Le site WEB du Prius Touring Club Votes AG 2019  

Précédent   Forum Prius Touring Club > Tout sur les véhicules qui nous intéressent > Général > Medias
S'inscrire FAQ Banque d'images Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 01/04/2017, 13h23   #181
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut 3/4

Fiches pilotes

Mike Conway

Né le 19 août 1983 à Sevenoaks, Grande-Bretagne

Débuts au Mans 2013

Participations au Mans 3

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 2

Meilleur résultat saison WEC 3e (2016)



Kamui Kobayashi

Né le 13 septembre 1986 à Hyogo, Japon

Débuts au Mans 2013

Participations au Mans 2

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Participations manches WEC 17

Victoires manches WEC 1

Meilleur résultat saison WEC 3e (2016)



José María López

Né le 26 avril 1983 à Río Tercero, Argentine

Débuts au Mans 2017

Participations au Mans 0

Meilleur résultat au Mans -

Participations manches WEC 0

Victoires manches WEC 0

Meilleur résultat saison WEC -



Sébastien Buemi

Né le 31 octobre 1988 à Aigle, Suisse

Débuts au Mans 2012

Participations au Mans 5

Meilleur résultat au Mans 2e (2013)

Participations manches WEC 34

Victoires manches WEC 5

Meilleur résultat saison WEC 1er (2014)



Anthony Davidson

Né le 18 avril 1979 à Hemel Hempstead, Grande-Bretagne

Débuts au Mans 2003

Participations au Mans 9

Meilleur résultat au Mans 2e (2013)

Participations manches WEC 33

Victoires manches WEC 5

Meilleur résultat saison WEC 1er (2014)



Kazuki Nakajima

Né le 11 janvier 1985 à Okazaki, Japon

Débuts au Mans 2012

Participations au Mans 5

Meilleur résultat au Mans 4e (2013)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 2

Meilleur résultat saison WEC 7e (2015)



Stéphane Sarrazin

Né le 2 novembre 1975 à Alès, France

Débuts au Mans 2001

Participations au Mans 15

Meilleur résultat au Mans 2e (2007, 2009, 2013 et 2016)

Participations manches WEC 41

Victoires manches WEC 3

Meilleur résultat saison WEC 3e (2013 et 2016)



Yuji Kunimoto

Né le 12 septembre 1990 à Yokohama, Japon

Débuts au Mans 2017

Participations au Mans 0

Meilleur résultat au Mans -

Participations manches WEC 0

Victoires manches WEC 0

Meilleur résultat saison WEC -



Nicolas Lapierre

Né le 2 avril 1984 à Thonon-Les-Bains, France

Débuts au Mans 2007

Participations au Mans 9

Meilleur résultat au Mans 3e (2014)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 6
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
JOPRIUS59 (15/04/2017)
Vieux 01/04/2017, 13h26   #182
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut 4/4




TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 18 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2e place à cinq reprises, son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique de Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé 10 pole positions, gagné 11 courses et fini à 31 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans. TOYOTA Motorsport GmbH mène de front sa participation au WEC et ses autres activités, comme la fourniture d'un moteur en prévision du retour de la marque en Championnat du Monde des Rallyes en 2017, ou encore des prestations d’ingénierie et des activités liées à la compétition pour des clients privés.

www.toyota-motorsport.com / www.facebook.com/toyotamotorsport / @Toyota_Hybrid
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
JOPRIUS59 (15/04/2017)
Vieux 05/04/2017, 08h35   #183
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2017-53


Vaucresson, le 4 avril 2017





LA NOUVELLE LS 500 F SPORT DÉVOILÉE À NEW YORK



Après la présentation de la LS 500 à Détroit puis de la LS 500h à Genève, Lexus annonce aujourd’hui que la nouvelle LS F SPORT sera dévoilée au New York International Auto Show.

La nouvelle LS repose sur variante allongée de la plateforme Lexus issue de l’architecture globale premium GA-L (global architecture for luxury vehicles) – la plus rigide jamais développée par Lexus – qui améliore le comportement dynamique, la douceur de conduite et le silence à bord. Les versions F SPORT, en motorisations LS 500 et LS 500h, bénéficieront de la réactivité et de l’agilité de la plateforme pour offrir l’expérience de conduite la plus engageante jusqu’à présent.

La nouvelle LS 500 F SPORT sera exposée à partir du 12 avril sur le stand Lexus du Javits Convention Center lors du New York International Auto Show.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
artur (05/04/2017), Visiteur 009 (05/04/2017), zeffix (05/04/2017)
Vieux 05/04/2017, 16h42   #184
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-54

Vaucresson, le 5 avril 2017


LES IMMATRICULATIONS VP DE TOYOTA FRANCE PROGRESSENT
DE PLUS DE 25 % SUR LE PREMIER TRIMESTRE

· Sur un marché VP* en hausse de 4,8 %, les immatriculations de Toyota France progressent de 25,2 % au premier trimestre 2017.
· Les immatriculations VU de Toyota font elles aussi un bond de 48,8 % sur le trimestre, essentiellement grâce au nouveau Hilux.
· Avec ses deux marques Toyota et Lexus, Toyota France conforte sa position sur le canal des ventes à particuliers avec une part de marché de 6,3 % et progresse sur les ventes aux sociétés.
· Par marque, Toyota enregistre une progression de 26,1 % tandis que Lexus continue à enchaîner les records avec + 10,1 %.
· Sur ce premier trimestre, la part des hybrides dépasse 60 % des ventes de la marque Toyota.

Sur un marché* français des voitures particulières en progression de 4,8 % au premier trimestre 2017, les immatriculations de Toyota France (marques Toyota et Lexus) s’inscrivent en forte hausse de 25,2 %. Avec un total de 26 618 unités, la part de marché de Toyota France atteint ainsi 4,94 % en VP. Du côté des utilitaires, Toyota progresse de 48,6 % grâce au nouveau Hilux qui fait plus que doubler ses immatriculations (+ 110,7 %).

La progression de 26,1 % de la marque Toyota (25 299 immatriculations VP) est due pour l’essentiel au succès du nouveau crossover compact C-HR, dont les immatriculations atteignent déjà 5 619 unités sur les trois premiers mois de 2017. Il s’installe d’emblée comme le deuxième modèle le plus diffusé de la gamme après la Yaris "Made in France", qui progresse de 6,4 % (8 647 immatriculations VP) alors que sa nouvelle version sera commercialisée dans le courant du mois d’avril.

Après cinq records annuels consécutifs, Lexus poursuit sur sa lancée avec 1 319 immatriculations sur le premier trimestre, en hausse de 10,1 %. La nouvelle IS 300h progresse de 16,7 %, le RX 450h de 46,3 %, tandis que le NX assure toujours plus d’un tiers des ventes de la marque avec 490 unités (+ 7,7 %).

La hausse des immatriculations du groupe Toyota est particulièrement notable sur le canal des ventes à particuliers, puisqu’elle s’établit à + 33 %, dans un marché à destination des ménages qui n’évolue que de + 3,1 %. La part de marché de Toyota France auprès des particuliers atteint ainsi 6,3 %, soit 1,4 point de mieux que sur la même période en 2016. Auprès des sociétés, la part de marché de 3 % est en nette progression par rapport aux 2,4 % du premier trimestre 2016.

Alors que le recul des ventes de Diesel se confirme mois après mois, Toyota se distingue grâce au succès de ses modèles hybrides. Leur part atteint 61,9 % des ventes de la marque Toyota sur le trimestre, soit une progression de plus de 40 % en volume. La motorisation hybride équipe ainsi 56 % des Yaris – produites en France sur le site de Valenciennes-Onnaing, dans le Nord – 91 % des C-HR, 89 % des Auris berline et Touring Sports et 77 % des RAV4. Chez Lexus, la motorisation hybride représente toujours plus de 99 % des ventes en France.

* Immatriculations hors transit temporaire
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 5
artur (05/04/2017), Ircalan (13/04/2017), JeanB (10/07/2017), philiprius (05/04/2017), zeffix (05/04/2017)
Vieux 06/04/2017, 17h03   #185
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P. 2017-56


Vaucresson, le 5 avril 2017





LE GRAND PRIX DU LEXUS DESIGN AWARD 2017
ATTRIBUÉ À PIXEL DE HIROTO YOSHIZOE



Lexus International a révélé le nom du projet lauréat du Grand Prix du Lexus Design Award 2017 – Pixel de Hiroto Yoshizoe – en conclusion de ce prestigieux concours international. Le Lexus Design Award 2017 a réuni 1 152 projets émanant de 63 pays autour du thème ‘YET’ (ET POURTANT).



« Chaque édition du Lexus Design Award met en lumière les dernières tendances qui traversent la communauté des jeunes designers et les questions qui constituent à leurs yeux les principaux défis et les opportunités les plus intéressantes du design actuel. Cette année, les projets soumis ont pourtant réussi à être encore plus exceptionnels par leur qualité et leur ambition. Il nous a donc été très difficile de choisir parmi eux les douze finalistes, puis les lauréats pouvant réaliser un prototype et enfin celui distingué par le Grand Prix, mais toutes ces étapes de sélection ont donné lieu à des discussions animées et passionnantes », a déclaré Alice Rawsthorn, juré du Lexus Design Award 2017 et critique spécialiste du design.



« Les quatre projets lauréats pour la réalisation d’un prototype se sont attaqués à des problèmes complexes et cruciaux comme le sort des réfugiés et des sans-abris, une protection écologique des bâtiments aussi séduisante que poétique, la fusion entre l’artisanat traditionnel et les technologies émergentes ou encore un projet pour inciter les enfants à créer leurs instruments de musique et à en jouer. Au-delà de l’éclectisme et de l’originalité de leurs projets, tous les finalistes ont su traiter le thème ‘Yet’ (Et pourtant) du Lexus Design Award 2017, en faisant preuve d’une imagination, d’une diversité d’approche et d’une audace considérables. »



Le prix a été remis au lauréat par Yoshihiro Sawa, président de Lexus International, dans le cadre du vernissage de l’exposition ‘LEXUS YET’ organisée par la marque pour la Milan Design Week 2017.



Hiroto Yoshizoe réside actuellement à Tokyo où il travaille dans la direction artistique et le design comme scénographe pour des sites commerciaux. Il concentre son approche sur l’interprétation des idées de changement, de mouvement dans le temps et l’espace pour créer des designs simultanément inspirés par une vision moderne et analogique. Il avait déjà été finaliste pour une présentation sur panneau du Lexus Award Desgin 2016 avec un projet intitulé “PLANTS-SKIN”.



PIXEL est un dispositif qui permet de faire l’expérience pleinement consciente de l’existence de l’ombre et de la lumière. Il utilise une configuration de volets pour créer une gamme d’effets optiques. La réflexion interne répétitive fait la transforme les images d’entrée en une moyenne affichée sur des carrés. La conversion de la lumière et de l’ombre en une forme claire et rationnelle permet au spectateur de faire l’expérience de ce merveilleux phénomène fondamental.



