Une vérité qui dérange

tdnamur

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
3 Nov. 2005
messages
3,175
Score de réaction
2,036
Localisation
Namur - Belgique
Véhicule
NX300h - Scott E-aspect 920
Puisque ça concerne l'avenir de tous et ça ne peut passer que par une bonne information, je me demande s'il ne serait pas utile de le projeter, sinon gratuitement, au moins au prix coûtant !
:cool:

A tout le moins, cela devrait être diffusé
- dans les écoles
- dans les ministères
- en télévision
- en libre téléchargement sur le net (mais je suis moins convaincu de l'impact car c'est un film - conférence qui dérange et suscite les questions : il faut donc voir cela dans un cadre plus important que le simple cercle familial).

L'idéal serait de reproduire un peu ce que fait Al Gore avec ce film, à savoir des projections/conférences/débats itinérants et face aux acteurs les plus importants mais sans délaisser la population.

L'idée serait que ce film circule avec un invité de "poids" dans l'univers de l'environnement un peu à l'image de Yann Arthus Bertrand qui vient d'en faire la projection devant les élus politiques français (enfin certains) il y a peu. Ce doit être possible de trouver dans chaque pays des "cerveaux" pour expliquer les changements climatiques et les risques encourus en ayant le film comme support.

(bon j'arrête de rêver, je vais avoir mal à la tête ... à moins que ce ne soient les gaz d'échappement:sad: :sad: :sad: :grin: )
 

panda94

Administrateur
Administrateur
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
27 Oct. 2005
messages
4,504
Score de réaction
1,301
Localisation
56 Morbihan
Véhicule
BB IQ...et Lexus NX300h

benprius

Participant très actif
Inscrit
10 Mai 2006
messages
244
Score de réaction
0
Localisation
Saint-Gingolph
Véhicule
bientôt Yaris HSD Style
Je bosse en Suisse à Aigle, 24°C aujourd'hui, info locale d'hier 1 million de m3 de caillasses et de glaces écroulées depuis les "Dents du Midi" dans le val d'Illiez, avant hier dans l'Ubaye le glacier noir qui a surgit de terre haut comme des maisons, et j'en passe; sans être écolo, il y a du soucis et très RAPIDEMENT a se faire, si il fait chaud aujourd'hui comme ça que sera l'été prochain, ça fait peur ?.....

http://www.nouvelliste.ch/valais/index.htm

http://www.ledauphine.com/info/essentiels/hautesalpes/art 79627.php
http://www.ledauphine.com/info/essentiels/hautesalpes/art_79627.php

Ca aussi fait froid dans le dos... espérons que ce ne soit que cyclique....
 

shadoko

Participant hyperactif
Inscrit
27 Oct. 2005
messages
2,298
Score de réaction
203
Localisation
qsdfghjklmù
Véhicule
mlkjhgfdsq
Le pet de vache, cet inconnu

:hum: La vache est-elle plus nocive que l'automobile pour le réchauffement climatique ? Ne rigolez pas, je suis très sérieux. Les ruminants en général (mammifères cétartiodactyles du clade des cétongulés), et les bovins en particulier, ont la particularité d'émettre au cours de leur processus digestif des quantités assez importantes de méthane, gaz à effet de serre au pouvoir de réchauffement global (PRG) de 23. Autrement dit, 1 kg de méthane a le même effet pour le réchauffement climatique que 23 kg de dioxyde de carbone.

D'après un article de l'INRA de 1995 (pas hyper récent mais la vache française n'a pas beaucoup évolué depuis, ni en qualité ni en quantité) l'émission totale de méthane des bovins français en 1993 était de l'ordre de 1,33 millions de tonnes (Mt), soit 30,6 Mt en équivalent CO2. Or d'après un rapport du Centre Interprofessionnel Technique d'Etudes de la Pollution Atmosphérique, le très sérieux Inventaire des émissions de gaz à effet de serre en France au titre de la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Format CCNUCC (Décembre 2005), dont on peut trouver un résumé un peu plus digeste dans une présentation PaouèrePoïnte accessible à partir de la cette page du Sénat (par ailleurs riche en exposés intéressants), d'après ces très doctes études donc, la France émet actuellement environ 360 Mt de CO2, dont 130 Mt pour les transports routiers et à l'intérieur de ceux-ci, un peu plus de 70 Mt (seulement) pour les voitures particulières.

