Le nucléaire - risques et coûts

tu t'ériges en modèle en jugeant les autres qui ne sont pas dans le même trip que toi

Je te renvoie la politesse, mon cher. D'ailleurs, il me semble avoir été plus poli que ça. Je laisse à d'autres le droit d'en juger.

Sur ce j'arrête de me fatiguer à démonter les arguments climato sceptiques, et on s'en reparle dans 10 ans.
 
Je te renvoie la politesse, mon cher. D'ailleurs, il me semble avoir été plus poli que ça. Je laisse à d'autres le droit d'en juger.

Sur ce j'arrête de me fatiguer à démonter les arguments climato sceptiques, et on s'en reparle dans 10 ans.
On reste poli et courtois bien sûr, mais on n'est pas d'accord sur tout.

Pas climato-sceptique, le réchauffement est un fait avéré (+1°C en 150 ans), plutôt climato-observateur.
Les grands spécialistes ne savent rien prévoir, la nature leur joue sans cesse des tours, du coup je les écoute moins.

L'eau monte en moyenne de 2 mm/an selon les marégraphes et 3mm/an selon les satellites.
Les statistiques des ouragans ne montrent rien de spécial et l'activité cyclonique non plus.

Pour dans 10 ans, je ne sais pas ce qui va arriver, mais si les spécialistes disent que c'est foutu, alors j'ai bon espoir qu'on puisse en reparler dans 10 ans :cool:
Pour un peu, j'aurais hâte.
 
Le bon espoir c'est que les gamins qui ont 10 ans en 2018 puissent en parler en se tapant sur les cuisses quand ils auront 60 ans. " Ah ... ces vieux cons de 2018 ils racontaient que des salades pessimistes ! "

Mais ça c'est moins sûr ...
 
Le bon espoir c'est que les gamins qui ont 10 ans en 2018 puissent en parler en se tapant sur les cuisses quand ils auront 60 ans. " Ah ... ces vieux cons de 2018 ils racontaient que des salades pessimistes ! "

Mais ça c'est moins sûr ...
Pas sûr en effet, mais probable quand même si on en juge par les performances de prédicateurs médiatiques jusqu'à aujourd'hui :grin:
 
L'article date d'il y a un an. Il y a notamment ce paragraphe

Personne ne sait comment d'ici à la fin du siècle évolueront les îles qui restent sous une double menace : le blanchiment et la mort des récifs coralliens pourraient réduire les apports en sédiments, et la montée des eaux reste un problème crucial surtout si rien n'est fait pour limiter la hausse des températures.

Les mots "double menace","crucial" et "limiter la hausse des température" peuvent inciter à réfléchir.
 
Contre la montée des eaux, le nucléaire est idéal vu qu'il ne rejette rien dans l'atmosphère et n'a donc pas d'influence sur le réchauffement climatique.
 
et si on enlève tous les bateaux de la mer , l'eau va descendre ? :eek: ok,suis dehors.
 
On parle de la montée du niveau de la mer, mais jusqu’en 1993 on utilisait des marégraphes et on disait que l'eau montait de 1,8 mm/an en moyenne.
Depuis 1993 on utilise les satellites et là on trouve brutalement 3,4 mm/an, toujours en moyenne.
Des fois c'est plus, des fois c'est moins. Des fois c'est la côte qui s'enfonce et pas l'eau qui monte, ou bien c'est les 2 en même temps, ou le contraire.
Bref, c'est compliqué, on ne comprend rien quand, comme moi, on n'est pas spécialiste, mais en tout cas à Soulac par exemple, c'est l'érosion due aux marées et tempêtes qui bouffe la côte, et pas 2 mm/an...
Je mettrais bien un lien, mais je vais me faire traiter (encore plus) de climato-sceptique, du fait qu'il s'agit d'infos (vérifiables) qu'on ne trouvera bien sûr jamais dans le Monde, le Figaro, ou autre. Ceux qui veulent chercher trouveront par eux-même.
Je note que:
- les gens qui s'interrogent sur le sujet embêtent copieusement ceux qui le promeuvent et se retrouvent systématiquement pointés du doigt (ça commence par l'appellation "sceptique").
- la chose est tellement ancrée dans les esprits (après tant d'années de promotion, ça s'explique), qu'il n'y a même plus de réflexion ou d'interrogation possible.
Ces 2 derniers points sont tout aussi intéressants. On est plus dans les sciences humaines que dans la science de la Terre.