Le design joue avec deux éléments contradictoires qui se répondent pour provoquer une émotion chez le spectateur. Les contrastes apparaissent ainsi imbriqués. L’Ombre et la Lumière, le dedans et le dehors, le côté pile et le côté face – cet écran qui sépare les éléments opposés divise, transforme et ‘relie’ tout à la fois.



Snarkitecture a été le mentor d’Hiroto Yoshizoe pendant le Lexus Design Award.



Lancé en 2013 pour promouvoir des idées synonymes d’un avenir meilleur, le Lexus Design Award célèbre son 5ème anniversaire. Ce concours international de design soutient les jeunes designers et créateurs du monde entier. Le lauréat du Grand Prix a été désigné parmi quatre projets prototypes traduisant de manière originale et innovante la philosophie ‘YET’ (ET POURTANT) par un jury international d’éminents designers et créateurs.



L’œuvre du lauréat du Grand Prix est présentée aux côtés des 11 autres projets finalistes dans le pavillon de l’exposition LEXUS YET, du mardi 4 avril au dimanche 9 avril à La Triennale di Milano, le musée d’art et de design, dans le Parco Sempione.





Retrouvez toutes les informations et les photos sur :
Lexus Design Award : www.lexusdesignaward.com
Instagram: https://www.instagram.com/lexusdesignaward/ @lexusdesignaward
Hashtags officiels : #LexusDesignAward; #MilanDesignWeek; #LexusYet ; #LexusDesignEvent

À propos du Lexus Design Award

Le Lexus Design Award est un concours international créé en 2013 qui cible la génération future de designers innovants du monde entier. Avec cette initiative, Lexus cherche à encourager les idées qui contribuent à la société en soutenant des créateurs dont les travaux peuvent aider à rendre le futur meilleur. Le Lexus Design Award fournit une opportunité unique à quatre finalistes de travailler avec des designers de renommée mondiale comme mentors pour produire des prototypes de leurs créations puis les exposer dans le cadre de la Semaine du Design de Milan, l’une des plus grandes manifestations internationales consacrées au design


À propos de Lexus
Depuis ses débuts en 1989, Lexus a acquis une réputation internationale pour la qualité exemplaire de ses produits et de son service clients. Lexus domine également les marques de luxe en matière de technologie hybride avec des véhicules proposant les meilleures innovations technologiques et une qualité premium. Lexus est aujourd’hui présent dans plus de 90 pays. La modernité du design des derniers véhicules reflète l’évolution de la marque et sa volonté de s’adresser à la prochaine génération des clients du marché du luxe avec une éthique, des produits et des services visionnaires, originaux et passionnants. www.lexus-int.com



Photos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (06/04/2017)
Vieux 11/04/2017, 09h21   #186
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-57

Vaucresson, le 7 avril 2017

TOYOTA REMANIE SES DIRECTIONS VENTES ET RÉSEAU, APRÈS-VENTE ET CUSTOMERONE

· Suite au lancement réussi du projet CustomerOne, Toyota France redéfinit le périmètre et la structure de ses Directions Ventes et Réseau, Après-Vente et CustomerOne.
· Jean-François Grimaud rejoint Toyota Motor Europe en tant que General Manager Customer Experience.
· Florian Aragon est nommé Directeur des Ventes de Toyota France.
· Hervé Forzani est nommé Directeur Expérience Client et Réseau.

Après avoir mené le projet CustomerOne en tant que directeur, Jean-François Grimaud vient de rejoindre Toyota Motor Europe en tant que General Manager Customer Experience. Le lancement réussi du projet conduit maintenant Toyota France à redéfinir le périmètre et la structure de ses Directions Ventes et Réseau, Après-Vente et CustomerOne.

Florian Aragon prend les fonctions de directeur des Ventes à compter du 1er mai 2017. Sous sa responsabilité, la Direction des Ventes va se concentrer sur l’animation du réseau, la réalisation des objectifs et la performance des marques Toyota, Toyota Occasions Plus et Toyota Business Plus.

Florian Aragon a commencé sa carrière chez Toyota France en janvier 2004 et a successivement occupé les postes d’assistant produit, chef de région, chef du service Administration des Ventes et chef de département Développement Réseau. Il était détaché à la Direction Marketing de Toyota Motor Europe depuis janvier 2014. Il remplace David Schotkosky, qui était directeur des Ventes et du Réseau depuis 2013 et devient directeur général adjoint des Opérations de Toyota Financial Services à partir du 1er mai 2017.

La direction CustomerOne, créée le 1er mars 2016 et auparavant dirigée par Jean-François Grimaud, est renommée et élargie en direction Expérience Client et Réseau, avec à sa tête Hervé Forzani à partir du 1er avril 2017. Entré chez Toyota France en 2001 comme chef du département Développement et Administration du Réseau, Hervé Forzani a ensuite été directeur du Développement Réseau puis directeur du Développement Réseau et des Ventes. Il a été détaché auprès de Toyota Motor Europe en tant que directeur du développement puis directeur des Opérations Commerciales de 2008 à 2012, avant de rejoindre Toyota Financial Services comme directeur Ventes et Marketing puis directeur général adjoint des Opérations.

La direction Expérience Client et Réseau est organisée en trois pôles :
- Voix du Client : recommandation et relation clients, valorisation de la voix du client
- CRM, Outils, Digital et Data Management : élaboration des parcours clients, intégration de l’écosystème digital
- Réseau : développement réseau, évolutions futures et standards Ventes et Après-Vente


« Cette nouvelle organisation accompagne une répartition plus claire et homogène de nos activités afin de continuer à améliorer l’expérience client et préparer le réseau aux évolutions futures », déclare Didier Gambart, président de Toyota France. « Nous sommes très heureux d’accueillir de nouveau Florian Aragon et Hervé Forzani au sein de Toyota France. Un grand merci à Jean-François Grimaud et David Schotkosky pour leurs actions et leurs réalisations. Nous leur souhaitons les mêmes succès dans leurs nouvelles fonctions. »


Photos disponibles sur http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
artur (11/04/2017), zeffix (11/04/2017)
Vieux 11/04/2017, 09h26   #187
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-58

Vaucresson, le 7 avril 2017


TOYOTA AU SALON EVER MONACO

Toyota présentera sa vision de la mobilité et sa gamme de véhicules hybrides, hybride rechargeable, électriques et à hydrogène à EVER Monaco du 11 au 13 avril.
· Des essais de Mirai, Prius Rechargeable et C-HR seront proposés aux visiteurs afin de montrer les atouts des différentes technologies de mobilité durable de Toyota.

Toyota est partenaire d’EVER Monaco, Forum & Conférences Internationales sur les énergies renouvelables et les véhicules écologiques, du 11 au 13 avril. L’exposition se tiendra sous la grande verrière du Grimaldi Forum, qui accueillera également des tables rondes sur le thème de la mobilité durable et des énergies renouvelables. Toyota interviendra lors des conférences sur les technologies de mobilité électrique, hybrides rechargeables et pile à combustible le mardi 11 avril et sur les smart cities jeudi 13 avril.



Un espace Ride&Drive permettra aux visiteurs d’essayer le nouveau crossover compact C-HR hybride, la nouvelle Prius Rechargeable et la Mirai à pile à combustible hydrogène sur des parcours dédiés, tracés dans les rues de la Principauté pendant toute la durée de l’événement.





Modèles à l’essai :


Nouvelle Prius Hybride Rechargeable :

La nouvelle Prius Rechargeable reprend les atouts de la Prius Full Hybrid basée sur l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture), en y ajoutant la meilleure autonomie électrique de sa catégorie et plusieurs technologies très innovantes. Capable de parcourir plus de 50 km et d’atteindre 135 km/h en mode électrique, elle marque un énorme progrès en matière de consommation, de performances, d’innovation et de style, tout en restant fidèle à l’objectif de Toyota : parvenir un jour à l’éco-voiture ultime.









C-HR : Le Crossover Compact Toyota

Modèle à part dans la gamme Toyota comme sur le segment des crossovers compacts, le C-HR – pour Coupé High-Rider - reflète la volonté de Toyota d’offrir plus de liberté au design et de promouvoir la créativité technique afin d’obtenir un style attractif et un plaisir de conduite optimal. Il est équipé de la plus récente génération du système hybride Toyota et affiche ainsi la consommation et les émissions de CO2 les plus faibles de sa catégorie.



Mirai : La voiture qui ne rejette que de l’eau

La Mirai à pile à combustible hydrogène ne produit ni dioxyde de carbone ni polluants locaux. Seule de la vapeur d’eau est émise à l’échappement. En plus d’offrir des performances environnementales élevées, elle bénéficie des avantages d’une voiture traditionnelle avec une autonomie d’environ 500 km et un temps de remplissage de 3 à 5 minutes. La Toyota Mirai ouvre la porte d’une nouvelle ère dans la mobilité durable. En pensant à l’automobile des cent ans à venir, Toyota a réalisé un véhicule d’un intérêt unique en son genre, un pionnier qui permettra de concrétiser la société de l’hydrogène.







Modèle exposé en statique :





i-Road : Cité Lib By Ha:Ma

Disponible 24h/24 et 7j/7, le service d’autopartage Cité lib by Ha:mo propose aux Grenoblois 70 mini-véhicules pour leurs déplacements intra-urbains. Deux modèles électriques sont disponibles : le Toyota COMS, un quatre-roues et le Toyota
i-ROAD, un trois-roues au look futuriste, aux performances adaptées à un usage urbain. Le dispositif Cité Lib by Ha:mo réunit toutes les innovations des services d’autopartage existants et peut être utilisé en complément des transports publics grenoblois, sans retour obligé au point de départ.

__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 4
Etienne (11/04/2017), Ibride (11/04/2017), Ircalan (13/04/2017), philiprius (11/04/2017)
Vieux 11/04/2017, 13h08   #188
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE R.P. 2017-59


Vaucresson, le 11 avril 2017







MARK RONSON PARTENAIRE DE LEXUS
POUR LE LANCEMENT DU NOUVEAU LC



‘Make Your Mark’ : la nouvelle campagne de Lexus avec le producteur international de musique Mark Ronson





Lexus a annoncé aujourd’hui une collaboration créative avec Mark Ronson, le producteur de musique aux multiples récompenses, pour le lancement du nouveau LC. Le coupé porte-drapeau de Lexus marque le début d’une nouvelle ère pour la marque de luxe qui a justement baptisé sa campagne de lancement ‘Make Your Mark’ (Sortez du lot).



En travaillant avec Mark Ronson, Lexus continue d’affirmer son ambition de créer des expériences étonnantes dans le domaine de la musique, des arts et de la technologie. Cette collaboration s’inscrit dans le droit fil de la campagne ‘The Life RX’ menée en 2015 avec Jude Law et qui avait proposé une expérience de théâtre immersive permettant au public de vivre la vie d’une star de cinéma au volant du RX.



