E85 - une sélection de messages

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
9/9/2018 - Note admin :
Les positions officielles de Toyota France et du Prius Touring Club se trouvent là :
IMPORTANT : E85, position de Toyota / Lexus FRANCE
IMPORTANT : E85, position du Prius Touring Club
Les retours d'expérience et les remarques du style "Le E85, y a rien à craindre" seront supprimés.

L'objet de ce sujet est de partager nos expérimentations et interrogations sur l'utilisation du E85 dans nos hybrides.

1. Qu'est ce que le E85 ?

C'est un carburant composé de SP95 (Sans Plomb 95) et XX% d'éthanol. La proportion d'éthanol dans le carburant dépend de la saison :
- Hiver : 65%
- Eté : 85%
- Mi-saison : 75%

Le E85 contient en moyenne 25 à 33% d'énergie / litre en moins par rapport au SP95. 1.25L E85 = 1.00L SP95 en terme d'énergie. Il faut donc brûler 1.25L de E85 pour obtenir la même énergie que 1L de SP95. Ces chiffres sont approximatifs.

Pour plus d'informations: l'éthanol sur Wikipedia.

2. Quels Toyota Hybride peut rouler au E85 ?

D'après les tests de certains membres du club, les véhicules suivants semblent compatibles :
- Prius II et III
- Toyota Auris HSD Hybride

Un véhicule est dit "compatible" lorsqu'il est capable de rouler au E85 sans modification physique ou logicielle du véhicule. (pas de boitier E85, ni de reprogrammation du calculateur nécessaires)

Sur certains véhicules, le voyant moteur orange s'allume lorsqu'il roule au E85. Ceci est NORMAL. Le code d'erreur relevé est le P0171, indiquant qu'il est obligé de compenser de manière élevée l'injection de carburant.

3. Faut-il un boitier additionnel pour rouler au E85 ?

Aucun boitier n'est nécessaire. Ils sont même déconseillés. Leur électronique est souvent bas de gamme (10€ tout au plus), fabriqués en Chine et leur prix prohibitif.

Les boitiers FlexFuel ne sont pas nécessaires aux véhicules dont le calculateur est naturellement capable d'accepter le E85. Les Toyota hybrides citées ci-dessus en font parties.

Seul avantage possible, mais pas certain : le boitier permet de rouler au E85 sans avoir le voyant moteur allumé. Mais à moins de maitriser pleinement les effets électroniques et physiques d'un tel boitier sur votre moteur, ce type de boitier est déconseillé.

4. Quels sont les effets du E85 sur la mécanique ?

Voici une liste des effets observés de manière empirique en utilisant du E85 par plusieurs membres :
- surconsommation de l'ordre de 20% à 25%,
- moteur plus silencieux, moins râleur dans les tours,
- un ralentie moteur froid et par temps froid (< 10°C) plus chaotique,
- une impression de monté en température du thermique sur autoroute plus élevé,
- ralenti moteur chaotique au premier démarrage par temps froid après remplissage au E85, mais phénomène ayant disparu par la suite,
- moteur plus coupleux, se rapprochant de la puissance d'une Prius III,
- température du thermique moins élevée, moins d'accoups moteur,
- le thermique tourne davantage au ralenti, se coupe moins souvent.

Certaines remarques se contredisent, mais elles proviennent de membres différents. Ces observations n'ayant pas été appuyées par des mesures précises sur un parcours type avec le SP95 et le E85, elles sont soumises à critique.

5. L'ODB tient-il compte de la surconsommation au E85 ? La consommation affichée est-elle la bonne ?

La réponse est : ça dépend. Sans kit E85, l'ODB tient compte du E85 et affiche une consommation en rapport. Parfois elle est légèrement plus pessimiste. Sur l'ODB de ma Prius II, la consommation moyenne affichée est supérieur de 0.3 à 0.4L/100kms à la consommation réelle. Exemple: 5.6L/100kms affichés pour 5.3L/100kms réels.

En revanche, l'utilisation d'un kit E85 fausse les consommations affichées. Il modifie la quantité de carburant injectée au niveau de l'injecteur même, l'ODB étant en amont, il n'a pas "conscience" de ce bidouillage.

6. Le E85 est dit plus corrosif que le SP95, y-a-t'il un danger pour ma voiture ?

Il n'est pas démontré que le E85 est plus corrosif que l'essence sans plomb. Le SP95 l'est déjà fortement. Les Toyota depuis la Prius II acceptent officiellement le E10. Quelque soit la proportion d'éthanol dans le carburant, si l'éthanol était dangereux pour la mécanique, la voiture n'aurait pas officiellement supporté le E10. De même, dans le SP95, il y a déjà 5% d'éthanol.

Une durite d'alimentation en carburant plonge depuis plus d'un an déjà dans un bidon de E85 chez un membre de ce forum. Elle n'a pas été attaquée, elle est intacte à l'heure qu'il est.

La réponse à cette question se base sur l'expérimentation et non sur des faits prouvés. Chacun peut en faire sa propre interprétation. Ma Prius II roule au E85 depuis 1an et demi sans problème.

7. Puis-je rouler au E85 et continuer mon entretien chez Toyota ? Vont-ils remarquer qu'elle roule au E85 ?

Plusieurs membres du forum, dont moi, avons déjà fait une révision chez Toyota avec du E85 dans le réservoir. Ils n'ont rien signalé en rapport avec l'utilisation de ce carburant. Les révisions se sont passées comme n'importe quelle révision.

8. Mon véhicule est sous garantie. Est-ce que je perd la garantie en roulant au E85 ?

Théoriquement, oui. L'usage de ce carburant n'est pas autorisé par le constructeur. Néanmoins, en cas de panne (vous avez déjà vu une Prius en panne au bord d'une route pour une raison autre que la batterie 12V ?), il faudrait aussi qu'il puisse prouver que rouler au E85 a eu pour conséquence la panne observée.

