Le nucléaire - risques et coûts

nikkor

Participant hyperactif
Inscrit
4 Oct. 2007
messages
1,484
Score de réaction
732
Localisation
Sud
Véhicule
Prius II Linea Sol Pack 2006
..... heureusement que l'état Français produit l'électricité avec des centrales nucléaires. ....

Pas d'accord.
Je ne développe pas. Tout le monde connait les graves inconvénients, pollutions et danger du nucléaire (Ukraine et Japon, etc…).
 
Pas d'accord.
Je ne développe pas. Tout le monde connait les graves inconvénients, pollutions et danger du nucléaire (Ukraine et Japon, etc…).
A part à Tchernobyl, personne n'est mort à cause d'un accident nucléaire il me semble. Y compris à Fukushima et à Three Mile Island.
C'est aussi grâce à notre parc nucléaire que le bilan carbone des VE (une des grandes raisons d'être pour leurs promoteurs) reste acceptable en France.
De toute façon, on n'a pas le choix.
 
le nucléaire c'est pas bien parce que ça produit des déchets dangereux...
C'est souvent très réducteur car ça ne considère qu'un aspect.
Je suppose que réduire le problème du nucléaire à ses déchets était volontairement réducteur, mais je pense que ça va bien au-delà de ça.
Le problème principal vient du risque d'utilisation de cette technologie et de sa mauvaise maitrise dans un monde dirigé de plus en plus par la finance.

Je ferme la parenthèse, sinon on risque une fusion du cœur. :grin:
 
Le problème principal vient du risque d'utilisation de cette technologie et de sa mauvaise maitrise dans un monde dirigé de plus en plus par la finance.

Le risque d'utilisation est bien réel comme on l'a vu a Tchernobyl ou encore à Fukushima et franchement ça m'interpelle car j'ai la "chance" d'avoir un double réacteur à moins de 50 kms de la maison. :oops:

Par contre, s'il venait à EDF de penser à faire des coupes dans le financement de l'entretien des centrales, je suis certain que les agents de l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) se montreraient encore plus fermes que d'habitude, si c'est réellement possible. :sad::sad:

Avec eux, c'est tolérance zéro. :jap:

Mais le risque zéro n'existera jamais. Ca fout la trouille quand même :coolman:
 
Pour Tchernobyl, il a du y avoir un grave problème de compétence.
Pour Fukushima, un sacrée connerie, car construire des centrales nucléaires à la jonction de plaques tectoniques, tout en sous-évaluant le risque de Tsunami...
Je crois que les Japonais ont donc arrêté leurs centrales nucléaires pour les remplacer dare-dare par des centrales à charbon ...
Charbon provenant d'Australie qui s'est pas mal enorgueilli d'être au top de l'écologie... (et qui a revu ses ambitions "écologiques" à la baisse sous la pression de la population).
Les énergies dites renouvelables (éolien et solaire) étant rigoureusement incapables de par leur intermittence et leur coût de fournir de l'énergie, il faut donc choisir entre le nucléaire et le fossile. Le Japon (pays de la Prius :-D) a choisi. C'est ce que j'appelle le monde réel.
Pour ceux que ça intéresse => https://www.facebook.com/jeanmarc.j...oliennes-pour-sauver-hulot/10157469498062281/
(je ne pense pas que ce monsieur puisse être taxé de sceptique, mais quand il raconte comment Hollande a décidé de l'objectif de 50% de nucléaire en 2030 ou 35, ça fait un peu frémir quand même une telle façon de décider - à ~ 1'30" de la fin).
 
Aucune manière de produire de l'électricité n'est sans risque.

L'électricité d'origine hydraulique, grande star des énergies vertes, au dessus de tout soupçon :
- inondation de vallées entières pour faire des retenues d'eau.
- risque pour les populations en aval (sur plusieurs dizaines voire centaines de km car risque d'effet domino sur les barrages suivants) si un barrage vient à rompre. Ces risques sont documentés, la hauteur de la vague, sa vitesse de propagation etc.
- à ses débuts, explosions de conduites forcées pour cause de mauvaise maîtrise de l'effet bélier
- régulièrement, des personnes qui font l'entretien des conduites et qui chutent (donc meurent)

Les barrages à Banqiao, en Chine : la rupture après de très fortes précipitations en 1975 aurait tué plus de 100.000 personnes (25000 immédiatement, et le reste à cause des maladies propagées par l’eau devenue non potable)
Le barrage de Machchu II en Inde, a fait 2000 victimes ou plus en 1979.
Des personnes sont mortes en France à cause de l'hydroélectricité. Pour le nucléaire, pas encore.
Malpasset-Frejus, en France : sa rupture en 1959 a fait 423 morts.

