Plug-in et éthanol

planétaire

Participant hyperactif
Inscrit
4 Fév. 2008
messages
9,204
Score de réaction
5,479
Localisation
Caldera d'Ecouves
Véhicule
Deux VE, modele 2 et 3
...E85 ou SP95 : pour une puissance donnée, et dans des conditions extérieures identiques, il faut le même régime moteur. ...

Donc pour un régime donné (les tr/mn), il y a augmentation de la durée d'injection, le Hsd considérant qu'à un régime doit correspondre un couple.
Il y aura plus de masse d'E85 injecté dans chaque cylindre.

et il use plus son thermique qui tourne plus vite et plus longtemps à travail égal.
Tout à fait. Le moteur tourne (en moyenne) plus rapidement, la batterie est + sollicitée : usure prématurée des deux organes les plus coûteux....

Pourquoi il tournerait plus vite puisqu'à un régime donné la puissance serait inchangée entre les 2 carburants ?

Pour revenir sur le point 1, l'augmentation de la masse de carburant, sous forme de gouttelettes mélangées à une quantité d'air très très peu changée se traduira par une augmentation de la masse volumique du mélange.
En général ceci amène un ralentissement du débit à haute vitesse de ce mélange gazeux, donc plutôt à haut régime moteur. On perdrait en puissance maxi, le régime maxi étant bridé électroniquement.

Pour en revenir à la combinaison plug-in éthanol, M8mat a constaté que ses accus se vidaient plus vite puis il y a stabilisation.
Donc par analogie, pour une non plug-in, il y aura rapidement stabilisation à un Soc un peu inférieur à celui qu'on a avec du Sp95 ?
Où est l'usure de cette batterie, elle est faite pour osciller autour d'un Soc "moyen". Qu'il soit 65% ou 60% ne change pas se durée de vie. Ce qui compte est l'amplitude et le nombre de variations par rapport au niveau moyen. Maintenant si on passe de 65 à 40% là oui en le répétant plusieurs fois par jour. Mais je ne crois pas que le Hsd va descendre en usage normal jusque là. Il réagit avant.
Ne pas oublier que M8mat a constaté une "faible" différence sur un "long trajet".

Où est l'usure plus prononcée du moteur s'il fournit la même puissance aux mêmes régimes ? Mêmes tr/mn et mêmes couples.
L'huile étant par ailleurs moins salie, donc peut-être aussi lubrifiante que quand elle est neuve plus longtemps ?

A+
 
l'expérience

L'expérience, la pratique, l'observation permanente avec instruments de mesure.
L'observation d'un moteur ou d'un ensemble mécanique,
C'est de l'écoute
De l'observation du comportement
De la lecture de l'instrumentation
De l'écoute des autres usagers pour vérifier leurs dires et les comparer à mes propres observations.
De la réflexion neutre sans laisser influencer mon raisonnement par l'extérieur.

Après de nombreuses observations, tests, je suis toujours arrivé à la conclusion suivante:
Le E85 à forte concentration fait mouliner le thermique.
Le E20 donne de la souplesse et j'estime qu'il améliore un peu le rendement thermique jusqu'à 2500 rpm
Le E30, pas si sur.

J'ai actuellement un mélange de 4l de E85 pour 35l de E10 qui donne des résultats de souplesse très intéressants.
 
J'ai du mal à comprendre cette affirmation :
E85 ou SP95 : pour une puissance donnée, et dans des conditions extérieures identiques, il faut le même régime moteur. De même pour augmenter la puissance d'un moteur thermique, généralement, on augmente son régime maxi.
Et celle ci:
Car rouler à l'E85 sur le plat, c'est un peu comme rouler au SP95 dans une côte : le thermique tourne plus vite et plus longtemps :

Si je suis à la même vitesse, sur du plat... j'ai le même besoin de puissance, pour la même vitesse, j'en conclus que j'ai le même régime... mais le thermique tourne plus vite comme si j'avais une cote...
Dans le cas ou je suis en stabilisé avec un SOC à 60%... mais pourquoi MG1&MG2 ne seraient pas dans le même état.
 