Les scientifiques dits "sceptiques" considèrent qu'il y a une part humaine et une part naturelle dans notre réchauffement.
Selon la fameuse étude de Cook et al.2013 sur laquelle l'idée du fameux "consensus" est basée, les études scientifiques qui affirment que l'homme est responsable à plus de 50%, ou à contrario à moins de 50%, seraient dans les 2 cas extrêmement minoritaires . Le reste des études qui pensent que l'homme est responsable (~25%) ne quantifient pas sa contribution.
Un vrai bazar tout ça, un vrai bazar...

De la même manière que je notais les incohérence flagrantes sur le comportement des nos élites donneuses de leçons (L'élite politique, culturelle, journalistique, etc...), je note aussi des incohérences entre les prédictions et les faits.
Après, pour être tranquille et bien vu, il suffit d'abonder dans le sens "mainstream" et de dire que tout va forcément de mal en pis. Là encore, je me permets de penser et de remettre en cause. Peut-être à tort. Ou pas.
 
il y a quand même des choses qui m'interpellent. :sad:
nous avons cet été dépassé de 0.5 ° les températures record de 1962 et de 1927. bon , c'est un exemple hein. ou alors , nous avons hier eu plus d'eau en deux heures que le 25 septembre 1923. DONC , c'est déjà arrivé AVANT.
dans mes cours d'école , j'avais un graphique qui reprenait les conditions météo depuis que nous reprenons , notons , en Belgique les températures et autres phénomènes météo. force est de constater que les conditions climatique se répètent. et encore , sur une échelle de 120 à 140 ans. donc une toute petite échelle au iveau de l'âge de notre planète.
j'ai quand même voyagé aussi et j'ai pu observer des choses et me documenter , juste un peu. le niveau des mers à changé avec le temps , mais on parle sur des centaines d'années, voir des milliers d'années.
nous sommes montés sur un glacier en France , à la plagne :D.
je me suis étonné de voir que la sortie du téléphérique était loin du glacier. :eek: de me renseigner et de m'entendre dire que en fait , le glacier était au pied du téléphérique. glacier sur lequel une énorme bâche blanche à été posée pour qu'il fonde plus doucement.
j'ai vu en Espagne des constructions " bizarres" le long de la côte , de me renseigner et de savoir que le niveau de la mer était bien plus haut il n'y a que.......600 ans.
on ramasse par terre de l'ardoise naturelle en espagne. pourquoi ? AVANT, mais c'était avant , la mer était là. elle n'y est plus.
la terre , notre terre , la seule planète viable pour l'homme est en perpétuel mouvement / changement , et d'elle même. attention , je ne dis pas que l'homme n'est pas responsable au moins d'une partie de ces changements. :jap:
 
Dans le même ordre d'idées, il y a dans les Alpes, sous les glaciers des anciennes voies Romaines...
Comme Robain, je ne nie pas le réchauffement, et je veux bien croire que l'homme y est probablement pour une certaine part.
Par contre, je trouve louche tout le pilonnage médiatique autour de cette affaire.
Ce qui est évident, c'est qu'il est bien plus facile de faire accepter une augmentation de la taxe carbone sur les carburants (par exemple) si on affirme que c'est pour sauver la planète.
Idem pour le malus écologique qui va évoluer au point de "maluser" dès janvier prochain une voiture comme le Captur 0,9 TCe (on croit rêver...).