Au cours des six prochains mois, le public et les fans auront l’occasion de vivre des événements passionnants et des expériences étonnantes grâce à la campagne ‘Make Your Mark’.



À propos de la campagne, Mark Ronson a déclaré : « En studio ou de manière générale, j’aime travailler avec des partenaires innovants et hors du commun. Quand Lexus m’a contacté pour me présenter le concept de cette campagne, j’ai découvert le nouveau LC que j’ai trouvé inspirant et novateur. J’ai été emballé par l‘idée d’utiliser la musique pour nourrir et façonner l’expérience autour de cette voiture. »

Le design du coupé LC est remarquablement fidèle au concept car LF-LC – les deux véhicules ont remporté le prix EyesOn Design Award. Le LC incarne une évolution de la philosophie de développement des véhicules qui implique désormais une étroite collaboration entre les équipes de design et d’ingénierie pour créer des voitures étonnantes et dépassant toutes les attentes.



À propos du partenariat entre Lexus et Mark Ronson, Alain Uyttenhoven, directeur de Lexus Europe a déclaré : « Mark Ronson est un producteur de musique emblématique associé à certains des plus grands succès de la décennie. Nous n’aurions pas pu rêver d’un meilleur partenaire pour la campagne ‘Make Your Mark’. Le LC symbolise le début d’une nouvelle phase pour Lexus, basée sur une plus grande synergie entre l’ingénierie et le design. Il ne pouvait y avoir pour cette campagne de meilleur choix que Mark – un homme dont les performances et les collaborations incroyables ont tellement apporté au monde de la musique. »



Retrouvez toutes les informations et suivez la campagne ‘Make Your Mark’ à partir du 11 avril sur www.lexus.eu.





Photo disponible sur http://media.lexus.fr




À propos de Lexus

Depuis son lancement aux États-Unis en 1989, la marque Lexus a acquis une renommée internationale par sa quête de perfection, la qualité exceptionnelle et le contenu technologique sophistiqué de ses produits ainsi que son approche unique d’un service client complet. Renforçant encore les valeurs fondatrices de la marque - qualité de fabrication, confort et luxe intérieur incomparables - Lexus poursuit actuellement le renouvellement de sa gamme et propose de nouveaux modèles séduisants et visionnaires offrant un style plus audacieux, un comportement dynamique souverain et des technologies de pointe. Aujourd’hui présent dans plus de 90 pays dans le monde, Lexus demeure le seul et unique constructeur d’automobiles premium à décliner une gamme complète de modèles Full Hybrid avec les SUV NX 300h et RX 450h, les nouvelles berlines sportives IS 300h, GS 300h et GS 450h, la grande berline de luxe LS 500h, la berline compacte CT 200h, le nouveau coupé RC 300h et le très spectaculaire LC 500h. En Europe, les modèles dotés du Lexus Hybrid Drive représentent plus de 60 % des ventes de véhicules Lexus.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 12/04/2017, 18h16   #189
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP.2017-60



Vaucresson, le 11 avril 2017



TOYOTA GAZOO RACING FIN PRÊT POUR SILVERSTONE




Le week-end prochain aux Six Heures de Silverstone, TOYOTA GAZOO Racing attaquera la saison 2017 du Championnat du Monde d’Endurance (WEC) FIA avec une nouvelle voiture et des équipages remaniés.




C’est une TS050 HYBRID à la motorisation fortement revue et dotée de nouveautés mécaniques et aérodynamiques qui effectuera ses débuts sportifs lors de cette première des neuf manches qui décideront de l’issue du championnat 2017.




Le règlement 2017 n’autorisant que deux configurations aérodynamiques, Toyota a choisi d’utiliser la version à appui renforcé à Silverstone, où la marque est montée sur le podium à chacune de ses cinq participations précédentes.




Ce circuit de 5,901 km – l’un des plus anciens du calendrier WEC puisqu’il a été inauguré en 1948 – est réputé pour ses enchaînements de virages rapides, où l’appui au sol prime sur la vitesse pure.




Avec quelque 35 000 km d’essais au compteur durant l’intersaison, dont les deux jours de prologue à Monza début avril, l’équipe s’apprête à se disputer à nouveau les honneurs du championnat du monde avec les LMP1 Porsche.




Triple champion du monde des voitures de tourisme, José María López effectue ses débuts chez Toyota au volant de la TS050 HYBRID #7, aux côtés de Mike Conway et Kamui Kobayashi, respectivement champion et vice-champion 2016.




Dans la voiture #8, Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima sont réunis pour la troisième saison consécutive. Anthony et Sébastien courent ensemble depuis 2013 et ont remporté le titre en 2014 sous ce même numéro 8.




Vedettes britanniques, Anthony et Mike sont donc sur leurs terres à Silverstone où ils ont récolté leur part de lauriers au fil des ans. Tous deux sont récipiendaires du Trophée Richard Lloyd, remis au membre le plus titré du British Racing Drivers’ Club.




L’entrée en piste débutera vendredi par deux séances d’essais de 90 minutes, suivies d’un entraînement final d’une heure le samedi matin avant les qualifications. La course de six heures, au cours de laquelle la voiture victorieuse a bouclé l’an dernier 1 144 km, s’élancera dimanche à midi.




Toshio Sato, Président de l’équipe : « Le coup d’envoi d’une saison de WEC est toujours un grand moment d’excitation, et nous abordons Silverstone pleins d’espérances et d’attentes. Je tiens à remercier l’équipe des gros efforts accomplis cet hiver afin de présenter la nouvelle TS050 HYBRID et la préparer pour la nouvelle saison. C’est une période très intense pour toute l’écurie, mais je suis fier de la préparation et convaincu que nous avons fait tout notre possible pour être prêt à temps. Nous allons maintenant pouvoir nous situer par rapport à Porsche et comptons donner le maximum pour obtenir de beaux résultats. »




Mike Conway (TS050 HYBRID #7) : « À Silverstone, je joue à domicile : c’est un circuit où j’ai couru à de très nombreuses reprises. Il me plaît beaucoup car il enchaîne les virages rapides, c’est très amusant. La course s’annonce délicate, notamment en raison du trafic, mais je pense que nous avons une voiture compétitive et une bonne préparation. Même s’il nous est difficile aujourd’hui de nous situer par rapport à notre principal rival, je suis certain que nous aurons une belle bagarre. Je l’attends donc avec impatience et je suis optimiste. »




Kamui Kobayashi (TS050 HYBRID #7) : « C’est un circuit génial et chargé d’histoire, en course d’endurance notamment, et j’adore rouler devant le public anglais. Ce sont de vrais passionnés de course automobile, qui viennent d’habitude en foule. Nous sommes ici pour gagner : c’est donc l’objectif à Silverstone. Comme toujours en WEC, ce sera difficile mais nous voulons montrer nos performances après les essais hivernaux positifs. Aucun doute là-dessus : nous pouvons donner un beau spectacle. »




José María López (TS050 HYBRID #7) : « Je suis extrêmement impatient d’effectuer ma toute première course en LMP1, et la première pour Toyota. Les essais se sont bien déroulés et je me sens déjà parfaitement intégré à l’équipe. Avec Mike et Kamui, nous avons rapidement tissé des liens forts et j’ai hâte de courir avec eux ce week-end. Il y a longtemps que je n’ai pas couru à Silverstone, mais quel plaisir d’y revenir ! C’est un circuit très rapide et je suis certain que la TS050 HYBRID y sera très agréable à piloter.




Sébastien Buemi (TS050 HYBRID # : « Silverstone est un circuit qui demande beaucoup d’appui : à mon avis, il convient très bien à la voiture. J’y ai de bons souvenirs : mon premier podium en WEC en 2013, le titre l’année suivante et un autre podium en 2015. Globalement, j’y ai toujours fait une bonne course ; espérons donc qu’il en ira de même cette année. De plus, j’aime l’ambiance de Silverstone : comme le public est vraiment enthousiaste, il est toujours sympa d’y revenir. Difficile de savoir ce qui nous attend... Au vu des résultats du prologue, nous pensons être compétitifs. Reste maintenant à le confirmer. »




Anthony Davidson (TS050 HYBRID # : « C’est une saison pleine de promesses. Bien sûr, je suis « dans mon jardin » à Silverstone puisque j’habite tout près et j’y pilote depuis des années toutes sortes de voitures. C’est un circuit fabuleux qui met vraiment en relief les performances des protos LMP1 modernes, en particulier dans les virages rapides où l’on tire parti de l’appui. La course au titre débute ici et je crois fermement que nous avons les moyens de nous battre en tête.




Kazuki Nakajima (TS050 HYBRID # : « Personnellement, j’adore Silverstone. C’est un tracé super où l’on se fait vraiment plaisir au volant, et l’enchaînement de virages rapides de Copse à Maggotts est une des meilleures portions de circuit au monde. Nos prétentions sont claires : gagner la course. Il est difficile de prédire le niveau de compétitivité des deux constructeurs de LMP1, mais le défi me passionne. J’ai le sentiment que nous sommes prêts à aborder la saison. »




TOYOTA GAZOO Racing aux 6 Heures de Silverstone :




2012 #7 : 3e aux qualifications ; 2e en course.

2013 #7 : 1er aux qualifications ; 4e en course. #8 : 2e aux qualifications ; 3e en course.

2014 #7 : 1er aux qualifications ; 2e en course. #8 : 5e aux qualifications ; 1er en course.

2015 #1 : 4e aux qualifications ; 3e en course. #2 : 6e aux qualifications ; 4e en course.

2016 #5 : 6e aux qualifications ; 16e en course. #6 : 5e aux qualifications ; 2e en course.




Illustrations disponibles sur : http://media.toyota.fr




TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 18 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2e place à cinq reprises, son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique de Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé 10 pole positions, gagné 11 courses et fini à 31 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 12/04/2017, 18h21   #190
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP 2017-61



Vaucresson, le 12 avril 2017




Jari-Matti Latvala termine le Tour de Corse à une marche du podium et reste second au Championnat du Monde des Rallyes

Au Tour de Corse, l’arrivée s’est jouée dans un mouchoir de poche : Jari-Matti Latvala a remporté la Power Stage et s’est assuré la quatrième place du rallye avec une avance incroyablement ténue de 0,1 seconde, après 316,80 kilomètres de course ! Le Finlandais avait rétrogradé à la cinquième place après la première spéciale de dimanche, la plus longue du rallye, mais il est reparti à l'assaut avec panache.