@ choupette

Le E85 est moins énergétique ( 1 l contient moins d'énergie )

Sur plat à vitesse constante, la P2 ( un ordinateur entouré de moteurs, une batterie et une enveloppe: c'est le MOBILE )
L'ordinateur est conçu pour mettre tout le monde d'accord,
A partir de 2 sources d'énergie : un combustible, et de l'électricité fournie par une batterie ( énergies stockées )

Dans son besoin de puissance constante,

L'ordinateur va tirer sur la batterie pour équilibre le besoin de puissance permettant le maintien du mouvement du mobile, et injecter un peu plus de carburant s'il a du E85 ou forte concentration de ce produit alcoolisé.

L'ordinateur équilibre ses forces par plus d'injection et plus de courant prélevé sur la batterie, il est contant.

Mais, s'il n'équilibre plus ses forces car l'injection de carburant ne suffit pas et qu'il ne veut pas ou ne peut pas prélever plus de courant sur la batterie, il est obligé de demander plus de tours moteurs pour développer la puissance nécessaire au maintien de la vitesse du mobile.

Et en côte, c'est la mème chose, plus de rpm et plus de prélèvement sur la batterie tant qu'elle peut en fournir.

En conclusion:

Le E85
provoque plus d'usure du thermique
et fait plus travailler la batterie ( en plug in, plus de cycles à unité de temps égale )

Quand à la Nimh, elle est plus solicitée, et risque de descendre plus souvent dans son SOC, elle subit plus de cycles ou pseudo cycles,
donc probabilité de vieillissement plus rapide.

J'espère ne pas avoir déraillé.
 
Je n'ai pas de PlugIn... :-D

Je pensais naïvement que j'avais un peu plus de puissance à régime égal avec du E85 vs SP95
* E85 meilleur indice octane
* meilleur rendement (si j'ai bien compris)
Mais avec plus de "débit" pour avoir le bon mélange.

par contre il est plus "froid" donc fait chauffer moins vite dans la phase de montée en température. l'ICE tourne plus longtemps, et charge plus la batterie.
 
Donc, Chris, on devrait compléter l'affirmation de Cyrille en ajoutant : même régime=même puissance jusqu'à un certain % de concentration d'éthanol dans le carburant..

Passé ce seuil, que tu places au-delà de 20% (et que je placerais plus haut, au moment où le hsd allume le voyant de défaut disant qu'il est en butée d'injection), le système hybride serait devant la problématique suivante:
-le conducteur m'a demandé xx kW, j'ai donc demandé à l'ecm (c'est l'ecu du thermique) de m'en fournir yy. Mince, celle-ci me dit, à une telle puissance j'ai donc pris x tr/mn (l'habitude...) et je n'arrive qu'à x couple (c'est ce que MG1 affirme) donc polo il va falloir que tu trouves une solution pour compléter.
En attendant, c'est MG2 qui complète.

-L'ecu hybride répond soit:
- pas de problème j'ai la batterie qui me dit je suis en superforme, elle va compléter, je vois ça avec MG2
- la batterie est au niveau moyen je peux en prélever, pas de soucis je fais ça tous les jours,
- la batterie est déjà en-dessous du niveau moyen et on me chuchote dans l'autre oreillette qu'il faut la recharger. Donc Polo tu vas me fournir quand même la puissance que je t'ai demandée, donc tu montes les tr/mn voire même je vais t'en demander encore plus pour la recharger un poil.

Dans ce dernier cas le thermique va tourner plus vite. Il peut s'user plus.
Par contre la batterie nimh sera juste descendue plus bas.
Si on la laisse remonter au seuil nominal il y aura eu un nano cycle de plus.

Donc le comportement (du hsd hein) dépendrait du % d'éthanol. (<- chapeau planétaire on ne le savait pas ...:grin:)

Pour ce qui est des cycles en mode plug-in il dépend plus simplement du vidage effectué sur le trajet, E85 ou SP95 peu importe.

