Le site WEB du Prius Touring Club Rassemblement Cantal 2019  

Précédent   Forum Prius Touring Club > Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les véhicules qui nous intéressent > Général > Medias
S'inscrire FAQ Banque d'images Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 26/02/2019, 20h57   #461
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-32









Vaucresson, le 26 février 2019



Dossier de presse : nouvelle Toyota Corolla

https://content.presspage.com/upload...0189.jpg?10000

Cette douzième génération de la Toyota Corolla possède deux atouts majeurs qui assureront sa compétitivité sur le segment européen des compactes.



Premièrement, la récente plateforme GA-C de l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture) a permis aux designers de donner à chaque type de carrosserie une personnalité bien distincte, tout en offrant une dynamique routière et une sécurité de haut niveau. Car avec sa posture bien campée et son design plus dynamique, cette nouvelle famille différencie encore mieux la variante cinq portes de la Corolla, compacte et sportive, le break polyvalent Touring Sports et la berline quatre portes tricorps Sedan, à l’allure plus statutaire.



Deuxièmement, elle élargit encore le choix hybride de la marque puisque la Corolla et la Touring Sports inaugurent la nouvelle politique Toyota de deux motorisations hybrides-électriques en proposant une évolution du 1,8 litre de 122 ch et un 2,0 litres inédit développant 180 ch. Tous les nouveaux modèles TNGA visent le plus haut niveau de sécurité active et passive. La nouvelle gamme Corolla est conçue pour se conformer aux critères les plus exigeants des organismes indépendants d’essais de chocs et pour renforcer la sécurité grâce aux fonctions et dispositifs sophistiqués de la plus récente évolution du pack Toyota Safety Sense.



Destinées au cœur du segment C européen, ces trois variantes sont des voitures élégantes et dynamiques. Elles répondent aux multiples besoins des trajets quotidiens et des loisirs, tout en combinant sérénité, plaisir au volant en toutes circonstances et faibles coûts d’utilisation – l’une des spécificités de la technologie hybride-électrique Toyota.



https://content.presspage.com/upload...7482.jpg?10000



Photos disponibles sur : https://media.toyota.fr/
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Robain (26/02/2019)
Vieux 26/02/2019, 20h58   #462
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

Bonsoir,

Attention, Toyota et Lexus étaient d'humeur " Ils jouaient du PC debout " ses derniers jours.

Pleins de communiqués de presse, au moins 7 ou 8 publiés à l'instant sur le forum.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
Jibu (27/02/2019), philiprius (27/02/2019), zeffix (06/03/2019)
Vieux 04/03/2019, 15h04   #463
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-34

Vaucresson, le lundi 4 mars 2019





NOUVEAU TARIF LEXUS AU 1ER MARS 2019





· Coyote de série sur les modèles Lexus

· Tarif nouveau Lexus RC F

· Lancement de l’« Hybride Académie » pour les professionnels





Un outil d’aide à la conduite supplémentaire



Le système multimédia Lexus accueille dorénavant l’application Coyote et sa fonction d’alerte de zones de danger, liée à un abonnement gratuit pendant 3 ans.

Coyote sera désormais disponible de série sur tous les véhicules équipés du système de navigation.





Nouveau Lexus RC F



https://content.presspage.com/upload...6937.jpg?10000



Après avoir été dévoilé en janvier dernier au salon de Détroit, le nouveau coupé hautes performances Lexus RC F est désormais au tarif.



Encore plus audacieux, plus performant et plus riche en équipements, il a pour rôle de susciter intérêt et désir pour la marque Lexus à travers l’affinité sport automobile.

Il propose désormais une série limitée Track Edition, inspirée du Lexus RC F GT3 pour une expérience de conduite sur circuit digne des plus grandes sportives.



La production débute en mars 2019 et les premières livraisons à partir de juin 2019.







Nouveau tarif complet disponible sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
manu27 (10/03/2019)
Vieux 06/03/2019, 16h23   #464
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-35



Vaucresson, le 5 mars 2019



Dossier de presse : Toyota au Salon de Genève 2019



GR SUPRA : le retour d’une légende

Cinquième génération du coupé sportif légendaire de Toyota et premier modèle GR construit par TOYOTA GAZOO Racing pour les marchés internationaux, la nouvelle Toyota GR Supra s’expose pour la première fois en Europe au Salon de Genève 2019.



GR SUPRA GT4 CONCEPT : une nouvelle GR Supra pensée pour la compétition

Conçu pour satisfaire au règlement de la série GT4 internationale, le Toyota GR Supra GT4 Concept explore une possible variante de la nouvelle Supra : une voiture de course abordable et compétitive destinée aux pilotes privés.



COROLLA TREK : une voiture conçue pour la vie active et les loisirs de plein air

La Corolla TREK reflète le succès croissant des crossovers compacts au style baroudeur sur le segment C européen.



COROLLA GR SPORT : second modèle appelé à rejoindre la gamme européenne Toyota GR Sport

Dans la foulée de la nouvelle Corolla lancée en tout début d’année, Toyota présente la Corolla GR Sport, une variante plus sportive où l’on devine la passion de TOYOTA GAZOO Racing.



NOUVELLE PRIUS 2019 AVEC AWD-i : restylage et transmission intégrale intelligente

La Prius pousse encore plus loin l’expérience de conduite hybride en proposant une transmission intégrale électrique intelligente (version AWD-i non disponible en France).



NOUVELLES AYGO X-STYLE ET X-CITE : une voiture qui ne passe pas inaperçue

Dans la gamme Toyota AYGO, deux éditions spéciales sont présentées en première mondiale au salon de Genève 2019 : la x-style et la x-cite (x-trend 2 et x-cite 2 en France).







Photos disponibles sur : https://media.toyota.fr/
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
manu27 (10/03/2019), philiprius (06/03/2019)
Vieux 06/03/2019, 16h24   #465
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE
Vaucresson, le mardi 5 mars 2019



CONFÉRENCE DE PRESSE DIGITALE LEXUS AU SALON DE GENEVE 2019


Retrouvez la conférence de presse digitale Lexus sur notre site media.

Plus d'informations sur nos deux nouveautés ici :

· Concept Lexus LC Cabriolet (première européenne)

· Lexus RC F Track Edition (première européenne)



Suivez-nous sur @ToyotaGroupeFr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 18/03/2019, 10h37   #466
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-39



Vaucresson, le 13 mars 2019



L’agence nippone JAXA et Toyota envisagent de concevoir
un véhicule destiné à l’exploration spatiale internationale



L’agence d’exploration aérospatiale japonaise JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) et Toyota Motor Corporation annoncent qu’ils vont étudier la possibilité d’une collaboration dans le domaine de l’exploration spatiale internationale. Dans un premier temps, la JAXA et Toyota entendent poursuivre et accélérer une étude conjointe1 en cours, portant sur un véhicule habité et pressurisé2, entraîné par un moteur électrique à pile à combustible hydrogène. Ce mode de déplacement est jugé nécessaire pour explorer la surface lunaire. Malgré la quantité limitée d’énergie transportable jusqu’à la Lune, son autonomie totale dépasserait les 10 000 km.

La Lune et Mars sont en ligne de mire de l’exploration spatiale internationale, afin d’assurer à l’humanité une prospérité durable en élargissant son champ d’exercice et en incitant à l’innovation. Le succès de cette exploration passera nécessairement par une coordination entre les missions robotisées, comme l’atterrissage réussi de la sonde Hayabusa2 sur l’astéroïde Ryugu, et les missions habitées illustrées par ce projet de véhicule lunaire. Face à un défi tel que l’exploration lunaire ou martienne, différents pays rivalisent en affûtant leurs technologies mais progressent aussi à travers leur coopération.

Déclaration d’Hiroshi Yamakawa, Président de la JAXA : « La JAXA s’est engagée dans une coordination internationale et dans des études technologiques pour permettre au Japon de participer à l’exploration spatiale internationale. Elle souhaite y contribuer en apportant des technologies japonaises de pointe, susceptibles de produire des retombées bénéfiques. Dans le grand défi de l’exploration spatiale internationale, la présence de Toyota à nos côtés renforce grandement notre confiance. Les véhicules habités avec habitacle pressurisé sont appelés à jouer un rôle important dans l’exploration à grande échelle et l’exploitation de la surface lunaire. Pour ce faire, nous aimerions rassembler les compétences technologiques de notre pays et lancer des études techniques. En poursuivant nos travaux conjoints, nous souhaitons mettre à profit l’excellence technologique de Toyota en matière de mobilité. Nous espérons aussi donner un coup d’accélérateur à nos études afin de construire un véhicule habité et pressurisé. »

Déclaration d’Akio Toyoda, Président de Toyota : « L’activité de l’industrie automobile s’est longtemps articulée autour des notions de ville d’origine et de pays d’origine. Mais dorénavant, face aux problèmes de portée mondiale tels que l’environnement, le concept de planète d’origine – notre planète natale –, va prendre toute sa dimension. Par-delà les frontières des pays ou des continents, je suis convaincu que notre industrie, en perpétuelle réflexion sur le rôle qu’elle doit remplir, partage les mêmes aspirations à l’égard de l’exploration spatiale internationale. En outre, les véhicules sont utilisés partout sur Terre et, dans certaines régions, ce sont de précieux partenaires qui permettent de revenir sain et sauf – ce qui est précisément indispensable dans le cadre ce projet. Je suis extrêmement heureux qu’il compte pour cela sur la résistance et les qualités routières des véhicules Toyota, ainsi que sur nos technologies environnementales de pile à combustible. »



À l’occasion d’un colloque organisé à Tokyo, Koichi Wakata, Vice-président de la JAXA, et Shigeki Terashi, Vice-président exécutif de Toyota, ont participé à un échange dont voici quelques extraits.

Commentaires de Koichi Wakata, Vice-président de la JAXA

« La JAXA étudie différents scénarios et technologies qui seront mis en œuvre lors de missions spatiales spécifiques. Les véhicules habités et pressurisés seront un élément important de l’exploration lunaire, qui devrait débuter à notre avis dans les années 2030. Nous comptons lancer un robot de ce type dans l’espace en 2029.

« Sur la Lune, la gravité est six fois plus faible que sur Terre. C’est un terrain accidenté avec des cratères, des falaises et des collines. De plus, elle est exposée à des rayonnements et à des températures bien plus sévères que sur Terre, et l’atmosphère y est extrêmement ténue. En vue d’une exploration à grande échelle, il est impératif qu’un véhicule pressurisé soit capable de parcourir plus de 10 000 km dans ce type d’environnement. Le concept de “mobilité spatiale” de Toyota répond aux contraintes de telles missions. Toyota et la JAXA travaillent ensemble sur un projet de véhicule habité et pressurisé depuis mai 2018.

« Jusqu’à présent, il s’agissait d’étudier le concept préliminaire et d’identifier les problèmes technologiques. Pour les résoudre et continuer d’avancer, nous souhaitons exploiter notamment les technologies, les ressources humaines et les connaissances de Toyota et de la JAXA.

