consommation et régulateur ?

l'père Denis

Participant actif
Inscrit
10 Mai 2006
messages
181
Score de réaction
10
Bonjour,

en ce long et récent week end du 15 aout premier voyage en Prius. J’ai remarqué des fluctuations de conso sur un même parcours 300 kms en région peu vallonnée. Pas d’autoroute, max. de nationales, peu de voies rapides.
- Aller de jour, pas d’éclairage, temps sec, temp extérieure 15 / 16 °C, pas de clim ni ventilation, pas de régulateur, charge 3 adultes peu de bagages, conductrice Madame 4.9 litres/100.
- Retour de nuit, éclairage, pluie, temp extérieure 13 / 14 °C, clim auto à 19 °C, usage du régulateur privilégié, charge 2 adultes, peu de bagages, conducteur Monsieur 5.4 litres /100

Questions :
- L’usage de la clim/chauffage, de l’éclairage et des essuie-glace peuvent-ils expliquer à eux seuls cette différence d’un demi-litre ?
- Le régulateur optimise-t-il la conso ou bien y a-t-il finalement moyen de faire mieux « à la main » ? (j’étais systématiquement au dessus de 5 litres avec le régulateur même avant que la nuit ne tombe et qu’il faille allumer les phares, alors que ma chère et tendre flirtait entre 4.7 et 5 litres)

- Prius préfère-t-il/elle les femmes ?

L’père Denis
 
l'père Denis à dit:
- Prius préfère-t-il/elle les femmes ?

Je crois que oui.
Demande donc à Blackdress. Je crois que sa femme consomme beaucoup moins que lui, ce qui le rend (pont) vert de rage .
 
Conduite par Madame ou Monsieur

:coucou: Bonjour,

Interrogé par moi sur ce point précis à Lyon (moi aussi je voulais m'améliorer), l':avocat: B.D était beaucoup plus dubitatatif:hum:

Qu'en est-il aujourd'hui?

La parole (il connaît) lui revient:violon: :moqueur: :jap1: :bye:
 
l'père Denis à dit:
Bonjour,

....
Questions :
- Le régulateur optimise-t-il la conso ou bien y a-t-il finalement moyen de faire mieux « à la main » ? (j’étais systématiquement au dessus de 5 litres avec le régulateur même avant que la nuit ne tombe et qu’il faille allumer les phares, alors que ma chère et tendre flirtait entre 4.7 et 5 litres)

- Prius préfère-t-il/elle les femmes ?

L’père Denis

Avec le régulateur, la conso augmente surtout s'il y a des côtes

Et c'est bien connu, le poids des escarpins de Madame est inférieur au poids des patogas de Monsieur 8)

L'un + l'autre ...
 
En effet, l'utilisation du régulateur augmente la consommation. C'est indéniable sur ma Prius. Et sur plusieurs types de parcours. Ce sont les montées qui font le plus la différence. En général, sans régulateur, la vitesse diminue, alors qu'avec le régulateur elle reste par définition constante et engendre une surconsommation très importante.
Donc le passage des 4.7 l sans à plus de 5 l avec est tout à fait normal. :jap:
A quand le régulateur intelligent, qui anticiperait les montées ? :eek:
 
priusman à dit:
En effet, l'utilisation du régulateur augmente la consommation. C'est indéniable sur ma Prius. Et sur plusieurs types de parcours. Ce sont les montées qui font le plus la différence.
Je confirme : sur un long trajet fait au régulateur, commençant en région tourmentée pour se terminer en ma douce Touraine, j'ai vu la consommation baisser au fil des kms pour se stabiliser lorsque la route est devenu relativement plate.
 
D'autres facteurs influent de façon importante sur la consommation notamment la pluie et le vent. Sur route mouillée, l'adhérence est moins bonne et la consommation augmente.