Conclusion : à 30 Mt par an (en équivalent CO2) contre 70, la vache française n'atteint pas le niveau de nocivité climatique de la bagnole française (sans parler de celui du Claude Allègre), meuh non quand même pas. Mais elle est moins innocente qu'on aurait pu le croire de prime abord :???:. Elle se situe à peu près au niveau de ce qu'émettait la totalité du trafic routier français (poids lourds compris) en 1965... On peut aussi dire, puisqu'il y a dans les 20 millions de bovins en France, que ça fait 1,5 tonne équivalent CO2 par tête, soit la même nuisance climatique qu'une Prius parcourant 12 500 km annuels à raison de 5 litres aux cent. :-D

Et vu au plan mondial, ça donne quoi ? Sachant que le cheptel planétaire monte facilement à 1,3 milliard de têtes, certes moins bien nourries pour beaucoup que celles broutant les grasses prairies des verts pâturages français, une petite estimation à la louche, en prenant (assez arbitrairement j'en conviens :oops:) une émission d'une tonne équivalent CO2 par tête et par an en moyenne, donne 1,3 milliard de tonnes équivalent CO2. Le calcul étant très approximatif, et peut-être surestimé vu la ligne "à la Kate Moss" de la vache indienne, retenons l'ordre de grandeur d'un milliard de tonnes équivalent CO2 pour les pets (et rots) de vaches.

Ce qui se compare aux émissions totales de CO2 dans le monde (chiffres de 2000) : 20 milliards de tonnes dont 12% (soit 2,4 milliards de tonnes) pour les voitures particulières. La vache est encore battue par la bagnole (parce que ceux qui n'ont pas de voiture ne mangent pas de steak non plus, le plus souvent :cry:), et surtout la boîte à roues prolifère à une vitesse inquiétante dans les pays émergents... mais avouez que l'équivalence "une vache bien nourrie = une bagnole sobre effectuant un kilométrage moyen" est peu souvent citée quand on parle de l'effet de serre !

Qui veut s'attaquer au calcul pour les émissions de méthane des rizières ? :smile:
 

seb077

Participant
Inscrit
26 Sept. 2006
messages
59
Score de réaction
0
Localisation
Clermont(Oise)
Véhicule
Prius 1
Pour le calcul d'emissions de méthane des rizieres cela a sans doute deja etait fait par Jean-Marc Jancovici, dont le site www.manicore.com est une mine d'information sur le réchauffement climatique, et en particulier sur les secteurs qui emettent plus ou moins de gazs a effet de serre. Au niveau alimentaire par exemple on peut voir la grande difference entre la consommation de veau et par exemple de poulet.

Il indique egalement ce qu'il est ou non possible de faire, si l'on veut une société plus sobre. La voiture hybride y est citée comme exemple pour l'automobile, comme la solution a court et moyen terme, tout en diminuant le kilométrage.
 

XXL

Participant actif
Inscrit
12 Sept. 2006
messages
137
Score de réaction
0
Localisation
Genève
Véhicule
Prius 2
Le film

Je viens d'apprendre que notre employeur offrait à tous ses employés (ceux intéressés) la séance de cinéma pour aller voir le film "Une vérité qui dérange" :bisou:. Il faut savoir que cela touche à peu près 1600 personnes et que beaucoup de ceux qui iront le voir ne l'auraient pas fait si celà ne leur était pas proposé gratuitement. Merci SIG pour tout ce que tu fais pour l'environnement :bravo:
 

Pollux

Participant
Inscrit
27 Juil. 2006
messages
49
Score de réaction
4
Localisation
Hainaut, Belgique
Bonsoir,

Les émissions de C02 vont encore augmenter, la Chine a démarré la construction de 600 centrales électriques au ... charbon :cry: .

Ils ont autant le droit de polluer que nous ! :-?

De toute façon, la production de C02 est pratiquement proportionelle au PIB, et avec 11% de croissance annuelle... ce ne sont pas quelques prius qui changeront grand chose.

Je considère ma prius comme une voiture super agréable à conduire avec un taux d'émission C02 d'une petite citadine.