« Dans la conquête de l’inconnu, l’exploration spatiale internationale est un défi. Pour le relever, nous pensons qu'il est important de fédérer les talents technologiques de notre pays et de monter une “Équipe du Japon”. Notre collaboration avec Toyota est le point de départ qui nous permettra d’élargir les moyens de l’équipe et de poursuivre cette exploration. »



Commentaires de Shigeki Terashi, Vice-président exécutif de Toyota

« Pour un ingénieur, il n’y a pas de plus grande joie que de pouvoir participer à un tel projet lunaire grâce à l’activité automobile de Toyota, mais aussi à nos technologies électrifiées – les piles à combustible par exemple – et de conduite autonome ou automatisée. Je suis très enthousiaste.

« Les piles à combustible, qui produisent une électricité propre, ne rejettent que de l’eau. Et du fait de leur densité énergétique élevée, elles peuvent fournir beaucoup d’énergie, ce qui les prédispose particulièrement au projet en cours avec la JAXA.

« Pour Toyota, l’avènement d’une société de la mobilité durable sur Terre passera par la coexistence et la généralisation des véhicules électrifiés, entre autres hybrides, hybrides rechargeables, à batterie et à pile à combustible hydrogène. Les piles à combustible représentent d’ailleurs une technologie indispensable à l’électrification.

« Les véhicules électriques à pile à combustible possèdent une particularité : ils peuvent rejeter moins de substances nocives, les particules par exemple, que n’en contient l’air prélevé. C’est ce qu’on appelle des émissions négatives3, une caractéristique que nous voulons encore améliorer.

« Il sera impossible de participer à la protection de l’environnement sans généraliser l’usage des véhicules électrifiés. En tant que constructeur d’une gamme complète de véhicules électrifiés, et qui cherche à les populariser, Toyota souhaite proposer à sa clientèle différentes formes d’électrification.

« Les études menées conjointement avec la JAXA s’intègrent dans cette démarche. Puisque nous avons été admis dans “l’Équipe du Japon”, nous tenons à relever le défi de l’espace. »



Concept proposé pour le véhicule pressurisé étudié par la JAXA et Toyota

・ Longueur : 6,0 m ; largeur : 5,2 m ; hauteur : 3,8 m (environ la taille de deux minibus)

・ Espace habitable : 13 m3

・ Peut accueillir deux personnes (quatre en cas d’urgence)

1 Étude conceptuelle d’un rover habité et pressurisé, menée conjointement par Toyota et la JAXA depuis mai 2018 dans le cadre d’un accord de partenariat.

2 Tel qu’il est envisagé, ce véhicule serait doté d’un habitacle hermétique dont le volume et les fonctions permettraient à des astronautes de séjourner un certain temps sans combinaison spatiale, d’y entrer et d’en sortir en portant une combinaison et d’assurer des déplacements non polluants sur le sol lunaire ou d'une planète selon différents modes (pilotage par un astronaute, à distance ou autonome).

3 Grâce à un filtre, les véhicules électriques à pile à combustible réduisent la quantité de matières particulaires contenues dans l’air prélevé, puis envoient cet air épuré vers les batteries en ne rejetant que de l’eau et l’excédent d’air.



Photos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 18/03/2019, 10h38   #467
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

RP 2019-40

Vaucresson, le 15 mars 2019



TOYOTA GAZOO Racing s’engage en eSport automobile

TOYOTA GAZOO Racing annonce son engagement en eSport automobile avec le lancement d’une nouvelle compétition sur PlayStation®41 (PS4®) et Gran Turismo Sport : la GR Supra GT Cup. La première course aura lieu en avril 2019. Dans le cadre de ses activités en eSport automobile, TOYOTA GAZOO Racing deviendra également partenaire officiel des Gran Turismo Championships sous l’égide de la FIA, un championnat en ligne sur le simulateur de pilotage Gran Turismo co-organisé en partenariat avec la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

20190315_04_01

À compter de cette année, en faisant du eSport automobile l’un des piliers des activités sportives de TGR, TOYOTA GAZOO Racing travaille activement afin de rendre le sport automobile et les voitures de sport toujours plus accessibles et plus agréables, pour toutes les générations et dans le monde entier. Ensuite, TOYOTA GAZOO Racing espère associer les diverses expériences accumulées en eSport pour produire des voitures « toujours meilleures » à l’avenir.



Supra GT Cup : vue d’ensemble

Nom

GR Supra GT Cup

Durée

Avril - Août 2019

Lieu

Pré-saison : en ligne, monde entier

Finale : un évènement aura lieu au Salon Automobile de Tokyo 2019

Nb. de manches

Manches préliminaires : 13 manches prévues en 2019

Finale : 1 course

Conditions de participation

Détenteurs de Gran Turismo Sport pour PS4® et d’une console PS4®;
les participants doivent avoir plus de 6 ans

Procédure d’engagement

Les détails concernant l’engagement seront disponibles ici :

URL:https://toyotagazooracing.com/jp/e-motorsports/



Des informations détaillées concernant les circuits choisis à chaque manche seront publiées ultérieurement dans la section GR Supra GT Cup du site internet TOYOTA GAZOO Racing :

https://toyotagazooracing.com/e-motorsports



Le FIA Gran Turismo Championship World Tour 1, manche d’ouverture des épreuves mondiales Gran Turismo Sport, aura lieu à Paris le 16 mars. Lors de cet évènement TOYOTA GAZOO Racing dévoilera la GR Supra GT Cup lors d’une table ronde2 en présence de M. Yamauchi (président de Polyphony Digital Inc.) et Tetsuya Tada (ingénieur en chef de la Toyota GR Supra). Elle sera diffusée en direct sur GRAN TURISMO TV, la chaîne YouTube officielle de Gran Turismo : https://www.youtube.com/watch?v=UrAPfIQ66W4

La GR Supra GT Cup en 2019






1 « Playstation » est une marque déposée de Sony Interactive Entertainment inc. « PS4 » est une marque commerciale de la même société.

© 2019 Sony Interactive Entertainment Inc. Développé par Polyphony Digital Inc.
Les logos «Gran Turismo» sont des marques déposées ou des marques commerciales de Sony Interactive Entertainment Inc.

2 Début à 16h30 (heure de Paris) le 16 mars. Le contenu de l'événement et les intervenants peuvent être modifiés sans préavis.


Communiqués détaillés (en anglais) sur le site officiel de TOYOTA GAZOO Racing :
https://toyotagazooracing.com




Site internet TOYOTA GAZOO Racing :
https://www.tgr-dam.com (avec identifiant et mot de passe)



Photos disponibles sur : http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Dede34 (18/03/2019), Ibride (18/03/2019)
Vieux 20/03/2019, 11h23   #468
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-41

Vaucresson, le 19 mars 2019







DOCUMENTAIRE : TAKUMI - UNE HISTOIRE DE 60 000 HEURES SUR LA SURVIE DE L'ARTISANAT HUMAIN







Pourriez-vous devenir Takumi? Au Japon, il faut 60 000 heures pour atteindre ce niveau ultime de savoir-faire artisanal comme le révèle un nouveau documentaire.

Lexus va diffuser un nouveau documentaire sur Amazon Prime Video qui s’interroge sur la survie de ces hommes et femmes, artisans d’art, dans un monde régi de plus en plus par l’intelligence artificielle



En occident, on considère en général qu’un individu moyen a besoin de 10 000 heures d’étude pour devenir expert dans un domaine. Au Japon, en revanche, personne ne peut passer pour maître de son art avant d’avoir consacré 60 000 heures à le perfectionner, soit l’équivalent de 250 jours par an, 8 heures par jour pendant 30 ans.



Un documentaire fascinant dévoile le monde des Takumi, les artisans d’art les plus chevronnés du Japon. Clay Jeter, réalisateur de la série Chef’s Table, en dresse un portrait qui étonne par sa beauté et se met au service des protagonistes. Réalisé pour Lexus, marque automobile de luxe, le film sera diffusé dans le monde entier le 19 mars 2019 sur Prime Video, via le service d’auto-édition Prime Video Direct.



Takumi – Une histoire sur 60 000 heures de la survie du savoir-faire humain (Takumi - A 60,000-hour story on the survival of human craft) – suit quatre artisans japonais qui ont consacré leur vie à leur art : un chef aux deux étoiles Michelin, une artiste du papier découpé traditionnel, un maître artisan de l’automobile et un charpentier travaillant pour l’une des plus anciennes entreprises de construction du monde.



Le documentaire dont la première a eu lieu lors du festival de documentaires DOC NYC à New York, est unique dans la mesure où le medium est également le message. Une version long métrage sera proposée ainsi qu’un montage de ’60 000’ heures reprenant en boucle les images de chaque Takumi, exécutant les gestes, toujours répétés, essentiels à la maîtrise de son art. L’objectif est de souligner les heures, les jours et les années de pratique nécessaires pour acquérir cette maîtrise.



Le film dont le commentaire est dit par Neil Macgregor, ancien directeur du British Museum et qui présente des entretiens avec certains experts internationaux de l’artisanat et de l’intelligence artificielle, interroge la façon de respecter et de préserver le savoir-faire humain alors que nous concevons des machines capables d’une précision et d’une rapidité inégalables par l’homme.



“Notre époque actuelle, tellement marquée par le déficit d’attention, nous donne à tous l’impression de ne pas avoir assez de temps.” dit Nora Atkinson, Conservatrice des métiers d’art au Smithsonian American Art Museum. “Les milliers d’heures nécessaires pour devenir un artisan chevronné constituent une expérience qui ne sera vécue que par un groupe restreint d’artistes.”



On prévoit que les machines seront capables de performances supérieures à celles de l’homme dans quasiment tous les champs d’activité en 2050.* “Nous vivons une période de progrès exponentiel,” constate Martin Ford, auteur de « Rise of The Robots : Technology and The Threat of a Jobless Future (L’avènement des machines : la technologie et la menace d’un avenir sans travail). Il ajoute que jamais l’humanité n’a connu une transformation aussi rapide. “Nous allons connaître l’équivalent de 10 000 ans de progrès dans les dix prochaines années.”



Le savoir-faire humain va-t-il disparaître à mesure que l’intelligence artificielle repoussera nos limites ou cette clé de voûte de notre civilisation survivra-t-elle pour devenir plus précieuse que jamais ? Le documentaire présente ceux qui ont fait le choix d’un long chemin vers l’excellence dans un monde constamment à la recherche de raccourcis.

“L’essence du Takumi est de tendre vers la compréhension ultime des nuances de son art,” explique Nahoko Kojima, maître de l’art du papier découpé qui apparaît dans le documentaire. “Rester concentré, passer des heures et des heures sur un point, puis continuer. Cela exige une manière de faire le vide dans son esprit et de se concentrer qui est tout simplement hors d’atteinte pendant l’apprentissage d’une compétence.”