A mon vis, Mr "make our planet great again" est autant écolo que moi je suis curé :grin:
Par contre il a bien saisi l'intérêt de la cause.
 
oui, ce qui est " dommage" c'est que l'écologie , dans le plein sens du terme , génère des mouvements financier gigantesques.
en premier les électrons vert ET les déchets. c'est un marché colossal et tout le monde est concerné , tous les jours.
il y avait d'ailleurs un beau reportage sur les électrons vert distribués en europe.
c'est fou ce qu'il y a comme gens qui croient encore que passe dans les câbles des électrons bleu et des électrons vert. les verts n'entrent que chez eux. 8).
vous avez là , toute la puissance extrême des vendeurs de "rêves".
je pense qu'il est possible de revoir cette émission sur auvio rtbf du mercredi 26 septembre dernier. vous pourrez aussi voir comment du papier devient la fée électricité verte.
 
La discussion glisse vers une autre thématique, certes liée, mais restons sur celle du nucléaire.

Je reconnais bien sûr les aspects positifs que le nucléaire fournit depuis maintenant plusieurs décennies.

Mais qu'en est-il des déchets hautement radioactifs pendant encore des siècles qu'il faudra enterrer, et les risques imprévisibles et coûts que cela provoquera pour les générations à venir ? Pourquoi les populations concernées ne font pas confiance et y sont largement hostiles ? Pourquoi en Allemagne, on a abandonné des projets déjà bien avancés et on n'a toujours pas pu sélectionner un site ?

Stockage final des déchets radioactifs en Allemagne - Quo vadis ?

Et quels seront les coûts liés au démantèlement des anciennes centrales ? On en sait quelque chose en Allemagne... Même si il y a un accord stipulant que ce seront en partie les fournisseurs qui payeront, in fine, qu'en sera-
-t-il des prix pour les consommateurs déjà 2x plus chers qu'en France ?

Le vrai coût (de la sortie) du nucléaire

https://allemagne-energies.com/sortie-du-nucleaire/

https://allemagne-energies.com/2018...dommagement-des-energeticiens-en-perspective/

Mais eux au moins, ils sont en train d'acquérir un savoir faire sur les énergies renouvelables qui va leur fournir encore une fois une position dominante sur ce grand marché, et beaucoup d'emplois.

Qui va payer pour les mêmes efforts en France ? Pensez-vous réellement que cela n'aura pas d'incidence sur le prix de l'électricité dans un futur plus ou moins proche ?

A Fukushima, ils ont eu un énorme coup de chance, car le vent et l'eau ont amené les produits radioactifs vers la mer. Si le vent avait soufflé vers l'intérieur du pays, le Japon aurait été coupé en deux parties séparées par une bande inhabitable pendant au moins dix à vingt ans. Et si il y avait un grave accident comparable, disons à la frontière franco-belge ?

Les centrales françaises ont vieilli mais à l'exception de celle de Fessenheim, ne seront pas démantelées dans un proche avenir. Il est vain de penser que de tels accidents ne pourraient pas se produire chez nous. Même si c'est très peu probable, ce n'est pas impossible. On y a été proche avec un accident à Sellafield en Angleterre et nous nous souvenons tous de Tchernobyl.

On ne peut pas fermer les yeux devant ces problèmes.


Jan :jap:
 
Là-dessus, je t'arrête tout de suite, Robain.

Bien sûr, il est impossible de contrôler quels électrons vont dans quels câbles, et donc l'électricité verte n'est qu'un jeu d'écritures.

Sauf que... le fournisseur d'électricité auquel tu achètes de l'électricité verte, il achète de l'électricité sur le marché des générateurs d'électricité. Et là, le fournisseur il peut choisir à qui il donne ses sous, et donc favoriser directement le business des générateurs d'électricité qui font du renouvelable. C'est simple, il y a une certaine quantité de kWh EnR à vendre, ton fournisseur s'engagera à acheter la quantité qui correspond à ta conso. Donc oui, tes sous financent les EnR, ce n'est pas du tout une arnaque, c'est juste un peu tortueux. Par contre, ça ne marche plus si tout le monde se met à acheter de l'électricité verte (et rien d'autre), il n'y en a simplement pas pour tout le monde.