Sachez simplement que vous roulez au E85 à vos risques et périls. Mais aussi que l'expérience de membres ici présents tend à démontrer que rouler au E85 en Toyota hybride n'endommage aucunement le véhicule.

9. Est-ce écologique de rouler au E85 ?

Ce point n'est pas démontré. La filière éthanol est mystérieuse, on trouve de tout sur internet. Cet aspect reste sujet à interprétation, mais n'est pas l'objet de ce sujet.

10. Est-ce économique de rouler au E85 ?

Oui. Prenons un exemple concret : Prius II, 5.2L/100kms en moyenne au SP95. Analysons le coût à l'usage du carburant. Soit 1.5€/litre pour le SP95, et 0.85€/litre le E85. Soit 25% la surconsommation au E85 par rapport au SP95. Prix du carburant au 01.08.2011.

Au SP95, elle coûte : 5.2L/100kms * 1.5€/litre = 7.8€ / 100kms
Au E85, 25% de surconsommation, elle coûte : 5.2L/100kms * 125/100 (surconsommation) * 0.85€/litre = 5.52€ / 100kms

L'économie est d'environ 2.275€ / 100kms.

Une révision Toyota pour Prius coûte en moyenne 350€ / 15.000kms. L'économie en roulant au E85 s'élève à 341€ / 15.000kms.

Rouler au E85 au lieu du SP95 est équivalent à entretenir gratuitement sa Prius tous les 15.000kms chez un concessionnaire Toyota.

11. Combien de CO2 est dégagé lors de la combustion d'un litre d'essence / de bioéthanol ?

Pour faire ce calcul, on peut prendre les informations d'une voiture flex-fuel et d'une classique. Exemple: la C4.
C4 1.6i 16v essence: 7.1L/100kms, 169g/100kms.
C4 1.6i 16v bioéthanol: 9.8L/100kms, 160g/100kms.

Donc, on dégage avec:
1L essence = 169/7.1 = 23.8g de CO2 par litre
1L bioéthanol = 160/9.8 = 16.32g de CO2 par litre

12. La Prius semble rouler convenablement au E85, malgré le voyant moteur allumé. Pourquoi Toyota ne favorise-t-il pas le E85 en indiquant ses modèles compatibles ?

Il y a plusieurs raisons:
- Au E85, le véhicule consomme davantage de carburant. C'est nettement moins vendeur une voiture qui consomme 6L/100kms plutôt qu'une voiture qui consomme 4L/100kms.
- Utiliser du E85 dans un véhicule non flex-fuel est illégal. Le constructeur ne va pas vous pousser à enfreindre la loi.
- Rouler avec un carburant en ayant le voyant moteur allumé n'est pas recommandé sans instrumentation adéquat. Il faudrait une mise à jour de la cartographie du calculateur pour rouler au E85 sans être "faussement" alerté d'un problème. Trop couteux de rappeler les véhicules et de les mettre à jour.

13. Je consomme beaucoup plus que les autres au E85 (7 voire 8L/100kms). A quoi est-ce du ?

Cette différence est également observé entre deux Prius au SP95. Chaque voiture est différente. La consommation varie également suivant de nombreux paramètres par ordre décroissant d'importance :
- style de conduite, (volant d'or, adepte des runs...)
- type de trajet, (autoroute, nationale...)
- météo, (Pluie, neige, vent...)
- charge utile transportée,
- pression des pneus,
- usage des accessoires, (climatisation, et même chauffage...)
- et bien d'autres encore.

Sachez que le style de conduite est le facteur qui influe le plus sur votre consommation.

Consommations des membres au E85

Voici des liens vers des suivis de consommations de certains membres qui roulent au E85 :

- Fabien:
- Vanadium:

Liens Utiles
Tout sur le E85 : http://www.super-ethanol.fr/forumE85/viewtopic.php?t=335
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
La Prius utilise des pistons et bielles forgées (pour le gain de poids sur les pièces mobiles) qui supportent largement l'augmentation de puissance. Et sur mes précédentes voitures, j'ai également constaté un gain en puissance (perceptible à l'utilisation). De nombreux forums auto de différentes marquent montrent avec des tests de puissance à l'appui que le moteur est plus puissant en E85 qu'en essence classique.

De toute façon, je ne cherche à convertir personne, je fais simplement part de mes tests. Ma consommation moyenne sur mon trajet est passée de 3.6L/100kms au SP95 à 4.3L/100kms au mélange 33% SP95/ 66% E85. Ca équivaut à une augmentation de la consommation de 19%.

En extrapolant pour une augmentation de consommation de 33% au E85:
3.6L/100kms à 1.4€/litre = 5.04€ pour 100kms
4.8L/100kms à 0.8€/litre = 3.84€ pour 100kms

Soit sur 15.000kms, une économie de 150*5.04 - 150*3.84 = 756 - 576 = 180€ d'économies, soit le prix d'une révision intermédiaire chez Toyota.

En général, la surconsommation due à l'utilisation de E85 au lieu du SP95 varie entre 20 et 25%. (parce que en réalité, le E85 est souvent du E65 l'hiver et du E75 en été)

Je ne parle pas de l'impact écologique de ce carburant parce qu'il est contestable.
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Le démarrage à froid difficile en dessous de 5°C, c'est normal. C'est du aux propriétés de l'éthanol qui fait qu'il s'enflamme difficilement à froid. Tu auras le même problème, même avec une voiture Flex-Fuel. D'ailleurs, ces voitures utilisent souvent un réservoir secondaire avec uniquement du SP95 dedans, pour faire démarrer la voiture.

Le voyant moteur s'allume parce que le "Long Term Fuel Trim" est en butée d'ajustement, à 32.81%. L'ECU compense donc bien la richesse du mélange lorsque l'on utilise du E85, mais croit que c'est une erreur de compenser autant en permanence puisqu'il ne sait pas que c'est du E85 qu'il y a dans le réservoir.