“Le concept de Takumi est physiquement et philosophiquement au cœur de la marque Lexus depuis ses débuts il y a 30 ans,” déclare Spiros Fotinos, directeur international de la marque pour Lexus International. “Nos maîtres Takumi ont acquis plus de 60 000 heures (plus de 30 années de travail) d’expérience pour développer leur art. En cette année anniversaire de la marque, nous voulions capturer l’essence des Takumi – et leur voyage de 60 000 heures – sur la pellicule.”



Le public pourra découvrir la version de 54 minutes ou prendre le temps de regarder la version de 60 000 heures sur www.takumi-craft.com qui leur permettra d’imaginer le niveau d’engagement nécessaire pour atteindre cette maîtrise exceptionnelle.



Le documentaire, créé par The&Partnership London, sera disponible sur Amazon Prime Video, Amazon Instant, Google Play et iTunes.



A PROPOS DE LÉQUIPE DU FILM



CLAY JETER – Scénariste/Réalisateur

Le réalisateur américain Clay Jeter a participé à des projets comme Chef’s Table, première série originale de documentaires sur Netflix, et nommée aux Emmy Awards. Il en a livré six épisodes entre 2015 et 2018 et peaufiné un style unique et captivant qui caractérise la totalité de son œuvre. Il a également signé le film « Jess + Moss », présenté en première au Festival cinématographique de Sundance en 2011. Depuis, il a continué à construire une œuvre et s’est imposé comme « quelqu’un à suivre ».



DAVE BEDWOOD – Scénariste

Dave Bedwood a débuté sa carrière de concepteur-rédacteur en 1988. Après avoir travaillé pour plusieurs agences publicitaires londoniennes, il a créé en 2004 l’agence Lean Mean Fighting Machine avec trois collègues et remporté, quatre ans plus tard, le prix de l’Agence de l’année au Festival international du film publicitaire de Cannes. Dave a mené des projets primés pour des clients tels qu’Emirates, Virgin, Samsung, The Guardian et Lexus.



RUPERT MACONICK – Producteur

Rupert a une longue expérience dans la production avec des réalisateurs de longs métrages et de documentaires.

En 1994, Rupert a fondé Saville Productions qui a produit des projets avec des réalisateurs de documentaires et de films largement reconnus et primés dont Martin Campbell (Casino Royale), Fernando Meirelles (City of God), Stephen Daldry (The Reader), James McTeigue (V For Vendetta), Gavin O’Connor (Warrior), Barry Levinson (Rain Man), Bryan Singer (The Usual Suspects), Spike Lee (Inside Man), Paul Haggis (Crash), Wim Wenders (Paris Texas), Morgan Neville (20 Feet from Stardom), et Werner Herzog (Cave of Forgotten Dreams).

Saville a produit un court métrage « Global World Cup » avec Adidas, réalisé par Fernando Meirelles (City Of God). Il a également produit un film de 35 minutes, réalisé par Werner Herzog pour AT&T « From One Second to the Next », qui a remporté un énorme succès sur Internet et en termes de relations publiques. Ce film a été présenté dans plus de 40 000 écoles et universités.

Le documentaire « Bending the Light », de Michael Apted (The Up series) sur l’art de la photographie vu à travers l’optique de photographes compte parmi d’autres productions importantes.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (20/03/2019)
Vieux 20/03/2019, 11h24   #469
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut suite

À PROPOS DES ARTISANS D’ART

SHIGEO KIUCHI

Le premier sujet du documentaire, le charpentier Shigeo Kiuchi, 67 ans, a été formé par son père à l’art du « Miyadaiku » – une forme traditionnelle de charpenterie qui a vu le jour au Japon. “Je me considère comme un dépositaire,” explique Kiuchi. “Mon père qui a travaillé ici avant moi m’a transmis son art et je le transmets à mon tour aux générations futures.”

Kiuchi travaille au sein de l’entreprise Kongō Gumi à Osaka, spécialisée dans la construction des temples depuis 578 apr. J.-C. et dans laquelle il est entré adolescent comme apprenti. Kiuchi n’a pas l’intention de mettre un terme à sa carrière – « les charpentiers ne prennent pas leur retraite », dit-il. Il qualifie le temps consacré à l’entreprise toutes ces années comme un « simple battement de cil » en comparaison de l’histoire de cette dernière.

Kongō Gumi est la plus vielle entreprise du monde. Elle a été créée lorsque le Prince Shotoku a ordonné la construction du premier temple bouddhiste. Elle est toujours restée dans les mains de la même famille et un membre représentant la 41ème génération siège aujourd’hui au conseil d’administration de Kongō Gumi.





HISATO NAKAHIGASHI

Hisato Nakahigashi dirige Miyamasou, un restaurant de Kyoto distingué par deux étoiles Michelin. Ce chef incarne la quatrième génération de la tradition culinaire Kaiseki du restaurant Miyamasou qui a été créé par son arrière-grand-père. C’était alors une auberge située dans l’enceinte d’un temple du 12ème siècle où les pèlerins pouvaient faire halte. “Pour Hisato, le tournant décisif est survenu alors qu’il avait déjà accompli 20 000 heures dans son voyage pour devenir Takumi,” précise Clay Jeter, le réalisateur du documentaire. “Son père est mort subitement à l’âge de 55 ans alors qu’Hisato perfectionnait son art dans de grands restaurants à l’étranger. A ce moment clé de sa vie, il pris la décision de rentrer dans son pays pour perpétuer l’héritage familial et il a élevé le restaurant à un rang extraordinaire.”

Tous les matins, Hisato se met à la recherche des ingrédients en pêchant dans la rivière et en cueillant les herbes locales ainsi que les légumes de la montagne pour le plaisir de ses hôtes – il dit qu’il « remercie » la nature pour ces dons. Cette dévotion fait aussi partie de la cuisine Kaiseki – un repas traditionnel japonais composé de plusieurs plats qui se doit de surpasser les attentes des invités.




NAHOKO KOJIMA

Troisième protagoniste du documentaire, l’artiste Nahoko Kojima a 37 ans mais elle a déjà consacré 60 000 heures à se former à son art. Kojima s’est initié au ‘Kirie’ (papier découpé japonais) au cours de leçons particulières dès l’âge de cinq ans qu’elle a continué de suivre pendant toutes ses années de formation. A 18 ans, elle est partie pour Tokyo où elle a obtenu un diplôme de design au Kuwasawa Institute en 2004. Elle a eu une brève carrière de graphiste à Tokyo qu’elle a quitté pour Londres afin de poursuivre ses études d’art avant de réaliser sa première exposition solo de papier découpé seulement quelques années plus tard. En 2012, son œuvre « Cloud Leopard » a été présenté à la Galerie Saatchi. Il s’agit d’une sculpture dont la réalisation a nécessité cinq mois et qui a été découpée dans une seule feuille de papier noir. Pour son travail, Kojima réalise avec minutie des dessins préparatoires et des essais avec des feuilles de papier plus petites. Sa pratique exige un « investissement en temps extrême et une énorme concentration ; en cas d’erreur, aucune correction n’est possible. Elle utilise un cutter de précision dont la lame est deux fois plus fine qu’une lame normale et qu’elle remplace toutes les trois minutes.»

En 2013, elle a remporté le prix Jerwood Makers Open avec sa création « Byaku », un ours polaire qui nage. Elle a relevé son plus grand défi en 2018 avec la réalisation d’une sculpture de 32 mètres, Shiro, représentant une baleine bleue grandeur nature. La découpe de l’œuvre est montrée dans le film.



En 2016, Kojima, bien que résidant désormais principalement à Londres, a accepté le Kuwasawa Award, un prix convoité, qui lui a été remis lors d’une cérémonie à Tokyo pour sa contribution aux arts.



KATSUAKI SUGANUMA

Le documentaire nous présente aussi l’un des Takumi de Lexus, Katsuaki Suganuma, qui travaille dans l’entreprise depuis 32 ans. Katsuaki, Takumi chargé de la ligne d’inspection finale pour Lexus, a vécu des changements radicaux de technologie avec l’arrivée de l’intelligence artificielle et des robots. Mais il est la preuve que les humains jouent un rôle encore crucial dans la fabrication automobile. Le documentaire nous entraîne dans les coulisses de l’usine de Tahara qui couvre 4 millions de m2 à Aichi, au Japon ; une usine considérée comme l’une des plus high-tech du monde.

Katsuaki compte parmi les quelques personnes dotées d’un volonté extraordinaire et qui possèdent le quart de siècle d’expérience nécessaire pour devenir maître artisan Takumi, un statut qui exige 60 000 heures de pratique.



Cette longue période est consacrée à la pratique et au perfectionnement minutieux. Elle permet de doter ces artisans de l’extrême de sens hyper affutés. Ils sont considérés et se voient eux-mêmes comme les gardiens du savoir-faire Lexus à chaque étape de la production.

Cette approche du savoir-faire constitue une philosophie qui irrigue l’entreprise et que les Takumi sont chargés de transmettre aux jeunes générations. Chaque Takumi enseigne à son équipe de jeunes artisans l’expertise, la tradition et l’esprit Takumi. C’est ainsi que nous pouvons être certains qu’aucune fabrication n’égale celle d’une Lexus.



AUTRES EXPERTS



NORA ATKINSON

Nora Atkinson est une experte américaine éminente des métiers d’art qui s’intéresse en particulier au rôle et à l’importance du fait-main dans la culture contemporaine. Elle est actuellement conservatrice des métiers d’art au Smithsonian American Art Museum de Washington DC. Elle a été nommée “Best Boundary-Pushing Curator” (Conservateur le plus inventif) par le Washingtonian Magazine en 2018 pour son travail sur plusieurs expositions saluées par la critique.



Elle s’est exprimée plus récemment cette année los d’un événement TED intitulé « The Age of Amazement » (l’âge de l’étonnement) – une manifestation tournée vers l’avenir explorant l’IA, les nouvelles formes de créativité et les changements sociaux. Nous avons filmé Nora Atkinson à Washington. Elle s’exprime sur les métiers d’art en général et leur rôle à l’ère numérique. Elle souligne un point important pour nous en faisant le lien entre artisanat et luxe pour les objets vraiment faits main et leur valeur à l’avenir.



MARTIN FORD

Martin Ford est un futurologue et un auteur qui s’intéresse aux conséquences de l’intelligence artificielle et de la robotique sur la société et l’économie. Il a écrit deux livres sur la technologie dont le plus récent (2015) « Rise of the Robots: Technology and the Threat of a Jobless Future » (« L’avènement des machines - Robots et intelligence artificielle : la menace d’un avenir sans emploi ») a été un bestseller du New York Times et lauréat du prix « Financial Times and McKinsey Business Book of the Year Award » en 2015.

Sa conférence TED intitulée « Comment l’IA pourrait entraîner des pertes d’emploi » réfléchit à la dichotomie entre les répercussions négatives de l’IA sur les secteurs industriels et le progrès indéniable qu’elle permet ainsi que les nouvelles industries qu’elle suscite. Son compte Twitter est suivi par 42 300 personnes et il a participé activement aux discussions sur la place de la technologie au Japon avec une contribution sur Twitter le 31 juillet : «Pourquoi les Occidentaux ont peur des robots et pas les Japonais ».