A+ ;-)
 
2 constatations en 100% E85,

1-la batterie affichait en vert plus souvent sans avoir besoin d'une longue descente.

2-Pour monter une pente de +11% il fallait enfoncer +le pieds en 100% E85 pour que ça monte qu'en E10

my 2 cts
 
je réponds pas, mais je répond quand mème

ma batterie étant dans les mèmes difficultés que les autres Headways,

J'en ai profité pour faire des tests de comportement avec batterie fatiguée, batterie disponible et batterie pleine aux as.

Tout ceci avec des dosages E40
E30
E20 et un peu en dessous.

Concernant la batterie,
Fatiguée, le thermique compense dans les tours. ( usure thermique )
Disponible, ils échangent en parfait copinage. ( comportement standard )
Pleine aux as, l'ordinateur tape dans les stocks ( pseudo PHEV voire EV )

Concernant le thermique et son carburant avec batterie disponible
E40 le thermique va rapidement donner plus de tours au moindre effort supplémentaire
E30 Le phénomène est moins marqué, mais remarquable.
E20 Sous 2200 tours, le thermique est souple, il s'accroche et tire un peu comme un tracteur.
Avec un peu moins,( actuellement 4l E85 / 35l E10 ), sensiblement la mème chose, s'accroche encore plus, souplesse jusqu'a 2500 - 2800 tours.

Bien sur, le pieds de coton est de rigueur dans ces points d'observation,
C'est la seule possibilité d'observation de ces variations.

Pied plus lourd
E20 et moins, on sent toujours cette différence, monte pas trop vite dans les tours
E30 et E40 , on sent franchement le thermique rouler pour donner la puissance nécessaire.

Bien sur, ma conduite habituelle c'est le pied de coton,
et l'écoute constante du comportement du thermique, l'écoute de la génératrice,
et un équilibre physique constant du pied entre accélérateur et pédale de frein pour doser en permanence afin d'obtenir l'équilibre optimale du HSD.

Et, toujours,

Quand il y a eu débit de la batterie en mode standard,
Le thermique, sera toujours sollicité par le système pour remonter le SOC dans un niveau convenant à l'ordinateur.
Donc, le thermique s'use pour compenser.

En PHEV, le thermique ne compense pas tant que le système n'est pas revenu en mode standard,
c'est le SOC qui descend, donc, cyclage de batterie.
 
Dernière édition:
En conclusion:

Le E85
provoque plus d'usure du thermique
et fait plus travailler la batterie ( en plug in, plus de cycles à unité de temps égale )

Quand à la Nimh, elle est plus solicitée, et risque de descendre plus souvent dans son SOC, elle subit plus de cycles ou pseudo cycles,
donc probabilité de vieillissement plus rapide.

J'espère ne pas avoir déraillé.


J'ai roulé 5 mois au SP95, et cela fait maintenant 1 an que je roule à l'E85. J'ai donc fait plus d'une centaine de fois le même trajet pour aller travailler avec chacun des 2 carburants. A chaque trajet, j'analyse le comportement du thermique, des batteries, de la conso,...
Ce que je peux affirmer en roulant à l'E85 par rapport au SP95:

- Moteur plus lent à chauffer (surtout perceptible l'hiver) -> il faut plus de temps avant d'avoir du chauffage
- La variation du niveau des batteries en, roulant de la même manière est exactement le même. Je ne vide pas plus vite les batteries à l'E85 qu'au SP95. Sur mon trajet, j'oscille toujours entre 5 et 7 barrettes quelle que soit le carburant utilisé. Pour moi, l'E85 n'influence pas la charge ou la décharge, ou alors, c'est infime.
- J'ai fait plusieurs fois le 0 à 100 km/h avec Torque, je gagne 0,2 sec à l'E85, donc j'en conclu que l'E85 apporte un léger gain de puissance.
- L'augmentation de conso est de l'ordre de 20 à 25% à 100% E85, mais se réduit à 15% en ajoutant 6 ou 7 litre de SP95 au plein d'E85, afin que le code "P0171" ne s'allume pas.