De toute façon, le but du topic n'est pas de débattre ou non de la dangerosité à rouler au E85, mais de faire part de vos essais.

D'ici quelques temps, je passerai à 75% de E85 et 25% de SP95 pour voir. Pour le moment, je n'ais aucun voyant qui s'allume, aucun problème de démarrage. (5°C ce matin dans le sud de la France!)
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
L'ECU de la Prius ( et de nombreuses autres voitures ODB-II) sait déjà faire l'adaptation:
- en mode Open Loop, grâce au LTFT (Long term fuel trim). Cela correspond au fonctionnement à froid et en pleine charge (accélérateur à fond)
- en mode Closed Loop, grâce au MAF (Mass Air Flow Sensor, débimètre) et à la sonde Lambda (qui mesure le ratio Air/Carburant en mesurant la quantité d'oxygène dans l'échappement).

Le LTFT est ajusté petit à petit à partir du STFT (Short term fuel trim), le Long est l'ajustement long durée et le Short l'ajustement courte durée de la quantité de carburant à injecter.

Je pense que si on veut passer du SP95 au E85, il faut faire ça par étape en mélangeant petit à petit (25, 50, 75 puis 100% de E85) pour que le LTFT puisse s'ajuster par palier à chaque fois.

L'avantage avec le E85 c'est son taux d'octane élevé qui permet plus d'avance à l'allumage et ainsi d'avoir plus de puissance et de couple qu'à l'essence. C'est reconnu que le E85 est particulièrement bon sur les moteurs turbo-compressés.
 

JPEcolo

Participant
Inscrit
30 Août 2009
messages
98
Score de réaction
6
Localisation
Toulouse
Véhicule
Prius 2 ''lounge'' :)
Allez, je me colle au récap technique (C'est un copier-coller d'un ancien travail de recherche, avant qu'on parle de l'e85sur les forums):

Différences SP95/E85:

- Le rapport stœchiométrique :

C'est la proportion d'air dans le mélange air-carburant. Elle est calculée par la formulation de la réaction chimique de combustion, et s'applique à des masses de matière en réaction.

Essence SP95 : Rapport sto = 14.7
Super-Ethanol E85 : Rapport sto = 9.765 mini pour 15% seulement d'essence dans le mélange. Cette proportion variant de 15% l'été à 30% l'hiver.

Calcul du ratio conso en volume E85/SP95 :

Le calculateur gère des temps d'injection, ce qui se traduit par des volumes de matière injectée, et non des masse. Il faut donc tenir compte de la densité.

R = (Sto SP95 / Sto E85) x (Densité SP95 / Densité E85)

R = (14.7 / 9.765 ) x (737 g/l / 780 g/l) = 1.5 x 0,94 = 1.42. Ce qui est souvent la valeur retenue dans les médias.

Il faut donc enrichir théoriquement de 42% pour avoir une carburation à l'E85 comparable à celle à l'essence pour un même moteur.

Mais, la carburation au sto pour le SP95 provoque une surchauffe dans la chambre de combustion, contrairement à l'E85. Le SP absorbe seulement 420 KJ/kg de "chaleur" quand il se vaporise, contre 845 KJ/kg pour l'E85. Il n'est donc pas nécessaire de rouler aussi riche à l'E85 qu'au SP. Une injection conçue pour enrichir de env° 5% d'essence au dessus du rapport sto, et corrigeant la carburation dans une plage max de +/- 35% fournira une carburation à l'E85 très proche du rapport sto.

Lorsque le rapport sto ne peut pas être suffisant, la carburation devient trop pauvre. Les démarrages à froid sont difficiles, le ralenti trop bas, il y a un manque de puissance, et la conduite s'en ressent. Il faut alors modifier l'injection (modif calculateur, augmentation pression d'injection...).


- La "densité énergétique" (pouvoir calorifique) :

C'est la quantité d'énergie en Joules (= 1 Watt/seconde) par unité de masse de matière.

Essence :

- "Densité énergétique" : 32.3 MJ/kg
- Densité 755g/litre


E85 (a 15% d'essence):

- "Densité énergétique" : 22.9 MJ/kg
- Densité 788g/litre

Pour avoir la même puissance que dans 1l d'essence, il faut consommer (32.3*0.755)/(22.9*0.788)= 1.35 litres d'E85

Si le calculateur parvient à enrichir de 42%, le gain de puissance théorique sera de 5%. Si l'enrichissement plafonne à 35%, la carburation peut être proche du rapport sto (en cas de provision prévue de sur-enrichissement à l'essence de 5%), et il ne devrait y avoir de perte sensible de puissance.


- L'indice d'octane :

C'est la résistance d'un carburant à l'"auto-allumage". Plus il est élevé, mieux il se comporte sous l'effet de la pression et de la chaleur. Lors de fortes charges, et en température, avec un indice faible, il peut se produire lors de l'étincelle une succession de petites explosions très audibles (phénomène de cliquetis).
Le rendement du moteur chute. Il faut donc retarder l'allumage pour limiter le phénomène, ce qui diminue le rendement du moteur.

Sur un véhicule doté d'une détection de cliquetis (sorte de "micros"), le calculateur recherche l'angle d'avance limite, et retranche une marge de sécurité.

Indice d'octane SP95 : Bah c'est 95...
Indice d'octane E85 :
- Valeur estimée d'après les caractéristiques de l'éthanol pur à indice de 120 (!) : 116
- Valeur couramment annoncée : 105

Avec une injection qui gère l'avance à l'allumage en fonction de la détection du "cliquetis" : Chaque point d'indice d'octane peut faire gagner 1% de surconsommation. La surconsommation théorique passe de 40% à 26%.

Sur les véhicules dépourvus de détection de cliquetis, le fait d'utiliser un carburant à indice d'octane élevé favorise le comportement en charge du moteur, et améliore les conditions de reprise et de maintien en vitesse à faible régime. Ce qui permet d'adopter une conduite souple et de réduire la consommation plus facilement qu'à l'essence.