Ma Prius a affronté vendredi soir un orage très violent sur route plate et la consommation a augmenté de façon significative ; 1l / 100 km estimé.
 
prius56 à dit:
:coucou: Bonjour,

Interrogé par moi sur ce point précis à Lyon (moi aussi je voulais m'améliorer), l':avocat: B.D était beaucoup plus dubitatatif:hum:

Qu'en est-il aujourd'hui?

La parole (il connaît) lui revient:violon: :moqueur: :jap1: :bye:

:lol:

C'est toujours le cas hélas, conduite par ma moité ma Prius consomme vraiment moins... je pensais que c'était dû au parcours type, mais je dois me ranger devant l'évidence, quelle que soit la voiture considérée je consomme plus :oops:

Conclusion, rouler en Prius permet d'accroitre automatiquement sa sobriété (automobile) mais cela ne fait pas tout !
 
Blackdress à dit:
:lol:

C'est toujours le cas hélas, conduite par ma moité ma Prius consomme vraiment moins... je pensais que c'était dû au parcours type, mais je dois me ranger devant l'évidence, quelle que soit la voiture considérée je consomme plus :oops:

Conclusion, rouler en Prius permet d'accroitre automatiquement sa sobriété (automobile) mais cela ne fait pas tout !
:papy: ....La Prius est tellement sensible, que cette différence provient peut être du poids....des chaussures ?.....emprunte à Madame ses talons hauts...
(cela ne jurera d'ailleurs pas dans le prétoire, tellement l'accord se fera avec la robe et la bavette)......et tiens nous au courant.......:coucou: :coucou:
 
Pont Vert à dit:
D'autres facteurs influent de façon importante sur la consommation notamment la pluie et le vent. Sur route mouillée, l'adhérence est moins bonne et la consommation augmente.

Ma Prius a affronté vendredi soir un orage très violent sur route plate et la consommation a augmenté de façon significative ; 1l / 100 km estimé.

Bonjour,

La pluie !!! Marrant, j’aurais plus pensé à une incidence indirecte :
- par le chauffage qu’il faut activer car elle s’accompagne d’une baisse des températures.
- par la conso de courant accrue (mise en route des phares, des essuie glace, on pousse aussi un peu la ventilation voir le désembuage à l’avant comme à l’arrière or le désembuage, c’est clim + chauffage + ventilation + éventuellement les résistances chauffantes sur la vitre arrière)
- peut être aussi par le vent qui se lève parfois qui n’est pas forcément bien orienté.

Mais une incidence directe liée à des phénomènes d’adhérence et au fait que le chaussée soit mouillée… je suis étonné. Sur le fait que la granulométrie de la chaussée ait une influence, oui (surtout en tant que cycliste, on ressent bien ça) mais la pluie, je n’avais jamais tilté là-dessus !
As tu plus de détails sur ce phénomène STP ?

L’père Denis
 
Je pense que le "travail" demandé au pneu (donc indirectement au moteur),de canalisation de l'eau dans les rainures doit y être pour quelque chose,du style frottement,donc freinage par exemple,demande plus d'énergie

Regarde sur une F1, pas de clim,pas d'essui glace,et un bien meilleur rendement en slick par temps sec,car meilleur exploitation de la puissance sur toute la surface de gomme (sans compter la pression atmo)
Sitôt qu'il pleut,chgt de pneu,et les temps dégringoles (bon d'accord,il y a aussi l'instabilité du véhicule,vu le nb de chevaux:cool: )

Au suivant:coucou:
 
Je n'ai pas d'explication précise.

Lors du challenge bibendum, dans le stand Michelin, il y avait des démonstrations de l'influence des pneumatiques sur la consommation. Le démonstrateur expliquait que la transformation de la puissance de déplacement entre le moteur et la chaussée par les pneus consommait au moins 20% de l'énergie. Le rendement pouvant varier fortement selon le matériau composant le pneu, le niveau de gonflage, les conditions climatiques, etc...

J'ai posé la question sur l'influence d'une forte pluie sur la consommation sur le site de Michelin. Je posterai leur réponse.
 
