Energies renouvelables

.... Donc, Mr Jean-Bernad Lévy, en à peine 4 mois, saborde le travail du responsable de R&D et la précédente communication d'EDF sur l'innovation ... sans plus d'explications que "ca ne marche pas à tous les coups". Un peu court et surtout un peu facile, non ?

Ce jbl a exactement le comportement d'un gestionnaire de fonds de pension: il impose une rentabilité immédiate, au mépris du travail de ses prédécesseurs (qui n' avaient pas une vision à court terme)
et en neutralisant les R&D aujourd'hui, il n'y a pas de risques d’améliorer la rentabilité de demain.:evil:

Il peut également être très fier de laisser comme alternative à des chercheurs enthousiastes et compétents:
a) traverser l'atlantique.
b) bosser avec son cousin (le triste sire Paul Emploi)
 
Heu petite nouvelle jbl fait ce qu on lui dit de faire : l etat français est l actionnaire majoritaire d EDF... D après les syndicats d EDF, l etat demande des dividendes beaucoup trop importantes ceux qui oblige EDF à s endetter et a appliquer une politique de rentabilité. Donc le monsieur il dit simplement oui à sego et Holland
 
EDF n'aurait-elle pas besoin de "serrer les boulons" dans la perspective de la reprise partielle d'Areva ?
 
:non:......Impossible.......Il y en a beaucoup trop qui ne veulent pas l'être........!
 
Le Minitel et le nucléaire sont deux gros succès français. Enfin était pour le Minitel.
Moi je ferais plutôt ce constat :
  • Le minitel en France : En son temps, cela a été un succès. Puis un frein pour l'adoption d'Internet.
    Personnellement, j'aurais pris comme exemple le GSM ("Groupe Special Mobile", renommé ensuite "Global System for Mobile communications")
  • Le nucléaire en France : En son temps, cela a été un succès. Puis un frein pour l'adoption des énergies renouvelable.
Le problème du nucléaire français (comme bien d'autres domaines) : Cela fait des années que la France a perdu les compétences et les savoir-faire, qui ont été dilués, au fil des ans, par la sous-traitance (parfois "multi-niveaux").
Areva cumule les défaillances ces dernières années, et l'EPR fait d'elle une entreprise au bord de la faillite (et qui aurait dû l'être depuis longtemps, dans un marché financier "libre et auto-régulé" :coolman:).
L'EPR français risque le pire, puisque la cuve pourrait avoir des défauts structurels (analyses en cours, réponse en octobre/novembre).

@MDD (à défaut de conversation privée) :
  • Est-ce donc ces décénnies (plus de 20 ans) de ratés que tu appelles "succès francais" ? Ces décennies qu'Areva (et prédécesseurs) et EDF accumulent les scandales, et ne démontrent aucun des progrès techniques/technologiques majeurs promis (de la fameuse "transmutation" des déchets hautement radioactifs à longue vie, jusqu'à l'EPR français).
  • Toi qui boursicotes, as-tu acheté des actions Areva, digne représentant de la filiale que tu défends ? Parce que le marché financier "libre et auto-régulé" a divisé son prix par deux en moins d'un an !
  • Toi qui prône le libéralisme extrême (fonds d'investissements, ...), pourquoi soutiens-tu une entreprise qui a été et reste sous perfusion de l'état (elle va être rachetée par EDF ... donc par l'Etat) ?
 
Tu es une caricature à toi tout seul ! :-D

Renseigne toi sur le nucléaire, essaye de comprendre comment ça marche, en partant de l'atome jusqu'à la turbine. Et après tu pourras venir débattre ici. Merci.

Et oui, le nucléaire est un gros succès français. Nos 58 réacteurs fonctionnent parfaitement, en toute sécurité, et nous permettent d'avoir l'électricité parmi la moins chère d'Europe, ce qui est un gros avantage économique. Et ne me réponds pas que le démantèlement n'est pas provisionné, comme le font les talibans style Greenpeace, car c'est faux. Il l'est.

Le renouvelable n'est pas la solution, car il est trop cher et trop incertain. Bah oui, comment produire en base avec des panneaux ou des éoliennes ? C'est impossible. Il ne peut venir qu'en complément du nucléaire ou d'une autre production de base, comme les centrales à charbon.

Ces dernières ne sont pas la solution non plus, car très polluantes. Et utilisant une énergie fossile limitée, alors qu'avec l'Uranium nous disposons de 100 ans de réserve, plus la possibilité de recycler de la matière avec le MOX.