Sur les véhicules non modifiés dont le calculateur ne peut enrichir de plus de 35% par exemple, mais dont la richesse obtenue et suffisante pour fonctionner à l'E85, avoir une conduite souple, permettant d'économiser 5% de carburant, peut limiter la surconsommation à 28%. Avec une boucle de détection de cliquetis, elle peut se limiter à 15%.

Ce qui explique que beaucoup d'utilisateurs obtiennent des surconsommations proche de 20%, au lieu des 40% théoriques.


- Le point d'éclair :

Seules les vapeurs d'un carburant s'enflamment, et en accélérant l'évaporation du reste de carburant liquide, permettent d'avoir une combustion de tout le liquide. Mais en dessous de la température de point d'éclair d'un carburant, celui-ci ne produit pas assez de vapeur pour s'enflammer.

Et c'est le point faible de l'E85, puisque l'éthanol qu'il contient a une température de point d'éclair à 12.9°C. On doit donc compter sur les 15% (l'été), à 30% (l'hiver) d'essence - au point d'éclair à -40°C, pour enflammer le mélange. En admettant que le mélange "décale" le point d'éclair vers le bas suivant un règle de trois, le point d'éclair de l'E85 serait de 5°C l'été, et de -3°C l'hiver. Dans la pratique, lors des départs à froid, le moteur est long à démarrer, mais démarre quand même...

Les véhicules roulant à l'E100 doivent avoir soit un petit réservoir auxiliaire d'essence avec un dispositif d'injection pour les départs à froid, soit un dispositif de réchauffage du carburant avant injection.


- La compatibilité chimique :

L'E85 est plus corrosif que le pétrole pour certains alliages métalliques, ou matières organiques (certains plastiques pétroliers, caoutchouc naturel...).

Matériaux ne devant pas être en contact avec l'E85 :

- Alliages de magnésium.
- Alliages d’aluminium non traité (Par oxydation anodique ou peinture)
- Liège et caoutchouc naturel (Circuit carburant des véhicules anciens).

Contraintes de conception du circuit carburant :

- Pompe à essence adaptée immergée anti-déflagrante (Adaptée à un carburant conducteur d’électricité).
- Canalisations en inox ou en plastique adapté.
- Réservoir, tuyauterie, et raccords en acier inox ou plastique adapté.
- Conduit de remplissage du réservoir équipé d’un anti-retour de flamme (Le clapet que l'on pousse avec le pistolet quand on fait le plein).

Ces préconisations s'appliquent déjà aux véhicules roulant au SP95 et SP98. Ces deux carburants contiennent déjà des composés oxygénés, dont 5% max d'éthanol, et 15% max d'ETBE et MTBE. Il est donc recommandé de contrôler le vieillissement des pièces plastiques, et en particulier de tuyaux souples. Mais cette recommandation est déjà mentionnée dans les notices d'utilisations des véhicules roulant à l'essence.

Au Brésil, Les conducteurs utilisent de l'E100. Comme la qualité du carburant n'est pas toujours excellente, il risque de contenir de l'eau. Ce qui provoque la formation d'acide lors de la combustion. Les constructeurs préconisent des traitements de surface des pistons et pièces de distribution (dépôt graphite par ex.), ainsi que des lubrifiants au Ph adapté (huile végétale, additifs...).


L'E85 est détergent et décolle les dépôts d'essence sur les véhicules ayant déjà un important kilométrage, en particulier dans le réservoir. Ce qui peut provoquer le colmatage du filtre de carburant. Il faut remplacer le filtre après quelques milliers de km après passage à l'E85 pour éviter à La pompe de fonctionner à pression maximum - ce qui accélère son usure - au lieu de la pression régulée par le limiteur de pression.

Voilà quelques infos de base, dont le contenu pourra être précisé ou complété par les savants du forum PTC.


Liens :

Site officiel sur les bio-carburants : http://www.industrie.gouv.fr/energie/renou/biomasse/enjeuxbiocarburants.htm
Wikipédia - Indice d'octane : http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_d'octane
Wikipédia - l'éthanol : http://fr.wikipedia.org/wiki/Éthanol
Wikipédia - l'essence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Essence_(hydrocarbure)
Fiche sécurité et composition des super-carburants : http://www.total.mu/os/content/NT000357FE.pdf


La Prius supporte 100% d'E85.. Il y a sur ce site plein d'infos sur ce sujet.

Je roule avec une ancienne Golf de 93, donc Euro1, à 100% depuis plus de deux ans et environ 20000 Km. Aucun souci, à par quelques démarrages laborieux cet hiver. La Prius devrait facilement contourner la difficulté avec avec son démarreur de 68 chevaux vapeur !

Boire ou conduire, eh oui, il faudra choisir :)
 

genfutures

Participant hyperactif
Inscrit
1 Juil. 2009
messages
4,625
Score de réaction
2,365
Localisation
Toulouse
Véhicule
autre
2- l'efficacité dans les moteurs

Merci JPEcolo, très bien documenté et clair . Super! (si je puis dire...)

Pour les voitures essence en général, et pas la Prius en particulier, j'ajouterais que la combustion stoechiométrique est obtenue en ajustant finement l'injection : le calculateur envoie initialement une quantité programmée de carburant, puis analyse la quantité d'oxygène dans les gaz d'échappements par le capteur appelé sonde lambda. Fort de cette info, il corrige la quantité de carburant pour l'injection suivante.