Voiture #10 (Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila)



Il a donc terminé l’épreuve en beauté, s’offrant ainsi sa première victoire en spéciale et consolidant sa seconde place au championnat, grâce aux cinq points acquis en remportant la Power Stage de 10,42 km. Pour sa part et bien qu’il ait signé l’un des deux meilleurs temps, Juho Hänninen a joué de malchance dimanche matin en effectuant une sortie de route dès la première spéciale. Néanmoins, il peut être fier de sa prestation qui a permis à toute l’équipe de constater la vélocité et la fiabilité de la Yaris WRC.



Akio Toyoda, président de l’écurie

« Après 17 ans d’absence du Championnat du Monde des Rallyes, j’ai enfin pu voir en personne notre équipe en pleine lutte dans le peloton de tête. Mais l’une des choses qui m’a le plus frappé, c’est l’assistance de samedi midi où nos mécaniciens ont effectué d’importantes modifications après les retours d’expérience des pilotes le matin, et terminé le travail juste à temps. Merci à Tommi d’avoir réuni une équipe aussi professionnelle et motivée ! Les améliorations obtenues reflètent parfaitement notre philosophie du « toujours mieux », ce que nous appelons kaizen en japonais – c’est-à-dire l’amélioration continue. Si nous procédons ainsi le reste de la saison, je suis certain que nous continuerons de progresser. Une autre chose m’a frappé : la quantité de supporters enthousiastes qui nous criaient « Allez Toyota ! ». Nous apprécions énormément ce soutien du public, dont l’enthousiasme est aussi un ingrédient de poids dans la recette d’amélioration continue de la Yaris WRC. »



Tommi Mäkinen, directeur de l’écurie

« Les deux pilotes ont trouvé la voiture bien meilleure après quelques modifications effectuées samedi, même si elle était déjà prometteuse le premier jour. C’est vraiment le fruit d’un travail d’équipe, car chacun a mis la main à la pâte sans compter durant ces trois jours pour la faire progresser. Pour notre première course sur l’asphalte, c’est fantastique de finir si près du podium. Lorsque j’étais pilote, je n’y suis jamais arrivé : ma meilleure place en Corse a été 6ème ! Encore du beau boulot de la part de Jari-Matti, qui a particulièrement brillé sur la Power Stage, mais aussi de Juho qui a réussi à suivre le rythme de Jari-Matti malgré un niveau d’expérience sans commune mesure. Il peut être fier de lui à l’issue de ce rallye. »



Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #10)

« Sur la Power Stage, j’ai attaqué à fond, complètement concentré sur la conduite. Je savais que, pour finir quatrième, je n’avais aucun droit à l’erreur et j’y suis presque parvenu : à un ou deux endroits, je suis arrivé trop vite et j’ai un peu sous-viré. Il y a eu aussi un saut où la voiture s’est complètement déportée. J’ai vu les spectateurs s’enfuir : désolé de leur avoir causé une frayeur mais en tout état de cause, je maîtrisais parfaitement la situation, même si ça peut paraître spectaculaire ! Nous engrangeons 17 points avec la quatrième place et la victoire de la Power Stage : c’est donc un résultat fantastique pour notre premier rallye sur l’asphalte. »



Juho Hänninen, pilote (Yaris WRC #11)

« À cinq kilomètres environ de la fin de la première spéciale ce dimanche matin, j’ai raté un virage à droite. Il y a sans doute eu un problème avec mes notes qui n’étaient peut-être pas très claires. Quoiqu’il en soit, j’ai fait un tout droit où il n’y avait aucune chance de se rattraper, et le rallye s’est terminé là pour moi. C’est décevant car nous étions vraiment rapides sur ce rallye et si près de l’arrivée... Mais bien sûr, je me réjouis pour l’équipe du très bon résultat de Jari-Matti. »



CLASSEMENT FINAL PROVISOIRE DU TOUR DE CORSE :

1 Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC) 3 h 22 m 53,4 s

2 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +54,7 s

3 Dani Sordo/Marc Marti (Hyundai i20 Coupe WRC) +56,0 s

4 Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (Toyota Yaris WRC) +1 m 09,6 s

5 Craig Breen/Scott Martin (Citroën C3 WRC) +1 m 09,7 s

6 Hayden Paddon/John Kennard (Hyundai i20 Coupe WRC) +2 m 16,3 s

7 Andreas Mikkelsen/Anders Jaeger (Skoda Fabia R5) +8 m 10,7 s

8 Teemu Suninen/Mikko Markkula (Ford Fiesta R5) +9 m 17,0 s

9 Stéphane Sarrazin/Jacques-Julien Renucci (Skoda Fabia R5) +9 m 23,6 s

10 Yohan Rossel/Benoît Fulcrand (Citroën DS3 R5) +12 m 57,1 s

Abandon : Juho Hänninen/Kaj Lindström (Toyota Yaris WRC) à la SS9 sur sortie de route

(Résultats communiqués à 18 h 00 dimanche. Classement définitif sur www.wrc.com)

Classement des pilotes du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2017 après 4 manches :

1 Sébastien Ogier 88 points

2 Jari-Matti Latvala 75 points

3 Thierry Neuville 54 points

4 Ott Tanak 48 points

5 Dani Sordo 47 points

6 Craig Breen 33 points

7 Kris Meeke 27 points

8 Hayden Paddon 25 points

9 Elfyn Evans 20 points

10 Andreas Mikkelsen 12 points

12 Juho Hänninen 9 points



Classement des constructeurs du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2017
après 4 manches :

1 M-Sport World Rally Team 129 points

2 Hyundai Motorsport 105 points

3 TOYOTA GAZOO Racing WRT 79 points

4 Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team 71 points



Et ensuite ?

Prochaine épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, le Rally Argentina aura lieu du 27 au 30 avril. Ce célèbre rallye se court entièrement sur pistes de terre, plutôt molles et boueuses à cette époque de l’année. La météo changeante, le public de passionnés et les spéciales spectaculaires en haute altitude devraient constituer la toile de fond de cette manche argentine qui prendra ses quartiers à Villa Carlos Paz, près de Córdoba.

Jari-Matti Latvala Juho Hänninen

Photos et informations presse :

www.tgrwrt.com (accès sur accréditation avec identifiant et mot de passe)



Suivez l’écurie TOYOTA GAZOO Racing WRC sur :
∇Facebook: www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC
∇Twitter: www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)
∇Instagram: www.instagram.com/tgr_wrc (@TGR_WRC)
∇YouTube: www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg

Site officiel de TOYOTA GAZOO Racing : http://toyotagazooracing.com/




Illustrations disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 13/04/2017, 17h59   #191
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut 1/2

INFORMATION PRESSE R.P. 2017-62


Vaucresson, le 12 avril 2017



LA NOUVELLE LEXUS LS 500 F SPORT FAIT SES DÉBUTS À NEW-YORK



Un nouveau modèle F SPORT pour un plaisir de conduite inégalé
Des touches stylistiques F SPORT : jantes 20’’ en alliage, freins avant à 6 pistons et freins arrière à 4 pistons.
Des sensations dynamiques accrues, basées sur le châssis et les motorisations de la nouvelle LS




NEW-YORK, 11 avril 2017- Après la révélation de sa berline porte-drapeau, complètement réinventée, la nouvelle
LS 500, Lexus ajoute un point d’exclamation à l’emblématique LS avec sa nouvelle version F SPORT, dévoilée hier et exposée toute la semaine au New York International Auto Show. La LS F SPORT pousse le curseur des émotions encore plus loin en offrant un comportement dynamique optimisé et un design extérieur et intérieur entièrement placés sous le signe de la performance.



La première Lexus LS qui a lancé la marque et bouleversé les codes de l’automobile de luxe, impose depuis trois décennies une référence en termes d’agrément moteur, de silence de fonctionnement, de finitions dignes des métiers d’art, d’attention aux détails et de fiabilité. La nouvelle LS 500 propose l’expérience de conduite la plus dynamique de toute l’histoire du modèle en allant encore plus loin avec le nouveau modèle F SPORT.

Disponible avec une motorisation essence et hybride, cette version F SPORT insuffle au modèle standard un esprit dynamique encore plus radical grâce à l’optimisation méthodique du réglage du châssis et d’autres évolutions tout en continuant à privilégier un niveau de confort exceptionnel.


Design F SPORT



Les designers Lexus ont laissé libre cours à leur créativité pour offrir à la LS une silhouette de coupé et une interprétation audacieuse de la calandre trapézoïdale Lexus dotée ici d’un design encore plus sophistiqué. Il a fallu cinq mois aux spécialistes de la conception assistée par ordinateur pour obtenir la texture et l’interaction avec la lumière recherchés pour la calandre F SPORT. Ils ont dû ajuster 7.100 facettes pour obtenir exactement l’aspect et la texture désirés (contre 5.000 pour la calandre du modèle standard).

La calandre F SPORT combine design et efficacité grâce aux grilles des prises d’air latérales, qui permettent un refroidissement du moteur optimal.


Les éléments F SPORT comme la calandre, les bas de caisse et les baguettes de la malle arrière accentuent le profil racé de la berline tandis que la signature F SPORT sur les ailes et les jantes 20’’ en alliage exclusives complètent la transformation extérieure. Pour se démarquer encore davantage, les clients pourront aussi choisir deux teintes extérieures, Blanc Nova et Bleu Saphir, réservées au modèle F SPORT.



Intérieur F SPORT



A l’image du désign extérieur, l’intérieur de la LS passe également au style F SPORT grâce à des finitions et des prestations spécifiques. Mais comme toutes les versions, le fil rouge reste l’Omotenashi, l’art de l’hospitalité japonaise. Appliqué à la nouvelle LS, le concept se distingue par l’attention sans faille accordée au conducteur et aux passagers dont les besoins sont anticipés, le confort assuré et la protection contre les dangers garantie. La version F SPORT y ajoute un esprit de performance.



Le tempérament F SPORT s’exprime dans tout l’habitacle en commençant par les sièges avant spécifiques qui assurent un maintien irréprochable en conduite dynamique. La sellerie cuir perforé et les inserts exclusifs en aluminium Naguri accentuent la note sportive.



Le conducteur bénéficie d’un volant F SPORT spécifique et laisse apparaître le cadran circulaire mobile qui réunit le compte-tours et l’indicateur de vitesse et alterne l’affichage des informations – un design dérivé du cadran de la supercar LFA qui complète le caractère sportif du véhicule. Le pédalier et le repose-pied en aluminium ainsi que le levier de vitesse en cuir perforé témoignent de l’attention portée aux détails tandis que le ciel de toit apporte la touche finale. Enfin, une nouvelle ambiance intérieure Rouge Solaire, réservée aux modèles F SPORT, permet d’habiller la nouvelle LS d’un look hyper sportif.



Comportement dynamique



La nouvelle LS F SPORT reçoit la dernière génération de la gestion dynamique intégrée du véhicule (VDIM), constamment optimisée au cours des dix années suivant son développement.

