de réaction
202
Localisation
Près de Tours
Véhicule
...
...le régulateur de vitesse à la mise en fonction curieuse ...
Effectivement, le régulateur est critiqué, surtout l'adaptatif au début.
Il semble qu'un rappel ait réglé le problème de ce dernier.
J'ai connu un régulateur de ce genre sur une Primera, c'est pénible.
Avec la Prius 2, c'était le bonheur.
 

tino_ale

Participant hyperactif
Inscrit
2 Juil. 2009
messages
1,274
Score de réaction
508
Localisation
Ile de France
Véhicule
autre
J'avais aussi relevé le comportement douteux du régulateur dans mon premier essai... des imperfections qu'il est plutôt étrange qu'elles ont passé toutes les étapes de mise au point / validation du véhicule !

Enfin rien qui ne puisse se régler en mise à jour soft...

La dernière fois que j'ai pris le volant du véhicule, j'ai remarqué un son émanant de l'avant (quelque part derrière la planche de bord à priori), une sorte de sifflement existant même véhicule à l'arrêt et ma fois plutôt désagréable. D'autres ont-ils remarqué aussi ?
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 285,795,862
Haut Bas