JON BRUNER

Jon Bruner est un journaliste et programmateur qui dirige le programme Digital Factory de Formlabs, une société qui fabrique des imprimantes 3 D de qualité professionnelle. Avant de rejoindre Formlabs, il supervisait les publications sur les données, l’intelligence artificielle, le matériel informatique, l’internet des objets. Il est co-responsable programmes avec Joi Ito, avec un intérêt particulier pour la convergence entre le monde physique et celui des logiciels. Le nombre de ses contributions sur la Toile est impressionnant. Elles comptent des articles tels que « Rendre l’IA transparente » ou « Intégrer les données et l’IA » dans lesquels il discute des relations entre les « experts humains » et les algorithmes. Jon a été interviewé pour un podcast du magazine « The Economist » dans lequel il évoque la capacité de la machine à imiter l’homme.





Il y pose les questions suivantes : « Les ordinateurs peuvent-ils créer de la belle musique ou les imprimantes 3D peuvent-elles reproduire les techniques traditionnelles pour fabriquer des planchers renforcés ? ». Il offre un contraste fascinant avec le discours de Martin Ford car Jon Bruner est un optimiste. Il fait partie des futurologues passionnés par les possibilités qui s’ouvrent à l’humanité grâce à l’utilisation de l’IA pour certaines tâches et certains emplois. Il évoque la beauté de l’homme travaillant côte à côte avec la machine.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (20/03/2019)
Vieux 20/03/2019, 11h24   #470
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut suite et fin ( 3/3 )

NARRATEUR



NEIL MACGREGOR

Neil est un expert incontesté de l’histoire de l’humanité. Directeur de la National Gallery et du British Museum pendant de nombreuses années, il dirige désormais l’équivalent du Met en Allemagne, le Humbolt Forum qui ouvrira prochainement ses portes à Berlin. Neil a utilisé le prisme des objets fabriqués par l’homme et de l’artisanat pour raconter l’histoire du monde. Son projet le plus célèbre dans ce domaine, une « Histoire du monde en 100 objets » (A History of a the World in 100 Objects) a connu un immense succès décliné avec un livre, une exposition et une série de podcasts. Son expertise dans ce domaine est reconnue dans le monde entier. Il est aussi un auteur et un producteur audiovisuel très respecté.



Photos et vidéo disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
zeffix (20/03/2019)
Vieux 20/03/2019, 16h10   #471
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-42



Vaucresson, le 20 mars 2019



Toyota et Suzuki conviennent d’entamer la réflexion en vue d’une nouvelle collaboration



Toyota Motor Corporation (Toyota) et Suzuki Motor Corporation (Suzuki) ont annoncé aujourd’hui un accord en vue d’entamer une réflexion sur une collaboration concrète dans de nouveaux domaines.

Toyota et Suzuki ont réfléchi sur les détails concrets d’une telle collaboration depuis la signature de leur protocole d’accord sur un partenariat commercial, le 6 février 2017.



Toyota et Suzuki, au-delà de la mise en commun des forces de Toyota en matière de technologies de l’électrification et des forces de Suzuki pour les technologies des véhicules compacts, ont l’intention de se développer dans de nouveaux domaines tels que la coopération pour la production et la généralisation à grande échelle des véhicules électrifiés. Le tableau ci-dessous dresse la liste des domaines de collaboration envisagés.



Nouveaux domaines de collaboration

I. Forces de Toyota : Fourniture de la technologie d’électrification et de véhicules électrifiés



1. Fourniture de THS (Toyota Hybrid System) à Suzuki.

International

2. Diffusion à grande échelle de technologies pour véhicules hybrides électriques (HEV) en Inde par le biais d’achats locaux de systèmes HEV, de moteurs et de batteries.

Inde

3. Fourniture OEM de deux nouveaux véhicules électrifiés basés sur des plateformes Toyota (RAV4, Corolla Wagon) à Suzuki en Europe.

Europe

II. Forces de Suzuki : Fourniture de véhicules compacts et de groupes motopropulseurs



4. Fourniture OEM de deux véhicules compacts basés sur plateformes Suzuki (Ciaz et Ertiga) à Toyota en Inde.

Inde

5. Adoption par Toyota de moteurs Suzuki de développement récent pour des véhicules compacts. Ces moteurs seront pris en charge par Denso et Toyota, et seront fabriqués à Toyota Motor Manufacturing Poland.

Europe



6. Fourniture OEM de véhicules produits par Suzuki en Inde (Baleno, Vitara Brezza, Ciaz, Ertiga) à Toyota, à destination du marché africain.

Afrique

III. Collaboration dans les domaines du développement et de la production technologiques en capitalisant sur les forces des deux entreprises.



7. Bénéficier de l’expertise de Suzuki dans le développement de véhicules en Inde, développement conjoint d’un MPV Toyota du segment C et fourniture OEM à Suzuki.

Inde

8. Production du SUV compact Vitara Brezza développé par Suzuki à Toyota Kirloskar Motor Pvt. Ltd. (TKM) à partir de 2022.

Inde





À l’avenir, et nonobstant la concurrence équitable et libre qui continuera de régner entre Toyota et Suzuki, les deux entreprises ont l’intention de réfléchir à la poursuite de la collaboration pour contribuer à une société future de mobilité durable dans le respect de toutes les législations en vigueur.



Le Président de Toyota, Akio Toyoda a déclaré : « En matière d’électrification des véhicules, qui devrait continuer à progresser, les technologies hybrides sont considérées comme très importantes sur de nombreux marchés, comme cela était déjà le cas. Une large acceptation est nécessaire pour que les véhicules électrifiés puissent apporter leur contribution à l’environnement de la planète. Avec notre nouvel accord, nous escomptons une utilisation plus large des technologies hybrides, non seulement en Inde et en Europe, mais aussi dans le monde entier. En même temps, nous sommes convaincus que l’approfondissement de notre partenariat commercial avec Suzuki – de la fourniture mutuelle de véhicules et de groupes motopropulseurs aux domaines de développement et de production – nous aidera à obtenir l’avantage concurrentiel dont nous avons besoin pour survivre à une transformation d’une ampleur qui ne survient qu’une fois par siècle. Nous avons l’intention de renforcer la compétitivité de nos deux entreprises en tirant partie de nos forces et en apprenant les uns des autres. »



Le Président de Suzuki, Osamu Suzuki a déclaré : « Lors de l’annonce du champ de notre coopération, en mai, l’an dernier, j’ai indiqué que nous visions le succès à l’échelle internationale. J’ai depuis constaté les progrès de ce partenariat au niveau mondial, y compris en Europe et en Afrique. En outre, nous apprécions l’offre aimable de Toyota de nous permettre d’utiliser sa technologie hybride. Nous continuerons à ne ménager aucun effort. »



http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 4
artur (20/03/2019), philiprius (20/03/2019), Robain (20/03/2019), zeffix (20/03/2019)
Vieux 08/04/2019, 17h50   #472
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut 1/3

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-48

Vaucresson, le 05 avril 2019



DOSSIER DE PRESSE DU COUPÉ RC F ET SA VERSION TRACK EDITION



Le nouveau Lexus RC F bénéfice d’un allègement, de performances en hausse et d’un design revisité dans l’esprit d’un développement technologique “ Always On ” (“toujours à la pointe ”)
La nouvelle version RC F Track Edition se dote d’évolutions exclusives pensées pour les passionnés du volant


Le millésime 2020 livre un coupé Lexus RC F allégé, plus agile et encore plus séduisant. Une série d’optimisations élargissent son enveloppe de performance tandis que l’évolution générale de son design offre à l’athlétique coupé une allure encore plus raffinée.

Nouveau venu dans la gamme, le Lexus RC F Track Edition est une version pour les vrais passionnés du volant. Il associe le luxe et la qualité de fabrication des versions standard du RC F à un niveau de performance supérieur, généralement réservé aux voitures de sport exceptionnelles. Il pose un nouveau jalon dans l’histoire du label « F » qui poursuivra son évolution pour soutenir la stratégie globale hautes performances de Lexus. Summum du label « F », le RC F Track Edition incarne la dernière interprétation de la philosophie « always on » de Lexus qui se traduit par l’amélioration continue des produits.

« Le nouveau RC F, et en particulier la version Track Edition, n’ont cessé de bénéficier d’évolutions depuis leur lancement initial. Avec les dernières optimisations, ces modèles contribuent à la différentiation du label « F » en proposant des voitures hautes performances rapides et fiables, secondées par une pléiade de technologies qui leur permettent de rendre leurs performances accessibles aux conducteurs de tous niveaux, » explique Koji Sato, Vice-Président Exécutif Lexus International.



Le nouveau Lexus RC F

Rajeuni et redéfini

Le nouveau coupé Lexus RC F intègre de nombreuses modifications qui se traduisent par un design plus raffiné et des performances en hausse. Il n’a pas bénéficié d’un restylage complet mais les ingénieurs du RC F ont saisi l’occasion pour élargir son enveloppe de performances sans sacrifier sa maniabilité au quotidien. Dans le même temps, l’équipe de design a repris certains éléments utilisés pour les voitures de compétition RC F GT3 et RC F GT500 afin d’améliorer l’aérodynamisme du RC F tout en sculptant les lignes agressives de sa carrosserie.

À l’avant, les projecteurs sont redessinés pour accueillir des lentilles LED et des feux de jour intégrés en pointe de flèche. Le dessin de la calandre identitaire évolue avec l’adoption d’une ouverture qui fend la lèvre inférieure pour donner la sensation d’une face avant plus ramassée.



A l’arrière, de nouveaux feux s’intègrent harmonieusement dans le bouclier redessiné pour conférer au RC F une allure plus ciselée.



Un allègement très ciblé

Les ingénieurs s’étaient donné pour premier objectif de réduire le poids sans compromettre la sensation de raffinement et de solidité du coupé. Plus précisément, le but était d’alléger l’avant et l’arrière du véhicule où même une légère variation du poids peut se traduire par une baisse significative de l’inertie rotationnelle. Les ingénieurs ont passé en revue de nombreux composants présents sous le capot avant de concentrer les efforts d’allègement sur le collecteur d’admission en raison de sa localisation haute sur le moteur. L’optimisation du procédé d’usinage a permis d’éliminer 700 grammes d’aluminium sur la face inférieure du collecteur sans en modifier les caractéristiques aérodynamiques.

Sous le capot, les mesures d’allègement ont été complétées par l’adoption d’un compresseur de climatisation plus petit et l’abandon de l’acier au profit de l’aluminium pour les nouveaux supports de ressorts dont le poids est inférieur de 700 grammes à celui de la conception précédente. Les deux sections en aluminium qui composent le support sont assemblées par un procédé TOX qui permet un assemblage sans application thermique. La technologie TOX a déjà été utilisée pour assembler des pièces de carrosserie en aluminium mais Lexus y recourt pour la première fois pour des composants de suspension.