De là à dire que c'est une voiture écologique, je ne suis pas d'accord. Je dirais plutôt écolo-chic. :cool:

J'ai lu il y a quelque temps un article très intéressant qui disait ceci:
Pour obtenir l'équilibre CO2 - transport personnel (uniquement !!!) il faut se contenter de 100 l/an/personne. Pour 10000km/an il faut donc
- Réserver une partie des routes à des véhicules limités à 70km/h.
- Ces véhicules seraient bcq plus légers (moins de protections passives).
- Avec la technique actuelle, on arrive à 1l/100 sans difficulté en consommation équivalente (centrale électrique+véhicule électrique).
- Exemple de véhicule : CityEL

Mais qui sera d'accord ?
 

l'père Denis

Participant actif
Inscrit
10 Mai 2006
messages
181
Score de réaction
8
:hum: La vache est-elle plus nocive que l'automobile pour le réchauffement climatique ? Ne rigolez pas, je suis très sérieux. Les ruminants en général (mammifères cétartiodactyles du clade des cétongulés), et les bovins en particulier, ont la particularité d'émettre au cours de leur processus digestif des quantités assez importantes de méthane, gaz à effet de serre au pouvoir de réchauffement global (PRG) de 23. Autrement dit, 1 kg de méthane a le même effet pour le réchauffement climatique que 23 kg de dioxyde de carbone.

D'après un article de l'INRA de 1995 (pas hyper récent mais la vache française n'a pas beaucoup évolué depuis, ni en qualité ni en quantité) l'émission totale de méthane des bovins français en 1993 était de l'ordre de 1,33 millions de tonnes (Mt), soit 30,6 Mt en équivalent CO2. Or d'après un rapport du Centre Interprofessionnel Technique d'Etudes de la Pollution Atmosphérique, le très sérieux Inventaire des émissions de gaz à effet de serre en France au titre de la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Format CCNUCC (Décembre 2005), dont on peut trouver un résumé un peu plus digeste dans une présentation PaouèrePoïnte accessible à partir de la cette page du Sénat (par ailleurs riche en exposés intéressants), d'après ces très doctes études donc, la France émet actuellement environ 360 Mt de CO2, dont 130 Mt pour les transports routiers et à l'intérieur de ceux-ci, un peu plus de 70 Mt (seulement) pour les voitures particulières.

Conclusion : à 30 Mt par an (en équivalent CO2) contre 70, la vache française n'atteint pas le niveau de nocivité climatique de la bagnole française (sans parler de celui du Claude Allègre), meuh non quand même pas. Mais elle est moins innocente qu'on aurait pu le croire de prime abord :???:. Elle se situe à peu près au niveau de ce qu'émettait la totalité du trafic routier français (poids lourds compris) en 1965... On peut aussi dire, puisqu'il y a dans les 20 millions de bovins en France, que ça fait 1,5 tonne équivalent CO2 par tête, soit la même nuisance climatique qu'une Prius parcourant 12 500 km annuels à raison de 5 litres aux cent. :-D

Et vu au plan mondial, ça donne quoi ? Sachant que le cheptel planétaire monte facilement à 1,3 milliard de têtes, certes moins bien nourries pour beaucoup que celles broutant les grasses prairies des verts pâturages français, une petite estimation à la louche, en prenant (assez arbitrairement j'en conviens :oops:) une émission d'une tonne équivalent CO2 par tête et par an en moyenne, donne 1,3 milliard de tonnes équivalent CO2. Le calcul étant très approximatif, et peut-être surestimé vu la ligne "à la Kate Moss" de la vache indienne, retenons l'ordre de grandeur d'un milliard de tonnes équivalent CO2 pour les pets (et rots) de vaches.

Ce qui se compare aux émissions totales de CO2 dans le monde (chiffres de 2000) : 20 milliards de tonnes dont 12% (soit 2,4 milliards de tonnes) pour les voitures particulières. La vache est encore battue par la bagnole (parce que ceux qui n'ont pas de voiture ne mangent pas de steak non plus, le plus souvent :cry:), et surtout la boîte à roues prolifère à une vitesse inquiétante dans les pays émergents... mais avouez que l'équivalence "une vache bien nourrie = une bagnole sobre effectuant un kilométrage moyen" est peu souvent citée quand on parle de l'effet de serre !

Qui veut s'attaquer au calcul pour les émissions de méthane des rizières ? :smile:

Yo :coucou:

petit correctif Shadoko, majoritairement les vaches ne pètent pas le méthane, elles le rotent (ne pas confondre, c’est pas du même côté), ce qui fait qu’il est strictement déconseillé d’embrasser les peaux de vache sur la bouche, ce qu'intuitivement nous savions déjà !

Pour les rizières j’ai trouvé qq chose en demandant à Gouglou:

http://www.ird.fr/fr/actualites/fiches/1999/fiche92.htm

mazette, ça va péter dans les 60 millions de tonne de méthane par an tout de même.

mais ce n’est pas tout, il y a aussi les marais, les décharges, les digesteurs de stations d’épuration… et les cimetières !