Quand au fait que le thermique s'userait plus vite à l'E85, je n'en sais rien, mais sachant que je pense revendre ma voiture quand elle aura 200000 ou 250000 km, je ne m'inquiète pas. Certains américains ont largement dépassé les 500000 km à l'essence avec des P3, donc j'ai confiance au 1.8 Atkinson.
De même, je doute qu'un jour le moteur, ou autres pièces soit rongé par la "soit disant" corrosivité de l'éthanol.
 
@ belgo hsd

Sans vouloir vous offenser,

Si vous conduisez dans le style que je côtoie en traversant la Belgique,
Vous ne pouvez pas vous rendre compte des variations de comportement du thermique avec l'un ou l'autre des carburants que vous citez.

De plus, avez vous testé les variations de concentrations de mes essais,

Avez vous fait les tests à différents RPM pour observer les mélanges de carburant et leur potentiel de résultat au couple aux dirrérents régimes ou ils s'expriment.

J'espère que vous aurez l'honneteté de préciser que vous avez roulé au E85,
pour que votre acheteur acquière votre HSD en toute connaissance de cause.

Je n'ai pas parlé d'oxydation par le E85, mais d'usure supplémentaire du thermique par rotation supplémentaire, provoquée par la demande de l'ordinateur
 
Dernière édition:
bonsoir Chris
as tu fait le même genre de test avec du 98 à la place du E10?
car avec l'E10 on n'a ni l'indice d'octane, ni la densité énergetique.
Je n'ai fait que peu de plein à environ 30% d'e85 et le reste en SP98, ce n'est surement pas représentatif mais le moteur ronronnait comme un chat (YARIS)
 
coucou 77dan

Je n'ai jamais roulé au sp98
Mais au sp95, carburant recommandé par toyota;

Le E10 est plus souple que le sp95

L'explication:
sp98 et 95, avec leur fort dosage en essence donnent une combustion rapide.

L'augmentation en éthanol du E10 et de mes autres mélanges, donnent une combustion plus progressive qui est plus coupleuse à certains régimes que j'ai cité.

Le mélange 30% E85 pour le reste SP98 sur un plein d'environ 40l donne du E20 ou E25 environ.
Oui, le moteur est doux.
Mais, autant mettre du E10 avec 3l ou 4l ou 5l de de E85 sur une base 40l de remplissage
 
Sans vouloir vous offenser,

Si vous conduisez dans le style que je côtoie en traversant la Belgique,
Vous ne pouvez pas vous rendre compte des variations de comportement du thermique avec l'un ou l'autre des carburants que vous citez.

De plus, avez vous testé les variations de concentrations de mes essais,

Avez vous fait les tests à différents RPM pour observer les mélanges de carburant et leur potentiel de résultat au couple aux dirrérents régimes ou ils s'expriment.

J'espère que vous aurez l'honneteté de préciser que vous avez roulé au E85,
pour que votre acheteur acquière votre P2 en toute connaissance de cause.

Je n'ai pas parlé d'oxydation par le E85, mais d'usure supplémentaire du thermique par rotation supplémentaire, provoquée par la demande de l'ordinateur

Non effectivement, je n'ai pas testé l'E85 à différentes concentration. Je roule depuis 1 an, (30.000km) avec le max d'éthanol, de façon à être à la limite de l'allumage du voyant. Je rajoutte donc du SP95 en fonction de la saison (de 0 à 7 l par plein, entre hiver et été). Je prend un échantillon à chaque plein pour mesurer le taux en éthanol (par mélange avec de l'eau) et fait l'appoint de SP95 pour rouler en permanence à l'E70 -> limite pour ne pas avoir le voyant. Si il s'allume (ce qui m'est arrivé 3X en un an), je l'éteint avec Torque, et rajoute un peu d'essence.
Mon but n'est pas d'analyser en profondeur le fonctionnement aux différents dosages, mais bien de faire des économies et d'être moins dépendant du pétrole.
Le jour où je vendrai mon Auris HSD, ça ne me dérange pas de signaler que j'ai roulé à l'E85, mais ici en Belgique quasi personne ne sait ce qu'est de l'E85 (on n'en vend pas). J'en ai parlé à pas mal de personne, mais c'est de l'inconnu pour eux, y compris pour certains mécano de chez Toyota !
Et oui, en Belgique les gens ne jure que par le puant mazout !
 