Une voiture cartographiée pour l'essence commence par injecter le volume prévu pour l'essence. Si c'est du E85 dans le réservoir, la quantité injectée induira une combustion très pauvre. Cette situation sera corrigée, à deux conditions :

1/ que la sonde lambda soit capable de donner une mesure correcte de cette grande pauvreté, qu'elle n'est à priori pas sensée rencontrer quand le moteur fonctionne à l'essence. A ce niveau, soit le constructeur a équipé sa voiture d'une sonde lambda à large spectre de détection et la gestion électronique adaptera l'injection, soit, par économie, il a pris une sonde à spectre plus réduit : la sonde informe alors le calculateur qu'elle ne mesure rien, la gestion électronique place le moteur en mode dégradé, et affiche une alerte au tableau de bord, comme si la sonde lambda était morte.
J'ai ouï dire que de nombreux modèles français souffraient de cette limite, mais je ne l'ai pas vérifié. Parcontre, d'après les essais de quelques copains et les miens, les Honda Jazz, Honda Civic 1.8 ont une sonde à large bande. Pour la Toyota Yaris Verso (même bloc moteur que les Prius I et II) mon essai n'est pas significatif car je n'ai pas augmenté la proportion d'éthanol au delà de 20 %.

2/ que l'injecteur soit capable de débiter suffisamment de carburant : s'il est dimensionné à minima pour l'essence, la puissance maximum du moteur risque d'être plafonnée.
Je n'ai pas entendu parler de véhicules dans ce cas.

En résumé, il se peut qu'une voiture essence ne soit pas capable d'exploiter correctement le E85. (Je n'aborde pas la question de la longévité / fiabilité)

Pour les Prius et les moteurs à cycle Atkinson, je me demande si la prolongation de l'injection ne risque pas de provoquer le retour d'un peu de carburant vers le collecteur d'admission lors de la phase de refoulement, avec un gaspillage et un risque d'inflammation.
 

ian51

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
21 Avr. 2007
messages
7,486
Score de réaction
2,130
Localisation
Saint Gibrien (a coté de Chalons en champagne)
Véhicule
Prius 4 rouge pack premium Yaris HSD
:rigolade:

Allez j'ai trouver quelques informations:

(source : France Dragster

UTILISATION DE L’E85 DANS UN MOTEUR STANDARD

Le principal avantage de rouler à l’E85 est que c’est une énergie renouvelable qui, de surcroît réduit notre dépendance énergétique envers les pays étrangers.

L’E85 a un indice d’octane de 105, ce qui est plus haut que celui de 85 à 98 que l’on trouve couramment. Par contre, sa combustion est moins efficace et il y a 28% de moins d’énergie dans un litre d’E85 que dans un litre d’essence. Malgré tout, il a été constaté que la consommation n’augmente que de 25% en roulant à l’E85.

Les voitures modernes à injection électronique et sonde lambda peuvent ajuster sans problème le mélange air/carburant en cas d’utilisation modérée d’E85 dans le réservoir, avec cependant quelques effets sur les performances mais sans provoquer de panne ou de dégradation.
Pour un mélange de plus de 50% d’éthanol, le voyant « check engine » (check engine light = CEL) va probablement s’allumer ce qui signifie que le calculateur (electronic control unit = ECU) n’a plus les moyens enrichir suffisamment le mélange. Ajouter encore de l’éthanol dans le réservoir n’apporterait rien sinon une surconsommation constante et une détérioration rapide du catalyseur. Il est donc possible de rouler à l’E85 dans ces véhicules mais il ne faut pas dépasser la limite à laquelle le CEL s’allume, c'est-à-dire tant que l’ECU est en mesure de garantir le mélange stoechiométrique.
Cela-dit, même quand le CEL ne s’allume pas, la combustion de l’éthanol dégage moins de chaleur et le catalyseur mettra plus de temps pour arriver aux 300°C qui lui sont nécessaires pour fonctionner normalement. Les véhicules essence qui roulent avec de l’E85 restent en dehors des normes de pollution dans la phase de chauffe. Une fois le catalyseur chaud et tant que l’éthanol n’est pas en trop grande proportion dans le carburant (c-à-d tant que le voyant CEL reste éteint) le véhicule est conforme aux normes.
L’E85 donne de bons résultats dans les moteurs turbo grâce à leur haut indice d’octane : le rendement devient meilleur car l’ECU peut calculer une meilleure courbe d’avance et surtout, il n’est pas nécessaire d’enrichir autant le mélange air/carburant qu’avec de l’essence. Il en résulte une surconsommation moindre qu’avec un moteur atmosphérique.