A l’arrière, le développement d’un renfort de bouclier redessiné associant la fibre de carbone et l’aluminium permet d’obtenir une pièce support aussi solide mais plus légère (- 500 g). La liaison entre la fibre de carbone et la structure en aluminium extrudé permet d’augmenter la résistance tout en utilisant une épaisseur d’aluminium plus mince. La pièce en fibre de carbone est produite en interne sur la même ligne que celle chargée de fabriquer le plastique renforcé en fibre de carbone (CFRP) de la supercar LFA. L’allègement de l’arrière de la voiture bénéficie également de l’adoption de demi-arbres creux en remplacement des arbres pleins.



Une évolution significative obtenue par de légères modifications du châssis

Pour capitaliser sur l’allègement global de 25 kg qui permet au nouveau RC F d’afficher un poids de 1770 kg, les ingénieurs ont apporté des modifications très ciblées au réglage du châssis qui se conjuguent pour offrir à la voiture une réactivité sensiblement en hausse. C’est le cas, par exemple, des bagues de fixation de la crémaillère qui ont été remaniées. En effet, dans les phases caractéristiques d’une forte accélération latérale, la déflection de ces bagues peut perturber le réglage de la pince des roues avant et provoquer un sous-virage. Pour limiter ce phénomène, les ingénieurs ont augmenté la rigidité des bagues de 150 % par rapport au précédent RC F, une modification qui améliore la réponse initiale de la direction et le ressenti global de la route.

L’arrière de la voiture bénéficie d’une évolution similaire en se dotant de coussinets de berceau plus rigides afin de réduire la déflection dans les fortes accélérations latérales susceptibles de modifier l’angle de carrossage des roues arrière et de provoquer le sous-virage. Un nouveau support en aluminium plus léger de 500 g remplace la pièce en acier et permet un meilleur contrôle des angles de parallélisme des roues arrière. La réalisation de la pièce en aluminium moulé sous pression a fait l’objet d’une grande attention afin de conférer au support une rigidité accrue malgré sa plus grande légèreté.

Le support moteur arrière, bien que distinct de la suspension, a également été remanié pour éliminer la sensation d’un moteur à la traîne du châssis dans les changements appuyés de direction. Le nouveau support, plus rigide, contrôle mieux le mouvement des masses tout en conservant l’impressionnante performance NVH (bruit, stridence et vibration) grâce à un design élargi et plus stable.

Tous les nouveaux modèles RC F sont chaussés de pneus Michelin Pilot Sport 4S, de dimensions 255/35R19 à l’avant et 275/35R19 à l’arrière. Ils comptent parmi les pneus hautes performances les plus sophistiqués jamais produits par Michelin et sont également spécialement pensés pour le RC F. Ils offrent une meilleure adhérence globale et réduisent le sous-virage. Par rapport aux Michelin standard, les pneumatiques du nouveau RC F présentent un profil d’épaulement différent, un talon élargi et une forme trapézoïdale. Les rainures des pneumatiques ont également une forme, une profondeur et un emplacement différents par rapport aux pneus Pilot Sport 4S du commerce. Ils sont spécialement étudiés pour limiter le sous-virage, améliorer l’adhérence latérale et accroître la durabilité dans des conditions d’utilisation extrêmes.

Les caractéristiques des pneumatiques du nouveau RC F diffèrent également par la capacité accrue d’adhérence sur le sec grâce à la modification de la teneur en silice au niveau des bords externes de la bande de roulement.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Volkan (09/04/2019)
Vieux 08/04/2019, 17h51   #473
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut 2/3

Un V8 optimisé

Le nouveau RC F est l’un des derniers coupés de luxe à offrir un V8 atmosphérique avec une sonorité et des sensations que peu de ses rivaux peuvent égaler. Avec une puissance nominale désormais de 464 ch ou 341 kW (identique à celle du modèle précédent) à 7100 tr/min et un couple de 520 Nm à 4800 tr/min, le V8 5,0 l est un élément clé de la personnalité du RC F. Dans cet esprit, les ingénieurs ont apporté des modifications limitées mais significatives qui accentuent le tempérament et le raffinement sans nuire au lien viscéral avec ce V8 hautes performances.

Pour augmenter la réponse de l’accélérateur, la boîte à air remaniée reçoit trois modifications notables par rapport au précédent RC F. Il s’agit pour l’une de l’adoption d’ailettes aérostabilisatrices à l’intérieur du circuit principal pour réduire les pertes de charge par frottement qui peuvent entraîner une mesure moins précise par le débitmètre d’air massique. Ces petites ailettes contribuent à réduire la couche limite qui se forme quand l’air circule rapidement dans le conduit du filtre à air. En réduisant la couche limite, les ailettes augmentent efficacement le volume du chemin d’aspiration et atténuent les changements de vélocité qui peuvent nuire à la précision des relevés du débitmètre.

Un autre changement concerne le moment d’ouverture du conduit secondaire de l’admission d’air. Sur le précédent RC F, il ne s’ouvrait que lorsque le moteur atteignait 3600 tr/mn alors que sur le millésime 2020, le seuil d’ouverture a été abaissé à 2800 tr/min pour améliorer la sonorité du moteur et la conduite à bas régime.

Outre la précision accrue de la réponse de l’accélérateur, la programmation même de la courbe de l’accélérateur est désormais plus linéaire. La première génération du RC F avait un réglage d’accélérateur destiné à favoriser la rapidité de la réponse à un enfoncement bref de la pédale d’accélérateur pour accentuer la sensation de puissance. Le nouveau RC F adopte un réglage d’accélérateur plus équilibré sur toute la course de la pédale pour une réaction plus prévisible et un contrôle plus précis.

La cartographie révisée de l’accélérateur est complétée par l’adoption d’un rapport de pont plus élevé qui maintient le moteur au centre de sa courbe de puissance. En optant pour un rapport de pont de 3,13 (contre 2,97), les ingénieurs ont pu adoucir la courbe de l’accélérateur sans renoncer à la réactivité offerte par le précédent réglage.

Le nouveau RC F offre le nec plus ultra de l’accélération départ arrêté en se dotant en série d’un système électronique de « Launch control » (contrôle de lancement) qui le propulse à 100 km/h départ arrêté en quelques 4,5 secondes. Une simple pression sur un bouton situé sur la console ajuste automatiquement le contrôle de la motricité et de l’accélérateur pour assurer une accélération maximale au décollage. Pour profiter pleinement de ce système, le conducteur doit simplement maintenir la pédale de frein enfoncée, activer le « Launch Control », écraser l’accélérateur au plancher pour accroître le régime du moteur puis relâcher la pédale de frein.

Équilibre entre la forme et la fonction

Le RC F affiche depuis ses débuts un design puissant et distinctif dont les évolutions subtiles du millésime 2020 soulignent « l’élégance fonctionnelle » tout en s’inscrivant parfaitement dans la dernière orientation stylistique de Lexus. A l’avant, les entrées d’air latérales sont redessinées et plus larges pour canaliser davantage d’air vers les refroidisseurs d’huile. De profil, une nouvelle surface concave à l’extrémité du bas de caisse dessine une nouvelle ligne de relief tout en favorisant le flux d’air au-delà des roues arrière tandis que les longues lames latérales ont pour mission d’accroître la stabilité à grande vitesse.

Les évolutions visuelles incluent les nouveaux projecteurs LED en série, partagés avec le coupé LC, et les feux de jour intégrés qui, ensemble, assurent une excellente visibilité ainsi qu’une signature lumineuse identitaire. La forme de la calandre du RC F évolue en intégrant une lèvre inférieure qui barre toute la partie basse pour donner la sensation d’une face avant plus courte. À l’arrière, de nouveaux feux s’intègrent harmonieusement dans le bouclier redessiné pour conférer au RC F une allure plus épurée et plus ciselée.



Le RC F Track Edition : summum du label « F »

La série limitée du RC F Track Edition ne se résume pas à un pack d’accessoires. Le modèle reçoit plusieurs évolutions nées d’une ingénierie de précision, qui interagissent en toute discrétion pour atteindre un niveau supérieur de performances. Développé avec l’appui des équipes de compétition automobile de Lexus dans les championnats Super GT et IMSA, le nouveau RC F Track Edition est conçu pour offrir des performances exceptionnelles que les passionnés pourront facilement exploiter dans des conditions très variées.

Ce niveau de performances prévisibles a été rendu possible par la rigueur de l’ingénierie et la précision de montage des maîtres-artisans Takumi qui supervisent la production de chaque version Track Edition. Tous les aspects de la voiture ont été passés en revue pour apporter des améliorations mais sans sacrifier le raffinement à la vitesse. Le modèle Track Edition demeure un luxueux coupé hautes performances sans compromis qui en impose sur route comme sur circuit.
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Volkan (09/04/2019)
Vieux 08/04/2019, 17h51   #474
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut 3/3

Un allègement ciblé

Tout comme pour le modèle standard, l’allègement a constitué une priorité pour le nouveau RC F Track Edition. Avec un poids à vide de 1715 kg, le modèle Track Edition pèse 55 kg de moins que le modèle standard (et 80 kg de moins que le précédent RC F). Animé par le V8 464 ch, le modèle Track Edition affiche ainsi le meilleur rapport poids/puissance de sa catégorie (3,63 kg/ch).

Cette perte de poids ne relève pas de la simple cure d’amaigrissement mais bien d’un allègement ciblé de façon à obtenir une amélioration significative du comportement dynamique. Il résulte d’un travail précis sur les masses non suspendues dont la réduction se révèle la plus payante pour la tenue de route et le ressenti de la direction.

Toujours dans un souci d’allégement, tous les modèles RC F Track Edition reçoivent des disques de freins carbone-céramique Brembo de 380 mm et des étriers Brembo à 6 pistons. Les disques sont nettement plus légers que leurs équivalents en acier et contribuent à une réduction de 22 kg des masses non suspendues. Ils sont également mieux à même de supporter les cycles d’échauffement extrême associés au pilotage sportif. Plus endurants, ils sont associés à moins de vibrations à vitesse élevée.

Les étriers sont peints en rouge pour les différencier de loin des étriers utilisés sur le modèle standard du RC F. En revanche, tous les modèles RC F partagent le nouveau design de la pédale de frein qui offre une course plus longue permettant un contrôle plus précis et un freinage moins abrupt.

L’allègement résulte aussi de l’adoption de jantes en alliage forgé 19’’ BBS dont le design associé à une finition noire matte et un rebord poli brillant est dérivé de celui de la voiture de course RC F GT 3. Un procédé de fraisage est utilisé pour créer la forme complexe des branches de jantes au bénéfice d’un allègement de 0,7 kg par rapport aux jantes standard.