En 2004, Lexus a introduit le premier système intégré de contrôle pour regrouper au sein d’une même unité différentes fonctions dont l’anti blocage des roues ABS, l’antipatinage TRC, le contrôle de stabilité VSC et la direction assistée électrique EPS.



En 2012, la marque a adopté le premier système de contrôle intégré à quatre roues directrices baptisé Lexus Dynamic Handling ou LDH équipant la GS F SPORT au bénéfice de la sécurité et de performances de conduite mieux ressenties par le conducteur.



Le nouveau VDIM orchestre l’action conjointe de tous les systèmes de contrôle du véhicule – freins, direction, moteur et suspension – pour assurer la maîtrise des mouvements de caisse longitudinaux, latéraux et verticaux mais aussi du lacet, du roulis et du tangage. Le contrôle optimal de ces mouvements permet de garantir un confort de conduite exceptionnel et une optimisation de la motricité, de la sécurité et de l’agilité pour que le véhicule offre en toutes circonstances plus de confort et de stabilité.





Des gènes de sportive



La nouvelle LS repose sur une version allongée de la plate-forme GA-L (Global Architecture for Luxury vehicles) de la marque déjà utilisée pour le coupé Lexus LC. La plate-forme GA-L réunit les conditions nécessaires à la progression du comportement routier, du confort de conduite et du silence dans l’habitacle. La nouvelle LS F SPORT capitalise sur la réactivité et l’agilité de la plate-forme.



La nouvelle LS F SPORT se dote en série de jantes 20 pouces, de pneumatiques 245/45RF20 à l’avant et 275/40RF20 à l’arrière et de freins avant et arrière de plus grand diamètre (avec des étriers à 6 pistons à l’avant et 4 pistons à l’arrière) pour exploiter pleinement le potentiel de performances de la plate-forme. La nouvelle LS 500 F SPORT est équipée du système LDH (direction à démultiplication variable VGRS et roues arrière directrices DRS) et d’une suspension pneumatique au réglage sport dotée d’une fonction d’élévation rapide. Le résultat est une berline de luxe grand format dont le comportement en virages est proche de celui d’un coupé et qui mérite pleinement son badge F SPORT.



Motorisation essence bi-turbo



Lexus a développé un nouveau V6 3,5 litres spécialement pour la nouvelle LS 500 en le dotant d’un bi-turbo dérivé de la technologie mise au point par le constructeur pour la Formule 1. Ce nouveau V6 biturbo offre les performances d’un V8 – 420 ch et un couple de 600 Nm – accouplé à la première transmission automatique à dix rapports sur une berline de luxe.

Le moteur développe une large courbe de couple, parfaitement en phase avec l’esprit F SPORT, et associé à la transmission, assure une accélération instantanée et une progression linéaire du couple vers la zone rouge. La nouvelle LS 500 se distingue par sa vivacité qui lui fait franchir le 0-100 km/h en 4,5 secondes. Les soupapes de décharge à gestion électronique contribuent à la réactivité du moteur. Le conducteur a la possibilité de moduler les réponses du véhicule en sélectionnant le mode Normal, Sport S ou Sport S+ pour une sonorité d’échappement toujours appropriée et dans une tonalité sportive.



Technologie MultiStage Hybrid



La nouvelle LS 500h F SPORT ajoute au modèle sport un rendement exceptionnel. Le système Multi Stage Hybrid (MSHS) associe un moteur essence atmosphérique V6 3,5 litres à cycle Atkinson à deux moteurs électriques et utilise une batterie lithium-ion compacte et légère. Le V6 adopte la double injection D-4S, des éléments de commande de soupapes allégés et la double distribution variable intelligente VVT-i au bénéfice d’un couple généreux sur toute la plage de régime moteur. Le système délivre une puissance combinée de 359 ch. Le nouveau système adapte la transmission à variation continue de type planétaire du Lexus Hybrid Drive et l’associe à une transmission automatique à 4 rapports inédite en son genre. Le fonctionnement conjoint des deux jeux d’engrenages module la puissance selon quatre niveaux pour exploiter le V6 sur toute sa plage de régime.



En mode manuel, les deux boîtes agissent ensemble pour reproduire la sensation d’une transmission à 10 rapports et assurer à la nouvelle LS 500h F SPORT un comportement dynamique exceptionnel tout en permettant au conducteur de descendre ou de monter les vitesses via des palettes au volant. Avec le système MSHS, la nouvelle LS 500h dispose d’une assistance électrique supérieure à faible vitesse et peut fonctionner en mode électrique jusqu’à une vitesse de 140 km/h. En outre, le système propulse la LS 500h de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes – une performance équivalente à celle obtenue avec le moteur V8 de la LS 460 et plus rapide de 3/10ème de seconde que la LS 600h actuelle.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
artur (14/04/2017)
Vieux 13/04/2017, 17h59   #192
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut 2/2

Lexus LS F SPORT Caractéristiques techniques



LS 500

Type de véhicule
Limousine premium

Moteur
V6 3.5 litres, double injection, biturbo

Distribution
24 soupapes, 2ACT, chaîne (avec Dual VVT-i)

Cylindres
6

Disposition
Moteur avant, transmission intégrale

Transmission
Automatique à 10 rapports

Puissance max. (ch)
420

Couple max. (Nm)
600

Accélération
(0-100 km/h)
4,5 s

Empattement
3.125 mm

Longueur hors tout
5.235 mm

Hauteur hors tout
1.450 mm

Largeur hors tout
1.900 mm

Jantes
20 pouces (AV: 245/45RF20, AR:275/40RF20)


LS 500h

Type de véhicule
Limousine premium Full Hybrid

Moteur
Full Hybrid V6 3.5 litres, couplé à deux moteurs électriques

Distribution
24 soupapes, 2ACT, chaîne (avec Dual VVT-i)

Cylindres
6

Disposition
Moteur avant, propulsion et transmission intégral

Transmission
Multi Stage Hybrid à 10 rapports

Puissance max. (ch)
299

Couple max. (Nm)
350

Puissance totale combinée (ch)
359

Batterie
Lithium-ion

Tension de la batterie
310

Accélération
(0-100 km/h)
5,2 s

Empattement
3.125 mm

Longueur hors tout
5.235 mm

Hauteur hors tout
1.450 mm

Largeur hors tout
1.900 mm

Jantes
20 pouces (AV: 245/45RF20, AR:275/40RF20)

Photos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
artur (14/04/2017)
Vieux 19/04/2017, 21h39   #193
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
RP 2017-64

Vaucresson, le 19 avril 2017

ESAPEKKA LAPPI INAUGURERA AU RALLYE DU PORTUGAL
SON POSTE DE PILOTE D’ESSAI CHEZ TOYOTA GAZOO Racing




Esapekka Lappi, pilote d’essai de TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team, et son co-pilote Janne Ferm effectueront leur première apparition en Championnat du Monde FIA des Rallyes (WRC), summum de la discipline, au Rallye du Portugal.



Au volant d’une troisième Yaris WRC, il rejoindra ainsi ses coéquipiers Jari-Matti Latvala et Juho Hänninen pour cette épreuve qui se déroulera du 19 au 21 mai, puis quelques autres manches du championnat qui seront choisies en fonction des besoins du développement.



Janne Ferm et Esapekka Lappi






Depuis ses débuts au Rallye Monte-Carlo, la voiture s’est montrée très performante : entre les mains de Latvala, elle a même décroché la victoire dès la seconde épreuve en Suède, en février. Mais TOYOTA GAZOO Racing poursuit son apprentissage au fil de cette première saison du projet WRC. L’équipe ayant déjà recueilli quantité de données lors des manches précédentes, l’ajout d’une troisième voiture en temps opportun permettra d’accélérer la mise au point de la Yaris WRC.



Lappi est l’un des meilleurs espoirs en rallye : l’an dernier, il a d’ailleurs remporté le titre en WRC 2. Il a intégré l’écurie TOYOTA GAZOO Racing avant la saison 2017 et s’est familiarisé avec la voiture durant les essais. En participant à de vraies courses, le Finlandais de 26 ans pourra enrichir son expérience et se maintenir au meilleur niveau.







Tommi Mäkinen, directeur de l’écurie :

« Esapekka est un pilote très jeune et avide d’exploits, c’est clair. Mais évidemment, il n’a guère eu le temps de tester la voiture avant son premier rallye. Je sais qu’il fera de son mieux et ses objectifs personnels sont identiques à ceux de l’équipe : finir les rallyes et engranger le plus d’informations possible. Nous avons encore une grande marge de progression avec la voiture et il va jouer un rôle important dans cette évolution. Bien sûr, il est très instructif d’effectuer ses propres essais, mais encore plus de se battre en course contre tous les autres concurrents dans le cadre d’un programme d’essais. Voilà pourquoi nous avons décidé d’engager Esapekka et Janne sur certains rallyes cette année. C’est une bonne chose de donner aussi leur chance à des jeunes. »



Esapekka Lappi (Pilote d’essai) :

« Toute ma vie, j’ai travaillé pour ce moment : c’est une chance incroyable de piloter une World Rally Car, je suis fou de joie. En fait, quand j’ai rencontré Tommi et M. Toyoda ensemble au Rallye de Finlande en 2014, c’était juste pour les saluer. Mais je n’imaginais absolument pas à l’époque que je piloterais un jour pour eux ! Comme je n’ai pas fait beaucoup d’essais avec la Yaris WRC, je vais devoir me forger une expérience car il y a une sacrée différence avec la R5. Pour Janne aussi, il va falloir prendre beaucoup de nouvelles habitudes car le déroulé des notes est tellement plus rapide ! Mais petit à petit, nous allons apprendre tous ensemble. Mon objectif est d’essayer de terminer les rallyes sans problème. Quand on y arrive, on a toujours une bonne chance de marquer quelques points. »


Janne Ferm, Tommi Mäkinen, Esapekka Lappi







Esapekka Lappi : les grandes dates

Date de naissance : 17 janvier 1991

Âge : 26 ans

Nationalité : finlandaise

2007 : Champion de karting de Finlande

2008 : Rally-Sprint (a remporté toutes les manches)

2009 : Premier rallye

2011 : Premier rallye WRC (Rallye de Finlande, titré Rookie of the Year - novice de l’année)

2012 : Champion de Finlande des rallyes (a remporté toutes les manches)

2013 : Première victoire en WRC 2 au Vodafone Rally de Portugal

2014 : Champion FIA ERC

2016 : Champion du Monde des Rallyes WRC 2 (5 victoires)



Statistiques en WRC 2

Participations manches WRC 2 : 17, Victoires : 7, Podiums : 11

Points marqués : 245, Victoires en spéciale : 126



Communiqué de presse, photos et kit média téléchargeables sur
URL: http://toyotagazooracing.com/release...c/0418-01.html


Suivez l’écurie TOYOTA GAZOO Racing WRC sur :
∇Facebook: www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC
∇Twitter: www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)
∇Instagram: www.instagram.com/tgr_wrc (@TGR_WRC)
∇YouTube: www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg

Site officiel de TOYOTA GAZOO Racing : http://toyotagazooracing.com/


Illustrations disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 19/04/2017, 21h40   #194
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP.2017-63



Vaucresson, le 19 avril 2017







VICTOIRE DE TOYOTA GAZOO RACING À SILVERSTONE



Aux 6 Heures de Silverstone, manche d’ouverture du Championnat du Monde d’Endurance (WEC) de la FIA, Toyota GAZOO Racing s’est adjugé la victoire sur le fil à l’issue d'une course palpitante.



