pneus gonflés à l'azote

Palm35

Participant hyperactif
Inscrit
18 Nov. 2005
messages
2,548
Score de réaction
755
Localisation
Rennes
Véhicule
Sol Pack IPA 2006, Kangoo Electri'cité, C-Zéro
Less Polluter à dit:
Puisque l'air ambient contient dans les 78% - 80% d'azote (si mes souvenirs sont bons) alors quel intérêt de passer à 100 % ?
Pour la suite là dessus je propose qu'on aille du côté des pneus.
Bon, je continue donc ici.

Utilisé dans des domaines pointus tels que la compétition automobile ou l'aérospatiale, le gonflage à l'azote présentent les avantages suivants: "les pneus gonflés à l'azote se dégonflent 4 fois moins vite, minimisant les risques liés au sous-gonflage (éclatement des pneumatiques, allongement des distances de freinage,...) et renforçant ainsi la sécurité"
extrait de la doc Euromaster
 
C'est quand même un peu du pipeau tout ça.
Je vais commencer par une question stupide : comment fait-on pour éliminer l'air présent dans le pneu pour le remplacer par de l'azote? Procède t'on à une mise sous vide comme dans les installations de clim? si oui, je suis trés curieux de voir ça... :-D :-D
 
Azote et pipeau

:?: Ah! Si tu poses des questions comme ça!

Je demanderai à mon Feu Vert, à la toute prochaine occasion :mrgreen:

Bien cordialement ;)
 
Le pneu est une sorte de membrane qui n’est pas étanche à 100%. Comme l’oxygène diffuse plus vite que l’azote (environ trois fois), un pneu gonflé à l’air va se dégonfler un peu plus vite que le même pneu gonflé à l’azote.

Je dis un peu plus vite et pas trois fois plus vite car l’air, c’est déjà de l’azote à près de 80%. Donc le potentiel de « fuite oxygène » ne représente que le cinquième de la pression du pneu.

Et pour couronner le tout, la fuite est liée à la différence de pression partielle entre l’intérieur et l’extérieur du pneu. Elle va donc s’arrêter lorsqu’il ne restera que 6% d’oxygène à l’intérieur du pneu.

Il n’est donc pas nécessaire de gonfler le pneu à l’azote pur ou de faire un vide poussé au préalable pour supprimer la diffusion de l’oxygène.

L’avantage principal de l’azote réside dans le fait qu’il s’agit d’un gaz dont le processus de fabrication fait qu’il est sec alors que l’air comprimé qui sort d’un compresseur ou d’une pompe à pied est naturellement chargé d’humidité.

Or l’eau suivant qu’elle est liquide ou gazeuse n’occupe pas le même volume dans le pneu ce qui fait varier sa pression dans des proportions bien plus grandes que la seule dilatation des gaz en fonction de la température.

Pour un pneu d’avion qui voyage à –50°C à haute altitude et qui subit de fortes contraintes à l’atterrissage, l’absence d’eau est impérative et le gonflage azote est une sécurité.

Pour ma Prius qui roule d’autant moins vite qu’il fait froid (je garde mes pneus été) l’intérêt est mince.

C’est surtout intéressant pour ceux qui proposent le plein d’azote à 15€.
 
Ah, déjà bien plus clair coté tennants et ab(r)outissants.
Merci Croco !
 
pneus gonglés à l'azote

croco78 à dit:
....Pour un pneu d’avion qui voyage à –50°C à haute altitude et qui subit de fortes contraintes à l’atterrissage, l’absence d’eau est impérative et le gonflage azote est une sécurité......
:jap: un grand merci croco pour cette explication claire et détaillée :jap:
 
Yep,

Y en a meme qui proposaient le gonflage a l helium............chponk..........faut arreter de fumer la moquette.
Je crois que j ai mal choisie mon metier.............:) ou :-o

A+

Disco
 
Surement pour diminuer les masses non suspendues ...
Je me demande de combien ?
:-D
 
il convient de vérifier la pressions des pneus tous les 1000 km et avant les grands trajets.
azote ou pas il faut surveiller les niveaux les pressions et tout ce qui peut l'être ça ne coûte rien.

la mienne ne possède pas de controle de pressions des pneus avec alerte sur l'écran, certains l'ont ?
 