L'EPR, sans être une révolution, est une évolution intéressante, car il permet de produire 22% d'énergie en plus avec la même quantité de combustible, tout en réduisant de 15% le volume des déchets.

La révolution viendra de la fusion nucléaire. ITER est en marche. Souhaitons lui le plus grand succès !

Donc en conclusion, le nucléaire reste la meilleure solution aujourd'hui. Et de loin.
 
Iter

La révolution viendra de la fusion nucléaire. ITER est en marche. Souhaitons lui le plus grand succès ! .

cf: WIKI -ITER
"Des physiciens, bien que favorables à l'énergie nucléaire, estiment qu'il est prématuré de construire ITER alors que des « verrous technologiques » n'ont pas été levés : « On nous annonce que l'on va mettre le Soleil en boîte. La formule est jolie. Le problème, c'est que l'on ne sait pas fabriquer la boîte », observe le physicien Sébastien Balibar, de l'École normale supérieure[52]."

"Souhaitons lui le plus grand succès !" sans solution technique Bravo la caricature...

Donc en conclusion, le nucléaire reste la meilleure solution aujourd'hui. Et de loin.

Pout toi, pas pour nous et nos enfants...
 
ITER est un projet mondial à très long terme, 40 ans. C'est un prototype expérimental. Et il a pour but de trouver des solutions justement.

Avec des mentalités comme la votre, on ne serait jamais allé sur la lune.

Quant à la caricature classique sur les enfants, je ne relèverais même pas...
 
Euh t'en as pas marre de faire le taliban EDF avec tes arguments sur le nucleaire ! Tu dis que les 58 reacteurs fonctionnent tres bien :-D , vient donc faire un tour à Fessenheim par exemple et si tu comprends quelque chose a l'atome tu nous expliqueras pourquoi cette centrale est tout le temps en panne ( y compris la partie chaude) :grin:.
Depuis quand il a 100 ans de reserve d'uranium en France ? !!! Parce que si tu parles mondial ca laisse reveur ...La France est sous la menace d'integriste de ton niveau qui pourrait facilement couper l'approvitionnement tiens :-D
 
Se faire traiter de taliban par des talibans anti nucléaire, c'est cocasse.
Enlevez vos oeillères les gars ! :-D
 
Tu es une caricature à toi tout seul ! :-D
Argument ad hominem

Renseigne toi sur le nucléaire, essaye de comprendre comment ça marche, en partant de l'atome jusqu'à la turbine. Et après tu pourras venir débattre ici. Merci.
Argument ad hominem
Et oui, le nucléaire est un gros succès français. Nos 58 réacteurs fonctionnent parfaitement, en toute sécurité, et nous permettent d'avoir l'électricité parmi la moins chère d'Europe, ce qui est un gros avantage économique.
Le prix du kWh est le moins cher en apparence, tout comme le diesel est le moins cher des carburants à la pompe : A coups d'argent public.
Et ne me réponds pas que le démantèlement n'est pas provisionné, comme le font les talibans style Greenpeace, car c'est faux. Il l'est.
Tu t'égares : C'est la cour des comptes qui l'affirme. Les rapports annuels sont accessibles. Tu peux critiquer leur contenu, voir la cour des comptes elle-même.
D'autre part, le démantellement du site de Sellafield en Angleterre a coûté à lui seul la bagatelle de 90 milliards d'euros.
A comparer avec le montant approvisionné (relevé par le dernier rapport de la cour des comptes) qui n'est que de 43,7 milliards d'euros. La France compte 19 sites de production nucléaire.
Le renouvelable n'est pas la solution, car il est trop cher et trop incertain. Bah oui, comment produire en base avec des panneaux ou des éoliennes ? C'est impossible.
Toujours pas lu, le rapport de l'ADEME ?
Toujours à ne citer que 2 énergies renouvelables parmi toutes celles citées ?
Il ne peut venir qu'en complément du nucléaire ou d'une autre production de base, comme les centrales à charbon.
La logique qui aboutit à cette conclusion porte le doux nom de sophisme.
Ces dernières ne sont pas la solution non plus, car très polluantes. Et utilisant une énergie fossile limitée, alors qu'avec l'Uranium nous disposons de 100 ans de réserve, plus la possibilité de recycler de la matière avec le MOX.
Sauf que dans les faits, ce recyclage n'est que très partiel et largement insuffisant.
Sauf que les réserves estimées de charbon sont encore plus importantes que celles estimées de l'Uranium.
L'EPR, sans être une révolution, est une évolution intéressante, car il permet de produire 22% d'énergie en plus avec la même quantité de combustible, tout en réduisant de 15% le volume des déchets.
Quand et pour quel coût en France ? Qui paye et continue de payer l'ardoise ? Le prix du kWh EDF peut-être ?
La révolution viendra de la fusion nucléaire. ITER est en marche. Souhaitons lui le plus grand succès !
ITER n'est qu'un autre démonstrateur de faisabilité (repoussé à 2020, pour la bagatelle de 20 milliards au lieu des 10 prévus initialement).
Tout comme son successeur (DEMO).
Tout comme l'étaient ces prédecesseurs (Petula, TFR, Tore Supra, ...) issus du CEA.
CEA qui engloutit chaque année plusieurs milliards d'euros ... (dont 60% sont issues de l'Etat ... donc encore à coups d'impôts et de dettes publiques).
Dans tous les cas, la fusion nucléaire n'est pas envisagée en production avant 2050 (et quand on connait les dérives temporelles des projets nucléaires ... x2 à x3 pour tous les derniers programmes).
Donc en conclusion, le nucléaire reste la meilleure solution aujourd'hui. Et de loin.
En conclusion, le niveau de sophisme de ton argumentaire non étayé et ne comportant que des idées recues (comme le charbon est limité ou que la cour des comptes a tout faux sur le non approvisionnement du démantellement) ne fait que désservir ce que tu peux dire sur le nucélaire.
 