La TS050 Hybride #8 de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima s’est en effet imposée dans le dernier quart d’heure, devant 50 200 spectateurs (chiffre officiel).



Outre les habituels trophées réservés aux vainqueurs, l’équipage #8 s’est vu remettre le Royal Automobile Club International Tourist Trophy, créé en 1905 et décerné à des pilotes aussi prestigieux que Tazio Nuvolari, Graham Hill ou encore Stirling Moss.



De son côté, partie en pole position, la TS050 Hybride #7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López a signé le meilleur chrono en course mais a perdu une heure à la suite d'un accident qui l’a reléguée à la 23e place. D’abord ausculté au centre médical du circuit, José María a passé à l’hôpital un scan de contrôle mais ne souffre d’aucune blessure.



Placées en première ligne, les deux Toyota s’élancent en tête par un temps sec et frais, perturbé 45 minutes plus tard par une averse suivie de petites pluies éparses.



Ralenti par un problème de barre antiroulis, Kamui et sa #7 cèdent la tête à la jumelle #8 et rétrogradent à la 4e place, laissant Anthony en découdre avec la Porsche #2.



Mais après deux heures de course, la météo empire encore, compliquant sérieusement la situation.



À la différence des Porsche qui ont chaussé des pneus hybrides intermediate, les TS050 Hybrides sont restées en slicks. Au plus fort de la pluie, Kamui perd du temps dans les graviers tandis qu’Anthony se replie en seconde position.



Mais profitant d’un nouvel arrêt au stand des Porsche pour repasser en slicks, suite à une éclaircie, Anthony reprend la tête. Las... À la mi-course, le retour de la pluie va fortement affecter la tenue de route de la #7 et envoyer José María percuter à grande vitesse une barrière de pneus, causant de gros dégâts à l’avant et à l’arrière.



Il réussit malgré tout à ramener la voiture aux stands et, après 66 minutes de réparations intensives, Mike reprend la piste en 26e position.



Mais l’entrée en piste de la voiture de sécurité a considérablement réduit l’avance de la #8 sur la Porsche #2. Ce duel au sommet va se poursuivre les deux dernières heures pour s’achever par un final épique lors du dernier relais de Sébastien.



Car à 30 minutes de la fin, la Porsche émerge pour la dernière fois des stands avec huit secondes d’avance seulement. Aussitôt, Sébastien la prend en chasse en grignotant les chronos sous un nouveau crachin. Et à 12 minutes seulement du baisser de drapeau, il parvient à la dépasser et remporte la course avec 6,173 secondes d’avance !





L’écurie prépare désormais la seconde manche de la saison, les 6 Heures de Spa-Francorchamps en Belgique, dernière épreuve avant les 24 Heures du Mans. Spa marquera l’entrée en scène du troisième proto LMP1 Toyota, la TS050 Hybride #9 pilotée par Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto et Nicolas Lapierre.



Toshio Sato, Président de l’écurie :

« Ça a été une course spectaculaire, mais l’essentiel est que José María aille bien après l’accident, nous sommes tous soulagés. Malgré nos très bons temps aux qualifications, nous savions que Porsche serait beaucoup plus coriace en course. Toute l’équipe s’est bien battue jusqu’au baisser du drapeau à damiers. Bien sûr, il est décevant de ne pas avoir les deux voitures sur le podium, mais je suis fier de la détermination et de l’esprit de compétition dont a fait preuve toute l’équipe aujourd’hui, en particulier les mécaniciens qui ont travaillé si vite pour ramener la #7 sur la piste. Globalement, je suis satisfait de notre TS050 Hybride à appui renforcé, qui s’est remarquablement comportée tout au long du week-end. Nous devons maintenant affiner la configuration en prévision de Spa-Francorchamps, où nous comptons bien nous frotter à nouveau à Porsche pour la première marche du podium. »



TS050 Hybride #7 (Mike Conway, Kamui Kobayashi, José María López) Course : 23e, 159 tours, 6 arrêts au stand.

Grille : 1er Meilleur chrono au tour : 1 min 39,656 sec



Mike Conway (TS050 HYBRIDE #7) :

« Bravo à l’équipage #8 pour cette belle victoire. En ce qui me concerne, les tout premiers relais se sont bien passés, mais nous avons eu un problème avec la barre antiroulis et la voiture répondait mal. Cela a pénalisé le relais de Kamui et José a malheureusement eu un accident sur le mouillé. Je suis content d’apprendre qu’il va bien. Les gars ont fait un boulot formidable pour ramener la voiture sur la piste : un grand merci à toute l’équipe. Dur week-end, mais nous avions une bonne voiture. Par conséquent, vivement Spa ! »



Kamui Kobayashi (TS050 HYBRIDE #7) :

« Félicitations aux pilotes de la #8 pour leur victoire. Manifestement, nous avions bien commencé aux qualifications et en première partie de course où nous étions en tête. Mais sur les derniers tours du relais de Mike, nous avons eu un souci avec la barre antiroulis. La voiture ne répondait plus aussi bien et, lorsque j’ai pris le volant à mon tour, elle était déséquilibrée. Vraiment dommage, car nous aurions pu faire un bon résultat. Mais nous avons montré de quoi nous sommes capables et nous comptons nous rattraper à la prochaine manche. »



José María López (TS050 HYBRIDE #7) :

« La course avait pourtant bien débuté, puis est arrivé ce problème de barre antiroulis à la fin du relais de Mike. Kamui s’était vraiment bien débrouillé pour tenir le rythme et j’avais donc hâte de prendre le volant. Mais il a commencé à pleuvoir et c’est en arrivant à Copse que j’ai eu ce problème à cause d’une combinaison de facteurs : la barre antiroulis, le mouillé et le fait d’avoir touché la bordure de piste avec un pneu arrière. Le choc a été violent et j’avais un peu mal au début. Je suis donc heureux que les examens n’aient décelé aucun problème et maintenant prêt à revenir pour Spa. »



TS050 Hybride #8 (Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima) Course : 1er, 197 tours, 6 arrêts au stand.

Grille : 2e Meilleur chrono au tour : 1 min 39,804 sec



Sébastien Buemi (TS050 HYBRIDE # :

« Je suis tellement heureux de cette victoire ! Cela fait longtemps que nous n’avons pas gagné avec cette voiture et c’est génial de débuter la saison ainsi. Ça a été une course difficile, vraiment palpitante à la fin. La voiture était rapide et j’avais des pneus neufs au dernier relais, ce qui était un avantage. Lorsque j’ai rattrapé la Porsche, je savais que c’était ma seule chance car elle était plus rapide en ligne droite grâce à sa configuration aérodynamique à faible appui. Par conséquent, il fallait que je tente quelque chose et, par bonheur, ça a marché ! »





Anthony Davidson (TS050 Hybride # :

« Formidable d’avoir enfin notre première victoire en tant qu’équipage. Mais nous l’avons gagné de haute lutte et nous avons tous fait du bon boulot, individuellement et collectivement. Nous avons bien analysé la difficulté des conditions et choisi la bonne stratégie, malgré la perte de temps due à la voiture de sécurité. À la fin, Sébastien volait littéralement sur ses pneus neufs. Kazuki et moi l’encouragions mentalement depuis les stands, il a fait un travail fantastique ! Nous sommes très fiers de lui. »





Kazuki Nakajima (TS050 Hybride # :

« Je suis très heureux de remporter cette course avec Anthony et Sébastien car c’est notre première victoire collective, même si nous pilotons la même voiture depuis 2015. La course s’est avérée beaucoup plus difficile que prévu, nous avons joué de malchance avec la voiture de sécurité et la pluie a compliqué les choses. Tout allait bien avec la voiture, mais Porsche menait aussi une bonne cadence et nous a rendu la tâche très difficile. Séb a fait merveille à la fin : nous avions foi en lui, mais nous étions épuisés rien qu’à le regarder ! »
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 19/04/2017, 21h40   #195
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

Résultats des Six Heures de Silverstone :



1er #8 Toyota GAZOO Racing 197 tours

2e #2 Porsche (Bernhard / Bamber / Hartley) +6,173 sec

3e #1 Porsche (Jani / Lotterer / Tandy) +46,956 sec

4e #38 DC Racing (Tung / Jarvis / Laurent) +13 tours

5e #31 Rebellion (Canal / Prost / Senna) +13 tours

6e #28 TDS (Perrodo / Vaxiviere / Collard) +14 tours

23e #7 Toyota GAZOO Racing +38 tours







Illustrations disponibles sur : http://media.toyota.fr







Photos libres de droits presse à disposition sur www.toyota-motorsport-photos.com.




TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985 et en comptant l’édition 2016, Toyota a couru 18 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2ème place à cinq reprises (1992, 1994, 1999, 2013 et 2016), son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique d’Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé onze pole positions, remporté douze courses et fini à 32 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans. TOYOTA Motorsport GmbH mène de front sa participation au WEC et ses autres activités, comme la fourniture d'un moteur pour le retour de la marque en Championnat du Monde des Rallyes en 2017, ou encore des prestations d’ingénierie et des activités liées à la compétition pour des clients privés.

www.toyota-motorsport.com / www.facebook.com/toyotamotorsport / @Toyota_Hybrid
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 22/04/2017, 19h47   #196
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-65

Vaucresson, le 21 avril 2017

LE ROBOT D’AIDE À LA RÉÉDUCATION WELWALK WW-1000
PROPOSÉ EN LOCATION AU JAPON

· Le Welwalk WW-1000, conçu par Toyota pour la rééducation des personnes paralysées d’un membre inférieur, sera proposé en location à des établissements médicaux à partir de l’automne.
· Après avoir commencé à installer des robots industriels dans les années 80, Toyota développe maintenant des robots d’assistance en vue d’offrir le droit à la mobilité pour tous.

À partir de l’automne 2017, Toyota Motor Corporation proposera un service de location de son robot Welwalk WW-1000, conçu pour faciliter la rééducation des personnes paralysées d’un membre inférieur à la suite d’un accident vasculaire cérébral ou d’autres raisons.

Le Welwalk WW-1000 possède de multiples fonctions d’aide à la rééducation basées sur l’apprentissage moteur, notamment la possibilité d’adapter le niveau de difficulté au patient, et renseigne en retour sur les caractéristiques de sa marche. La simplicité de la structure et des fonctions du robot, notamment l’équipement du patient et l’utilisation du panneau de commande tactile, garantissent sa facilité d’emploi en milieu clinique.