Il est possible de connaître quelles quantités d'électricité les différents fournisseurs achètent sur les marchés, à quels générateurs. Cette électricité n'est pas au même coût du kWh selon sa provenance, et varie au cours de la journée. Certains fournisseurs vont donc essayer de faire un max de fric en achetant principalement, disons, du kWh issu de gaz, alors que d'autres viseront plus d'EnR, avec des marges différentes, compensées par des offres et des tarifs clients différents, vu que les prix ne sont pas constants et qu'on peut inciter les clients à ne consommer principalement que pendant certaines heures. Ceci étant basé sur une certaine régulation du marché (on ne peut spéculer sur les prix du kWh).

En gros, c'est assez compliqué et passe par-dessus la tête des reporters en mal de scandale à l'arnaque. Ce n'en est pas une. Mais effectivement, ça peut rapporter gros. C'est comme le loto. Il n'y a pas besoin de piper les boules pour que la FdJ ramasse ses pépètes.
 
Cette info tombe à pic à propos des déchets nucléaires : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/avec-le-laser-on-peut-reduire-la-radioactivite-d-un-million-d-annees-a-30-minutes-gerard-mourou-prix-nobel-de-physique-792642.html

Ce qui dit Gérard Mourou, professeur émérite de l'École polytechnique et récompensé par le prix Nobel de physique 2018, le 2 octobre dernier :
"Prenez un noyau atomique : il est composé de protons et de neutrons, si on met un neutron en plus ou si on enlève un, ça change absolument tout. Ce n'est plus le même atome, ses propriétés vont alors totalement changer. La durée de vie de ces déchets est changée fondamentalement : on peut la réduire d'un million d'années à 30 minutes !"


Sinon j'en ai une bien bonne :
- AREVA voulais construire aux US une usine de retraitement de mox (un truc dans le genre)
- Al Gore, John Kerry et d'autres "démocrates" possédaient des parts d'une société moribonde dans le business des panneaux solaires
- Al Gore & Cie soutiennent fortement le projet d'AREVA qui rachète donc à prix d'or la société de panneaux solaires (=> Al touche beaucoup de $$$$).
- La justice américaine met son nez là-dedans et AREVA risque une amende 24.000.000.000 de $
- AREVA n'a pas une thune, et en plus son projet de construction d'usine n'a pas vu le jour !
- A votre avis qui va payer ? => le contribuable Français.
Le 24 milliards de $ représentent le tiers de l'IR qu'on paye chaque année.
Pas cool :sad:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/affaire-areva-la-monstrueuse-amende-qui-menace-la-france-1308725
 
Mais qu'en est-il des déchets hautement radioactifs pendant encore des siècles qu'il faudra enterrer, et les risques imprévisibles et coûts que cela provoquera pour les générations à venir ? Pourquoi les populations concernées ne font pas confiance et y sont largement hostiles ? Pourquoi en Allemagne, on a abandonné des projets déjà bien avancés et on n'a toujours pas pu sélectionner un site ?

Les déchets radioactifs sont pour moi un réel défis pour les générations futures.

Je ne doute pas qu'une solution sera trouvée pour que la durée de vie de ces déchets diminue drastiquement ou mieux, qu'une solution de traitement ou de réutilisation soit trouvée. Hier, j'ai bien appris qu'on peut utiliser les vieux mégots négligemment écrasés au sol pour en faire du mobilier urbain.

Après tout, on a bien été capable d'aller marcher sur la lune, on se prépare à aller sur Mars.

C'est une histoire de recherche, comme en médecine, tous les jours on trouve, tous les jours on avance.

Demain les cancers seront, je l'espère, plus facilement soignable. De plus en plus, ils seront vaincus et un jour on parlera d'un cancer comme on parle aujourd'hui d'une grippe.

Le traitement des déchets est un marché colossal. Il rapporte d'ores et déjà des sommes fabuleuses.
Celui des déchets nucléaires n'échappera pas à cette règle. C'est une question de temps (et pas 1 million d'années)

En attendant, il y a les risques inhérents lors de l'utilisation des centrales (accident de tranche, attentats, incident climatique ou sismique). C'est surtout ça qui doit nous concerner au plus haut point.