L'Père Denis

 

shadoko

Participant hyperactif
Inscrit
27 Oct. 2005
messages
2,298
Score de réaction
203
Localisation
qsdfghjklmù
Véhicule
mlkjhgfdsq
oeuf corse

Ola :coucou:

Merci Père Denis pour ce correctif sur le sens du transit dans l'appareil digestif de la vache. 60 millions de tonnes de méthane de rizière, ça fait 1,38 milliard de tonnes en équivalent CO2... le même ordre de grandeur que les rots de vache. Mais d'après ton article elles ne sont pas seules à roter puisqu'on y parle de 80 millions de tonnes de méthane produites par les ruminants domestiques (la bimbo à chewing-gum est-elle comptabilisée ? :hum:), ce qui fait 1,84 milliard de tonnes équivalent CO2. Il est vrai qu'il reste les moutons, les chèvres... entre autres.

Mais bizarrement le kangourou rumine sans roter de méthane, au point que des scientifiques se penchent sérieusement sur ce marsupial afin de comprendre comment il fait.

Le kangourou pour lutter contre l'effet de serre ? On connaissait déjà un Kangoo... :wink:
 

Ageasson

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
16 Nov. 2005
messages
19,576
Score de réaction
8,300
Localisation
Cantal
Véhicule
Prius 2 Sol Pack IPA MC
:jap: ...Tout le monde à cheval sur son Kangou...roues...............:-? :-? :evil:
 

Less Polluter

Participant hyperactif
Inscrit
7 Déc. 2005
messages
8,067
Score de réaction
1,901
Localisation
LXXV
Véhicule
Prius 7 (3+4) PHEV²
Et que ça saute !
:cool:
 

Ageasson

Participant hyperactif
Prius Touring Club
Inscrit
16 Nov. 2005
messages
19,576
Score de réaction
8,300
Localisation
Cantal
Véhicule
Prius 2 Sol Pack IPA MC
:papy:.......quand deux sots périlleux s'y mettent.....Va falloir que Black
les garde.......serait une belle prise de galons...Non ? .......:evil: :siffle: ...
 

Hybridébridé

Participant hyperactif
Inscrit
1 Avr. 2006
messages
3,010
Score de réaction
1,495
Localisation
Ile de France
Véhicule
Prius 2
Rapport du GIEC et liens meteo pour suivre le réchauffement "en direct"

Comme vous avez du tous l'apprendre, le GIEC a délivré hier les conclusions de son dernier rapport sur le réchauffement climatique. Le dernier était paru en 2001.

En voici le résumé à destination des politiques (en anglais) : http://www.ipcc.ch/SPM2feb07.pdf

Je l'ai parcouru rapidement. Un chiffre m'a déjà marqué : le flux radiatif (la puissance de rayonnement par unité de surface) lié au CO2 a augmenté de 20% entre 1995 et 2005 !!!:horreur:

Le rapport complet devrait arriver prochainement sur le site du GIEC : http://www.ipcc.ch/

Les indices du réchauffement devenant de plus en plus évidents, voici des liens meteo pour ceux qui s'y intéressent et qui veulent avoir une idée de la progression du phénomène sans attendre 2013, date de sortie du prochain rapport :

Les bilans meteo annuels de MeteoFrance (à partie de 2001) que l'on trouve ici :
http://www.meteofrance.com/FR/climat/clim_france.jsp

Si vous souhaitez remonter plus loin dans le temps et en même temps élargir votre vision au monde, je ne saurais trop vous recommander ce site meteo exceptionnel et passionant, et qui représente pour moi une nouvelle façon de présenter la météo :jap: :

http://www.meteo-paris.com/

Voilà un site qui ne se contente pas de vous livrer factuellement relevés et prévisions (qui nous font oublier en restant sur une vision au jour le jour que nous vivons en fait des périodes totalement anormales), mais dont la constante est de prendre du recul pour expliquer l'actualité météo et la situer par rapport au passé et aux phénomènes mondiaux, même si ses prévisions quotidiennes sont centrées sur l'Ile de France. On y trouve notamment :

- une section climatologie qui relate tous les événements marquants arrivés en France depuis 1850, et mise à jour en temps quasi-réel (janvier 2007 y figure déjà). Les courbes d'évolution des températures et des précipitations par rapport à la normale y sont tracées depuis l'année 1900.