Envoyé par BientotElectriq Voir le message
...E85 ou SP95 : pour une puissance donnée, et dans des conditions extérieures identiques, il faut le même régime moteur. ...

Je suis allé un peu vite en besogne et j'ai mal expliqué ma pensée. Le fond de celle-ci, c'est que la Prius tente toujours de délivrer une puissance linéaire quel que soit le régime du thermique : la batterie est plus sollicitée pour y parvenir, quand c'est possible. Sinon, le thermique s'emballe. L'E85 sur un autre véhicule non hybride : j'ai essayé à de nombreuses reprises sur une aygo notamment : le manque de puissance est bien là : ça n'avance pas.

Le problème que je perçois, c'est que certains estiment rouler à l'E85 dès lors qu'ils ont mis 10 litres, un demi-plein d'E85 ou 5 litres de SP95 dans 45 litres d'E85 :-D. Soyons réalistes.

Faites tous un essai, un vrai : 3 pleins consécutifs d'E85 au mois de Janvier. On verra si cette Prius est vraiment adaptée à l'E85 pur et si la batterie niMh n'est pas plus sollicitée. Bonjour les démarrages du thermique ratés, les ralentis instables, les batteries radiateurs...

Comme le font Chris Rebel et d'autres, on coupe l'E85 avec de l'essence dans des proportions qui permettent de limiter les problèmes. MAIS grosse différence : on ne roule pas à l'E85 et on ne peut pas tirer de conclusions sur ce carburant tant qu'on limite ses effets indésirables en le coupant avec du SP.

Je vois ici beaucoup de priussiens roulant à l'E85 mais combien à 100% ET toute l'année ? Je pense avoir un retour d'expérience sur le terrain assez large auprès des clients pour affirmer que la Prius n'est vraiment pas adaptée à ce carburant - dans le sens industriel du terme (cad partout en France, à 100% et tous temps toutes saisons).
 
Moi ! :victoire: Je roule 100 % E85, été comme hiver, auto et moto (modifée :cool:). Le démarrage à froid sur mon ex P2, et ma CT, se passe sans problème.

Je suis venu au HSD justement parce que ce système améliore les conditions de démarrage à l'E85: Au lieu d'utiliser un petit démarreur 12V nécessitant un gros ampérage pour fournir un peu de puissance, et dont la vitesse de rotation est limitée, sur les HSD, le démarrage est assuré par un moteur synchrone alimenté par une batterie HT:

- La puissance de démarrage disponible est bien plus élevée.

- L'alimentation 12 du calculateur n'est pas drainée par le démarreur. Ce qui évite au calculateur de tomber dans les pommes quand on veut démarrer avec une 12 faible. Le meilleur exemple étant le démarreur, sur une priustorique, entrainant le thermique sans produire la moindre ratée , et qui amène souvent à la conclusion hâtive: Calculateur HS :pardon: , et quand on branche une 2eme batterie, miracle ! Ca marche :jumproll:

- Le moteur électrique du HSD peut démarrer le thermique et l' "accompagner" en l'accélérant progressivement, ce qui est idéal pour passer les 1eres ratées typiques du comportement à l'E85 lors d'un démarrage par temps froid.