Le modèle Track Edition réduit aussi son poids en adoptant en série un silencieux et des sorties d’échappement en titane. Rarement utilisé pour les voitures de série, le titane permet au RC F Track Edition de s’alléger de 7 kg à l’arrière. Le silencieux bénéficie d’un réglage qui permet d’avoir une sonorité progressive sur toute la plage de régime moteur afin de profiter des caractéristiques acoustiques unique du titane, un matériau qui produit un hurlement suraigu inimitable, évocateur d’une voiture de course. En outre, le titane présente un aspect satiné aux nuances changeantes en fonction de la durée d’utilisation du véhicule et de l’échauffement de l’échappement. Les embouts d’échappement sont en acier inoxydable mais dans une finition bleue qui leur confère un look unique.

L’allègement bénéficie de l’emploi généreux de la fibre de carbone qui le rend concrètement perceptible, y compris visuellement. Toutes les versions du Track Edition reçoivent une lame avant, des jupes latérales, un diffuseur arrière, un toit, un capot et une cloison derrière les places arrière en fibre de carbone. Par rapport à une cloison en acier, la version en fibre de carbone pèse 1 kg de moins.

Plusieurs de ces éléments en fibre de carbone sont produits sur la chaîne qui était dédiée à la Lexus LFA pendant ses deux années de production.



Dompter le vent pour une meilleure maniabilité

L’autre évolution exclusive du RC F Track Edition est sa signature aérodynamique. Plusieurs modifications ont été apportées pour garantir une agilité accrue et un comportement plus prévisible lors d’une conduite sportive. Pour y parvenir, les ingénieurs ont cherché à réduire la portance à l’avant et à l’arrière du véhicule tout en canalisant l’air autour de la carrosserie. Ces modifications améliorent la stabilité et réduisent la traînée.

À l’avant, la lame en fibre de carbone intervient à deux niveaux pour réduire le coefficient de portance. À chaque angle inférieur de la carrosserie, une forme sculptée produit des petits vortex quand l’air la traverse. Ces vortex créent des zones de basse pression qui réduisent le coefficient de portance de 0,009. Toujours à l’avant, la forme bien spécifique de la lame complète la face inférieure guide l’air sous la caisse de la voiture en limitant les turbulences pour abaisser encore le coefficient de portance de 0,021. En outre, un spoiler en caoutchouc apposé sous cette lèvre accentue encore la performance pour la conduite sur circuit. Il lisse l’air sous la voiture et crée un vortex au-delà du spoiler qui abaisse encore de 0,023 le coefficient de portance.

À l’arrière, toutes les versions du RC F Track Edition arborent un aileron fixe en fibre de carbone qui remplace le spoiler actif utilisé sur le RC F standard. L’aileron fixe est plus léger que le spoiler actif et réduit à la fois le coefficient de portance et la traînée. Il abaisse la portance par sa forme en aile concave en partie haute et convexe en partie basse. L’alternance entre ces surfaces freine l’air au sommet de l’aileron pour augmenter la pression et l’accélère sous l’aileron pour diminuer la pression. Le résultat est une baisse de 0,034 du coefficient de portance par rapport à l’aileron actif. De plus, la forme de l’aileron lisse le flux d’air autour de l’arrière de la voiture au bénéfice d’une réduction de 2 % de la traînée.

Fort de ses lignes fluides, d’un poids en baisse et du système « Launch Control » de série, le RC F Track Edition est capable de franchir le 0-100 km/h en 4,3 secondes.



Une atmosphère unique

Les passagers du nouveau RC F Track Edition seront accueillis dans une ambiance intérieure plus exclusive. Une sellerie cuir rouge, agrémentée de ponctuations en alcantara, pare les sièges « F » exclusifs. La finition Alcantara est aussi utilisée pour la console centrale et les accoudoirs. La moquette rouge et les inserts Fibre de Carbone rouges sur les contre-portes et la planche de bord font aussi partie des prestations exclusives du modèle Track Edition.

Seules quatre teintes extérieures sont proposées : Blanc Nova, Gris Titane, Noir Graphite et Gris Mercure Mat, une couleur exclusive réservée aux modèles Track Edition.

Les autres modèles RC F sont proposés en six teintes extérieures : Blanc Nova, Gris Titane, Noir Graphite, Jaune Solaire, Rouge Radiant et Bleu Saphir.

La production des nouveaux Lexus RC F et RC F Track Edition a démarré et les deux véhicules sont désormais au tarif et disponibles dans les concessions.



Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr



Suivez-nous sur @ToyotaGroupeFr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de :
Volkan (09/04/2019)
Vieux 17/04/2019, 16h26   #475
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-49



Vaucresson, le 09 avril 2019





Toyota introduit la production et la fourniture d’hydrogène renouvelable dans l’usine de Motomachi



Promouvoir l’introduction et l’utilisation de technologies basées sur l’hydrogène pour atteindre l’objectif d’usines zéro émissions (Plant Zero CO2 Emissions Challenge)


Toyota Motor Corporation (Toyota) annonce aujourd’hui la récente introduction de SimpleFuel™*1 dans son usine de Motomachi à Toyota, Préfecture d’Aichi. SimpleFuel™ est un petit équipement utilisant l’électrolyse de l’eau pour produire de l’hydrogène, capable d’assurer la production, le stockage et la fourniture d’hydrogène grâce à l’électricité d’origine solaire, une source d’énergie renouvelable.

SimpleFuel™ est une station d’hydrogène simplifiée alimentée en électricité par les panneaux solaires installés sur le site de l’usine. Elle produit un hydrogène décarboné à partir de l’électrolyse de l’eau utilisé dans les chariots élévateurs à pile à combustible (FC) après compression et pressurisation. Sa production maximale d’hydrogène est de 99 Nm3/jour (environ 8,8 kg/jour), soit suffisamment pour sept ou huit chariots élévateurs FC. Ses dimensions compactes permettent de l’installer dans des espaces restreints et la rendent compatible avec le ravitaillement des chariots élévateurs FC au sein de l’usine.

Une station d’hydrogène est en fonctionnement à l’usine Motomachi depuis mars 2018 pour faire face au nombre croissant de chariots élévateurs FC qui y sont utilisés. En mettant en place un système de ravitaillement basé sur SimpleFuel™, et conscient de la demande croissante en hydrogène, Toyota a pour objectif la réduction des émissions de CO2 de l’usine de Motomachi et le soutien au développement de nouvelles technologies et connaissances.



Description de SimpleFuel™




Caractéristiques techniques*2

Capacité de production d’hydrogène (max.)

99 Nm3/jour (8,8 kg/jour)

Volume de stockage

72,18 Nm3

Degré de pureté de l’hydrogène

99,97%

Pression de remplissage de l’hydrogène

35 MPa

Méthode de production de l’hydrogène

Electrolyse de l’eau alcaline



Toyota a l’intention de remplacer ses chariots élévateurs conventionnels par des modèles pile à combustible pour réduire les émissions de CO2 dans ses usines. L’initiative a débuté en 2017 à l’usine de Motomachi avec la mise en service de deux chariots élévateurs FC de Toyota Industries Corporation FC, suivis par l’arrivée de vingt autres exemplaires en 2018. Cette année, la « subvention des coûts… supportés par les entreprises pour les mesures de lutte contre les émissions de dioxyde de carbone » du Ministère de l’Environnement (projet pour promouvoir les infrastructures sociales à bas carbone utilisant l’hydrogène renouvelable) a permis l’introduction de SimpleFuel™ et de 50 chariots élévateurs FC supplémentaires.

À travers l’association pour la promotion d’une chaîne d’approvisionnement en hydrogène bas carbone d’Aichi et conjointement avec la Préfecture d’Aichi et les autorités et entreprises locales concernées, Toyota soutient l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en hydrogène bas carbone en s’appuyant sur des ressources renouvelables et le concept de « production, transport et utilisation ». Ce plan prévoit d’utiliser l’hydrogène produit à partir d’une électricité issue de sources renouvelables fournie par l’usine de Motomachi. Il a maintenant été certifié via le système de certification pour l’hydrogène bas carbone de la Préfecture d’Aichi.

Depuis le lancement du Toyota Environmental Challenge 2050 en 2015, Toyota développe et met en œuvre des technologies maîtrisant l’énergie de l’hydrogène dans le but de l’utiliser dans ses usines pour réaliser son objectif d’usine zéro émissions (Plant Zero CO2 Emissions Challenge). Toyota poursuit son travail sur différentes initiatives pour atteindre cet objectif, y compris par l’introduction et l’utilisation de SimpleFuel™ et de chariots élévateurs FC dans son usine de Motomachi.



*1SimpleFuel™ est un produit conjointement fabriqué par IVYS Energy Solutions et PDC Machines aux États-Unis.

*2Données fournies par TOKYO BOEKI MECHANICS Ltd. (Responsable des ventes au Japon).

http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 17/04/2019, 16h28   #476
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-50

Vaucresson, le mardi 9 avril 2019











“ALGORITHMIC LACE” BY LISA MARKS REMPORTE

LE GRAND PRIX DU LEXUS DESIGN AWARD 2019 LORS DE L’EXPOSITION

‘LEADING WITH LIGHT’ À MILAN



Le prototype illustre la volonté de la marque Lexus d’utiliser la puissance du design pour promouvoir un avenir meilleur. Il respecte parfaitement le désir de Lexus de donner la priorité à l’humain dans les évolutions et l’innovation.

https://content.presspage.com/upload...7932.jpg?10000 https://content.presspage.com/upload...3579.jpg?10000

● Le jury émérite du Lexus Design Award 2019 a décerné le Grand Prix en choisissant le vainqueur parmi 1548 projets émanant de 65 pays pour couronner ce prestigieux événement international conçu pour soutenir la génération future des designers.

● Les prototypes des projets des six finalistes créés avec le soutien de mentors, des créateurs de renommée internationale, sont exposés dans l’espace Lexus à la Milan Design Week.

● La compétition appelait à la soumission d’idées innovantes et de solutions transformatrices tirant partie de la technologie pour construire un avenir meilleur.



MILAN, Italie (9 avril 2019) Lexus International a révélé hier le nom du projet vainqueur du Grand Prix du Lexus Design Award 2019. Lisa Marks a remporté le prix prestigieux pour son design intitulé “Algorithmic Lace” sélectionné parmi 1548 projets émanant de 65 pays différents.

À travers ce programme et depuis sa création en 2013, Lexus met en pratique son engagement à soutenir et encourager la génération montante de designers qui partage la confiance de Lexus dans la capacité du design et de l’innovation à forger un avenir meilleur. Cette année, les prototypes de tous les finalistes font preuve de créativité pour mettre la technologie au service de solutions pratiques qui, par leur design ont le pouvoir de changer des vies.