LES RISQUES

L’E85 peut provoquer une corrosion des pièces métal et endommager les joints dans des vieux moteurs (notamment avant 1988 ). Le groupe hydroxyle de la molécule d’éthanol est particulièrement acide et peut attaquer certaines matières naturelles. Pour les véhicules d’après 1988, les composants sont étudiés pour résister à 10% d’éthanol dans l’essence (vendu sous l’appellation E10 aux USA) et on ne trouve plus de magnésium, d’aluminium, de caoutchouc et de liège en contact direct avec le carburant. Suivant les marques de véhicules, depuis 1988, il y plus ou moins la possibilité d’augmenter le pourcentage d’éthanol dans l’essence et en général jusqu’à 20% d’éthanol ne pose pas de problèmes.
En plus de la corrosion, il peut y avoir un risque d’usure prononcée en utilisant plus de 10% d’éthanol dans un véhicule standard et dans le cas de la présence d’eau dans le réservoir. En effet, pour une proportion de 1% d’eau dans de l’E85, il y a un risque que l’essence et l’éthanol (dilué d’eau) se séparent. De plus, la combustion d’éthanol+eau et essence (surtout lorsque le moteur est froid) produit une grosse quantité d’acide formique (HCOOH ou CH2O2), également appelé acide méthanoïque) et, en quantité moins importante, de l’acétaldéhyde (CH3CHO) et de l’acide acétique (C2H4O2). L’acide formique provoquerait une rapide usure du moteur.
Les moteurs étudiés pour l’E85 ont des éléments mécaniques nitrurés pour résister à l’acide formique. L’huile utilisée par le groupe Chrysler dans ces moteurs contient également un neutraliseur d’acide.
En cas d’utilisation d’E85 contaminée d’eau dans un véhicule non adapté à l’E85, la première chose à faire est de vidanger le réservoir, purger les canalisation et changer l’huile moteur.
Plus de 1% d’eau dans le réservoir reste tout de même un évènement rare, le risque est assez minime, sauf dans le cas où l’E85 est fabriqué par l’usagé. La distillation de l’alcool ne peut donner un qu’une pureté de 95.6% (le mélange alcool eau est dit azéotrope dans ces proportion c'est-à-dire qu’une distillation supplémentaire ne pourrait pas donner un alcool plus pur) et cela n’est pas assez pour garantir la dilution dans l’essence ou pour empêcher la formation d’acide formique lors de la combustion. Il existe des procédés plus ou moins consommateurs d’énergie (donc plus ou moins rentable au final) ou complexe pour purifier l’éthanol mais ils restent réservés aux industriels.
Autre risque de rouler à l'E85 dans un véhicule non prévu à cet effet : le mélange air/carburant trop pauvre. Pour les moteurs à carburateur ou à injection mécanique, sans faire de modification, le mélange sera si pauvre qu’il n’y aura pas de risque de surchauffe, l’air arrivé en surplus abaisse énormément la température de combustion et refroidit les gaz d’échappement. Seul le catalyseur ne pourra monter en température et pourrait être endommagé par le surplus d’oxygène. Mais de toute façon, le moteur ne tournerait pas bien.
Par contre, il existe des conditions de mélange légèrement pauvre où le mélange air/carburant se situe entre le mélange stoechiométrique et celui qui donne la puissance maxi d'un moteur. Cette puissance n'est pas exploitable à l'essence car la surchauffe qu'elle génère provoque des détonations. Mais mélanger de l'éthanol à l'essence dans certaines proportions peut amener un moteur à carburateur ou à injection mécanique à tourner dans ces conditions pauvres et comme les risques de détonation sont réduits avec l'éthanol (indice d'octane plus haut) et il devient possible de rouler longtemps à de très hautes températures sans s'en rendre compte ce qui pourrait détruire les pistons, fondre les bougies et les soupapes. Sans moyen de contrôler la richesse du mélange, la température des gaz d’échappement, la température au niveau des culasses, la pression dans les chambres de combustion et la quantité d’oxygène dans l’échappement, il est difficile de savoir si le moteur tourne dans des conditions acceptables ou s’il est dans une « zone rouge ». Les injections électroniques éliminent pas mal ce risque car le voyant « check engine » (CEL) préviendra d’un fonctionnement anormal et il suffira de rajouter quelques litres d’essence dans le réservoir pour corriger le problème.
CONVERSION D'UN VEHICULE ESSENCE EN FLEX-FUEL

Aux USA comme en Europe, une homologation est nécessaire pour autoriser le montage d’un kit de conversion flex-fuel à une voiture. Chaque motorisation pour chaque modèle de véhicule doit avoir son homologation spécifique. Cela est aussi difficile et coûteux que pour une installation gaz (GNV ou GPL) même si les contraintes techniques ne sont pas les mêmes, car tous les tests de sécurité et de roulage doivent être validés. Aux USA, une fois qu’un kit est homologué, le client final paie une somme de 750$ pour un passage aux mines.
Pour l’instant, seul un kit de conversion brésilien est disponible sur le marché américain pour 4, 6, 8 cylindres. Ce kit opère sur l’injection en proposant un mode d’injection pour l’essence et un pour l’éthanol avec une augmentation des temps d’ouverture des injecteurs pour enrichir le mélange lorsque le mode éthanol est activé.
Mais ce kit n’est pas absolument nécessaire. Ce qu’il faut avant tout, c’est remplacer tout ce qui est en caoutchouc au contact du carburant, et s’assurer que le réservoir et les lignes de carburant ne sont pas en acier galvanisées. Ensuite, il faut s’assurer que la pompe à essence et que le système d’injection peut délivrer 25 à 30% de carburant en plus. Pour la compatibilité avec l’E85, les pompes et les injecteurs devraient supporter l’éthanol puisque les constructeurs montent des éléments compatibles depuis les années 80. Au début de l’utilisation de l’E85 dans un véhicule, il est possible que l’alcool décolle tous les dépôts qui se sont fait dans le circuit par l’essence ou dans le réservoir. Il sera nécessaire de vérifier et changer le filtre à essence au bout de 1000km.
Pour un véhicule à carburateur, il faudra augmenter la taille des gicleurs de 11.8 à 14 %, ce qui va augmenter le débit de carburant de 25-30%. La richesse du ralenti devra elle aussi être corrigée.
Pour les véhicules encore plus anciens (avant 1980), après avoir changé les joints du carburateur qui contiennent du caoutchouc ou du liège, une solution un peu barbare pour d’augmenter la richesse pourrait simplement être de maintenir légèrement fermé le clapet du starter.
Pour les véhicules modernes à injection, il est possible d’augmenter le débit des injecteurs simplement en augmentant la pression d’injection. Il existe des « boosters » dans le commerce.
L’inconvénient de ces transformations est qu’elles ne sont pas réversibles sans démontage ou ajout de pièces et qu’il faut utiliser un carburant à teneur d’éthanol constante.
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
D'abord, ça consomme davantage. J'ai constaté une augmentation de la consommation d'environ 25%. Je suis passé de 3.6L/100kms à 4.5L/100kms avec la même conduite et les mêmes trajets.

Ensuite, ça semble pousser bien mieux. L'étude que j'avais linkée de l'université américaine révelait que le moteur thermique prenait environ +20% de puissance et de couple. Sur la PII, ça reviendrait à passer de 77ch à 91ch, et le couple de 110N.m à 132N.m environ. C'est un peu comme si tu avais la puissance de la PIII mais dans ta PII. Et j'ai la même impression sur ma Prius, elle monte moins dans les tours et les montées ne sont plus autant un calvaire pour elle et pour moi qu'avant, au SP95.