Nos 58 réacteurs fonctionnent parfaitement, en toute sécurité...

Pitié MDD, un peu de bonne foi, ça ferait pas de mal. Tu trolles ou tu argumentes. C'est l'un ou l'autre.

Là, c'est du troll de bas étage, ça vaut rien, et ça me navre : Tu vaux mieux que ça, on vaut mieux que ça.
 
@Xenon31 :

Je préfère ne pas répondre à tous ces poncifs, car devant tant de bêtises ça risque de m'énerver. :cool:

Et en plus le nucléaire n'est pas le sujet de la file. Il y a un topic quelques part d'ailleurs ?

Reste dans tes certitudes de taliban. Et évite de parler de sujet que tu ne maitrises que partiellement. Certaines personnes connaissant mal le sujet, pourraient prendre ta désinformation au pied de la lettre et avoir ensuite une image totalement erronée de la réalité.

D'ailleurs c'est la méthode utilisée par des organisations très bien rodées comme Greenpeace : ils surfent sur la méconnaissance de la population, et leur peur (tchernobyl tout ça), afin de les manipuler. Et ça marche très bien.

D'ailleurs tu fais la même chose ici. :-D
 
Encore des attaques personnelles (au lieu de critiquer les arguments, par d'autres : C'est bien plus facile).
Je croyais qu'elles étaient bannies du site PTC ?
 
:siffle: Si l'on veut se faire une opinion sur le problème, avec des échanges comme cela,
ce n'est pas prêt d'arriver, et chacun campera sur ses positions en s'appuyant sur des
études et des rapports, dont on peut dire qu'ils ne sont pas exempts d'erreurs, de pressions,
de bonnes ou mauvaises intentions.......Ce monde est toujours sous la coupe du pouvoir et
de l'argent, les deux mamelles auxquelles tètent ceux qui nous dirigent, au mépris de la
vérité simple et pure. Il est alors parfaitement idiot de se bouffer le nez pour cela, car
il nous manquera toujours, à notre niveau, les infos nécessaires et justes, indispensables
pour juger ce qui vaut le mieux, en bons pères de famille qui ignorent complètement, comme
tous, ce que réserve l'avenir aux techniques que nous connaissons aujourd'hui !
 
Il y a quand même une différence entre
  • critiquer les faits et les dires d'autrui,
  • et critiquer la personne (autrui).
Là est toute la différence et là est la limite d'un site, qui même si les participants restent sur leur position, le font sans s'attaquer personnellement.
 
Toujours pas lu, le rapport de l'ADEME ?
Toujours à ne citer que 2 énergies renouvelables parmi toutes celles citées ?
Faudrait, peut être, se décider à le lire, ce rapport, non ?

Page 44 :
"La production se décompose en 63% d’éolien, 17% solaire, 13% hydraulique et 7% de thermique renouvelable (incluant la géothermie)."

- les "2 énergies renouvelables" font quand même 80 % du "mix" envisagé ;

- l'hydraulique est proche du ratio actuel : 13 % envisagés Vs 10 % actuellement ;

- "toutes [les énergies] citées" ne représentent que 7 % : no comment :oops:
 
la VMC aspire l'air de la salle de bain, cuisine et wc, passent par un filtre et est renvoyer dans les chambres et séjour... :jap:

Euh ... non, une double flux utilise l'air extrait pour réchauffer l'air neuf au travers d'un échangeur. Les 2 flux qui se croisent mais ne sont pas mélangés.