Toyota a commencé à installer des robots industriels dans les années 1980. Depuis lors, l’entreprise a répercuté les avancées des technologies de production et de développement automobiles à la robotique d’assistance, où les robots tiennent compagnie tout en servant d’auxiliaires de vie.

Conformément à sa vision de la robotique d’assistance, qui vise à offrir le « droit à la mobilité pour tous et la satisfaction d’être autonome », et compte tenu du vieillissement de la population japonaise, Toyota développe actuellement ces technologies dans quatre domaines clés : auxiliaire de vie pour personnes âgées, assistance médicale, auxiliaire de vie et amélioration du bien-être. Elles visent à améliorer l’autonomie des personnes âgées et à soulager le travail des aidants.

S'agissant de l'assistance médicale, le développement de robots de rééducation a débuté fin 2007, en partenariat avec l’hôpital du centre universitaire de santé Fujita Health University, à Toyoake (préfecture d’Aichi), où des essais pilotes sont menés depuis 2011. Entre 2014 et fin mars 2017, des robots d’aide à la marche ont été installés dans 23 établissements médicaux du Japon à des fins de recherche clinique.

D’après les retours d’expérience des patients et du personnel soignant impliqués dans ces essais cliniques, ce robot peut favoriser la récupération des membres inférieurs. De ce fait, son usage médical a fait l’objet d’une homologation et d’une certification officielles. Toyota espère louer 100 robots Welwalk WW-1000 à des établissements médicaux à partir de l’automne 2017.

Présentation du Welwalk WW-1000

Nom générique
Dispositif actif de mobilisation en extension, flexion et rotation

Nom déposé
Welwalk WW-1000 (Numéro de dispositif médical certifié : 22800BZX00438000)

Composition

Bâti principal
Ensemble équipé d’un tapis roulant
et d’un écran


Jambe robotisée
S’installe sur le patient paralysé d’un membre inférieur, pour l’aider à plier et tendre la jambe


Caractéristiques
(1) Fonctions d’aide à la rééducation basées sur le principe médical de l’apprentissage moteur
・Niveau d’assistance adaptable au patient
Permet de favoriser une marche naturelle dès le départ et offre un certain niveau d’exercice, ce qui soulage en retour le personnel soignant.
・Retour d’informations sous des formes multiples : par écran, synthèse vocale, etc.
Possibilité de vérifier les caractéristiques de la marche en temps réel et d’enregistrer des données quantitatives objectives
(2) Facilité d’utilisation en milieu clinique
・Simplicité de la structure et des fonctions, notamment l’équipement du patient et l’utilisation du panneau de commande tactile

Dimensions
et poids
Dimensions extérieures : 1 200 mm (largeur), 2 710 mm (profondeur), 2 380 mm (hauteur)
Poids : environ 800 kg (bâti principal) ; environ 6 kg (jambe)

Tarifs de location préconisés
Droits d’inscription : 1 000 000 yens (» 8 500 €)
Loyer mensuel : 350 000 yens (» 3 000 €)

Le système de location en détail
ž Toyota déléguera la planification et la gestion des locations à Good Life Design Inc., qui louera les robots par l’intermédiaire de quatre sociétés.
ž Toyota et Good Life Design Inc. sous-traiteront à Paratechno Co., Ltd certaines prestations, telles que les réglages et l’entretien des robots.



Photos disponibles sur http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 22/04/2017, 19h48   #197
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-66

Vaucresson, le 21 avril 2017

PROJECT PORTAL : UN POIDS LOURD À PILE HYDROGÈNE
EXPÉRIMENTÉ PAR TOYOTA AU PORT DE LOS ANGELES

Ce démonstrateur sera au centre d’une étude de faisabilité sur le potentiel
de la technologie pile à combustible hydrogène pour les camions.



En Californie, les poids lourds sont pare-choc contre pare-choc dans les deux sens sur l’autoroute 710 qui relie le port de Los Angeles à celui de Long Beach. Imaginez maintenant une tout autre vision où ils rouleraient en silence, vite et sans émissions – celle que Toyota s’efforce de concrétiser.

Toyota Motor North America, Inc. (TMNA) vient de dévoiler son Project Portal, un système de pile à combustible hydrogène (PAC) pour poids lourd qui sera utilisé au port de Los Angeles. Dévoilé en présence des autorités portuaires, de représentants du California Air Resources Board (CARB) et de la California Energy Commission (CEC), ce démonstrateur zéro émission sera au centre d’une étude de faisabilité sur le potentiel de la technologie de pile à combustible hydrogène pour les camions. L’étude, qui débutera cet été, contribuera au programme antipollution du port, dit Clean Air Action Plan, qui a considérablement réduit depuis 2005 les émissions polluantes causées par l’activité des ports de Long Beach et Los Angeles.

« Comme avec les Prius et Mirai, Toyota se projette dans les technologies de demain. En présentant au port ce poids lourd de démonstration non polluant à pile hydrogène, Toyota plante un drapeau et nous espérons que beaucoup s’y rallieront », a déclaré Mary D. Nichols, présidente du CARB. « Le CARB suivra avec intérêt le déroulement de cette étude de faisabilité. Nous cherchons justement à équilibrer au mieux la réglementation et les mesures d’incitation, afin d’encourager le développement rapide d’un marché de poids lourds propres et efficients – la réponse à un besoin de changement profond dans le secteur du fret. »

Avec le Project Portal, Toyota fait un pas de plus pour élargir l’application des PAC à différents secteurs. Il s’agit d’un semi-remorque parfaitement fonctionnel, doté d’une puissance et d’un couple adaptés au transport portuaire, et n’émettant que de la vapeur d'eau. Au port de Los Angeles, les camions représentent un large pourcentage des émissions annuelles et ce projet peut apporter une nouvelle solution pour les réduire.

« Toyota est convaincu de l’énorme potentiel des piles à combustible dans les motorisations de demain », a ajouté Bob Carter, vice-président de TMNA. « Depuis la création de l’un des tout premiers véhicules à PAC jusqu’à l’introduction de bus à hydrogène au Japon, Toyota est passé maître dans la mise en application de technologies polyvalentes, évolutives et non polluantes. Avec le Project Portal, nous apportons notre pierre à l’étude des bénéfices sociétaux d’un poids lourd vraiment sans émissions. »

La plateforme Project Portal est calibrée pour fournir les performances nécessaires aux opérations de transport portuaire. La motorisation développe plus de 670 ch et 1 796 Nm grâce à deux PAC de Mirai et une batterie de 12 kWh. Son poids total roulant autorisé est de 36 tonnes et son autonomie devrait dépasser 320 km en conditions normales d’exploitation.

« Le Port de Los Angeles se réjouit de collaborer avec Toyota à l’étude de faisabilité de la technologie des piles à combustible appliquée au transport portuaire », a affirmé Tony Gioiello, directeur du développement du port. « Notre port et les acteurs de l’industrie maritime ont prouvé avec brio qu’ils étaient capables de baisser la pollution née de l’activité portuaire. Par son potentiel, ce poids lourd propre représente à nos yeux une solution de plus pour réaliser les objectifs à long terme du programme antipollution Clean Air Action Plan des ports de la Baie de San Pedro. »

Mais ce démonstrateur n’est que l’une des actions de Toyota en faveur de cette technologie et d’une société future de l’hydrogène. Il s’inscrit dans ses efforts constants d’expansion de l’infrastructure de ravitaillement : en témoigne d’ailleurs l’annonce récente de son partenariat avec Shell afin de multiplier les stations-service d’hydrogène dans cet État.

« Les véhicules à PAC hydrogène s’inscrivent dans les efforts engagés par la Californie pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, améliorer la qualité de l’air et diminuer la dépendance aux carburants fossiles, » commente à son tour Janea A. Scott, membre de la Commission californienne de l’énergie. « C’est pourquoi la California Energy Commission investit actuellement dans l’infrastructure d’approvisionnement indispensable à l’adoption de ces véhicules. La commission félicite Toyota d’appliquer cette technologie de pointe à un poids lourd de validation. Ce démonstrateur éclairera le secteur du fret sur l’intérêt des piles à combustible vis-à-vis de son efficacité, sa compétitivité et de la transition vers les technologies non polluantes. »



Photos disponibles sur http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
Etienne (24/04/2017), Ibride (22/04/2017), JeanB (10/07/2017)
Vieux 26/04/2017, 18h05   #198
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-67

Vaucresson, le 26 avril 2017

TOYOTA TESTE AU JAPON UN GÉNÉRATEUR HYBRIDE
COMBINANT PILE À COMBUSTIBLE ET MICRO-TURBINE À GAZ

Toyota Motor Corporation a débuté les essais d’un système mixte de production d’électricité, appelé générateur électrique hybride, installé sur le site de production de Motomachi à Toyota City, dans la Préfecture d’Aichi. Il associe une pile à combustible à oxyde solide (SOFC en anglais, pour solid oxide fuel cell)1 et une micro-turbine à gaz2. En servant à la production interne d’électricité, il permettra de tester et d’évaluer son rendement énergétique, ses performances et sa longévité.

Le générateur électrique hybride utilise de l’hydrogène et du monoxyde de carbone extraits par reformage de gaz naturel dans un mécanisme à deux étages d’une puissance nominale de 250 kW. Son système de cogénération (production de chaleur et d’électricité) récupère la chaleur dégagée par la production électrique.

Ce mécanisme à deux étages affiche un rendement de production électrique élevé (55 %3), qui monte à 65 % grâce à la cogénération. Pour cette raison, Toyota y voit une technologie susceptible de l’aider à concrétiser son objectif d’une société bas carbone. L’électricité produite et la chaleur résiduelle sont exploitées sur place, sur le site de production de Motomachi.

Ce système hybride inédit de production d’électricité s'inscrit dans le projet de Démonstration technologique visant à produire en série un générateur électrique hybride à compresseur, constitué d’une pile à combustible cylindrique à oxyde solide et d’une micro-turbine à gaz4, initié par le NEDO (New Energy and Industrial Technology Development Organization : www.nedo.go.jp/english). Son développement est le fruit d’une collaboration entre Toyota, sa filiale Toyota Turbine and Systems Inc. et la société Mitsubishi Hitachi Power Systems Ltd.

Toyota continuera de promouvoir la mise au point et l’introduction de la technologie hydrogène dans l’industrie, tout en poursuivant l’analyse des résultats de cette démonstration. Ce générateur représente une initiative supplémentaire en vue de réduire à zéro les émissions de CO2 des sites de production – l’un des points du programme Toyota Environmental Challenge 2050 annoncé en 2015.