:D Ce n'est pas au catalogue... et ça ferait un "bip" :rigolade:de plus ! ! :-D
 
il convient de vérifier la pressions des pneus tous les 1000 km et avant les grands trajets.
azote ou pas il faut surveiller les niveaux les pressions et tout ce qui peut l'être ça ne coûte rien.

la mienne ne possède pas de controle de pressions des pneus avec alerte sur l'écran, certains l'ont ?
Les américains, c'est obligatoire chez eux…
La prius 2 l'avait déjà
 
Bon, je continue donc ici.

Utilisé dans des domaines pointus tels que la compétition automobile ou l'aérospatiale, le gonflage à l'azote présentent les avantages suivants: "les pneus gonflés à l'azote se dégonflent 4 fois moins vite, minimisant les risques liés au sous-gonflage (éclatement des pneumatiques, allongement des distances de freinage,...) et renforçant ainsi la sécurité"
extrait de la doc Euromaster

Je suis tombé sur un travail en principe sérieux qui confirme que certains pneus gonflés se dégonflent quatre fois moins vite s'ils sont gonflés à l'azote.

Mais les conclusions sur l'économie de carburant me semblent bizarres.

EFFECT OF NITROGEN FILLING ON TIRE ROLLING RESISTANCE AND VEHICLE FUEL ECONOMY
A Thesis Presented to the Graduate School of Clemson University In Partial Fulfillment of the Requirements for the Degree Master of Science, Mechanical Engineering
by Prakash Venkataraman
December 2007
Accepted by:
Dr. Nader Jalili, Committee Chair
Dr. Gang Li
Dr. Darren M. Dawson

http://etd.lib.clemson.edu/documents/1202498590/umi-clemson-1432.pdf

Prenons le cas typique de pneus Bridgestone 295/75R22.5 de poids lourds, page 65. En un mois, leur pression est passée de 6.67 à 6.55 (10^5 Pa) pour les pneus gonflés à l'azote et de 6.88 à 6.48 pour les pneus gonflés à l'air. La résistance de roulement est passée de 91.55 à 91.88 N dans le premier cas, et de 90.98 à 92.08 N dans le second. Cela fait une augmentation de 0.33 N par roues dans le premier cas et de 1.10 N dans le second.

La conclusion farfelue de l'auteur, c'est qu'il y a un gain de 70% sur la résistance de roulement ("the nitrogen filled tires have at least 70% lesser rolling resistance compared to air filled tires") alors que c'est l'augmentation de la résistance de roulement qui est 70% plus faible. Page 69, ils en concluent que 70% de gain sur la résistance de roulement, cela fait une économie de 23% de carburant. Avec un exemple de "mileage" qui passerait de 7 miles per gallon (33,6 L/100km) à 8.6 miles per gallon (27,4 L/100 km).

C'est farfelu il me semble. Le gain que je calcule, lorsqu'on passe de 1.10 N à 0.33 N, c'est 0.77 N, soit une énergie de 0.077 MJ pour 100 km par roues. S'il y a 18 roues, cela fait 1.4 MJ pour 100 km, soit environ 0,1 L/100 km, et non pas 33,6-27,4 = 6,2 L/100 km comme affirmé. Évidemment, si la résistance au roulement diminuait de 70%, et diminuait vraiment de 70%, on aurait bien un gain de cet ordre de grandeur. Mais dans l'expérience, la résistance au roulement diminue de 0.77N pour 92N, soit moins de 1%.

De toutes manières, il me semble plus facile et moins onéreux de vérifier chaque mois la pression avec une installation simple que d'attendre de trouver une station azote.
 
Sans vouloir vous provoquer,
Vous dites 3 fois la mème chose en considérant que l'une d'entre elles est à l'inverse.

- avec l'azote, l'augmentation de la résistance de roulement a été de 0,36 %
- avec l'air, elle a été de 1,21%

0,36 c'est bien 70% mieux que 1,21 mais ces deux nombres c'est peanuts.

Or l'auteur (si je le comprends bien) transforme cette économie qui correspond à ne pas augmenter de 1,21 - 0,26 = 0,85 % la résistance de roulement en une économie de 70 % de la résistance de roulement.

Si un magasin augmente ses prix de 100 à 100,36 (l'azote) et l'autre de 100 à 101,21 (l'air) tu pourras bien dire que l'augmentation du premier est 70% moins élevée. Mais affirmer vendre 70% moins cher, c'est vendre à 30,36 et non pas à 100,36.
 
Dernière modification par un modérateur:
L'azote c'est le rêve du 'sans entretien' appliqué au pneus :

Mettre un petit coup de pompe tous les 2 mois permet de jeter un coup d' oeuil sur l'état des pneus ( faut pas oublier qu'un pneu fonctionne en milieu ouvert et peut toujours ramasser une déchirure, un choc, etc). Au final je consomme moins qu'un azoté qui attendra un an avant de s'en occuper.