J'ai débuté à l'E85 sur une Golf GL 1.8 de 93 avec injection monopoint en 2008, au tout début de la distribution de l'E85 en France. Je confirme que, par temps très froid, le moteur ratatouillait les 1eres secondes, voire calait, et il fallait le relancer. Dans ces conditions, une 12 V faible de pardonnait pas. J'ai contrôlé le λ en hiver, quand l'E85 est en fait du E70, et en été, au ''vrai'' E85'', et aucun souci, il est toujours à 1. Félicitations au passage au Monotronic Teuton qui, malgré sa rusticité comparé à ce qui se fait aujourd'hui, a toujours contrôlé avec réactivité la carburation qui a toujours été au poil :coolman: . Je soupçonne même les concepteurs d'avoir pris en compte l'usage de l'E85 lors de la mise au point...

Su ma moto, une Aprilia Falco, avec d'autres farfelus ayant la même moto, nous avons modifié la carto et la pression d'injection pour adapter la richesse. Certains ont eu l'occasion de mesurer la puissance sur banc, et, comme je constate à chaque ouverture des gas, il n'y a a pas de perte de puissance. Le moteur s'avère une poil plus coupleux à bas régime, et reste agréable même en plein cagnard dans les bouchons.
 
Je vois ici beaucoup de priussiens roulant à l'E85 mais combien à 100% ET toute l'année ? Je pense avoir un retour d'expérience sur le terrain assez large auprès des clients pour affirmer que la Prius n'est vraiment pas adaptée à ce carburant - dans le sens industriel du terme (cad partout en France, à 100% et tous temps toutes saisons).
Assez d'accord avec. Officiellement, enfin, officieusement, d'après Toy Canada, la Prius doit pouvoir fonctionner sans problème avec du E30. Donc dans la pratique, vu qu'il y a toujours des marges, ça devrait aller avec du E50 voire 60 (70 pour certains - si c'est bien du 70). Mais au delà on doit se retrouver dans une zone vaguement trouble. Ca passe mais en mode dégradé dont on ne perçoit pas forcement les symptômes dont un évident est l'allumage du voyant "check engine".
 
Sinon y'a déjà un topic e85. Pourquoi dupliquer la discussion ici ? :-D
 
Moi, je vous aime bien TOUS et me délecte de vos commentaires , de vos connaissances et de vos expériences. Par contre , comme je l'ai vu de mes propres yeux jeudi dans l'atelier de la CC , je me demande ce que toyota collecte comme informations lors d'un test sur une P2 pour la prolongation de la garantie batterie. Cette voiture "connectée" à l'ordi " lançait " des séquences moteur thermique " bizarres" , monter et descendre dans les tours , pas jusqu'au rupteur hein , mais quand même. Essais terminés , le Mecano attendait que l'ordi transmette les infos chez TOYOTA via le wifi avant de débrancher la voiture. Sont ils capables de " lire" comment vous vous comportez avec votre voiture ? RPM ? Temps de fonctionement moteurS ? Batterie ? Nombre de charge ? quand je pense que mon PREVIA 2.4 VVTI de l'époque avait gardé en mémoire un code panne ! Je me pose des questions et par la même , décide de respecter le carburant prescrit par TOYOTA. OU ALORS , faudrait pouvoir faire les calculs de ce que pourrait coûter la remise en état d'un "GROS accessoire" par rapport aux économies réalisées en roulant E85. CA en vaut VRAIMENT la peine sur la durée ? Large débat que celui la. :jap:
 
passer les 1eres ratées typiques du comportement à l'E85 lors d'un démarrage par temps froid.

Ces ratés sont-ils si "typiques" sur une flex-fuel adaptée à l'E85 ? Ces ratés, c'est justement ce qui confirme que ta Prius n'est pas adaptée à ce carburant - et qu'à ce jour - je ne connais absolument aucune Prius qui fonctionne correctement à 100% à l'E85 - été comme hiver.

La Prius est-elle compatible avec l'E85 ? A cette question, j'ai un réponse catégorique, n'en déplaise à certains. Peut-on en mettre un peu dans son réservoir ? oui, mais Toyota est formel : à vos risques et périls.
 
Tu ne lis pas les réponses: Ma vielle Golf pouvait avoir, par temps froid, des ratées au démarrage. Ce n'était pas le cas, ni sur la Prius, ni sur la CT. Et j'ai expliqué pourquoi.