Membre du jury pour la première fois, le designer et technologue de renommée internationale, John Maeda, a réagi en déclarant : « Lorsque nous pensons aux algorithmes, nous pensons généralement aux ordinateurs et au secteur de la haute technologie. Mais au cours du XIXème siècle, les algorithmes ont été utilisés pour permettre de nouveaux choix esthétiques dans les tissus. Le projet «Algorithmic Lace» de Lisa Marks se nourrit non seulement de cette riche histoire, mais remonte encore plus loin dans le temps pour intégrer une technique du XVIème siècle permettant de tisser des motifs complexes en dentelle. Marks utilise cet ancien processus avec une modélisation tridimensionnelle avancée pour fabriquer à la main des soutien-gorge sur mesure pour les femmes ayant subi une mastectomie. Le résultat est une combinaison de fonctionnalité et de beauté qui influence positivement l’esthétique du corps de la femme tout en offrant un confort structurel totalement personnalisé. »

Lisa Marks, lauréate du Grand Prix, a déclaré lorsqu’elle acceptait son prix : « Lexus n’a pas à le faire. Ils pourraient être une marque à succès sans elle. Mais cela montre leur engagement à concevoir et à créer un monde meilleur. »

Le prototype lauréat du Grand Prix ainsi que les autres prototypes créés par les cinq autres finalistes du Lexus Design Award 2019 seront présentés dans le cadre de l’exposition Lexus intitulée “Leading with Light,” du 9 au 13 avril 2019 au Superstudio Più de la Milan Design Week, dans le quartier de Tortona, centre de l’évènement international consacré au design à Milan.

L’exposition “LEADING WITH LIGHT”, inspirée par la dernière technologie d’illumination de Lexus et produite en collaboration avec le nouveau studio de design et de médias, Rhizomatiks, crée une expérience immersive et émotionnelle. En combinant un éclairage ludique et dynamique avec la danse humaine et la robotique avancée, cette installation, à la chorégraphie minutieuse, utilise d’innombrables faisceaux lumineux tandis que les robots interagissent avec les mouvements d’un artiste seul en scène. Les visiteurs sont ensuite dirigés vers l’espace intitulé “LEXUS LIGHTS TOMORROW” (Lexus illumine l’avenir) pour découvrir comment la technologie d’éclairage automobile avant-gardiste imaginée par Lexus peut participer à un avenir meilleur et plus lumineux.

Retrouvez toutes les informations et les photos sur :

LexusDesignAward.com

LexusDesignEvent.com

Hashtags officiels : #LexusDesignAward; #LexusDesignEvent

Découvrez la marque Lexus et ses produits sur http://media.lexus.fr






À propos de Lexus

Lexus a vu le jour en 1989 en même temps que sa limousine porte-drapeau en offrant une expérience client qui a contribué à redéfinir le luxe automobile. En 1998, Lexus a créé la catégorie du crossover de luxe avec le lancement du Lexus RX. Leader mondial des ventes de véhicules hybrides de luxe, Lexus a été la première marque à proposer un véhicule hybride de luxe et a totalisé depuis plus d’un million de ventes d’hybrides. * Marque automobile de luxe internationale, caractérisée par la volonté sans faille de proposer un design audacieux et radical, une qualité de fabrication exceptionnelle et des performances époustouflantes, Lexus a développé sa gamme pour répondre aux besoins de la prochaine génération de clients sur le marché international du luxe. La marque est présente dans plus de 90 pays.

*(1 464275 unités en janvier 2019)



À propos du Lexus Design Award

Le Lexus Design Award est un concours international de design créé en 2013, en coopération avec designboom. Il s’adresse à la génération montante de créateurs dans le monde entier. Le prix a pour but d’encourager des idées qui contribuent à la société en soutenant des designers et des créateurs dont le travail peut aider à forger un avenir meilleur. Il offre à six finalistes l’opportunité unique d’être encadrés par des mentors de réputation internationale dans le design pour créer un prototype de leur projet avant exposition lors de l’un des événements les plus importants dans le monde du design.



Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr

#LexusDesignAward; #LexusDesignEvent





Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Vieux 17/04/2019, 16h29   #477
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-47



Vaucresson, le 04 avril 2019



Toyota met à disposition près de 24 000 brevets dans le but de promouvoir une électrification des véhicules à l’échelle mondiale

Parmi ces brevets, des technologies ayant nécessité 20 années de développement
Un support technique afin d’aider les constructeurs qui achèteraient les systèmes d’électrification
Une opportunité pour promouvoir l’avancée de l’électrification des véhicules dans le monde


Compte tenu du temps, de l’argent et des ressources nécessaires pour développer la mobilite durable qui participe à la lutte contre l’augmentation des émissions tout en utilisant les technologies à notre disposition, Toyota Motor Corporation a annoncé deux mesures relatives à ses brevets et à ses connaissances techniques. Ces mesures ont pour but de promouvoir l’usage et la démocratisation des véhicules électrifiés.

Premièrement, Toyota annonce que près de 24 000 brevets liés à l’électrification des véhicules détenus par la firme seront mis à disposition à titre gratuit, dont des brevets en instance. Deuxièmement, Toyota proposera un soutien technique payant afin d’aider les autres constructeurs à développer et vendre des véhicules électrifiés si ces derniers sont équipés de moteurs, de batteries, d’unités de contrôle de puissance, d’unités de commande électronique et d’autres éléments d’électrification provenant de Toyota.

Le but de ces mesures est de contribuer à la démocratisation des véhicules électrifiés et ainsi permettre aux gouvernements, aux constructeurs et à l’ensemble de la société d’atteindre les objectifs nécessaires à la lutte contre le réchauffement climatique.

« Étant donné le nombre important de demandes concernant l’électrification des véhicules que nous recevons de la part d’entreprises qui reconnaissent la nécessité de promouvoir les technologies d’électrification des véhicules, dont la technologie hybride, nous sommes persuadés que le moment est venu de travailler ensemble », a déclaré Shigeki Terashi, membre du conseil d’administration et Vice-Président de Toyota Motor Corporation. « Si le nombre de véhicules électrifiés croît de manière significative dans les 10 prochaines années, ils deviendront la norme. Nous espérons jouer un rôle en vue d’accompagner ce changement. »

Ces brevets libres de droits représentent des technologies de pointe que l’on retrouve dans les véhicules électrifiés, en particulier dans les véhicules hybrides Toyota où leur utilisation a permis au Groupe d’améliorer le rendement, réduire l’encombrement et diminuer le coût de ces technologies. Plus précisément, ces brevets concernent des pièces et organes comme les moteurs électriques, les unités de contrôle de puissance et les systèmes de contrôle. Ce sont des technologies centrales pour ce type de véhicules et elles peuvent être utilisées pour développer des véhicules hybrides, hybrides rechargeables ou à pile à combustible (hydrogène).

En tout, Toyota va mettre à disposition environ 23 740 brevets qui représentent 20 ans de développement de technologie d’électrification des véhicules. La mise à disposition de ces brevets démarre dès maintenant et courra jusqu’à fin 2030. Les conventions régulant l’utilisation de ces technologies peuvent être émises en prenant contact avec Toyota et en discutant des modalités et conditions de licences spécifiques.

Depuis janvier 2015, Toyota propose déjà 5 680 brevets relatifs aux véhicules à pile à combustible. À cela viennent s’ajouter 2 590 brevets relatifs aux moteurs électriques, 2 020 aux unités de contrôle de puissance, 7 550 aux systèmes de contrôle, 1 320 à la boîte-pont, 2 200 aux chargeurs, et 2 380 à la pile à combustible (ce qui fait un total de 8 060 brevets relatifs à cette technologie).

S’agissant du soutien technique payant que Toyota offrira, cela inclut une explication des systèmes d’électrification des véhicules, des contrôleurs d’implémentation des technologies ainsi qu’un accompagnement spécifique pour les réglages des véhicules qui utilisent ces technologies. L’accompagnement que Toyota fournira pourra, par exemple, aider les autres constructeurs à avoir de très bons résultats en termes de rendement et de silence pour les véhicules qu’ils développent. Ces services seront mis en place après signature de contrats, des détails seront transmis aux parties intéressées.

En offrant à la fois des brevets libres de droit et un soutien technique portant sur l’électrification des véhicules, Toyota ambitionne d’encourager le développement et l’arrivée sur tous les marchés des véhicules électrifiés. Toyota considère que cette question est hautement prioritaire et croit fermement en la généralisation des véhicules plus respectueux de l’environnement. Cette démarche pourra contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique grâce à la réduction des émissions de CO2.

En 2015, Toyota s’est fixé des objectifs de réduction de ses propres émissions avec le Toyota Environmental Challenge 2050, un ensemble d’objectifs sur le long terme pour le développement durable, visant à réduire les émissions de CO2 pour ses véhicules et ses sites de production. En 2017, Toyota a aussi annoncé un plan de ventes qui s’étend jusqu’en 2030 en faveur de la prolifération des véhicules électrifiés.

Cliquez ici si vous souhaitez ne plus recevoir d'emails de notre part

http://media.toyota.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Ibride (18/04/2019), Robain (17/04/2019)
Vieux 20/04/2019, 14h57   #478
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P.2019-54









Vaucresson, le 18 avril 2019



Dossier de presse : nouvelle Toyota Camry Hybride



Tout en renforçant la présence de la marque sur le segment D/E des grandes berlines, la nouvelle Toyota Camry y représente une offre unique en son genre par sa puissante motorisation hybride-électrique. Elle porte ainsi à huit le nombre de modèles équipés de cette technologie dans la gamme européenne de Toyota.



La demande et l’intérêt grandissants pour les véhicules hybrides ouvre à la Camry les portes d’un retour en Europe de l’Ouest, après quinze ans d’absence. Sa nouvelle motorisation hybride 2,5 litres Dynamic Force associe sobriété, faibles émissions et silence de fonctionnement à une puissance et une réactivité plus élevées. Ainsi, pour 218 ch (160 kW), la Camry Hybride n’émet que 98 g/km de CO2 et se contente de 4,3 l/100 km en cycle mixte. Pour l’agrément du conducteur, le nouveau Toyota Hybrid System (THS II) bénéficie dorénavant d’une sélection séquentielle Shiftmatic, qui permet de passer les rapports à l’aide du levier de la console et imite une boîte automatique classique à six vitesses.



Cette huitième génération de la Camry est présente dans plus de 100 pays. Depuis son lancement initial en 1982, ses ventes cumulées dépassent les 19 millions d’exemplaires et elle a reçu d’innombrables récompenses et distinctions. Avec plus de 700 000 unités par an, elle reste la berline tricorps la plus vendue au monde.



La nouvelle génération profite de la philosophie stylistique et technique de l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture), qui s’applique à chaque aspect du véhicule et de sa motorisation. Grâce à elle, lignes séduisantes et plaisir de conduite vont de pair avec une qualité de fabrication, une fiabilité et une sécurité exemplaires. Entre autres avantages, la plateforme GA-K a donné à Toyota l’occasion de repenser de fond en comble le style, l’architecture et la motorisation d’une grande berline.