Pont Vert à dit:
Je n'ai pas d'explication précise.

...J'ai posé la question sur l'influence d'une forte pluie sur la consommation sur le site de Michelin. Je posterai leur réponse.

Yellow Pont vert,

merci d'avoir cherché, pit être que finalement ça fait ventouse sur route mouillée :?:

J'ai été demander à ton homologue pont en pierre (Bridge_stone), il ne sait pas donner de réponse lui non plus.

L'père denis
 
Dernière édition:
On réfléchit 30 secondes: sur route mouillée (y compris et surtout par temps de pluie), l'eau forme sur la route une pellicule, et derrière la roue, cette pellicule n'est plus: il faut bien trouver de l'énergie quelque part pour mettre cette eau en mouvement.
A l'arrivée du pneu, ça résiste plus que par temps sec, vu que le pneu repousse l'eau, en particulier vers l'avant, puis dans les rainures du pneu.
Ensuite, à l'évacuation du pneu, la raynure est chargé en eau qu'il faut bien faire montée un peu avant que la vitesse ne l'ejecte.
Enfin, le caoutchouc du pneu restitue normalement une partie de l'énergie de compression mise en place à l'avancé du pneu (sur le front avant) lors du décollage du pneu de la route (sur le front arrière). Or, par temps de pluie, le caoutchouc est plus froid et surtout une partie de la compression est faite contre de l'eau qui n'est déjà plus là, donc on n'a pas le même effet ressort qu'à sec.
Donc, oui, sur route mouillée, ça consomme logiquement plus, rien déjà qu'au niveau des pneus.
 
Il suffit de rouler dans une flaque d'eau à vitesse soutenue pour s'apercevoir que l'eau a tendance à freiner l'avancement d'une voiture.

Lorsqu'un pneu avance sur une route humide, il se forme en amont une lame d'eau qui constitue une sorte de cale qui s'oppose à l'avance du pneu. :papy:

Lorsque le pneu arrive à franchir cette lame d'eau, c'est l'aquaplaning et le dérapage. Pour éviter d'en arriver là, le pneu est muni de sculptures qui agissent comme des pompes pour évacuer l'eau.

Et la masse d'eau à évacuer peut être énorme, et elle est déplacée à très grande vitesse ce qui fait également beaucoup d'énergie dissipée.
 
Okay,

merci pour ces renseignements.

A vous lire, rien à voir avec des trucs d'escarpins légers et de lourdes patogasses comme pourraient le laisser entendre certaines féminines mal intentionnées possiblement partisanes ou des hommes de robe au jugement approximatif qui laisse augurer de l’état de la justice dans notre beau pays.
Afin de le prouver que le beau sexe n’a rien à voir à l’affaire, que le peton evanescent peut être masculin tout comme le lourd arpion féminin, et bien que ça frise le HS, je les invite à consulter le lien suivant traitant de l’admirable chanson de Conrad Gauthier, « les pieds de ma sœur »

http://pegasus.ouvaton.org/article.php3?id_article=374

Donc au prochain concours de conso, L'père Denis vs l'Amère Denise je regarde bien la météo, je la fais rouler au régulateur sous la pluie et à moi les lauriers de la victoire.
Ce forum est indispensable :grin:

L’père Denis
 
Pont Vert à dit:
...

J'ai posé la question sur l'influence d'une forte pluie sur la consommation sur le site de Michelin. Je posterai leur réponse.

Un technicien très aimable de Michelin m'a appelé au téléphone pour discuter de ma question. Je salue la réactivité et le souci du client de Michelin. :jap:

Il a confirmé les explications données par Croco78. Il insistait tellement sur le fait que le pneu est particulièrement étudié pour éjecter l'eau et maintenir l'adhérence qu'il était un peu brouillon sur les aspects énergétiques. Mais en fin de compte, le comportement du pneu est effectivement celui d'une pompe et quand cette pompe doit éjecter pas mal d'eau, elle consomme.