La question n'est pas de savoir s'il y a danger avec l'énergie nucléaire. Le danger existe bel et bien. Le fait que ça fasse peur n'a aucun intérêt dans la prise de décision.
La question se situe plutôt au niveau du risque : y a-t-il des manières de produire de l'électricité avec moins de risque ?

Si on s'en tient au nombre de morts, le nucléaire est moins risqué.
 
Bon, ben je peux dormir tranquille, avec un barrage à 500 mètres de chez moi ( usine A Blondel ) et Eurodif à 2 bornes.8)
 
Ça pourrait être extrêmement dangereux de voler à 850 km/h et 12.000 m d'altitude. Pourtant l'avion est de le moyen de transport le plus sûr.
 
le sens de la vapeur des cheminés, me donne la météo, c'est déjà un avantage :-?
 
en belgique , le nucléaire ? ça va bien , ou du moins ça ne va plus 8). tous nos réacteurs sont à l'arrêt , sauf .. . ..UN. maiiiis ça va , la télé fonctionne encore . :-D n'empêche , paraîtrait que pour novembre , ça va chier. :sad: on nous promet un black out, rien que ça. va falloir acheter du courant à l'étranger. , donc plus cher , ce qui ne plait pas à tout le monde.
comme notre territoire est grand :coolman: y a pas assez de place pour autre chose.
ceci dit , nous avons payé nos centrales déjà trois X. et c'est pas fini , on nous promet un bel avenir. va savoir.
 
A propos nucléaire vous faites quoi des pollutions diffuses et maintenant permanentes de notre atmosphere ? A entendre certains scientifiques pourtant "réputés" les radiations tuent en moyenne plus 100000 personnes par an mondialement depuis plus de 50 ans ( grâce aux tests atomiques aériens mais aussi les 2 accidents nucléaires majeures). LE problème c'est que c'est sous forme généralement de cancer qu'on explique pas ( ou plutot les cancérologues et oncologues disent que c'est ca ou ca ...tres rarement les intrants irradiant absorbés )donc quasiment jamais la radioactivité non naturelle n'est mise en cause.
Donc non je dirais pas que le nucléaire n'a encore tué personne ( d'ailleurs quel est le chiffre officiel des russes par exemple ou l'on sait pourtant que des morts suite à l'accident il y en a eu bcp ?) mais que contrairement à une explosion , une rupture de barrage etc c'est pas immédiat et donc comptabilisé comme tel.

Dans le genre pollution qui tue lentement en masse des milliers de personnes il y a l'industrie qui nous habille...personne n'en parle ( on veut pas vivre tout nu :-D )
 
@ Robain :
Pas grave, vous achèterez peut-être de l'électricité faite avec du charbon Allemand ou du nucléaire Français :cool:
Ou alors, allez au bout de votre logique et n'utilisez que vos éoliennes et panneaux solaires :-D
Un petit conseil quand même, achetez de bonnes couvertures pour l'hiver, on ne sait jamais... :grin:
 
des zones de délestage sont déjà prévues :D. zones qui resteront sans courant en cas de problème d'approvisionnement. nous avons investi dans des chandelles :-D pour le chauffage , une bonne flambée de poêle à bois :D. et la casserole d'eau par dessus pour se laver. j'me rappelle quand j'étais gamin :grin::grin::grin:
 
Le nucléaire divise, et pourtant... la division n'est pas là où elle devrait être.
Bien sûr le nucléaire est très délicat à contrôler côté risques. Les probabilités d'un accident majeur sont faibles, mais si accident il y a, c'est assez catastrophique. Mais il y a plein de situations comparables, comme les avions, les barages, etc dont on s'accomode très bien.
D'un autre côté, c'est une électricité décarbonée, donc un outil crucial de transition qui permet de voir venir.
Et pourtant elle fonctionne avec du "carburant" fossile, qu'il faut extraire, assez salement, dans des pays pas toujours très démocratiques, bref... ce n'est pas une source d'énergie durable ni propre. C'est aussi la seule source d'électricité qui coûte toujours plus cher à produire. Les générateurs de dernière génération, avec tous leurs nouveaux systèmes de sécurité, sont bien plus coûteux que les premiers (qui pétaient à la figure), et chaque fois qu'une centrale est construite, le budget explose. Toutes les autres usines à électrons, notamment les renouvelables, bénéficient d'avancées techniques et d'économies d'échelle qui réduisent leurs coûts. Pas le nucléaire, c'est tout l'inverse pour l'atome. Pour le pétrole (et le gaz), c'est différent, il faut maintenant recourir aux méthodes "non conventionnelles" d'extraction, qui font remonter le prix.

Quand Jancovici s'énerve de voir de l'investissement dans les renouvelables en France alors qu'on a du nucléaire qui nous affranchit de le faire, je trouve qu'il ne voit pas à long terme. Inévitablement il faut chercher à réduire le nucléaire... mais pas pour le simple plaisir de réduire le nucléaire sous la pression des anti-Fessenheim (bien qu'ils n'aient pas complètement tord), mais pour se rendre indépendant de l'uranium étranger et pour le remplacer par quelque chose de plus pérenne et... moins cher.