Parce qu'on les regonfle comment les jolis pneus à l'Azote ?
- On retourne au gentil vendeur ?
- On les regonfle avec un peu d'air ? ( Z'ètes sûr qu'on peut mélanger l'air et le gaz magique sans que ça pète, chef ?)
- Ou on attend le plus longtemps possible avant de raquer ?

Un moteur, on n'est pas obligé de s'en occuper entre deux révisions (ex l'Audi A2 au capot boulonné), mais les pneus si ! Pour les pneus , le 'sans entretien' est un mythe dangereux .

Eh puis, est-ce bien raisonnable de faire circuler des camions pour trimbaler les bouteilles de N2 de l'usine au Norauto, alors qu'un pauvre compresseur fait l'affaire, voir une simple pompe à pied.

Ou est la qualité 'magique' qui confère tant d'avantages au N2 par rapport à l'air (composé d'environ 78 % de N2 ) nécessitant de délier la bourse ?
Je n'en vois qu'une : la moindre oxydation du caoutchouc et de la valve... à condition que l'azote employé ne soit pas trop humide. Et là, ça m'étonnerait qu'Euromaster et consorts prennent une qualité d'azote soigneusement déséchée.

Conclusion : azote = pipeau.

le SDF en bas de chez moi a bien plus besoin de 12 euros que Norauto ....
 
...C'est farfelu il me semble. Le gain que je calcule, lorsqu'on passe de 1.10 N à 0.33 N, c'est 0.77 N, soit une énergie de 0.077 MJ pour 100 km par roues. S'il y a 18 roues, cela fait 1.4 MJ pour 100 km, soit environ 0,1 L/100 km, et non pas 33,6-27,4 = 6,2 L/100 km comme affirmé. Évidemment, si la résistance au roulement diminuait de 70%, et diminuait vraiment de 70%, on aurait bien un gain de cet ordre de grandeur. Mais dans l'expérience, la résistance au roulement diminue de 0.77N pour 92N, soit moins de 1%.

De toutes manières, il me semble plus facile et moins onéreux de vérifier chaque mois la pression avec une installation simple que d'attendre de trouver une station azote.

Merci d'avoir pris le temps de vérifier les données.
Tu peux même réduire la réduction de consommation en te disant que les pneus vont se dégonfler progressivement. Le 0,1 L/100km ce ne sera qu'en fin de dégonflage. Ce qui, au pif, donnera une réduction moyenne de la moitié.
Au pif car il faudrait connaitre la loi de dégonflage (qui peut être linéaire en fonction du temps, ce qui joue est la différence de pression avec l'atmosphère) et la résistance au roulement en fonction de la pression interne du pneu. De plus qu'est ce qui fait que le pneu se dégonfle: le temps ou le temps plus le roulement.
Bref en utilisant la technique éprouvée du doigts mouillé, on est dans de petites variations et la linéarité a du bon. Soit 0,05 L/100km.

Pour être plus sérieuse cette étude aurait dû tester plusieurs pneus de même marque et de marques différentes. N'avez-vous pas déjà constaté que vos pneus ne se dégonflent pas tous aussi rapidement, selon la marque etc..

A+ ;-)
 
Merci d'avoir pris le temps de vérifier les données.
Tu peux même réduire la réduction de consommation en te disant que les pneus vont se dégonfler progressivement. Le 0,1 L/100km ce ne sera qu'en fin de dégonflage. Ce qui, au pif, donnera une réduction moyenne de la moitié.
Au pif car il faudrait connaitre la loi de dégonflage (qui peut être linéaire en fonction du temps, ce qui joue est la différence de pression avec l'atmosphère) et la résistance au roulement en fonction de la pression interne du pneu. De plus qu'est ce qui fait que le pneu se dégonfle: le temps ou le temps plus le roulement.
Bref en utilisant la technique éprouvée du doigts mouillé, on est dans de petites variations et la linéarité a du bon. Soit 0,05 L/100km.

Pour être plus sérieuse cette étude aurait dû tester plusieurs pneus de même marque et de marques différentes. N'avez-vous pas déjà constaté que vos pneus ne se dégonflent pas tous aussi rapidement, selon la marque etc..