Bien entendu, plus l'eau sur la chaussée est abondante, plus on consomme ; une chaussée humide n'entraîne pas vraiment de surconsommation.

:jap:
 
bonjour

En fait quand il pleut les vitesses maximales autorisées sont plus faibles donc à mon avis on consomme moins, si bien sur comme tout le monde ici on respecte le code de la route
 
bouzou à dit:
bonjour

En fait quand il pleut les vitesses maximales autorisées sont plus faibles donc à mon avis on consomme moins, si bien sur comme tout le monde ici on respecte le code de la route

Oh que nenni,j'ai déja fait le trajet Savoie/région parisienne,par la A6, à 130 réel,consommation: 5.6l
Le même sous pluies d'orage durant 400km, 110 réel,et consommation 6.1l
Comme quoi,cela a bien une "certaine" influence sur la conso :cry:
 
Pont Vert à dit:
Un technicien très aimable de Michelin m'a appelé au téléphone pour discuter de ma question. Je salue la réactivité et le souci du client de Michelin. :jap:

Il a confirmé les explications données par Croco78. Il insistait tellement sur le fait que le pneu est particulièrement étudié pour éjecter l'eau et maintenir l'adhérence qu'il était un peu brouillon sur les aspects énergétiques. Mais en fin de compte, le comportement du pneu est effectivement celui d'une pompe et quand cette pompe doit éjecter pas mal d'eau, elle consomme.

Bien entendu, plus l'eau sur la chaussée est abondante, plus on consomme ; une chaussée humide n'entraîne pas vraiment de surconsommation.

:jap:

En tout cas merci d'avoir cherché pour nous, la réponse se comprend finalement.

Et un paramètre supplémentaire pour comprendre les variations de conso.
A ton avis, c'est du proportionel à la vitesse, ou au carré de la vitesse (un peu comme l'aérodynamisme)

L'père Denis
 
Puis il y a un autre critère qu'il faudrait prendre en compte, le retour n'aura pas forcément la même consomation qu'à l'allé !! C'est pour ainsi dire presque 2 circuits différent. Enfin tout ça pour dire qu'il y a énormément de paramettre à prendre en compte.
 
l'père Denis à dit:
En tout cas merci d'avoir cherché pour nous, la réponse se comprend finalement.

Et un paramètre supplémentaire pour comprendre les variations de conso.
A ton avis, c'est du proportionel à la vitesse, ou au carré de la vitesse (un peu comme l'aérodynamisme)

L'père Denis
Tout d'abord je confirme la culpabilité de la couche d'eau sur la chaussée ; comme l'a fait remarquer justement croco78, il suffit d'arriver dans une flaque d'eau un peu vite pour se rendre compte du frein que ça représente. Le pneu en fonctionnement est une pompe très efficace : d'après Michelin une largeur de pneu comme celle utilisée sur la Prius évacue jusqu'à 15 litres par seconde ! Or il faut bien alimenter la pompe en énergie...

Et pour la dépendance à la vitesse de l'énergie consommée (pour une distance donnée), sur route humide je l'ignore, mais sur le sec c'est indépendant de la vitesse.
 
Qui dit chaussée mouillée implique souvent Prius mouillée...
Prius mouillée implique augmentation de la trainée de frottement donc augmentation du Cx donc Augmentation de la conso.

C'est vrai en aviation, dans le cas d'une voiture aussi mais l'importance est moindre du fait que le Cx de la Prius est, au moins, 5 fois supérieur à celui d'un planeur.
 
A propos du régulateur, un éminent (ou moins éminent, comme moi)

priussien pourrait-il me dire s'il y a un inconvénient quelconque à

se servir du régulateur comme je le fais (et certainement comme

beaucoup d'autres), de manière intensive.

Cette utilisation induit de fréquentes mises en fonction et désactivations.

Merci pour vos réponses,

Lazare
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 312,900,688
Retour
Haut Bas