1Pile à combustible à oxyde solide, où l’électrolyte est une céramique conductrice d’ions ; supporte une température de fonctionnement de 700 °C à 1 000 °C.
2Une toute petite turbine à gaz fournissant une puissance réduite.
3Soit le pourcentage de l’électricité totale produite restant après prélèvement par le générateur de la part nécessaire à ses différents équipements.
4 Pour encourager l’exploitation industrielle et commerciale future des piles SOFC, le NEDO subventionne leur R&D et leur mise sur le marché.

Différences entre piles à combustible

Pile à combustible à oxyde solide

Température de fonctionnement : Élevée (700 °C à 1 000 °C)

Applications : Très variées, de petite échelle (domestique) à grande échelle (alimentation électrique de sites industriels)

Caractéristiques : - Haut rendement électrique
- Pas de platine comme catalyseur

Pile à combustible à électrolyte polymère

Température de fonctionnement : Basse (70 °C à 90 °C)

Applications : Convient à un usage à petite échelle (domestique, alimentation électrique de véhicule)

Caractéristiques : - Température de fonctionnement basse
- Facilité de démarrage et d’arrêt

Présentation du générateur électrique hybride



(1) L’hydrogène (H2) et le monoxyde de carbone (CO) sont extraits du gaz naturel (méthane CH4) par reformage au sein de la pile à combustible.
(2) L’électricité est produite dans la pile grâce à une réaction chimique entre l’hydrogène, le monoxyde de carbone et l’oxygène (O2) contenu dans l’air comprimé amené par la micro-turbine à gaz.
(3) Le combustible résiduel non consommé par la production électrique (H2 et CO) est envoyé vers la micro-turbine, de même que la chaleur et la haute pression générées par la production d’électricité.
(4) Le combustible résiduel est brûlé dans la micro-turbine à gaz qui, en tournant, produit à son tour de l’électricité.
(5) La chaleur résiduelle est récupérée dans les gaz d’échappement issus de la combustion.

Photos disponibles sur http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
JeanB (10/07/2017)
Vieux 30/04/2017, 15h31   #199
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-68

Vaucresson, le 28 avril 2017


DOSSIER DE PRESSE NOUVELLE TOYOTA YARIS



La nouvelle Yaris entend profiter du succès de sa troisième génération, dont la part de segment atteint un record historique
Un projet international dirigé par les équipes stylistiques et techniques de Toyota Europe
Un programme de 90 millions d’euros incluant plus de 900 nouvelles pièces
Production pour l’Europe et d’autres marchés mondiaux sur le site de Toyota Motor Manufacturing France, un succès industriel durable
Des changements de design destinés à accentuer le dynamisme des lignes extérieures, le raffinement et la modernité de l’habitacle
Priorité à la sécurité avec le pack Toyota Safety Sense livré de série sur toutes les finitions de la nouvelle Yaris
Une Yaris Hybride conçue pour être encore plus silencieuse et avec un confort et une direction améliorés
· Une gamme réorganisée avec des niveaux de finitions et des équipements adaptés à des profils de clients précis








L’arrivée d’une nouvelle Yaris au style revu et avec une gamme réorganisée devrait encore renforcer la dynamique des ventes de cette citadine. Car elle n’a cessé d’élargir sa part de marché sur le segment B en Europe de l’Ouest depuis le lancement de cette troisième génération en 2011. L’an dernier, elle a dépassé les 6,5 %, soit plus de 208 000 exemplaires vendus.



Ces très bons chiffres constituent un solide tremplin : il s’agit désormais pour Toyota de conforter les qualités avérées de la Yaris et d’élargir ses atouts afin de convaincre une clientèle nouvelle et de plus en plus exigeante, sur un marché ultra-concurrentiel. Dans la mesure où le style, la qualité, les performances et la sécurité figurent en tête des critères d’achat, ils ont été les cibles premières des améliorations voulues par Toyota.



La version hybride reste pour la Yaris un argument de vente spécifique, cette motorisation s’octroyant aujourd’hui 40 % des ventes du modèle en Europe et plus de la moitié en France.



De fait, l’histoire de la Yaris est fortement ancrée sur ce continent puisqu’elle est fabriquée depuis 2001 sur le site de Toyota Motor Manufacturing France, à Valenciennes-Onnaing dans le Nord. En 2016, la production a franchi le cap des trois millions d’unités cumulées. Outre l’Europe, les véhicules sont exportés dans le monde, notamment en Afrique, en Amérique du Nord et vers certains marchés du Moyen-Orient.



UN PROJET INTERNATIONAL DIRIGÉ DEPUIS L’EUROPE

Toyota a largement délégué la responsabilité de la conception de cette nouvelle Yaris à l’Europe, preuve de l’importance et de la qualité du marché des citadines dans cette partie du monde. Et pour la première fois, les modifications élaborées pour la Yaris en Europe se répercuteront directement à sa jumelle de fabrication japonaise, la Vitz.



Bien plus qu’un simple restylage à mi-vie, ce programme de 90 millions d’euros introduit plus de 900 nouvelles pièces destinées à améliorer le design de la voiture, ses qualités routières et sa sécurité. Sensiblement retouchée à l’avant et à l’arrière, la nouvelle silhouette a été créée par ED2, le centre de design européen de Toyota basé dans le Sud de la France.



UNE GAMME AUX ATOUTS RENFORCÉS

La nouvelle Yaris revendique un style plus affirmé. Le nouveau dessin de la proue et de la poupe intensifie l’harmonie des lignes, leur dynamisme et l’impression de mouvement. Sa présentation est aussi plus raffinée – les détails de carrosserie, de l’habitacle et la nouvelle palette de couleurs rehaussant encore la qualité perçue.



L’habitacle gagne en modernité, grâce notamment aux nouveaux coloris, habillages et aux évolutions de l’instrumentation et des commandes. Un affichage couleur multifonction au tableau de bord est de série à partir de la finition Dynamic.



Le choix des motorisations s’élargit avec l’arrivée d’un bloc essence 1,5 litre, conforme aux normes antipollution Euro 6c, plus sévères, et au futur cycle d’homologation lié à la consommation en conditions réelles. Par rapport à son prédécesseur, le 1,3 litre, ce nouveau moteur offre 10 % de puissance et de couple supplémentaires, tout en abaissant la consommation jusqu’à 12 %.



Avec la nouvelle Yaris, Toyota réaffirme son souci de la sécurité puisque toutes les finitions sont équipées d’origine du pack Toyota Safety Sense. Il englobe le système de sécurité précollision PCS avec freinage automatique d’urgence, la gestion automatique des feux de route AHB, l’alerte de franchissement de ligne LDA et la lecture des panneaux de signalisation RSA*.



Concernant la version hybride, les ingénieurs se sont efforcés d’améliorer encore le silence de fonctionnement, en particulier à l’accélération, en adoptant un ensemble de mesures, entre autres de nouveaux supports moteur qui en limitent les mouvements, arbres de transmission et berceau. La conception de ces supports moteur, l’ajustement des amortisseurs et de la direction assistée électrique améliorent en outre le confort routier et la précision directionnelle de la Yaris Hybride.



Avec cette nouvelle Yaris, Toyota ne visait pas une simple amélioration de la version existante. Il s’agissait aussi de doter cette famille de nouveaux atouts conformes aux goûts et aux attentes d’une clientèle plus large et toujours plus exigeante. Ce lancement s’accompagne donc d’une stratégie de finitions repensée, qui mise sur les qualités particulières de chaque version : rapport qualité/prix, modernité des lignes ou encore élégance. Les finitions France et Dynamic constituent le cœur de gamme, tandis que la version Collection élargit le choix des carrosseries bicolores inauguré avec la gamme 2016. Enfin, une finition Chic voit le jour, qui insiste particulièrement sur l’élégance du style et des détails.





*RSA à partir de la finition Dynamic







Dossier de presse complet et illustrations disponibles sur http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
BenBzh (01/05/2017), Etienne (01/05/2017), JeanB (10/07/2017)
Vieux 10/05/2017, 16h54   #200
yoyo59
Moderateur


Modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 502
J'aime: 1 924
Remercié 5 262 fois dans 1 750 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
R.P.2017-71

Vaucresson, le 9 mai 2017

TOYOTA AFFICHE LES ÉMISSIONS DE CO2 LES PLUS FAIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2016
· Pour la cinquième année consécutive, Toyota affiche les émissions de CO2 les plus faibles sur le marché français en 2016 selon les chiffres de l’ADEME.
· En moyenne, les modèles vendus par Toyota France en 2016 n’émettent que 100,66 g/km de CO2, soit une baisse 0,61 g/km par rapport à 2015.
· Plusieurs modèles Toyota figurent parmi les moins émetteurs de CO2 du marché français, notamment les nouvelles Prius, Prius Rechargeable et Yaris Hybride "Made in France".



L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a publié les données d’émissions de CO2 des véhicules neufs vendus en France en 2016. Le groupe Toyota (marques Toyota et Lexus) figure pour la cinquième année consécutive en tête du classement des constructeurs dont les taux moyens d’émissions de CO2 sont les plus faibles. Les modèles vendus par Toyota en 2016 émettent en moyenne 100,66 g/km de CO2, soit une baisse de 0,61 g/km par rapport à 2015. La moyenne du marché français est de 110 g/km, en recul de 1 g/km.

Le site internet Car Labelling de l’ADEME indique les consommations, émissions de CO2 et de polluants réglementés (CO, HC, NOx, particules) des véhicules vendus sur le marché français. Plusieurs modèles Toyota et Lexus y figurent parmi les meilleurs, en particulier la Prius, dont les émissions de CO2 de 70 g/km sont les plus faibles du marché pour un modèle hybride, la nouvelle Yaris Hybride "Made in France", qui n’émet que 75 g/km de CO2 mais aussi la Toyota Auris Hybride (à partir de 79 g/km), le Toyota C-HR Hybride (à partir de 86 g/km) et la Lexus CT 200h (à partir de 82 g/km). Quant à la nouvelle Prius Rechargeable, elle n’émet que 22 g/km de CO2, un record pour un modèle hybride rechargeable.

Les modèles hybrides ont représenté 50 % des ventes de la marque Toyota en France en 2016. Leur progression se poursuit en 2017 avec plus de 60 % des ventes de Toyota sur le premier trimestre, une part déjà conforme à l’objectif fixé sur l’année. Chez Lexus, la motorisation hybride assure toujours plus de 99 % des ventes en France.

Plus d’informations sur http://carlabelling.ademe.fr/chiffre...peConstructeur
et http://carlabelling.ademe.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 7
artur (11/05/2017), Etienne (10/05/2017), Ibride (10/05/2017), JeanB (10/07/2017), JOPRIUS59 (06/06/2017), Robain (10/05/2017), SMax59 (06/06/2017)
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h08.
pages vues depuis le 20 Oct 2005 : 241,184,389


Édité par : vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone - Icones originales avec l'aimable autorisation de PngFactory