Pour ta batterie, j'arrive maintenant à contrôler son niveau de charge. Je peux te charger la batterie à 80% sur du plat, en faisant intervenir le thermique. Grace aux observations faites de mon scan-gauge, en dosant l'accélération, tu peux lancer un cycle de charge à 20-30 ampères de la batterie ce qui la ramène rapidement à 75 voire 80%. (8 barres vertes)

Et bien sur, ça n'a aucun rapport avec l'utilisation du E85!
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
yannick > L'éthanol a un taux d'octane élevé qui permet d'augmenter l'avance à l'allumage, ou encore d'avoir un rapport volumétrique plus élevé (rapport entre le volume du cylindre lorsque le piston est au PMH et au PMB, Point Mort Haut et Bas). En augmentant l'avance à l'allumage, on augmente le couple et la puissance du moteur.

Le E85 est un carburant qui contient moins d'énergie par litre, et qui met plus de temps à se consumer lors de sa combustion. L'explosion qui se produit dans le cylindre du moteur qui pousse le piston est donc moins soudaine et plus homogène dans le temps qu'avec de l'essence, voila pourquoi le moteur est plus silencieux au E85.

Les gains les plus importants sont obtenus sur des moteurs turbo-compressés, en augmentant davantage la pression de suralimentation.
 

Profburp

Participant très actif
Inscrit
11 Juil. 2007
messages
349
Score de réaction
13
Localisation
Narbonne
Véhicule
Yaris Style
J'en déduis qu'à l'ADEME, ce sont des nuls, ou mieux, complices du "grand complot" ?
L'éthanol plus polluant que l'essence prétendent d'autres participants du "grand complot", chercheurs à l'université de Stanford. :cool:
"Il est vrai que l'éthanol fait baisser le taux de présence de certains polluants, mais il en augmente d'autres." explique Jacobson.
Moins de benzene et de butadiene, responsables de l'effet de serre, pour davantage d'acétaldehyde (éthanal) et formaldehyde (méthanal), deux composés organiques volatils (COV) qui réagissent pour former l'ozone


Un résumé en français ici

L'article en anglais là
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
@Vanadium,
As tu réussi à voir la valeur de T° de catalyseur en Xgauge sur le SGII (noté CCA chez SG) ? Je n'y suis pas arrivé !

Je n'ais pas essayé. Je mesure surtout la température de l'eau, et l'avance à l'allumage. Au E85, le moteur a tendance à mettre davantage de temps pour chauffer, ce qui est cohérent: le E85 contient moins d'énergie par unité de volume que le SP95. Avec 25% de surconsommation et 33% d'énergie en moins par litre, cela équivaut à:
1L SP95 = 100% d'énergie
1L E85 = 66% * 125% = 82.5% d'énergie

Logiquement, la quantité d'énergie thermique dégagée par la combustion de E85 avec une surconsommation de 25%, est 17.5% moindre qu'avec du SP95. Voila pourquoi le moteur chauffe moins!
 

Lonewolf

Participant hyperactif
Inscrit
23 Fév. 2010
messages
1,879
Score de réaction
734
Localisation
...
Véhicule
Prius II
J'espère que je ne vais pas me faire traiter de réac' si je dis que le carburant E85 ne me convient pas parce que :

- il implique des effets chimiques dans le moteur qui ne sont pas initialement prévus par le constructeur et dont la portée est quasiment inconnue (de nous, utilisateurs)
- je ne souhaite pas être un cobaye en la matière
- cela nécessite de procéder à des mélanges, dont les résultats ne sont sont pas si tangibles, et les effets négatifs peu définis
- la surconsommation induite me contrarie, quoi qu'il en soit par ailleurs
- je pense que ça n'est pas encore la bonne voie pour le futur. L'occupation de terres cultivables pour cela me parait aller à l'encontre des besoins humains actuels et futurs

Je crois qu'il est vital d'avoir un comportement "écolo", je le pense depuis longtemps. Mais je ne trouve pas sain qu'on le fasse "à tout prix" et sur notre dos.

:oops:
 

parkerbol

Participant hyperactif
Inscrit
9 Janv. 2010
messages
1,789
Score de réaction
453
Localisation
Seine et Marne
Véhicule
Prius 2 2006 sol pack MC
@Lonewolf,

Comme dit précédemment, je te recommande la lecture du rapport de l'ADEME cité plus haut.
On peut avoir un comportement "écolo" dans ses déplacements en diminuant sa consommation et en privilégiant un style de conduite plus souple.

Si l'on parle en terme de CO2, écolo ou pas, l'E85 produit en France (et à Nogent comme dit Fabien), la réduction de CO2 est effective par rapport au super pur.
Pour être clair, en prenant l'hypothèse basse de l'ADEME soit 50% de CO2 en moins pour l'E85, on arrive avec les 5,6L de moyenne que je fais actuellement avec ce carburant à
5,6 * 25(g de CO2/L de super) * 50/100 = 70g de CO2/km

INTRANTS COMPRIS

Avec le super, je consommerai 30% de moins qu'en E85 soit environ 4,3L/100km d'où 107,5g de CO2/km.

En terme d'impact environnemental, je ne sais pas personnellement ce qui est mieux, moins de CO2 ou moins de polluants dans les eaux et l'air.
Mais ce que je sais c'est que mes voisins agriculteurs, pour en discuter souvent avec eux, appliqueraient un programme phytosanitaire identique pour la bouffe que pour le carburant.

Il faudrait donc plus s'inquiéter de son assiette que de l'E85 mais c'est un autre débat.

Comme nous en convenons ici, ce n'est pas la voie du futur mais bien une transition vers les carburants de 2e génération qui utiliseront les déchets de bois par exemple pour produire de l'éthanol.

Je ne suis pas inquiet pour le moteur, il y a tellement d'autres critères plus importants que cela ... (voir vidéo citée plus haut). Le gazole est autrement plus dégueulasse comme produit, pourtant personne n'est choqué que l'on en balance dans tous les moteurs et dans l'air, et dans les mers !