Côté solaire, vous saviez que des centrales marchent la nuit ? Elles concentrent le soleil sur un four qui fait fondre des sels le jour. Cette chaleur accumulée est utilisée la nuit (ou le jour aussi) pour bêtement chauffer de l'eau (comme dans toutes les autres centrales thermiques, y compris le nucléaire) et générer de l'électricité, à la demande, en s'affranchissant de l'aspect intermittent.

Maintenant, intermittent ou pas, toute l'électricité verte est consommée en permanence, on n'en est pas encore à devoir la stocker... la consommation est tellement forte. Comme dit Jancovici, les surplus d'éolien et solaire, ça n'existe pas :razz:
 
Pauvre planète ...

Pour Tchernobyl, il a du y avoir un grave problème de compétence.
Pour Fukushima, un sacrée connerie, car construire des centrales nucléaires à la jonction de plaques tectoniques, tout en sous-évaluant le risque de Tsunami...
Il faut voir ce qu'il se passe en Belgique pour se rendre compte de la situation ... :sad:.
Pas polluant? Pourquoi ais-je donc peur (là où j'habite, je peux apercevoir les tours de refroidissement de deux centrales nucléaires)?

Le grand danger du nucléaire est bien l'Homme et sa cupidité. Mais il n'est pas pour autant le seul danger: un incident tel que ceux cités = pollution du sol, de la faune de la flore pour des milliers d'années :jap:

Jacques
 
Il faut voir ce qu'il se passe en Belgique pour se rendre compte de la situation ... :sad:.
Pas polluant? Pourquoi ais-je donc peur (là où j'habite, je peux apercevoir les tours de refroidissement de deux centrales nucléaires)?

Le grand danger du nucléaire est bien l'Homme et sa cupidité. Mais il n'est pas pour autant le seul danger: un incident tel que ceux cités = pollution du sol, de la faune de la flore pour des milliers d'années :jap:

Jacques
Rien n'est sans risque, mais il faut être réaliste. Si on enlève le nucléaire, c'est pour le remplacer par quoi à part le fossile ?
Les ENR sont intermittentes donc ne répondent absolument pas au besoin, et en plus elle sont très chères, nécessitent la construction de centrales à charbon ou au gaz, et son plein d'inconvénients au niveau environnemental.
Bien au-delà de la cupidité de quelques uns, que fait-on des gens en précarité énergétique qui devront payer 2 fois plus cher le kWh comme en Allemagne si on fait comme les Allemands ?
Les gens braillent du fait qu'on leur pique de la CSG ou autre sur leurs revenus, alors imagine si on appliquait un tant soit peu certaines préconisations des écolos...
En plus, si le prix de l'énergie augmente, quid de la compétitivité des entreprises Française ? Elles délocalisent pour les pays de l'Est qui ne se privent pas d'utiliser le charbon ? On met encore plus de gens au chômage ?
 
Le nucléaire n'est pas dangereux. La probabilité d'un accident chez nous est infime.

Et il fournit une énergie abondante et bon marché.
 
Pourquoi ais-je donc peur (là où j'habite, je peux apercevoir les tours de refroidissement de deux centrales nucléaires)?
Même cas pour moi, Old Jack, j'ai deux tours à cinq kilomètres. En France en cas d'incident, j'ai interdiction de sortir de chez moi en cas d'accident majeur....(zone des 5 km) :sad::sad: Les gendarmes seront postés (ou pas!!!) à un carrefour un peu plus loin. Bon les tours de refroidissement de 180 m de haut, c'est spectaculaire, mais ce n'est que la vapeur d'eau, le plus sournois ce sont les cheminées accolées au bâtiment réacteur qui lâchent en continu des gaz tout à fait inoffensifs, qu'ils disent... C'est bizarre, j'ai souvent proposé à des opposants aux éoliennes (elles massacrent les paysages, hachent les oiseaux et font avorter les vache ) de changer de domicile avec moi, je n'ai jamais encore eu de réponse positive... Ma maison est si dégueu ???? :grin::grin::grin:
 
U = Peanut

Rien n'est sans risque, mais il faut être réaliste. Si on enlève le nucléaire, c'est pour le remplacer par quoi à part le fossile ?...

...Et il fournit une énergie abondante...


Le nucléaire représente environ 2 % de l'énergie consommée dans le monde.
Moins que l'hydraulique et un peu plus, en 2016, que "autres renouvelables" qui doit inclure l'éolien, le solaire, le marémoteur...