- sur le plan prévision, il y a un éditorial journalier qui explique le pourquoi des phénomènes et qui se réfère souvent à la situation mondiale ou au passé pour expliquer le caractère anormal de certaines périodes. Par ailleurs, les prévisions de températures sont systématiquement assorties des écarts aux moyennes saisonnières (ce que je n'ai jamais vu ailleurs).

- cerise sur le gâteau, le site est interactif. Pour en avoir fait l'expérience, son auteur, Guillaume Séchet, météorologiste sur la Chaîne Météo, répond rapidement à vos interrogations sur tout sujet lié à la météo.
:bravo:

Enfin, un dernier lien, que j'ai d'ailleurs trouvé sur météo-paris, qui permet d'élargir son point de vue au monde et qui donne les températures et les écarts à la moyenne sur des stations sur 5 continents, sur des périodes de 30 jours, 90 jours ou un an :
http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/global_monitoring/temperature/global_temp_accum.shtml

Ca permet de s'apercevoir, lors de périodes de froid en France comme dans la deuxième moitié de décembre (qui sont susceptibles de nous aveugler), qu'il fait anormalement chaud ailleurs. Voir notamment les courbes de Moscou ou de certaines villes du milieu de la scandinavie jusqu'à fin janvier : il n'y gelait même pas ou à peine la nuit, avec des écarts supérieurs à +10°C par rapport aux normales. Effrayant !:cry:
 

panda94

Administrateur
Administrateur
Modérateur
Prius Touring Club
Inscrit
27 Oct. 2005
messages
4,504
Score de réaction
1,301
Localisation
56 Morbihan
Véhicule
BB IQ...et Lexus NX300h

Hybridébridé

Participant hyperactif
Inscrit
1 Avr. 2006
messages
3,010
Score de réaction
1,495
Localisation
Ile de France
Véhicule
Prius 2
World Energy Outlook 2006 de l'AIE

J'ai récemment eu l'occasion d'assister à une conférence passionante où étaient présentés les principales conclusions du World Energy Outlook 2006 de l'AIE (http://www.iea.org/ ).:cool:

Cet étude, qui a été demandée par le G8, étudie 3 scénarios de développement énergétique au niveau mondial d'ici 2030 :

- un scénario de référence où l'on garde les mêmes politiques qu'actuellement
- un scénario alternatif où l'ensemble des gouvernements font preuve de politiques volontaristes pour diminuer consommation d'énergie et émissions de CO2.
- un scénario nommé BAPS allant encore au délà du scénario alternatif et visant à stabiliser en 2030 les émissions à leur niveau actuel.

Le scénario de référence conduirait en 2030 à une augmentation de 55% des émissions de CO2 par rapport à 2004.:horreur:

Le scénario alternatif jugé réaliste par l'AIE conduit à une diminution des émissions de CO2 de 16% en 2030 par rapport au scénario de référence.

Pourquoi 16% seulement me direz-vous ?:eek:
Le conférencier expliquait que c'est lié à l'inévitable inertie de nos systèmes industriels et de vie:cry: . Il nous a donné 2 exemples :
- une centrale au charbon à faible rendement qui se construit en Chine aujourd'hui aura une durée de vie de 50 ans,
- une voiture achetée aujourd'hui a au niveau mondial une durée de vie moyenne de 23 ans ! (par exemple, nos voitures achetées en Europe occidentale ont une 2ème, voire une 3ème vie dans d'autres parties d'Europe ou du Monde)

Cependant en 2030, l'énorme différence entre les deux scénarios est que la courbe d'émission de CO2 du scénario de référence continue à augmenter en flèche, alors qu'elle est asymptotique dans le scénario alternatif.

Le principal enseignement que j'ai tiré de cette conférence se trouve dans l'analyse des causes du delta de 16% de CO2 entre scénario de référence et scénario alternatif :
- Seulement un tiers du gain viendrait d'une production d'électricité moins émissive en CO2 (développement des énergies renouvelables, recours accru au nucléaire, amélioration du rendement des centrales thermiques)
- les deux tiers du gain proviendraient de l'amélioration de l'efficacité énergétique des matériels consommateurs, dont 30% pour les matériels électriques, et 36 % pour les consommateurs d'énergie fossile dont notamment les véhicules ! Le conférencier a mentionné que le scénario alternatif tient compte d'un déploiement volontariste des véhicules hybrides.

Une preuve de plus que les hybrides et notre Prius sont une solution au coeur du problème des émissions de CO2, et pas du tout marginale comme certains le font croire.:marteaux:

L'enseignement des chiffres ci-dessus est que ce sont les consommateurs d'énergie (industries, particuliers) et non les producteurs qui ont les leviers d'actions les plus élevés pour réduire les émissions de CO2.