Cela n'empêche pas de devoir intervenir sur le caisson régulièrement.

@ xénon 31 : Tu es dans quel coin ? Je peux peut être te trouver un installateur sérieux.
 
100% - 80% = 7%

- "toutes [les énergies] citées" ne représentent que 7 % : no comment :oops:
Encore une démonstration bancale, ou la sous-traction qui arrive à 7% n'a aucun sens.

Que je parle de toutes les énergies, je parle de toutes celles citées dans le rapport = Solaire, éolien, hydraulique et autres.
MDD n'a jamais parlé d'hydraulique, pas plus que les autres énergies (hors solaire et éolien) qui sont dors et déjà déjà utilisées en France.

Hydraulique en France (tout ce qui est en bleu dans le rapport de l'ADEME) :
  • Tes données de base ne sont pas actualisées : L'hydraulique en 2014, c'était 14,66% de la production électrique (62,2 TWh / 465 TWh). Cf rapport RTE 2014.
  • Ton raisonnement, basé sur les pourcentages, est fallacieux : 62,2 TWh en 2014, mais le double en 2050.

Eolien :
Affirmer "Pas de vent" = "pas d'éolien", c'est éviter d'analyser les données météo et les facteurs de charge actuels de l'éolien en France.
Affirmer "Pas de vent", c'est éviter de parler de l'éolien en (pleine) mer, là où les vents marins sont plus réguliers et plus forts, pour un facteur de charge 50% plus élevé que l'éolien terrestre.
Affirmer "Pas de vent" = "pas d'éolien", c'est affirmer qu'il y a de longues périodes pendant lesquels il y a absence de vent sur toute la France, sur toutes ses côtés, et en mer, le tout en même temps. Or, dans ce cas là, le solaire tourne à plein régime.

Solaire :
Affirmer "Pas de soleil " = "pas d'énergie solaire", c'est éviter de dire que dans ces conditions, l'Eolien tourne bien.

Calculette :
(Energie solaire + énergie Eolien) x 3 le niveau de conso. en France = 80% de 1268 TWh = 1014,4 TWh. Soit plus de 2 x la demande énergie annuelle en France.
Comme il n'existe pas de cas sans vent et sans soleil (en tous cas pas plus d'une nuit) et qu'il y a stockage (dont un STEP de grande capacité, qui existe déjà pour stocker l'énergie nucléaire), tu peux toujours essayer de trouver une démonstration qui remette en cause le rapport (avec le même niveau de détail et de simulation de production/consommation/stockage/transport - et ceci à l'année).
 
On ne s'est pas bien compris :
1) les chiffres cités dans mon post ne résultent pas d'une "sous-traction" (sic !) mais sont copiés-collés du rapport de l'ADEME (page 44) ;
2) le pourcentage de production hydraulique cité dans mon post est issu de ma facture EDF.
Dois-je comprendre que l'ADEME envisage une réduction de la part de l'hydraulique de "14,66 %" actuellement à 13 % en 2050 ?

Puisque tu aimes bien le rapport "RTE 2014", peux-tu indiquer aux lecteurs de ce forum ce que ce rapport explique a sujet des STEP, s'il te plait ?
 
On a très bien compris tes analyses binaires précédentes, d'où, effectivement, une difficulté de compréhension :jap:

Non pour les STEP (je n'ai même pas réouvert le dossier sur ce point précis) :
  1. Parce que tu peux le faire tout seul.
  2. Surtout parce que tu peux fournir ton propre raisonnement à partir de ces données (en espérant que ce soit plus rigoureux que le calcul des 7% auxquels tu es arrivé à partir de la citation que tu as fait concernant ma réponse à MDD (bien relire le message #395 ci-dessus, comprenant ma citation - réponse à MDD concernant seulement 2 énergies - et les morceaux de cette citation que tu as repris pour les 7%, puis remonter le fil de la discussion).
Pour le pourcentage hydraulique de RTE pour 2014 : L'ADEME ne possédait évidemment pas ces données au moment de l'écriture du rapport :-? Et que ce pourcentage a pas mal évolué par rapport aux dernières années (2011, 2012, et 2013).
 
Dernière édition:
Encore une fois, "7%" c'est le chiffre de l'ADEME, pas le mien (ni celui de MDD : il me semble qu'il n'a pas cité de chiffre).
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 309,057,319
Retour
Haut Bas