Worldenergy2016.jpg
Source : wiki

Les réserves d'uranium naturel sont, si on n'est pas plus nombreux à l'exploiter, de 84 ans, calcul fait en 2008. Il resterait donc environ 74 ans (source déjà citée wiki)

Oui, ce n'est bien sur pas sans risque. Il y a eu les morts par irradiation à Tchernobyl (forcément c'est pas fini, à la fois à cause du temps qu'il faut pour le reconnaître, mais aussi parce que pour ce "nuage" ça a été du "lourd", en bas du tableau de Mendeleiev plus tout un tas de sous-produits de fission) et aussi à Fukushima, officiellement le premier cas a été acté. Et je ne parle que des cas d'irradiation et que pour du nucléaire civil en exploitation dans des centrales électriques.
On oublie les morts "indirects" suite aux explosions: migrations des populations etc etc
Et on oublie totalement les morts du nucléaire militaire qui est en partie indissociable du nucléaire civil.
Et bien sur en ne parlant que des morts. Il peut y avoir d'autres "inconvénients non létaux".

Au lieu de se soucier d'une énergie ultra minoritaire, absolument géniale pour un ingénieur, il aurait été bien plus pertinent de décroître nos consommations, d'augmenter la part des énergies renouvelables associées à une part de stockage et de déplacement des consommations.
En matière de consommation d'énergie/habitant en France on est rien moins qu'en 8ème position mondiale, en Belgique 4ème. En tête les USA et en queue le Bangladesh.

Mais quand on voit l'inertie des mentalités (là je me dis que j'ai du avoir un ancêtre diplomate ou alors une forme de réincarnation), je rejoins le lapin dans sa vision pessimiste pour le devenir de l'espèce humaine. Les prochaines évolutions seront violentes, peut-être pire. Et bien plus tôt que je le pensais naïvement.

:jap:
 
C'est faux.

L'énergie nucléaire c'est 11% de la production mondiale d'électricité. Il est malhonnête de compter les autres formes d'énergie.

Bien plus chez nous, heureusement. L'énergie bon marché permet de booster notre économie.

Ce % devrait augmenter dans les décennies à venir avec la Chine, les EPR, etc.

Et la fin proche de l'uranium c'est une fable, comme celle du pétrole.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_production_d'énergie_nucléaire
 
Concernant Fukushima, il me semble bien avoir lu qu'il y a eu des victimes, notamment au sein des équipes d'intervention.
Certes, ça n'a pas eu lieu immédiatement, mais malheureusement après des mois de souffrances dues aux irradiations.

Pour Three Mile Island, il y a des rapports qui s'opposent.
Certains disent que tout va bien dans le meilleur des mondes (circulez, y a rien à voir...) et d'autres s’alarment, c'est le moins qu'on puisse dire, sur la multiplication par 10 des cancers des poumons et leucémies dans les zones traversées par les nuages ou "bouffées" plus ou moins toxiques.

Ma sensibilité personnelle me fait pencher pour le volet le plus pessimiste de la chose.
 
L'énergie bon marché permet de booster notre économie.

et de brûler la chandelle par les 2 bouts, piller toute la planète, maintenir l'esclavage moderne dans les zones d'extractions, nous rendre encore plus dépendants d'une gabegie, d'une débauche d'énergie, tout ça pour alimenter une "économie" du déchet, de la consommation à outrance, du matérialisme et des profits unilatéraux, bref, le monde déshumanisé, dévalorisé d'aujourd'hui, où les gens "vivent mieux", mais moins heureux (le taux de suicide aux Etats-Unis a atteint un record). Ouais… vive la croissance !

Et la fin proche de l'uranium c'est une fable, comme celle du pétrole.

Mais oui, et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu. Ah zut, j'ai encore été condescendant.

Que les resources soient grandes ou petites, ce n'est pas la question. Ce n'est pas parce que les donuts c'est délicieux et qu'on peut en avoir pas cher et autant qu'on veut, qu'on peut s'en gaver sans conséquences.

Le "pas cher", c'est oublier le cout environnemental, des déchets, le cout humain et le démantelement (sans compter les subventions).

Le renouvelable, même développé à fond, aura du mal à couvrir nos besoins, c'est vrai. La solution n'est pas d'aller chercher l'énergie ailleurs, c'est de consommer moins. Le renouvelable est maintenant moins cher du kWh environnementalement, sociologiquement, économiquement que les énergies fossiles (dont le nucléaire). Aussi, par exemple, les éoliennes sont plus grandes et donc capables de fonctionner avec moins de vent (et sont donc moins intermittentes). Elles tournent plus lentement et sont donc moins une menace pour les oiseaux (on a aussi appris à repérer les couloirs où ils passent) et font moins de bruit. Quand on met des milliards par brouettes dans un nouvel EPR, je me demande combien de MW éolien, marémoteur, etc... on pourrait installer avec tout ce fric.
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,056,379
Retour
Haut Bas