Celà veut dire qu'une politique fiscale aussi bien incitative pour les produits peu émetteurs que dissuasive pour ceux non vertueux doit être au coeur de la politique des états (ce qui nécessitera beaucoup de courage politique).
Mais celà ne suffira pas sans une prise de conscience parallèle de chacun et la volonté de faire un effort dans ses achats et dans ses comportements. Notamment en choisissant les produits moins consommateurs de CO2, même si incitations fiscales comprises, il faut quand même payer un peu plus cher (exemple : ampoules basse consommations), ou même si le service rendu est un peu moins bon sur certains points qu'un produit concurrent (exemple : le coffre moins pratique de notre Prius que certaines de ses concurrentes).

Le scénario BAPS a été très peu développé par le conférencier car nécessitant selon lui des ruptures technologiques jamais vues dans un délai aussi court (par exemple la capture du CO2, dont la faisabilité reste incertaine et le déploiement prendra du temps).

A noter pour rester critique que les prévisions de l'AIE sont connues pour être conservatives mais réalistes (c'est l'exemple du scénario alternatif), ce qui me semble un point fort.
Leur gros points faible est l'absence de prise en compte du point de production maximal du pétrole (ressources infinies). L'AIE a donc estimé un prix du pétrole à peu près stable jusqu'à 2030, ce qui fait que le scénario de référence ne pourra de toute façon pas arriver, vu les consommations jounalières de pétrole auquel il arrive en 2030, quasiment impossibles au regard des réserves estimées.

Cependant, le conférencier nous a cité une variante étudiée dans lequel le pétrole grimpe à un prix plus élevé (via une hypothèse de politique de l'OPEP maintenant la pénurie). Dans ce cas, sans politique environnementale volontariste, on pourrait arriver à un résultat radicalement inverse de celui espéré : les pays en voie de développement se tourneraient massivement vers le charbon, abondant et pas cher dans pas mal d'entre eux, y compris pour la production de carburant (via le CTL : Coal to Liquid). Et là, ça serait bien sûr la catastrophe. C'est un démenti cinglant pour ceux qui pensent que le marché, via l'augmentation des prix du pétrole du fait de sa raréfaction, nous orientera automatiquement vers des énergies propres !:pastop:

J'ai trouvé ci-dessous un résumé plus complet des conclusions de l'AIE pour ceux que ça intéresse :
http://www.worldenergyoutlook.org/summaries2006/French.pdf
 

Hybridébridé

Participant hyperactif
Inscrit
1 Avr. 2006
messages
3,010
Score de réaction
1,495
Localisation
Ile de France
Véhicule
Prius 2
Evolution préoccupante du taux de CO2

Deux articles parus dans Science montre à la fois une évolution des émissions de CO2 encore plus importante que dans le pire scénario du GIEC, et une saturation du puits à carbone que constituent l'océan austral :horreur::
http://www.actu-environnement.com/ae/news/taux_co2_augmentation_carbone_2743.php4

De plus, les faits semblent se charger de démontrer ces tendances. Sur la plupart de la France, et sur une durée d'un an, il a fait plus de 2°C par rapport aux normales : http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/global_monitoring/temperature/weur_1yrtemp.shtml
(l'écart à la moyenne est représenté par la ligne verte sur le graphique du milieu)

J'ai appris en assistant récemment à une conférence que les océans et la végétation absorbent 40% de nos émissions de CO2, chacun pour moitié si je me souviens bien. Leur influence est donc énorme.

Comme le conclut l'article, voilà tous les ingrédients réunis pour qu'un emballement climatique se produise. Il se confirme qu'une véritable course contre la montre est engagée. Doit-on craindre qu'elle ne soit déjà perdue ?:velo:
 

Blackdress

Participant hyperactif
Inscrit
23 Oct. 2005
messages
2,017
Score de réaction
36
Localisation
Haute-Savoie (Bassin Annécien)
Véhicule
Lexus Rx400h
Je ne sais pas si je préfère te remercier pour ces infos ô combien essentielles, ou alors te maudire, en tant que messager des mauvaises nouvelles :sad:

Non bien sur, je te remercie, il est temps de faire circuler l'info, surtout dans le cadre du bras de fer engagé par l'UE face aux USA notamment :jap:
 
Pages vues depuis le 20 Oct 2005: 279,894,803
Haut Bas