Quand on voit que des opposants aux nucléaire arrivent à escalader des réacteurs, ça me laisse pantois. S'ils peuvent le faire, un groupe de fanatiques pourraient également les imiter et faire sauter le tout.
C'est ça qui me fait le plus peur actuellement lorsqu'on me parle de nucléaire.
Les déchets seront pris en compte lorsque le gain en vaudra la chandelle.

La finance n'a pas toujours de mauvais côtés.
 
Quand on voit que des opposants aux nucléaire arrivent à escalader des réacteurs, ça me laisse pantois. S'ils peuvent le faire, un groupe de fanatiques pourraient également les imiter et faire sauter le tout.
C'est ça qui me fait le plus peur actuellement lorsqu'on me parle de nucléaire.
Ayant pu discuter sur un autre forum avec un employé de centrale, celui-ci disait que lors des actions des anti-nucléaires, les autorités étaient prévenues de la date de l'action et que tout ce monde-là s'arrangeait pour que ça se passe sans aucun problème. Le personnel de la centrale était briefé.
Le but des autorités était de ne pas blesser (ou pire) un écolo anti-nucléaire.
A vérifier, mais crédible.
Reprenez-moi si je me trompe, mais aucun attentat n'a jamais eu lieu contre une centrale nucléaire.
 
De plus ils n'escaladent pas le réacteur, mais le bâtiment qui le contient. Avec double murs de protection.

Ils ne sont pas près d'y accéder. :-D

Pwr-f_1.jpg
 
De plus ils n'escaladent pas le réacteur, mais le bâtiment qui le contient. Avec double murs de protection.

Excuse moi de ne pas avoir été ultra précis, j'aurai du dire bâtiment réacteur, mais je pensais que cela était explicite. :oops: 8)

Les antis nucléaire escaladent le réacteur pour déployer leurs banderoles, c'est leur technique pour faire le buzz (et ça marche bien). Ils veulent dénoncer, mais pas saboter.

Mais il n'y a pas besoin d'escalader, où d'aller au cœur d'une centrale pour faire des dégâts.
Le pire à mon sens serait un détournement d'avion et une précipitation de l'appareil à l'image de ce qui a été fait en 2001 aux USA. :sad:
 
un bon drône fera l'affaire et avec les images gogol sur l'ordinateur en plus pour bien guider l'engin. :sad::evil:

et s'introduire dans la propriété d'une centrale c'est un peu comme faire une manif. a l'insu du plein gré des forces de l'ordre. oui ça arrive.
 
Euhh, comment dire ?
Oui tu te trompes lourdement. :D
Je peux t'assurer que personne n'est briefé pour les laisser faire leur numéro.
Et bien j'insiste. Je n'en ai pas la preuve formelle, et je n'en connais pas les modalités exactes, mais je fais confiance à des gens que je crois bien informés.
Si vraiment il y avait une vraie intrusion, là ce serait extrêmement dangereux. Pour les intrus bien sûr.
Il paraît logique qu'on ne rentre pas dans des endroits sensibles comme dans un moulin avec avec juste une pince et une paire de gants
 
30 ans

On pourra dire que je continue le hors-sujet mais je dirai que c'est parfaitement le sujet, de dire que débattre du nucléaire individuellement, sans se rendre compte que le problème est bien plus "entier" que le sort d'une seule technologie....

D'avance que les modérateurs acceptent mes humbles excuses.
Peut-être que cette discussion est à couper en deux ?

Je me contenterai de fournir une vidéo en Français, d'une douzaine de minutes donc même si vous avez peu de temps, svp écoutez-là. Elle donne plus d'explications sur ce que je murmurais à demi-mots dans mon post précédent et dépasse largement mes propos.



:jap:

P.S. Merci à l'incollable qui m'a fourni ce lien.
 
Messieurs, je vous laisse à vos rêves de "mesures politiques concrètes, coercitives, impopulaires, s'opposant à nos libertés individuelles".
En espérant avoir été assez courtois,
:coucou:
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,056,248
Retour
Haut Bas