A+ ;-)

Pour l'intervalle de regonflage décrit, c'est en effet 0,05L/100 km d'économie. Très bonne remarque, planétaire ! Pour que nos lecteurs se rappellent du contexte, c'est pour des camions qui consomment 30L/100 km.
Pour une Prius, il faut tout diviser par presque dix.
 
Parce qu'on les regonfle comment les jolis pneus à l'Azote ?
- On retourne au gentil vendeur ?
- On les regonfle avec un peu d'air ? ( Z'ètes sûr qu'on peut mélanger l'air et le gaz magique sans que ça pète, chef ?)
- Ou on attend le plus longtemps possible avant de raquer ?

Conclusion : azote = pipeau.

On retourne tous les 3 mois chez le vendeur qui contrôle gratuitement la pression et regonfle si nécessaire avec de l'azote.
Son appareil est mieux étalonné que celui qu'on trouve dans la station de lavage au supermarché et qui lui est payant !!!

Tu peux garder tes conclusions péremptoires et tes leçons de morale à deux balles.
 
On retourne tous les 3 mois chez le vendeur qui contrôle gratuitement la pression et regonfle si nécessaire avec de l'azote.
Son appareil est mieux étalonné que celui qu'on trouve dans la station de lavage au supermarché et qui lui est payant !!!

Tu peux garder tes conclusions péremptoires et tes leçons de morale à deux balles.

A la station service Total ou Elf le gonflage est gratuit... Personnellement j'utilise une pompe à pied Michelin Homologué, je trouve plus simple de tranquillement le faire chez soi sans perdre du temps avec une enseigne... :cool:
 
ça sert à rien le gonflage à l azote.
on peut fermer ce topic.

:-D
 
Il s'en vend des pompes Michelin dans les hypermarchés (simple ou double piston). Pas fait gaffe s'il y avait une marque quelconque homologation.
Certains accessoires sont homologués en arborant un énorme 'GUT' allemand décerné par un obscur organisme ou journal.
 
Le mieux, lorsque l'on achète un gonfleur avec manomètre, est d'aller faire la pression des pneus dans une station service et de vérifier immédiatement quelle pression est indiquée par le matériel acheté.

Il suffit ensuite de tenir compte d'une éventuelle différence pour avoir la pression souhaitée.
 
Je suis tombé sur un travail en principe sérieux qui confirme que certains pneus gonflés se dégonflent quatre fois moins vite s'ils sont gonflés à l'azote.

Prenons le cas typique de pneus Bridgestone 295/75R22.5 de poids lourds, page 65. En un mois, leur pression est passée de 6.67 à 6.55 (10^5 Pa) pour les pneus gonflés à l'azote et de 6.88 à 6.48 pour les pneus gonflés à l'air.
Déjà pour commencer, est-il sur que les pneus ont subit les mêmes contraintes ?
ont-ils étés fabriqués en même temps, j'imagine que le process de fabrication d'un pneu ne donne pas de résultats constants, juste qu'ils sont dans une fourchette acceptable de leurs caractéristiques, un peu comme les puces informatiques…(pour ceux qui ne savent pas, les processeurs d'ordinateurs sortent tous de la même chaine, ils sont testés ensuite pour voir leur capacités, ceux qui fonctionnent pas sont jetés, ceux qui fonctionnent mal peuvent être recyclé et vendus comme des cpu de gamme plus basse (un dual core peut avoir un coeur désactivé et être vendu comme mono core par exemple), ceux qui fonctionnent bien sont testés en performance afin d'être certifiés pour une fréquence donnée).
ça fait déjà pas mal de variables qui peuvent justifier ces différences.
Sur des poids lourds les pneus sont soumis a rude épreuve (trottoirs, charges lourdes, virages en cas de plusieurs essieux).
sans parler des roues jumelées, ou la roue intérieure se voit affublée non pas d'une valve spéciale mais d'un tube rallonge pour pouvoir gonfler au travers de la roue extérieure. 50% des soucis qu'on a eu avec les pneus sur les roues jumelées des camions de la boite sont dus a ces tubes rallonges.
je n'ai pas vu le documents mais pour que ces conclusions soient valides il lui faut travailler sur un parc conséquent de camions…
 
Entre l'azote et l'air la différence tient à la taille des molécules plus grosses pour l'azote ce qui explique qu'il y a moins de pertes qu'avec l'air.

C'est un peu comme si on disait qu'un sac en plastique dans lequel il y aurait un petit trou perdrait davantage si on le remplissait de sable plutôt qu'avec des gravillons...
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 307,548,252
Retour
Haut Bas