Pour ce qui est des risques est périls: Notre économie, et encore moins notre système politique, ne sont compatibles avec l'hégémonie du pétrole et du gaz fossile. Vous pouvez (bêtement) continuer à en utiliser, mais c'est à vos risques et périls.
 
J'ai bien lu attentivement ton post, comme tous ceux avec qui j'échange, et plus précisément j'ai cru lire :

- Le moteur électrique du HSD peut démarrer le thermique et l' "accompagner" en l'accélérant progressivement, ce qui est idéal pour passer les 1eres ratées typiques du comportement à l'E85 lors d'un démarrage par temps froid.

Tu n'as jamais de ratés au démarrage à froid, en 100% E85 en hiver : je veux bien essayer de te croire, mais mon expérience m'a appris l'inverse.
 
Sur les priustoriques - et uniquement par temps froid, j’insiste -il faut des fois un 2eme coup de démarreur. Sur les "flex", c'est "résolu" en augmentant énormément la richesse, ce qui est tout de même un peu bourrin. Le plus malin aurait été de réchauffer les corps d'injecteurs, et qui sait, avec la possible généralisation de l'E85 :-D, les constructeur s'y résoudront.

Mais l'idée d'entrainer le moteur thermique progressivement et un poil plus vite, pendant quelques fractions de seconde de plus, est certainement la solution la plus classe, et c'est celle adoptée sur les HSD. Et en plus, sans se fait tout seul, sans que le conducteur ne s’aperçoive de rien. Chapeau les Nippons :jap:
 
la solution la plus classe, et c'est celle adoptée sur les HSD

Je connais très bien ce phénomène, mais à ne pas banaliser sur la Prius, il ne s'agit nullement d'un fonctionnement normal comme tu sembles vouloir le démontrer, mais bel et bien d'un fonctionnement en mode dégradé ! TOYOTA n'a pas conçu ni adopté aucun système pour optimiser un fonctionnement de la Prius avec de l'E85.
 
Toutafé ! L'objectif des concepteurs était d'optimiser pour le SP, d’où l'alarme LTFT à 35%, alors que 36 ou 37 aurait été parfait pour de l'E85.

Cette façon de démarrer a probablement dû être mise au point pour améliorer le démarrage dans des conditions difficiles, ou avec des bougies faiblardes. Mais si je devais concevoir un système de démarrage pour une voiture ''flex'', j'adopterais cette solution qui est finalement la plus simple et la plus efficace.

Si Toyota décidait de rendre ses HSD '"Flex", il n'y aurait qu'à modifier le seuil d'alerte du LTFT. Et ses hybrides "Flex" resteraient imbattables par la concurrence.

Cette difficulté à démarrer par temps froid avec l'E85 est largement compensée par ses atouts:

- Son indice d'octane élevé qui élimine quasiment le cliquetis et permet d’augmenter l'avance à l'allumage, et donc le couple en reprise, surtout à forte charge et par temps très chaud.

- Sa chaleur latente de vaporisation qui aide à la régulation de la température de la chambre de combustion, et à réduire les NOx.

- Sa combustion complète et homogène limitant la production d'imbrûlés et de particules polluantes, mais aussi abrasives quand elles s'accumulent dans l’huile.
 
Ces ratés sont-ils si "typiques" sur une flex-fuel adaptée à l'E85 ? Ces ratés, c'est justement ce qui confirme que ta Prius n'est pas adaptée à ce carburant - et qu'à ce jour - je ne connais absolument aucune Prius qui fonctionne correctement à 100% à l'E85 - été comme hiver.

La Prius est-elle compatible avec l'E85 ? A cette question, j'ai un réponse catégorique, n'en déplaise à certains. Peut-on en mettre un peu dans son réservoir ? oui, mais Toyota est formel : à vos risques et périls.

Moi j'en connais une. La mienne ! :jap:
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 307,548,222
Retour
Haut Bas