En une seule génération, la Camry bénéficie d’un degré de changement inédit dans son histoire. Ainsi, presque aucun composant ou pièce n’a été repris au niveau du style, de l’interface, du poste de conduite, des motorisations, du châssis et de la sécurité. Dès le départ, le développement de ce nouveau modèle s’est fondé sur deux piliers : les performances (dynamique, bruit/vibrations/sonorités, qualité/longévité/fiabilité et exploitation des volumes) et l’intelligence (caractéristiques high-tech, confort et sécurité).



Sa silhouette large, basse et aérodynamique lui donne une allure originale et assurée. Elle adopte en outre une nouvelle évolution des thématiques Toyota Under Priority et Keen Look.



Dans l’habitacle, où l’abaissement du plancher et des points de référence de la hanche bénéficie à celui du centre de gravité, le design intérieur marie style, confort et qualité d’exécution. Les courbes sensuelles de la planche de bord enveloppent un poste de conduite à l’ergonomie idéale, centré sur le conducteur. Les sièges avant sport assurent un confort et un soutien irréprochables. À l’arrière, les sièges sont proposés en deux formats : rabattables à 60/40, ou inclinables électriquement avec la finition haut de gamme Lounge.



Toutes les commandes ont été repensées afin d’optimiser la fonctionnalité, l’esthétique et le toucher. Pour sa part, l’interface repose sur trois types d’affichage très lisibles qui coordonnent les informations : un affichage tête haute 10’’ couleur bien visible, un afficheur 7’’ multifonction au tableau de bord et enfin, sur la console centrale, un écran 8’’ doté du système multimédia Toyota Touch & Go.



Tout en reprenant les fondamentaux qui ont valu un tel succès à ses devancières – qualité, longévité, fiabilité, silence et qualités routières hors pair dans sa catégorie –, la nouvelle Camry y ajoute un design extérieur et intérieur saisissant, des technologies et des équipements de sécurité innovants, ainsi qu’un degré inédit de plaisir et de satisfaction pour le conducteur.





Photos disponibles sur : https://media.toyota.fr/
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
Robain (20/04/2019), zeffix (29/04/2019)
Vieux 26/04/2019, 13h45   #479
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-57

Vaucresson, le vendredi 26 avril 2019











LEXUS AIDE LES MEN IN BLACK À SAUVER L’UNIVERS DANS LE FILM MEN IN BLACK™ INTERNATIONAL DE SONY PICTURES









Le coupé sportif Lexus RC F, star surprenante du film MEN IN BLACK™ INTERNATIONAL



Pour accomplir leur mission, les Men in Black ont besoin de véhicules dotés du dernier cri de la technologie anti-aliens et d’un design sophistiqué, suffisamment puissants pour effectuer des courses-poursuites effrénées. Lexus a le plaisir de se mettre au service du groupe d’agents secrets le plus exclusif de la galaxie en fournissant les véhicules officiels du film Men in Black: International de Sony Pictures, qui sortira au cinéma en France le 12 juin 2019.

Les Men in Black ont toujours protégé la Terre contre les gangsters de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils vont devoir contrer la menace la plus terrible de toute leur histoire : démasquer une taupe au sein de leur propre organisation.

Les véhicules Lexus constituent la flotte officielle des agents Men in Black tout au long du film. Le nouveau Lexus RC F, voiture préférée des agents Men in Black, en est la star. Le coupé sportif de luxe a récemment bénéficié d’une évolution exceptionnelle qui le rend plus rapide, plus léger et d’autant plus adapté à accompagner les Men in Black dans leur combat pour sauver l’univers. De plus, il est doté pour les besoins du film d’une technologie anti-aliens époustouflante. Les SUV Lexus RX hybride et Lexus LX sont également présents dans les scènes de confrontations avec les aliens.

« Nous avons doté le Lexus RC F de certaines fonctionnalités avancées qui en font une machine de lutte contre les aliens absolument unique, pour assister les Men in Black » a déclaré Lisa Materazzo, vice-présidente du Marketing Lexus. « Nous avons hâte que les spectateurs découvrent ce RC F d’un genre totalement inédit. »

Cette collaboration entre Lexus et Men in Black : International, dont le point de départ est l’intégration des véhicules dans le film, sera ensuite déclinée dans un spot associant les deux marques, la création d’un Lexus RC F spécial Men in Black, le sponsoring de l’avant-première mondiale du film et des relations publiques et actions croisées autour de la sortie du film en France.

« Nous sommes ravis de collaborer avec Lexus sur cette campagne et ses différentes déclinaisons pour la promotion du film Men in Black: International, » a déclaré Jeffrey Godsick, vice-président exécutif, Brand Management and Global Partnerships, Sony Pictures Motion Picture Group. « Le coupé sport Lexus RC F est le véhicule idéal pour notre équipe d’agents Men in Black, menés par Chris Hemsworth et Tessa Thompson, dans leur action pour protéger la galaxie. »



À propos de Men in Black International :

Les Men in Black ont toujours protégé la Terre contre les gangsters de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils doivent contrer la menace la plus terrible et la plus globale de toute leur histoire : démasquer une taupe au sein de leur organisation.

Le film est réalisé par F. Gary Gray, à partir d’un scénario d’Art Marcum & Matt Holloway, basé sur le Malibu Comic de Lowell Cunningham, et produit par Walter F. Parkes et Laurie MacDonald. Avec pour producteurs exécutifs Steven Spielberg, E. Bennet Walsh, Riyoko Tanaka, David Beaubaire, Barry Sonnenfeld, Edward Cheng, et Howard Chen. La distribution comprend Chris Hemsworth, Tessa Thompson, Emma Thompson et Liam Neeson, ainsi que Rebecca Ferguson, Kumail Nanjiani, Rafe Spall, Laurent Bourgeois et Larry Bourgeois.

À propos de Sony Pictures Entertainment :

Sony Pictures Entertainment (SPE) est une filiale de Sony Entertainment Inc., elle-même filiale de la société Sony Corporation, basée à Tokyo. Les activités internationales de SPE comprennent la production, l’achat et la distribution d’œuvres cinématographiques; des réseaux de télévision ; la création et distribution de contenus digitaux ; la gestion de studios et le développement de nouveaux produits, services et technologies de divertissement. Les sociétés du groupe Motion Picture Group de SPE comprennent Columbia Pictures, Screen Gems, TriStar Pictures, Sony Pictures Animation, Stage 6 Films, AFFIRM Films, et Sony Pictures Classics.

Retrouvez toutes les informations sur http://www.sonypictures.com/corp/divisions.html.

À propos de Lexus

Lancée en 1989, Lexus est une marque lifestyle internationale de luxe qui offre une gamme complète de véhicules premium dont les berlines LS, ES et IS, la compacte CT, les coupés LC et RC et les SUV NX, RX, GS et LX. Reconnue pour l’audace de son design, sa qualité exceptionnelle de fabrication et ses technologies sophistiquées, Lexus a toujours assuré un niveau hors pair et personnalisé de service afin de proposer des expériences étonnantes à ses clients. Avec déjà plus de 1,4 millions de véhicules hybrides électriques vendus dans le monde, Lexus domine l’évolution vers l’électrification sur le marché premium. En Europe, Lexus a livré 76 188 véhicules en 2018, sa 5ème année consécutive de croissance des ventes dans cette zone. La marque a pour objectif la vente de 100 000 unités en 2020 en s’appuyant sur l’introduction de deux nouveaux modèles phares, le crossover compact UX et la berline haut de gamme ES. Avec des ventes mondiales de 700 000 unités en 2018, Lexus est le 4ème plus grand producteur de voitures de luxe dans le monde.

Suivez-nous sur Résultat de recherche d'images pour "logo twitter" @ToyotaGroupeFr



Photos et vidéos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 3
artur (26/04/2019), Robain (26/04/2019), zeffix (29/04/2019)
Vieux 09/05/2019, 19h05   #480
yoyo59
Moderateur


modèle: prius 4, prius 1
 
Avatar de yoyo59
 
Date d'inscription: août 2007
Localisation: tourcoing
Messages: 6 390
J'aime: 1 833
Remercié 5 107 fois dans 1 698 messages
Par défaut

INFORMATION PRESSE

R.P. 2019-60



Vaucresson, le 9 mai 2019



SUPER GT : PREMIÈRE VICTOIRE DE LA SAISON DE LA LEXUS LC 500 SUR SES TERRES AU CIRCUIT DU FUJI

La Lexus ZENT CERUMO LC 500 N°38, pilotée par Yuji TACHIKAWA & Hiroaki ISHIURAI, décroche la première victoire de la saison au championnat 2019 AUTOBACS SUPER GT sur le Fuji International Speedway











Les 500 km du Fuji GT, 2ème manche du championnat AUTOBACS SUPER GT, ont eu lieu au Fuji Speedway, dans la préfecture de Shizuoka, le 4 mai. La pluie avait commencé à tomber juste avant le départ de la course et son intensification en début d’épreuve se solda même par une interruption. L’amélioration de la météo permit de reprendre la course et d’assister alors à une confrontation passionnante jusqu’à la fin et la victoire au classement GT500 de la Lexus N°38 ZENT CERUMO LC500 (Yuji Tachikawa/Hiroaki Ishiura).



« C’était une bataille que nous ne devions pas perdre, et la concentration a été maintenue du début à la fin, avec dans l’ensemble une bonne course », a commenté Yuji Tachikawa. « Cette saison nous avons doté notre équipe d’une nouvelle organisation. Cela signifie une nouvelle responsabilité pour moi et la pression d’avoir vraiment à gagner. Nous avons terminé la première course avec un résultat difficile, TRD et l’équipe ont fait d’énormes efforts et nous avons abordé l’épreuve avec un nouveau mental : où peut-on gagner si nous ne sommes pas victorieux sur le Fuji ! Nous sommes contents d’avoir réussi. Hier, lors des qualifications, il était impossible de choisir les bons pneumatiques et nous sommes partis du milieu de la grille. Nous n’avions aucune idée de ce qui allait se passer avec la pluie mais heureusement nous avons réussi à nous placer dans la tête au début. Une fois la piste sèche, il a fallu rester concentrés jusqu’à la toute fin pour lutter contre nos rivaux. »

Cette victoire maque le premier succès de la LC500 N° 38 ZENT CERUMO depuis la course de la 2ème manche sur le Fuji en 2017 et c’est aussi la 19ème victoire de sa carrière pour Yuji Tachikawa et la 6ème pour Hiroaki Ishiura.



Cette saison, Lexus est représenté par 6 écuries sur LC 500 dans la catégorie GT500 du Super GT et 3 équipes qui courent sur RC F GT3 dans la catégorie GT300.



Pour en savoir plus, veuillez consulter : https://supergt.net/news/single/19056







Photos disponibles sur http://media.lexus.fr
__________________
Il faut suivre ceux qui cherchent et fuir ceux qui ont déjà trouvé....
yoyo59 est déconnecté  
Merci à yoyo59 de la part de 2
panda94 (12/05/2019), Robain (09/05/2019)
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h23.
pages vues depuis le 20 Oct 2005 : 236,914,743


Édité par : vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone - Icones originales avec l'aimable autorisation de PngFactory