Ici le programme est volontaire, personne n'est obligé, chacun est responsable de ses actes.
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Le E10 contient 10% d'éthanol contre 85% pour le E85. Il est évident que s'il devait y avoir des conséquences chimiques sur le moteur et ses composants annexes, qu'il y ait 85 ou seulement 10% d'éthanol, elles auront lieu.

Ce qui conforte mon opinion selon laquelle, quelque soit la teneur en éthanol, il n'y aura aucune désintégration des durites, fonte des pistons ou autre absurdité que j'ai déjà pu lire ici et là. En chimie, du moment qu'il y a réactivité, elle a lieu quelque soit la concentration.

Les véhicules depuis l'année 2000 sont prévus pour admettre de l'éthanol dans leur réservoir, moteur, durites etc.

Comme déjà dit précédemment, en roulant 200.000kms au E10 à 5L/100kms, cela équivaut à 10.000L de carburant consommé, et donc 1000L d'éthanol ayant circulé dans la Prius. S'il devait y avoir un problème, il arriverait déjà avec le E10.
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Tu n'as pas le droit de rouler avec un carburant qui n'est pas stipulé par la mention énergie de ta carte grise. Seuls les véhicules dit "flex-fuel" sont autorisés à rouler au E85 sur la voie publique.

La carte grise de ma prius est en "ES", je n'ais donc pas le droit d'utiliser le mode EV. :grin:

Je te renvoie vers les pages d'avant du topic pour plus d'informations.
 

Lonewolf

Participant hyperactif
Inscrit
23 Fév. 2010
messages
1,879
Score de réaction
734
Localisation
...
Véhicule
Prius II
AVERTISSEMENT ! le E85 est interdit pour la Prius

Je croyais ne plus intervenir sur ce fil.... Mais voilà, contrairement à ce que certains ont cru, TOYOTA m'a répondu. A ma question : << peut-on utiliser le carburant E85 avec la Prius (vous noterez l'absence de désignation de la version) >>, voici la réponse intégrale :

Madame, Monsieur,

Nous avons pris bonne note de votre message et nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre marque.

Nous faisons suite à votre demande de renseignements concernant la compatibilité de la Prius avec le carburant E85.

Nous vous informons qu'aucune garantie n'est donnée pour les dommages découlant de l'utilisation d'un carburant non conforme aux préconisations du Constructeur.

Le véhicule cité ne doit fonctionner qu'avec le carburant prévu. L'utilisation d'éthanol risquerait d'endommager fortement le moteur.

Très cordialement,

Nicolas
Service Contacts Clients
N°Azur : 0.810.869.682

Je pense qu'il n'y a plus besoin de commenter. :jap:
 

genfutures

Participant hyperactif
Inscrit
1 Juil. 2009
messages
4,625
Score de réaction
2,365
Localisation
Toulouse
Véhicule
autre
Decryptage du manuel de la Prius

Le E85 présente un indice d'octane supérieur à celui du SP95 (95 R.O.N.).
Si cet indice est le seul critère énoncé dans le manuel de la Prius, alors le E85 est conforme aux recommandations de Toyota !
Imparable ! :jap:
 

Profburp

Participant très actif
Inscrit
11 Juil. 2007
messages
349
Score de réaction
13
Localisation
Narbonne
Véhicule
Yaris Style
Ou comment se contredire en une ligne.
Le carburant prévu, autant le citer. Le manuel dit :
indice d'octane recherche 95 ou supérieur (RON).
Est-ce bien une citation complète du manuel?
N'y aurait il pas écrit avant ESSENCE SANS PLOMB ou quelque chose de ce genre?
Le E85 n'appartenant pas à la catégorie des essences sans plomb, contrairement au SP95 et au SP98, le manuel est donc clair.

Quant à la surconsommation engendrée par le E85, je dois faire amende honorable pour l'avoir surestimée en faisant bêtement confiance aux gens de ce forum qui prétendent consommer 20 à 30% de plus.
Elle serait (conditionnel de doute?) négligeable sur la Prius si on se réfère aux chiffres donnés sur ce site. Le plus gros écart n'atteint pas les 10%.

On trouve tout et son contraire sur internet. Le plus amusant, c'est quand c'est le même auteur :-?

conso_e85.jpg
 

vanadium

Participant hyperactif
Inscrit
21 Déc. 2009
messages
1,155
Score de réaction
525
Localisation
France
Véhicule
Prius 2
Je tiens à préciser que je n'ais pas mis toutes mes consommations dans Spritmonitor. Les consommations relevées au SP95 le sont en hiver, et lorsque je ne maitrisais pas la Prius. Je ne faisais pas d'hypermiling à cette époque.

Je fais désormais 3.5 à 3.6L/100kms au SP95 (voir mes images dans mon album).

Je suis passé de 3.5-3.6L/100kms à 4.6-4.8L/100kms en passant du SP95 au E85.

L'essence sans plomb désigne les hydrocarbures dépourvus de plomb. Elle couvre le SP95, le SP98 et le E10 puisque autorisé. Donc, quelque soit les proportions d'éthanol et de SP95 du carburant, ils sont acceptés.

Car si le E85 n'appartient pas à la famille des essences sans plomb, alors ça n'est pas plus le cas du SP95 (ou plutot du E5), ni du E10 puisqu'ils sont de composition identique au E85 dans des proportions éthanol/SP95 différentes.

Le manuel précise: (ça n'est pas au mot prêt)
- "Utilisez exclusivement de l'essence sans plomb." Puis un paragraphe qui explique les dangers du plomb.
- "Utilisez exclusivement un carburant dont l'indice d'octane est supérieur à 95 R.O.N."

Le E85 remplit ces deux conditions:
- Il ne contient pas de plomb et,
- Il a un indice d'octane de 104 R.O.N.

Rouler au E85 est donc autorisé si l'on se réfère au manuel de la Prius.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 281,007,151
Haut Bas